AVH: Scénario
#1
Le collier d'Aral

C'est par une froide nuit d'hiver que vous rentrez à votre guilde. Vous approchez de l'endroit qui, autrefois était une ancienne taverne. Les murs d'acajous sont pleins de traces laissées par des épées.
Blotti contre la modeste cheminée, au sud de la pièce, votre serviteur est penaud. Il vous annonce que la guide à été assaillie par les soldats du levant-noir. Ils étaient à la recherche du collier d'Aral...

Cette aventure met en scène un héros du monde d'Orb qui s'exile à l'île des songes paisibles après avoir maladroitement agacé le chef du levant-noir.A son retour, après trois ans, sa guilde est en partie détruite. Sans le savoir,
le héros s'est fait remettre un collier dont il ignore les pouvoirs à la naissance. Il doit dresser son armée et traverser avec elle les marais hostiles en perdant le moins d'hommes, pour tuer Gardakan, le chef du levant-noir.
[/size]
Répondre
#2
Simple, efficace et classique. Pour ta première avh (je ne me trompe pas ?) c'est, je pense, une bonne entrée en matière !
Reste à déterminer les règles que tu vas utiliser, la longueur (en paragraphes je veux dire) que tu vas t'imposer.
Bon courage, c'est bien de voir des "jeunes" prendre la relève avec autant d'entrain Tongue
Si tu as besoin de conseils à quelque niveau que ce soit, n'hésite pas, il y aura toujours quelqu'un pour te répondre, te conseiller, t'épauler.

À plus Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#3
Merci, ça me touche
Oui, c'est bien ma première AVH.
J'aurais besoin de conseils vis a vis des combats ( ou ? Quand? pourquoi? )
L'ambiance je connais.
En revanche si tu pouvais me suggérer des persos avec leur portrait.
Pour les règles, je prends celles de L.S.
Merci d'avance!
N'est pas mort ce qui à jamais dort. Et en d'étranges éternités peut mourir même la mort.
Répondre
#4
Les règles de LS : un bon point !
Les persos ? ben en fait je ne connais pas bien le monde d'orb et l'ile des songes paisibles (c'est le monde de la Voie du tigre ou je me plante ?). Mes souvenirs des LDVELH sont loin (j'avais genre 12-13 ans, j'en ai 33 !). T'inquiètes des experts ldvelh-iques sauront te conseiller sur le monde dans lequel tu vas faire évoluer tes persos.
Pour les portraits, décris ton héros : un héros anonyme n'est guère apprécié car on s’identifie mal à lui. donc en s'en fou un peu de le voir clamser à la première occas' ! N’insiste pas non plus sur son passé, tu as le temps de le développer durant l'avh (Aventure dont vous êtes le héros).
Pour les PNJ (personnages non jouables = secondaires) n'hésite pas non plus à les décrire de manière à les rendre attachants ou au contraire haïssables.
Si c'est bel et bien un monde médiéval fantasy, je te conseilles deux options :
- Tu gardes les codes en vigueur du medfan : trolls, orcs, ogres, chevaliers, elfes enfin tu vois le truc
- tu changes certains codes et inventes des créatures, des peuples qui vivent de manière originale (les nuages, sous terres, au fond d'un lac etc...).

Avec le premier choix : tu ne prends pas le risque de ne pas plaire. mais tu prends le risque d'être transparent sans imposer "ta" signature d'entrée.
Avec le second choix : tu impose ton univers personnel, ça plaira ou pas, mais ce sera toi !

Les combats : beaucoup, peu, pas du tout ? tout dépend de ce que tu veux donner comme dimension à ton aventure : épique, dramatique, fouillée niveau scénario etc... Je dirais que quelques combats obligatoires et quelques combats optionnels devraient emballer le plus grand nombre. Trop de combat tue le combat et trop peu ennuie le mec qui veut se défouler à faire sauter des têtes !

Un autre conseil : lorsque ton avh sera finie : relis-la plusieurs fois (corrections orthographiques et grammaire, tournures maladroites, fautes de frappe, répétitions de mots etc...) Si tu peux la faire relire (ton frère, ta soeur, tes parents, des potes) c'est bien aussi d’avoir un oeil nouveau.
Mais le plus important : ne te soucie pas si ton avh est jugée quelques fois durement dans les retours que tu auras. Lorsque tu livres une aventure à des lecteurs, tu auras certaines fois où tu te diras "j'ai fait de la daube, je me fait allumer". Ne doute jamais de ce que tu fais, écoute les retours des autres, note et améliore pour les prochaines aventures.
Les membres de ce forum et de La taverne savent critiquer sans blesser et l'intérêt de proposer son oeuvre à d'autres réside dans le fait d'avoir un "échange" entre auteur et lecteur. Là tu avances, tu progresses et tu te fais plein de potes !

Donc voilà tout ce que je peux te dire par ma modeste expérience des trois années passées sur les deux forums à écrire et lire des avh's.

Bonne chance, bon courage et bonne route jeune aventurier du monde d'Orb ! Smile
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#5
Je suis d'accord avec ce qu'a écrit sunkmanitu, j'ai juste deux remarques:

-Pour le boss de fin (s'il y'en a un), il vaudrait mieux qu'il ait un minimum de background et que le combat de fin au moins un peu scénarisé, en gros éviter de faire un boss de DF.

-Bien sûr respecte l'univers d'Orb pour éviter de te faire massacrer par les fans de la voie du tigre. Après, tu peux bien évidemment rajouter des éléments de ton cru.
Répondre
#6
Merci a tous.

Pour la série, le levant-noir i l y aura 3 tomes.

