Lancement d'une nouvelle maison d'édition de livres jeux
#1

Bonjour,

Je me présente : je m'appelle Adrien Sergent, je suis le fondateur, lead game designer et directeur créatif de "Digital Wave Studio", un studio de développement de jeux vidéo indépendant.

Nous avons sorti, il y a quelque temps, notre premier jeu vidéo "Puzzle Kitchen" sur Palm Pre/Pixi, Freebox et iPhone/iPad : http://jeuvideo.afjv.com/jv.php?t=puzzle...x_&id=1861


J'ai crée ce topic, car je suis actuellement en train d'étudier l'idée d'éditer des livres interactifs, principalement au format numérique (PC/Smartphones/autre plates-formes), mais également, selon le succès des éditions numériques, des éditions papier au format livre.

J'ai contacté le webmaster de xhoromag qui a gentiment accepté de répondre à mes questions et m'a proposé de venir poster sur ce forum afin d'avoir l'avis des auteurs francophones.

Voici donc les quelques questions que je me pose :

En tant que lecteurs, un livre jeu numérique vous intéresserait il ?
Si oui, quel élément aimeriez vous y trouver (illustrations nombreuses, éléments multimédia etc) ?


En tant qu'auteur, la réalisation d'un livre numérique vous intéresserait il ?
Si oui, quel élément spécifique aimeriez vous développer, que vous ne pourriez pas faire sur un format livre papier ?


Plus globalement, n'hésitez pas à me donner vos avis sur tous les aspects de l'édition de livres jeux numériques en tant que lecteurs et auteurs.


L'objectif de cette maison d'édition numérique serait d'éditer deux types de projets :

Des livres jeux "classiques" n'utilisant pas spécialement les capacités multimédia des plates-formes, mis à part pour le confort de lecture.

Des livres jeux "interactifs" spécialement conçus dans leur mécanisme/mise en scène pour tirer parti des spécificités des différentes plates-formes (système de combat interactif, bruitage ponctuel ou tout autre élément impossible à réaliser au format papier).


Au niveau des thèmes, je ne suis pas contre les classiques héroic fantasy mais je dois avouer que j'ai une préférence pour les histoires plus innovantes au niveau de l'univers et/ou du scénario.

Des livres jeux avec un thème "exotique" se déroulant, par exemple, à l'époque des western, des pirates, de la seconde guerre mondiale ou tout autre thème peu utilisé.

Au niveau du scénario même, je suis ouvert à tout type d'histoire, les livres jeux "classiques" m'intéressent, mais je serai extrêmement intéressé de recevoir des propositions avec un fond original : humour, histoire d'amour ou bien encore d'aventure par exemple !

Même si le projet est encore en cours d'étude/élaboration, si vous souhaitez proposer un livre jeu ou bien discuter afin de connaitre plus en détails le projet, n'hésitez pas à me contacter sur ce topic, par MP ou bien par mail à l'adresse suivante : adrien.sergent@hotmail.fr


Si vous avez des questions ou avis sur mon projet, n'hésitez pas à l'écrire sur ce topic
Je suis ouvert à la discussion, car je souhaite proposer une édition en adéquation avec les attentes des lecteurs et des auteurs, je serai donc ravi de vous répondre.

à bientôt

Cordialement Adrien
Répondre
#2
C’est amusant, j’avais lancé il y a peu un sujet sur l’avenir des livres-jeux dans le monde de l’édition (http://rdv1.dnsalias.net/forum/showthread.php?tid=1313 ) et nous avions convenu que le meilleur argument en leur faveur serait l’existence des tablettes numériques. Effectivement, elles permettraient de développer l’interactivité de la lecture et son confort, a minima automatiser les combats et la gestion de l’inventaire, a maxima de créer une petite révolution dans le genre (l’automatisation des règles permettant d’en avoir des plus complexes) que j’ai du mal à estimer.

Personnellement, et comme une majorité de lecteurs (qu’ils soient fans de livres-jeux ou pas), je ne suis pas convaincu par le livre numérique (prix élevé, praticité relative). Mais si on ajoute aux livres numériques de tout poil les tablettes d’Apple, cela commence à toucher du monde, et oui, je suppose qu’il y aurait un marché à conquérir, à condition, comme vous semblez le penser, que le genre soit renouvelé et sorte de son carcan « heroic fantasy », qui dans l’esprit populaire est associé aux jeunes, aux vieux aficionados ou aux geeks.

[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#3
Je voulais bien me porter volontaire pour les tablettes numériques, style sonyreader, avec possibilité de son/image et prise de note direct ... mais c'est bien trop cher.

Je ne sais pas si vous avez joué à "Fabled Lands", j'ai une version ou les lancers de dés sont automatisés, les images intégrées lors de la lecture des paragraphes, pour prendre un équipement il faut juste cliquer dessus pour que ça rentre dans l'inventaire, et acquérir les mots de passe débloque littéralement les paragraphes (on ne peut pas cliquer sur les dits paragraphes sans le mot de passe). Il y avait effectivement une sorte de logiciel pour générer tout ça. Il ne manquait plus que de la musique !
Pour lire des LDVELH, ce format là sur PC était nickel.

