Sondage : Le concept est il une bonne idée ?
Ce sondage est fermé.
C'est une bonne idée
100.00%
14 100.00%
Ce n'est pas une bonne idée
0%
0 0%
Total 14 vote(s) 100%
* Vous avez voté pour cette proposition. [Voir les résultats]

Conspiration au KGB (Lyzi Shadow)
#61

Cette AVH m'a fait penser à celle parue il y a environ 3 ans qui se déroulait en Corée du nord avec un réalisme, une ambiance moderne et un souci documentaire rares dans le monde des livres-jeux. Il s'agit là encore d'espionnage mais avec une difficulté bien moindre (heureusement) et un rythme encore plus minutieux puisque ici, tout se déroule sur une journée et une nuit. Le style est en plus bon avec des touches humoristiques bienvenues et des états d'âme du héros bien décrits. L'ensemble dégage beaucoup de maturité dans l'écriture et la manière d'aborder cette aventure interactive, j'ai particulièrement apprécié la manière SPOILER : d'aborder le thème du snuff : la violence et le sexe sont évoqués de manière directe mais sans voyeurisme ni moralisation intempestive, avec un certain détachement mais un choix des mots efficace, qui inspire malgré tout l'horreur ou le dégoût.
Un bémol cependant concernant la psychologie des personnages. Si parfois elle est plutôt fine (la camée, le couple dans le bar), elle est trop souvent à la limite du caricatural (les deux filles, le chef fascho, le junkie...) avec des réparties parfois étranges.
Dans l'ensemble, l'immersion est totale. Même si c'est parfois fastidieux, j'ai été impressionné par la plongée totale dans l'univers du KGB (l'historique, ses dirigeants, les moeurs) et la profusion de détails concernant les décors ou les personnages.

Pourtant, je n'ai pas autant accroché qu'à d'autres AVH "modernes" récentes telles que Nils Jacket 2 ou Mascarade Mortelle. La cause à la structure qui est tout sauf dynamique.
L'aventure est dans l'ensemble difficile, surtout dans le dernier appartement où j'ai fini par tricher lors des mauvais choix car j'en avais assez des relectures. La faute à une linéarité écrasante. Au vu du nombre de paragraphes, des choix multiples, on a l'impression d'avoir une certaine liberté mais c'est une illusion car le scénario est dirigiste. La raison sans doute au fait qu'il s'agisse de l'adaptation d'un jeu vidéo même si je n'avais pas eu cette impression dans les Resident Evil d'Aragorn. Il est quand même assez amusant de tester d'autres dialogues mais finalement, plein de choix n'ont aucune incidence réelle sur le succès de l'aventure. J'ai l'impression que l'aventure aurait pu sans problème comprendre deux fois, voire trois fois moins de paragraphes tant les copier-coller sont nombreux et tant les choix multiples anti-triche sont dévoreurs de place.

Ceci dit, rarement une AVH ne m'aura autant scotché à certains moments. Toute la séquence finale est haletante et terriblement angoissante, chaque choix était alors un crève-coeur tant j'avais peur de commettre la boulette. Le passage du temps lors des (trop rares) scènes d'action est à certains moments millimétrés et plus encore, le choix de ce que va dire notre personnage pour parvenir à ses fins ou tout simplement pour sauver sa peau. C'est une expérience très intéressante, c'est rare dans les LDVELH que les dialogues soient aussi détaillés et cruciaux que des scènes de combat.

Répondre
#62
Test.
EDIT :
Le post de Fitz avait disparu, mais comme je le pensais, il réapparait quand on met un autre post à la suite...

Merci pour cette critique longue et constructive Smile

Quelques remarques en retour
1)il y a peut-être quelques points qui mériteraient un spoiler (à moins que vraiment personne ne lise les feedbacks avant d'avoir fini une AVH ? mais j'en doute)
2)je ne suis pas du tout surpris sur la critique du linéarisme, je m'y attendais. Et en effet, je pense que la source (le jeu vidéo) y est pour quelque chose
3)je serais intéressé d'en savoir plus sur ce qui fait la différence entre les personnages "intéressants" et les personnags "caricaturaux".
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#63
Les personnages sont caricaturaux quand le junkie est un junkie 100% pur déchet de l'humanité, le méchant chef 100% pure tête à claques et les filles 100% pures sexys et écervelées.
D'un côté, ça ajoute de l'humour (j'ai beaucoup aimé la "famille en or" où ils n'arrêtent pas de se gueuler dessus) mais parfois, ça flirte avec la facilité. J'ai par exemple été choqué par le fait que nos boulettes face aux deux filles soient toujours sans conséquence, qu'elle soient cruches à ce point. Et ça, je pense que c'est le jeu vidéo qui le voulait pour ne pas "bloquer" le jeu, ça faisait un peu artificiel.

