L'Hospital de la Mort
#1
J'ai du mal à faire un feed avec + et -, c'est pourquoi je vais plutôt procéder par sections.

-les règles/la jouabilité: j'ai bien aimé la justification de la vieillesse pour expliquer les scores faibles. Les combats ne sont pas trop durs (le contraire de QdG 8,5), et même trop faciles quand on se rend compte que la chance ne sert à rien et qu'on peut mettre H5 E4 C1.
Il aurait soit fallu proposer au moins un test de chance dans l'aventure, qui aurait obligé le lecteur à vraiment consacrer des points à la chance parmi le capital de 10pts, et aurait rendu les combats "normaux" aux lieu qu'ils soient très faciles, soit carrément supprimer la chance et augmenter l'habileté des adversaires.
Il n'y a que des tests d'habileté et des combats, c'est bien l'habileté seule qui importe, donc avec H5 c'est largement suffisant pour se "ballader tranquille".
Le mental: mais pourquoi ne pas l'avoir inclus avec le reste? Le tirer au dés est bien trop aléatoire, surtout que c'est une caractéristique essentielle pour réussir le jeu. La première fois, j'ai tiré 1 soit 0 pt de Mental! En plus on me demande de réduire le score après le test (forcément raté), la bonne blague!
Mon avis: virer la chance et mettre le mental à la place, en proposant 12 points au lieu de 10, et peut-être augmenter de 1 pt l'habileté des ennemis (ou certains seulement).
Comme ça on peut part avec un mental de 4 ou 5 (ce qui me semble nécessaire pour avoir une chance raisonnable de gagner), une habileté de 4 et une endurance de 3 ou 4.

L'architecture: très bien. Il y a plusieurs moyens de progresser, d'éviter certaines confrontations. Seul un test (mental) est obligatoire pour gagner. EDIT: en fait c'est deux test de mental qu'il faut réussir obligatoirement.

Le style: bien écrit, plein de références savoureuses aux LDVELH, et même une référence intra-AVH (le V...rnon de Loup*Ardent, que l'on comprend mieux après avoir échoué). C'est assez délirant et je suis plutôt client. Malgré tout, il y a un trop grand écart pour moi entre le moderne et l'univers HF, ce qui fait que je n'ai pas réussi à adhérer complètement. L'idée de départ est géniale, j'ai bien aimé la description des trophées dans la chambre au départ mais la présence des ascenseurs et des éléments de modernité ne colle pas.
Mon avis: je crois que si tu avais pris comme base non pas un héros, mais un lecteur, là la mayonnaise aurait pris. Le vieux lecteur de mordu LDVELH, la tête plein d'exploits, avec un truc genre sortilège de Merlin (combiné à la sénilité) qui explique que d'un coup une passerelle se crée entre l'univers réel de la maison de retraire et celui de l'Allansia. Avec la dualité est-ce "vrai" (comme dans les films la Nuit au Musée ou Jumanji) ou est-ce un effet de la sénilité. Et même plus qu'une passerelle, une fusion deux univers, qui explique Loup Grabataire et les autres... La, comme il n'y a rien qui explique le mélange, je n'arrive pas à adhérer.

La forme: pas fan de la Feuille d'Aventure quasi identique aux DF, et le texte serait plus agréable à lire s'il était justifié plutôt qu'aligné à gauche.
Intéressant d'avoir mis les choix en italique, et la numérotation dans une police originale.

Conclusion: une bonne AVH, qui pour moi est plombée par un univers qui manque de cohérence, car il y a trop de grands écarts qui sont sans cesse à faire par le lecteur entre HF et modernité. Mais indépendemment de cela, les situations sont bien dépeintes, avec une justesse de ton que ce soit dans le sarcastique, le comique, le sérieux (dénonciateur), ou même l'émouvant. Et le côté jeu est bien présent car il y a plusieurs voies possibles à découvrir.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#2
Merci pour ce feedback tholdur !

Alors pour les règles, j'avoue que je suis vraiment fâché contre moi, j'avais pourtant dans l'idée à la base de virer la Chance au profit du mental, mais me concentrant essentiellement sur le fond et la forme de l'aventure, et ne voulant pas faire quelque chose de trop difficile (ce qui aurait été justifié pour un vieux croulant) ça m'est un peu sorti de la tête. C'est d'autant plus rageant que ç'aurait été très facile d'y remédier, une petite modif dans les règles et le tour est joué. Mais bon maintenant c'est trop tard...

