[Défis de l'Histoire] 3) La Guerre de Troie aura-t-elle lieu ?
#1
Je viens de le terminer hier soir et que dire de ce troisième tome de Défis d'Histoire. Bon, c'est partis :

1) Scénario et Linéarité : le scénario est d'est plus banal. La guerre de Troie est censé duré 25 ans mais elle est bien trop longue aux yeux de Zeus, (qui est immortel, soit dit, en passant). Il vous invite donc a remonter le temps pour la rammener à une durée plus raisonnable, 10 ans (comme je l'ais dit précédemment, Zeus est immortel). Mais là où je m'apprêtais à arriver en pleine guerre, sur un champs de bataille. J'arrive à Sparte 5 siècles avant que cette guerre est eu lieu, soit-disant pour m'entraîner. Et je réalise que quand j'ai terminé ce bouquin, 3/4 de l'aventure n'a aucun rapport avec cette fichue guerre. La caractéristique que j'ai retrouvé est que ce tome est la copie formelle du Défis de l'Histoire précédent, (la Folie de Caligua)

- Quelqu'un vous invite à remonter le temps
-Vous êtes envoyé dans un lieu qui n'a pas de rapport avec l'aventure. Vous évoluez grâce à une carte.
- Vous êtes catapulté dans un labyrinthe (qui est un véritable casse-tête)
- Vous arrivez dans un second lieu puis résolution de l'histoire.

Je précise que le récit est linéaire ce qui devient pesant car la mortalité est élevée.

2) l'auteur et qualité du texte : l'auteur n'est autre que Brennan, l'écrivain de LDVLH le plus drôle à ma connaissance. Le texte est très sympathique à lire même si l'humour est moins explosif que pour la saga la Quête du Grall.

3) Règles : Les règles sont archi-simples, ce qui me convient plutôt bien, avec des objets qui sont moyennement variés. Encore une reproche : la chance qui prend beaucoup de place.

4) Contexte Historique : Le plus gros avantage est le contexte historique. Apprendre des choses avec l'humour en plus rend la lecture agréable, même si on est loin de l'encyclopédie. De plus, les énigmes ayant un rapport avec la mythologie sont nombreuses. Une mauvaise réponse peu vous envoyer au redoutable 13.

5) Résumé une histoire sympathique qui vaut le détour malgré ces défauts.

Rendez-vous au 13


13 : la critique est terminée

Encore une fois, j'ai cherché et je n'ai pas trouvé de sujet correspondant. (du moins, j'espère).Si quelqu'un me contredit, rendez-vous au 13.
Répondre
#2
Ça aurait été dur de trouver le topic correspondant, quasi personne n'a lu les Défis de l'histoire Wink Car c'est la queue de la production brénanienne, un truc tardif bâclé pour payer ses impôts.

Ce qui n'enlève rien à la qualité de ta critique Cool
Répondre
#3
Ben merci.
J'avais pensé à m'être une critique sur "la folie de Caligua". Mais étant donné que :

1) Personne ne connaît (SNIF, pour une fois que mon feed-back n'était pas mauvais)
2) La seule chose a changer par rapport à "la guerre de Troie aura t-elle lieu ?" est le scénario.

Ca n'avanceras personne
Répondre
#4
Je crois que le seul "Défis de l'Histoire" qui m'avait un peu marqué était celui qui se passait chez les Aztèques. J'ai joué à "La guerre de Troie..." et à la "Dernière folie", mais c'est à peine s'il m'en reste quelques souvenirs.
Répondre
#5
(23/09/2012, 19:44)Maléfisse a écrit : J'avais pensé à m'être une critique sur "la folie de Caligula".

Fais quand même, pour ma curiosité, et pour le côté "encyclopédique" du forum, où il est bon que chaque série et chaque titre soit représenté.

Tout de même dommage que Brennan ne s'en soit pas mieux sorti que ça sur ce coup-là...
Répondre
#6
Tu l'as dit toi-même, il était endetté...
Va pour la folie de Caligua. Je ne tarderai pas à lire "celui chez les Aztèques". Et tiens, pourquoi pas faire une critique.

Votre réponse : Oh noooooooooon !
Répondre
#7
(23/09/2012, 19:44)Maléfisse a écrit : J'avais pensé à m'être une critique sur "la folie de Caligua". Mais étant donné que :

1) Personne ne connaît (SNIF, pour une fois que mon feed-back n'était pas mauvais)

Justement, si personne ne l'a lu, ça permettra d'en savoir un peu plus.
Répondre
#8
JFM , tu connais également la folie de Caligua ? Il est très bien , mais les défis sont quelque fois dûr. J'aimerai quelque conseille. Je suis mort à cause d'un monstre , je sais plus le nom du monstre. Est-ce-que quelqun pourrait me doner quelques conseilles ( j'ai essayer 5 fois de gagner , et toujours rien).

Amitié , Sortilège.
seul inspiration : la flemme
Répondre
#9
Si moi je connais la folie de caligua , il est trop bien
seul inspiration : la flemme
Répondre
#10
Non, justement, je n'ai pas lu ce livre.
Je suis donc preneur d'avis.
(je suis également preneur d'avis à propos de livres que j'ai lus, d'ailleurs)
Répondre
#11
le seul clin d’œil que j'ai aimé c'est quand on croise un pauvre gus qui va devoir courir 42km et a qui on dit a la prochaine, juste pour s'apercevoir qu'on ne le reverra plus vivant.
Répondre
#12
Attention, il est précisé que ce pauvre gars va mourir, car le personnage sait que nous avons affaire au premier marathonien mais au moment où on veut lui parler du sort funeste qui l'attend, il est déjà partis...
Répondre
#13
Avec La Guerre de Troie aura-t-elle lieu, on touche à la fin de la production brennanienne, puisque c'est a priori quasiment le dernier livre-jeu qu'il ait écrit*. Et ben on peut dire que ça se sent, hélas.
* Les tomes 1 et 4 des "Défis de l'Histoire" sont de 1997, les tomes 2 et 3 (parus seulement en France) de 2000. Le dernier dernier dernier livre-jeu de Brennan serait La Quête de la Guilde des Sorciers (titre tragiquement méconnu), en dehors des séries classiques, sous le nom de plume de Cornelius Rumstuckle.