Après, il ne faut pas faire trop de cas de ces reproches car globalement, les personnages sont fouillés à un niveau rare dans les LDVELH / AVH. C'est très bien écrit et il y a une grosse part de psychologie crédible avec ces nombreux choix de dialogues. Mais comme beaucoup, je me focalise dans mes critiques sur les reproches plutôt que sur les compliments!

Répondre
#64
Oui, les persos sont effectivement aussi "simplistes" comme ça, dans le jeu vidéo. J'ai essayé de le rendre un peu plus passable avec le lampshading. Le collègue parle comme un crétin, mais le protagoniste trouve justement que c'est un crétin formaté. Le punk est une caricature de punk, mais le protagoniste, justement, en rit et se moque de lui. (Je suppose que c'est de lui que tu parles quand tu dis "le junkie", parce qu'à part "la camée", il n'y pas de junkie dans l'histoire...)

Le pire, c'est que dans le jeu, les filles sont pas spécialement décrites comme des cruches. On se contredit, on leur dit n'importe quoi, et tout passe très bien, sans qu'elles se posent de question. J'ai trouvé ça hallucinant. Donc le perso aussi trouve ça hallucinant.
Après, je ne trouve pas que les autres persos, ceux que tu trouves plus "intéressants", soient spécialement moins cliché. Le couple de jeunes gens ? Bof... Une wannabee écervelé et un jeune blazé. Encore deux gros clichés.

Les seuls persos que j'ai vraiment voulu rendre intéressants sont le chef du département, le compagnon d'infortune, et, dans une moindre mesure, le chef des méchants justement. (Pour un mec capable de tels trucs, dans la réalité, tu me diras si tu en trouves beaucoup qui ont des "qualités rédemptrices"... Je ne suis pas sûr que ce soit spécialement irréaliste, pour le coup...)

Donc voilà, c'est pour ça que j'ai voulu des détails, c'est parce que je ne trouvais pas particulièrement plus intéressants que les autres ceux que tu trouvais "subtil". Ya pas vraiment de perso subtil, pour moi...

Chacun a ses têtes à claques et ses coups de coeur, j'imagine. J'ai une joueuse qui, apparemment, adoooore le voisin "bizarre". Je sais pas trop quoi pourquoi ^^. Et elle a tout de suite pas pu piffrer le cher du département.
De mon côté, j'aime bien les jumeaux. Pourtant, ils sont super caricaturaux, eux aussi. Mais ils sont vraiment, vraiment pas gentils, et j'aime bien ce côté là.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#65
Je suis dans la lecture de cette AVH que je trouve fascinante, bien documentée, bien écrite, enfin bravo !

Je trouve aussi certains personnages caricaturaux, mais il n'y a rien de négatif la-dedans car, dans la "vrai" vie, des personnages caricaturaux, il y en a plein ! Je pense à certains amis, collègues et même politiciens. Et il faut pas être gêné par certaines réalités. Le mot "junkie" par exemple, à une connotation négative, cela définit une personne qui a de graves problèmes de drogues qui le rend dysfonctionnel dans la société et peut même être nuisible (de là la comparaison avec "un déchet"). On est junkie ou on l'est pas !

Répondre
#66
De toute façon, comme j'ai déjà dit, dans le jeu vidéo d'origine les personnages SONT caricaturaux. J'ai essayé de réduire l'aspect gênant que ça a par le lampshading : le personnage les TROUVE caricaturaux. ^^
Comme tu dis, ça arrive dans la vraie vie...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#67
Pour ma part, à présent que je dispose de temps (merci monsieur Juillet d'avoir inventé le mois éponyme ;-) je me suis replongé d'un trait dans la lecture de Conspiration au KGB, depuis le début. L'ensemble est immersif, bien documenté, écrit avec style. J'aime les choix multiples et l'ambiance très Soviétique, avec ces petites questions assassines à poser par-ci par-là pour faire frémir les interlocuteurs. Le côté polar est bien retranscrit, les énigmes intéressantes. On se prend au jeu. C'est donc une réussite, et, d'un point de vue technique, une belle prouesse, au regard du nombre de paragraphes qui ont été avalés en un temps minimal.
Répondre
#68
lol, "Monsieur Juillet" ^^
Monsieur Juillet s'appelait "Julius" je crois...
(Janus, fêves, Mars, Aphrodite, Maïus (Jupiter), Junon, Julius, Augustus, Sept, Huit, Neuf, Dix... ouais c'est bien ça)