Quant à ce qui t'a gêné essentiellement, c'est ma foi voulu. Un peu comme tous les vieux en décalage avec les avancées techniques de leur époque, j'ai voulu un héros vieillissant et à côté de la plaque non seulement parce qu'il devient gâteux, mais aussi parce qu'il ne comprend plus grand chose au monde qui l'entoure et qui se modernise gentiment (alarme magique anti-incendie, ascenseur mécanique.) J'avais dans l'idée de montrer que c'était la fin d'une époque (le petit fils en tenue utlra-moulante, comme la mode des jeans qui succéda à d'autres), avec un vieux héros là au milieu dont le logiciel de base n'est plus du tout à la page. Donc je suis désolé que la sauce n'ait pas pris pour toi, j'aurais peut-être dû mieux justifier ce décalage dans le texte.
Répondre
#3
J'ai du mal à voir évoluer le monde des DF de cette manière. Il y a bien des éléments complètement moderne dans les QdG, mais à petite dose. L'univers reste bien de "l'Arthurien parodique".
Je peux imaginer une transition en douceur, un peu comme dans les LS où la modernité montre le bout de son nez. Où même un monde comme celui du jeu vidéo Arcanum, où la magie cotoie la technologie.
Mais penser que l'Allansia que l'on connait tous puisse évoluler en seulement deux générations (petit-fils du héros) jusqu'à mettre des ascenseurs électriques, ça me paraît difficile à avaler (et sans doute pas que pour moi...). Après tout, si on fait un raccourci facile, on peut considérer que l'HF correspond grosso-modo à notre époque du Moyen-Age (la magie en moins), et entre la fin du Moyen-Age et le début de l'Epoque actuelle, il s'est écoulé bien plus que deux générations...

L'idée d'une maison de retraite peut passer, malgré son modernisme, mais à mon avis plutôt en suggérant la modernité avec des éléments "d'époque". Par exemple au lieu d'un véritable ascenseur une sorte de monte charge avec un système de roue dans lequel un pauvre bougre s'escrime, un "groom" qui annonce d'une voix monocorde "fermeture des portes", etc. Et quelque part un cor attaché avec une ficelle pour suggérer l'appel d'urgence...
C'est plutôt ce genre de décalage qui à mon avis passerait mieux.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#4
(27/04/2012, 21:51)tholdur a écrit : Mais penser que l'Allansia que l'on connait tous puisse évoluler en seulement deux générations (petit-fils du héros) jusqu'à mettre des ascenseurs électriques, ça me paraît difficile à avaler (et sans doute pas que pour moi...).

Ah non non non ! Le texte fait bien mention de "Si vous préférez utiliser l'ascenseur mécanique rendez-vous au blabla", c'est le même mécanisme utilisé dans la cuisine, via un système à poulie, c'est simplement que dans le cas de cet ascenseur il n'est pas explicité si ce n'est qu'en tant que composante d'un établissement très luxueux. Mais c'est vrai que j'aurais pu penser que ça pourrait faire tâche Confus
Répondre
#5
Après réflexion, je crois que ce qui renforce l'aspect moderne "anachronique", c'est essentiellement l'emploi de termes contemporains, comme ascenseur (plutôt mettre monte-charge dans tout les cas, comme pour la cuisine effectivement). Mais aussi d'autres comme:
-directeur: seigneur/baron de l'Hospital...
-infirmière: guerisseuse (ou femme guerisseur...)
-religieuse: prêtresse (ou femme clerc...)
-écrivain: scribe (ou barde...)

Ainsi que certains objet, comme le fameux dentier, mais aussi:
-moquette de lin (des tapis ok mais une moquette...)
-sonnerie du premier étage (peut-être agiter une clochette, en tout cas que l'on ait pas l'impression d'une sonnerie électronique)
-balle caoutchouteuse qui couine (à remplacer par un "nonos"?)