LE RECIT
Une fois de plus, vous êtes un ado en visite touristique enlevé par un messager du passé. Ici, c'est Zeus himself qui vous ravit à l'affection des vôtres durant une visite du Mont Olympe au nord de la Grèce. Il aurait été amusant que le héros soit le même de livre en livre, on aurait eu ses monologues intérieurs blasés : « quoi, Zeus a EN-CO-RE besoin de moi ? C'est quoi ce coup-ci, lui retourner un steak pas assez cuit ? Etouffer Hitler bébé ? Aider Aphrodite à choisir le papier peint de son boudoir ? La prochaine fois je lui ferai tamponner ma carte de fidélité, à 10 aventures, il me doit un menu Cow-Boy chez Buffalo Grill ! » Hélas non, cette intro est précipitée, peu immersive, et sans doute peu compréhensible pour un lecteur n'ayant pas fait un autre tome de la série.

Pour la suite, c'est un voyage dans le passé en trois temps (c'est le cas de le dire). L'idée est d'aider les Grecs à gagner une guerre de Troie qui s'éternise. Ou la Guerre de III comme l'écrivait une de mes élèves (la suite de la Guerre de II, je suppose. Des chiffres romains pour une guerre grecque, de la graine de champion !). Je préviens de suite de ne pas tenter de jouer les combats, tous vos adversaires ont 50-60 POINTS DE VIE (vous, de 30 à 60), sont armés, et faudra pas trop compter sur la régénération de PV au moment opportun. Donc faites comme moi, laissez la paire de dés dans son tiroir et marrez-vous en lisant.


PLAN EN "TROIE" PARTIES
Primo, Zeus vous envoie vous endurcir dans la Sparte antique. Petit plan numéroté, classique. Dans chaque lieu visité, trouver un laissez-passer qui débloque le lieu suivant, donc y a un ordre précis à suivre. Au passage, votre Brève Histoire de la Grèce antique et vos bonnes sandales vous aident à remporter la bataille de Marathon en deux coups de cuillère à pot.

Deuzio (Deuxio ?), une petite promenade dans la nature grecque aux origines de la légende de Troie : l'épisode du choix de Pâris (désigner la plus belle parmi trois déesses bêcheuses. Gérer un défilé de mannequins hystériques est de la rigolade par comparaison). Vous rencontrez également Achille pour la première fois, ainsi que la Tortue Rosalie. Cette dernière n'aura hélas plus aucun rôle à jouer par la suite et c'est bien dommage. Cette partie est une exploration de clairières et de sentiers, qui tournent en rond sans grande cohérence géographique. Un p'tit labyrinthe végétal, quoi. J'aurais préféré une carte numérotée, vous connaissez mes goûts ! On se surprend à s'étonner de l'absence d'énigme mathématique, de charade, de labyrinthe imprimé à suivre du doigt ou autres joyeusetés qui faisaient l'originalité des tomes précédents.

Tertio et enfin, la guerre de Troie proprement dite. Vous avez droit à un QCM de culture générale aux portes de Troie. Ledit QCM gaspille un nombre assez somptueux de paragraphes, un par fausse réponse, sachant qu'on vous suggère BEAUCOUP de fausses réponses possibles. Ça, plus la rencontre avec Ménélas racontée trois fois à l'identique dans trois paragraphe différents selon ce que vous faisiez juste avant : ça sent le remplissage intensif ! Le contrat disait 160 paragraphes, mais le week-end arrive, le ciné avec bibiche, le dîner chez les Trucs, alors hop, on bourre, on bourre. Un peu dommage, l'aventure est du coup très courte.


LA CULTURE GRECQUES POUR LES NULS
Sinon pour la culture G sur la mythologie, c'est de l'ordinaire, hein : la généalogie des dieux et la guerre de Troie en version Disney. Zeus séduit les bergères, jamais les bergers. Patrocle n'est que l'ami d'Achille en toute amitié. Briséis, captive violentée et violée, est à peine évoquée.

Ça reste drôle, c'est une interprétation rigolote des poncifs. C'est la suite souriante d'une série qui ne prend pas l'Histoire trop au sérieux. Et c'est toujours agréable de relire du Brennan. Ensuite, comme pour les tomes précédents : bon sang, ça fait vraiment premier jet ! Y a pas de relecteurs chez les éditeurs anglo-saxons ? De testeurs bénévoles ? D'illustrateurs qui touchent un peu leur bille ? Là, on se fade quasiment des cliparts comme pour une AVH !

Me reste le tome 4, dont vous aurez une critique tantôt Smile

NB, anecdote rigolote. J'étais à la piscine pour lire La Guerre de Troie aura-t-elle lieu ? et Le Labyrinthe du Dieu Hermès en parallèle, un Retz Pédagogique sur un sujet identique. Et bah les autres amateurs de plaisirs aquatiques ralentissaient devant mon transat pour déchiffrer le titre sur la couverture, alors que quand je dégainais du Lovecraft (une très longue journée à tuer à la piscine, vous l'avez compris) ça laissait indifférent. Faut croire que les designers de couverture se débrouillent quand même Smile

Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)