Pour le nombre de paragraphes, il faut dire que j'ai beaucoup été aidé par les "Rendez-vous immédiatement au X" (paragraphes d'une ligne), les questions "anti-triche" (comme disait Fitz), et les copiés-collés (des paragraphes sont quasi-identiques, avec des différences parce que le personnage n'a pas tel objet ou n'a pas mentionné telle info).

Par contre, on aurait pu presque les diviser par 2, même avec ces choix de conception là, parce que j'ai m*dé comme pas possible entre le moment où on entre dans le dernier appartement et à un certain point où on est dans la pièce vide. Le nombre de paragraphes a pratiquement doublé d'un coup alors que j'aurais pu faire plus simple (j'ai d'ailleurs fini par me rattraper un peu après, où je donne un mot de passe au joueur, et les choses retournent dans l'ordre).
J'avais fait dans les 500 paragraphes au moment d'écrire l'entrée dans l'appartement... et toute la dernière partie + épilogue du chapitre couvre les 515 paragraphes qui restent... C'est vous dire à quel point le dernier appartement bouffe de la place !

En tout cas, merci à vous deux, Ygore et ART, pour votre enthousiasme Smile
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#69
On a tous nos secrets de fabrication qui bouffent de la place pour étoffer l'histoire ou rectifier le tir par-ci par-là. Moi je regarde le résultat final, celui qu'on a quand on est devant la scène et pas en coulisses. Et là, objectivement, c'est une bonne AVH !
Répondre
#70
C'est une adaptation fidèle, car comme dans le jeu vidéo j'ai les mêmes problèmes à me dépétrer de l'enquête au bar. Peut-être que je finirai par trouver la bonne méthode? A moins qu'il ne faille passer d'abord par les appartements?
J'aime bien l'atmosphère qui, encore une fois, est fidèlement retranscrite.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#71
Dans le jeu, j'ai d'ailleurs vu des soluces qui conseillaient de ne pas passer du tout par le bar. Mais j'ai trouvé plus logique d'en faire un passage obligé (ça "justifie" la suite de la fouille).
Par contre, il me semble qu'il est toujours possible de sortir du bar et de passer à la suite sans poser "la" seule bonne question qui rapporte un indice, au seul des trois personnages qu'on propose au joueur d'interroger qui a quelque chose d'intéressant à dire. On peut alors continuer l'AVH sans être pénalisé.

Si ma mémoire est bonne, dans l'AVH, on peut réussir autant en commençant par les appartements qu'en commençant par le bar - mais si on commence par les appartements, on sera obligé d'y revenir après être passé au bar.

Autre choix que j'ai fait : dans le jeu vidéo, on peut attendre que le bar ferme, s'introduire par effraction, tuer le barman et lui prendre son argent. J'ai retiré cette possibilité, parce que ça me semblait complètement "out of character" par rapport à la personnalité que je donnais à Rukov dans l'AVH. D'autant que personne ne le lui reproche jamais dans le jeu vidéo, alors qu'on l'envoie parfois au goulag pour moins que ça...

Je te souhaite de bons congés, Tholdur Smile
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#72
Je dois faire fausse piste en m'obstinant à passer par derrière après avoir parlé au barman, et à utiliser mes alumettes dans le noir. Je tombe sur les deux types et "Game over".
Merci pour les congés. J'en ai déjà dépassé la moitié, ça passe si vite...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#73
Si tu veux la réponse à tes questions, c'est dans le spoiler...
Show ContentSpoiler:
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#74
J'espère que tholdur, ART et didier prennent toujours du plaisir à Conspiration au KGB. Si jamais un passage vous bloque au point d'être frustrant, n'hésitez pas à en parler : c'est aussi une critique importante.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#75
En attendant un feedback un peu plus sérieux de ma part, je dirais juste que cette AVH est un OTP très difficile qui me rappelle pourquoi je n'aime PAS les OTP.
Enfin, j’ai quitté ce foutu bar vivant je dois bien progresser un peu…
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)