Par contre cela n'empêche pas l'emploi de termes modernes en "off" (ressenti du personnage/lecteur, diatribe contre la jeunesse désoeuvrée, etc.)
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#6
Tholdur un GROS merci en tout cas d'avoir mis le doigt sur ces quelques petits "détails" qui tendent à invalider le gros de l'AVH. J'ai posé la question sur la Taverne, et comme on peut le faire pour les Grand Yaz, je vais pouvoir proposer une version corrigée de ces lacunes pour le concours. Je vais virer Chance of course des règles (le pire c'est qu'à la base je le voulais puis j'ai zappé), et remplacer certains petits termes parce que je pense que tu as parfaitement raison. Par contre je ne ferai aucun ajout dans le texte en lui-même pour ne rien changer à la structure de l'AVH ou des situations décrites.
Répondre
#7
C'est assez normal, je trouve, que les jeunes loups fassent quelques "erreurs".
Aragorn et Sunkmanitu, en vieux briscards des AVH, on eux réussi d'emblée à proposer quelque chose de bien ficelé (en ce qui me concerne en tout cas je n'ai rien trouvé à redire sur le "gameplay" de leurs AVH, pour employer un terme issu du jeu vidéo). Le contraire aurait été étonnant d'ailleurs.

Effectivement je pense qu'il ne faut pas toucher à la structure ni aux situations.

Sinon c'est drôle, mais en début d'après-midi je suis tombé en zappant sur la fin d'un épisode de l'Agence Tous Risques, sur TMC. Celui avec la compagnie de taxi, où Murdock (Looping) délire avec une "chaussette parlante"! Du coup j'ai repensé à ton AVH^^
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#8
Voilà ! Chance virée au profit de Mental. Les religieuses sont devenues des prêtresses, le directeur un archidruide, l'ascenseur un monte-charge mécanique, l'infirmière une guérisseuse, et la sonnerie une clochette ! Ouf !
Répondre
#9
J'aime les mauvaises avh. Enfin, non, je ne les aime pas, mais après en avoir lu une, je me rappelle à quel point les avh moyennes ou perfectibles que j'ai lues peu avant étaient bien. Je tiens donc à m'excuser auprès de Ghostracker, Tholdur, Aragorn et Sunkmanitu (je n'ai pas encore lu Kraken), que j'ai pris du plaisir à lire malgré mes critiques un peu dures de leurs mini-avh.

Attaquons-nous donc à la critique de l'Hospital de la mort.

Dans cette aventure, nous jouons un aventurier retraité. Un concept intéressant, plusieurs fois évoqué mais encore non concrétisé. Notre aventurier (appelons-le le Héros, puisqu'il s'agit du héros anonyme de Titan) passe donc ses vieux jours en maison de retraite. Les autres pensionnaires sont également des anciens héros, une bien belle bande de redoutables gâteux parodiant des protagonistes de LVH connus, à la manière de la Horde d'Argent de Pratchett.

Vous avez tiqué à l'usage du mot "maison de retraite" dans Titan. C'est tout à fait normal, et c'est ce que vous ressentirez en lisant. En effet, là où un auteur comme Pratchett aurait réussi à nous intégrer ce concept avec brio, en jouant avec les similitudes (il existait déjà des hospices pour les vieilles gens au Moyen-Âge, et les nobles âgés étaient souvent mis au repos dans des demeures de campagne loin de leurs descendants), ici, cela ne colle vraiment pas. On a l'impression d'une maison de retraite de l'époque contemporaine où l'on aurait remplacé les mots infirmière et médecin par prêtresse et druide sans faire plus d'effort.

Et c'est là que réside mon principal problème : je n'ai absolument pas accroché à l'humour. Entre les méchants qui sortent de nulle part (K.H., vous ici ?), les blagues fécales, les blagues carrément dérangeantes (le gamin), le fait que tous nos personnages préférés soient insupportables et baveux (ce n'est plus du gâtisme, ce sont des clones dégénérés) ou même un acharnement nettement plus méchant que drôle sur un auteur en particulier*, chaque prétendu trait d'humour augmentait plutôt ma jauge personnelle d'envie de meurtre que celle d'amusement.

Pour ne rien gâcher, si la structure de l'aventure n'est pas mauvaise, il s'agit peu ou prou d'un OTP avec un boss final H5E6 qui a de bonnes chances de nous enterrer. De même, l'orthographe est oscillante, on se "vend sur l'île" dès l'intro. Surtout la ponctuation est relativement aléatoire, et il n'est pas rare de voir deux phrases fusionnées en l'absence de virgule ou de point.

Pour résumer, j'aime bien le concept qui aurait pu donner de grandes choses, mais pas vraiment son exécution actuelle.