1- Le collier d'Arallz:
Le héros retourne d'un exil et se fait traquer par son ennemi, il doit dresser son armée contre la mauvaise division du levant-noir.

2-L'emprise du nécromancien:
Un nécromancien du pays des neiges possède le collier d'Aral remis par l'ennemi du héros. Avec, il peut dresser une armée extrêmement puissante. Le héros doit entreprendre un voyage périlleux pour tuer le nécro.

3- Les trois seigneurs
Le héros rebattis la guilde et engage des compagnons. Avec son armée, il doit combattre les démons du Rift.
Une fois en chemin, il apprend que son ennemi, le seigneur fou ( dont je donnerais le nom +tard) va le combattre lui aussi.
Le seigneur des démons, du levant-noir et le héros sont enfermés dans la forteresse Guen-Dach pour un ultime combat.

Le levant-noir est une armée d'alignement bon. Une division de cette armée est indépendante et corrompue. Son chef veut tuer le héros pour les pouvoirs de son collier.
N'est pas mort ce qui à jamais dort. Et en d'étranges éternités peut mourir même la mort.
Répondre
#7
Hmm, j'aime bien. En tout cas les résumés me parlent bien. Il ne reste plus qu'à voir ce que ça donne.
Répondre
#8
Personnages:

Vous: le héros bien sûr.
Ibeican: le serviteur de la guilde.
Vagar: seigneur démon du Rift.
Jerodus: chef de la bad-division du levant-noir.
Melamond: Le nécromancien.
N'est pas mort ce qui à jamais dort. Et en d'étranges éternités peut mourir même la mort.
Répondre
#9
A votre ascension, vous êtes devenu noble et avez participé à un banquet.
Des mets somptueux et des personnages intéressants vous divertirent tout au long de la soirée. Sauf un, le comte Jerodus.
Le levant-noir est une armée d'alignement bon, seul la division corrompue de Jérodus sème le mal discrètement. Le comte s'est mis à parler politique vous avez défendus vos opinions. Vous l'avez agacé profondément en critiquant sa division. Jérodus vous à contraint à l’exil sous peine d'être tué par ses 500 hommes.
Vous êtes parti durant trois ans à l'île des songes paisibles. Pendant votre absence, les Habitants de la région on mit des affiches de recherches. A votre retour, ces affiches sont déchirées...
Vous rentrez discrètement à Guilde-grise sur Lande et votre repaire est dévasté, les objets sont sur le sol et les lattes d'acajou fendues par les coups d 'épée. Ibeican, votre fidèle serviteur est recroquevillé contre la cheminée. Ils vous apprends que les hommes de Jérodus sont venus chercher un collier, celui que vous portez autour du cou.
Vous devrez traverser les plaines malfamés arpentées par de sombres nuages pour rejoindre le consulat de la cité du soleil et dresser une armé...
N'est pas mort ce qui à jamais dort. Et en d'étranges éternités peut mourir même la mort.
Répondre
#10
Je suis également sur ma première AVH. Kenlios risque de s'approprier le sujet pour le transformer en "AVH : scénario de Kenlios".
JeSors
Tachons de le transformer en un "AVH : scénario de Maléfisse". Mrgreen

Je suis moi-même sur un début d'AVH dont j'ai écrit 200 paragraphes sur 350, environs. De nouvelles règles que j'ai concoctés et j'essaie de ne pas faire du made in Quête du Grall car je compte beaucoup sur l'aspect jeu.
Une histoire ultra-médiévale, ultra-classique, bref du neuf avec du vieux Wink. J'ai poussé la liberté d'action au maximum avec le projet d'y mettre des personnages au moins aussi drôle que ceux de Brennan (ce n'est qu'un défi). Personnellement, je suis très fier mais c'est un sentiment partagé par les auteurs qui écrivent leur première AVH. Un très long résumé qui comporte une introduction relatant la géographie, l'histoire et les principales légendes du royaume dans un monde imaginaire encore une fois ultra-classique dans le genre.
Je n'en dis pas plus...
(je ne suis toujours pas sur Littéraction, est-ce que c'est grave si je débarque avec une AVH déjà terminée ?)
Répondre
#11
(01/11/2012, 19:08)Maléfisse a écrit : (je ne suis toujours pas sur Littéraction, est-ce que c'est grave si je débarque avec une AVH déjà terminée ?)

Au contraire! D'ailleurs tant qu'il n'y a pas une première AVH, les "droits" des nouveaux inscrits sont limités.

Bon courage à tous les deux, et Kenlios, tu ne devrais pas tant en dire, cela risque de gâcher le plaisir de la découverte si tu expliques tout ainsi autant en "détail".
Je pense que tu devrais entretenir plus le mystère. Maléfisse, au contraire, tu pourrais en dévoiler un peu plus (peut-être?).
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#12
C'est vraiment beau de voir que les avh continuent à trouver preneur en terme d'auteurs. Je suis curieux, mais quel âge as-tu Maléfisse ? Ce n'est pas de la curiosité mal placée, mais je serais encore plus heureux de voir deux d'jeuns débarquer sur le fofo !
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#13
En fait, je suis mineur, et je ne sais pas trop si je dois le dire...
Bon, aller, je craque, j'ai 12 ans, bientôt 13.
Répondre
#14
Eh ben, tu postes pas comme un ado de 12 ans en tout cas ! Je suis impressionné de ton savoir écrire !
Répondre
#15
Merci à tous, ça me fait chaud au coeur...
Comme quoi, les gens qui lisent des livres ne sont pas les mêmes qui passent leurs journées devant la play-station!
N'est pas mort ce qui à jamais dort. Et en d'étranges éternités peut mourir même la mort.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)