*Pour être exact
Show ContentSpoiler:

EDIT : ayant lu ce sujet après avoir rédigé ce message, je comprends mieux certaines choses. Rappelons quand même que dans une aventure où on a au maximum H5E5, un ennemi H5E6 a plus de chance de nous tuer que l'inverse.
Répondre
#10
S'il est de coutume de remercier quelqu'un qui a pris de son temps pour lire quelque chose que l'on a produit, je me réserve le droit de m'en dispenser lorsqu'on descend en flèche ce que j'ai fait de manière inutilement agressive et finalement peu constructive.

Il y a pour l'instant trois personnes à l'avoir lues. Toi, Tholdur et Requiem. Le problème objectif (c'est-à-dire indépendemment des goûts et des couleurs) concerne le dosage de la difficulté, et c'est vrai que j'ai vraiment bâclé ce paramètre. Sur le manque de cohérence ressenti par toi et tholdur et les anachronismes, je concède qu'effectivement il aurait été de ma responsabilité (et ce même pour une mini-avh humouristique) de faire l'effort d'effectuer quelques petites recherches histoire d'un peu me documenter en amont.

Quant à l'humour cynique (voire fécale), je le revendique, question de sensibilité, et je sais que si certains restent de marbre, d'autres peuvent le détester (moi-même je n'accroche pas du tout aux ambiances excessivement cul-cul la praline type magical girl, ceci expliquant peut-être cela.)

Le coup du "j'aime les mauvaises avh blabla" méprisant et brutal dès la première ligne, de la part de quelqu'un qui tique sur ma supposée méchanceté avec un certain auteur or else je trouve ça gonflé.
Comparer ma mini-avh -sachant que je suis un débutant- à l'oeuvre d'un vrai auteur de roman je trouve ça complètement con (et facile, je pourrais aussi bien te rétorquer sans ciller que tu n'arrives pas à la cheville de tel ou tel auteur à ce petit jeu) et malvenu en l'occurence dans une feedback d'avh. Pour reprendre ta formulation, c'est nettement plus mesquin et stupide que constructif.

Je n'y suis pas allé avec le dos de la cuillière avec Vernon certes, mais la différence c'est que lui ne cotoie pas ce forum, qu'il ne lira jamais mon avh, et que les feedback sur ses bouquins sont autrement plus brutaux que mes plaisanteries à son sujet (que d'autres que toi ont et peuvent trouver drôles d'ailleurs soit dit en passant.)

Tandis que moi je viens ici en tant que personne, c'est ma première AVH, la première fois que je m'expose en tant que débutant, que je me retrouve en "rivalité" avec des auteurs qui ont bien plus d'expérience que moi (je ne traîne pas ici depuis 2006), ça demande un peu de courage et ce n'est pas forcément très facile de se retrouver ainsi en situation de vulnérabilité et de fragilité.

D'autant plus que ce concours de mini-avh avait entre autres pour but d'inviter les débutants à se jeter à l'eau dans un truc fun et convivial, là j'ai l'impression de lire l'avis d'un consommateur en train de faire le malin qui n'a même pas la courtoisie de s'adresser à moi directement pour démolir ce que j'ai fait, et qui s'en tape éperdument de comment je vais me prendre tout ça dans la gueule.

Que rien dans mon avh n'ait trouvé grâce à tes yeux je peux le supporter, mais que tu ne prennes pas la peine d'y mettre les formes (et on y met d'autant plus les formes si ce qu'on a à dire est négatif), comme si tu n'avais aucune intelligence sociale, ça le fait moyen. Si je n'avais pas une certaine confiance et conscience de ce que je suis capable de pondre potentiellement, et si je n'avais eu aucun retour positif, c'est typiquement le genre de critiques semi-acerbes qui auraient de quoi me dégoûter de retenter ce type d'expérience.
Répondre
#11
J'ai adoré l'humour de Syphil et l'AVH dans son ensemble. Je crois que ça ne plaira pas à tout le monde, il faut adhérer à un style sans concession qui se complaît parfois dans la provocation. Quoique le terme soit mal choisi, c'est plus une volonté de briser les tabous qui transpire. En tout cas, ce mélange entre humour brennannesque (les objets loufoques), parodie des LDVELH classiques, absurdité des situations et surtout, surtout, ce héros si typé! Ne serais-tu pas connaisseur par hasard de Tronchet et de son vieux mythomane de Raymond Calbuth? ça m'a fait penser à cette BD (que j'adore), la grande aventure épique (mais qui peut se terminer mal si on glisse sur sa pantoufle), la volonté de rétablir la lumière sur ce monde enténébré par les forces du
mal (en espérant que les agents de l'EDF ne soient pas en grève)... Je suis fan!
En plus, on découvre un nouvel auteur plein de talent. Hormis les ponctuations qui m'ont semblé par moments insuffisantes, j'ai trouvé le style très bon. Les mots trop familiers ne sont pas en assez grand nombre pour choquer ou agacer. Allez, un minuscule reproche : j'ai eu du mal à me représenter l'hôpital qui oscille entre médiéval (Allansia, les prêtresses, archidruide...) et moderne. C'était un peu déstabilisant.
Mes passages préférés : la discussion avec les trois héros (aaah, Loup Grabataire), la blague de la chaussette parlante face à Katarina, la balle qui couine... Félicitations! C'est je pense mon AVH humoristique préférée même si la perception de l'humour est toujours très personnelle.

EDIT : Je viens de lire les feeds à l'instant. Rarement deux retours successifs sur une AVH n'auront été aussi opposés que celui de Skarn et le mien.
Répondre
#12
Oui, la chaussette parlante c'est un truc dont je suis fan absolu. C'est typiquement l'humour que j'adore et qui me fair marrer, même si je comprends qu'on peut ne pas trouver ça drôle. Un peu comme le jour/nuit des Visiteurs: je suis totalement client, même si je comprends qu'on puisse trouver ça nul.
Tiens, je vais mettre un appel aux chaussettes parlantes dans ma signature...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#13
Alors là Fitz, si j'avais une imprimante, je crois que je ferais un scan de cette page et que j'encadrerais ton feedback !
Du coup je me sens gêné d'être monté agressivement sur mes grands chevaux avec Skarn dont l'avis très tranchant m'avait un peu découragé, et voilà t'y pas qu'en revenant ici encore un peu renfrogné de la veille, et alors même que je songeais à me mettre plutôt à la couture, que l'auteur dont les avh sont celles qui m'ont le plus impressionnées me dit qu'il a adoré ma mini-avh et que j'ai plein de talent ! Je suis vraiment super content !! Et ça me dope pour continuer sur ma lancée. A présent je peux me ramasser pour le résultat des mini-yaz, ma mission est pleinement accomplie *part sous le soleil couchant avec son chat*

Je comprends aussi qu'il faut savoir se montrer patient lorsqu'on propose une avh...
Concernant les défauts objectifs, il y a effectivement un problème avec la proximité moderne/médieval, puisque tout le monde s'accorde sur ce point indépendemment des sensibilités. Et sur la ponctuation que Skarn avait aussi relevé, c'est vrai que j'ai une fâcheuse tendance à mettre plein de virgules partout et à faire des phrases à rallonge, il faut que je fasse attention.

Sinon je ne connais pas Raymond Calbuth (enfin seulement de vue Tongue) , bref MERCI Fitz, vraiment !

Tholdur c'est un honneur que tu me fais là Wink, d'ailleurs tu me donnes une idée, la prochaine fois que je fais une petite avh humouristique, ça serait une bonne idée d'y réintégrer chaussetinou en guest-star Mrgreen
Répondre
#14
Globalement, une aventure que j'ai apprécier car on à pas toujours l'occasion d'incarner un ancien héros âgée.
Mention aux vieux héros trouvable dans l'hospice.
Mention au gatisme de notre héros, qui s'endors n'importe où. ( Et à la chaussette qui parle ^^)
Mention pour le passage dans l'ascenseur, j'ai aimé.
Cette histoire, utilise beaucoup de Fan-service, je trouve. ^^
Une aventure assez original, j'ai apprécier de la lire.

Ce Feeback n'est pas constructif, je sais.

Sinon : Paragraphe 4
emmènent de force Loup Grabataire de force dans sa chambre Répétition.
[Image: 99416.jpg]
Un livre dont vous êtes le héros écrit.
Le F.O.U, Front Orthographique Uni :
http://lefou.forumsactifs.net/forum.htm
Répondre
#15
Merci de ton feedback Undred ! Le principal c'est qu'elle t'ait fait passer un moment agréable.

Et pour la répétition effectivement elle était passée sous mon radar Eek !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)