Si la gestion des règles est partiellement automatisée, les auteurs comme les lecteurs vivront mieux leur gestion du jeu.
Répondre
#4
Ce que j'aimerais, c'est qu'il soit exempt de fautes d'orthographe.
Répondre
#5
Il me semble qu'un livre publié, que ce soit sur papier ou sur tablette, le sera dans la mesure du raisonnable (une des règles fondamentales de la publication est qu'il reste toujours une faute).
Répondre
#6
Ayant été longtemps un inconditionnel du livre papier, je dois dire que je suis depuis quelques temps conquis par le ldvelh sur support electronique, voir mon point de vue sur l'adaptation en homebrew NDS de Loup Solitaire (qui date) ou ma toute récente critique du premier Gamebook Adventure. Dans la mesure ou les tablettes et autres iPad sont encore hors de prix, je pense surtout aux supports moins onéreux, comme les baladeurs type iPod, ou les consoles NDS ou PSP.

En tant que lecteur, voici mon opinion :
  • D'abord, l'essentiel doit rester le livre et l'aventure qu'il propose. Un bon ldvelh sur support numérique ne sera pas moins bon en format papier.
  • L'ergonomie me parait aussi essentiel : choix d'une police de bonne taille, mise ne page impeccable, couleur d'arrière plan ni blanche, ni unie (fatigue les yeux), navigation intuitive.
  • Les à-côté seront toujours un plus indéniable :
    • les illustrations ont toujours fait partie des ldvelh, plus y en a, mieux c'est, mais faut pas que ça devienne une BD non plus.
    • Pour le fond sonore, les musiques, si elles sont présentent, doivent être surtout des musiques d'ambiance qui doivent être agréable à l'oreille sans trop accaparer l'attention. du lecteur Si il y a possibilité de les varier et les alterner en fonction du contexte de l'histoire c'est encore un plus.
    • par contre pour les bruitages d'ambiance, bof, ce n'est pas nécessaire je trouve. L'environnement doit être suggéré par le texte, et appuyé par d'autres éléments artistiques comme les musiques ou les illustrations. C'est l'imaginaire du lecteur qui génère l'univers à partir du texte, ce n'est pas aux jeux de l'imposer. Par contre les bruitages pour faire tourner les feuilles ou lancer les dés, là oui Wink
    • pour les systèmes de combat interactifs, pourquoi pas, mais l'aspect jeu doit rester secondaire. Mettre des mini-jeux à la place des combats ou tests de compétence, je suis assez dubitatif. Une adaptation du Talisman de la Mort est en préparation pour PSP, elle inclura la possibilité de substituer le combats et tests de chance par des mini-jeux. Est-ce que ça fonctionnera ? À voir, mais je remarque que les développeurs ont inclut quand même la possibilité de jouer de manière traditionnelle. Par contre, quand j'imagine ce qu'une adaptation du système de combat de l'Épée de Légende pourrait donner en format numérique, avec positionnement des personnages sur une mini-carte et toutes les possibilités qui en découlent, je pense qu'il y a une carte à jouer à ce niveau là.
Répondre
#7
Je n'ai pas grand chose de nouveau à dire.
Cependant, l’informatique permet de gérer l’aspect « jeu » sans avoir à dégainer ses dés sa s’est pas plus mal.
En outre, le numérique permet d’avoir des règles un peu plus complexe et réaliste que des LVDH uniquement papier. Souvent les LDVH papier doivent avoir des règles simples pour qu’elle ne soit pas trop dure à utiliser par le joueur.
Par exemple, les combats dans Loup*ardent serait moins énervant si les assauts étaient calculés par l’ordinateur. De même, pour les séries « Xhoromag » si un programme s’occupait de la gestion de l’inventaire et des pouvoirs spéciaux…
Répondre
#8
La première plus-value du support numérique me semble être la suppression de la contrainte, réelle pour l'éditeur, du tirage papier. Dis comme ça, ça a l'air stupide Rolleyes mais ça supprime totalement la contrainte du nombre de pages imprimées : j'espère donc, si je paye pour un livre-jeu, une aventure d'une grande longévité et d'une grande non-linéarité ie avec un nombre très élevé de paragraphes (outre bien sûr une vraie qualité littéraire : je déteste le style des derniers LVDH publiés en France [Quasar/solo]). Le problème qui se posera alors pour un éditeur qui souhaiterait me fidéliser dans sa clientèle sera, pour parler franchement, la concurrence des AVH gratuites disponibles sur Xhoromag et dont la qualité dépasse souvent, et parfois très largement, la qualité des LVDH commis par des auteurs dits professionnels. Oiseau, Fitz, Olivier S. Martin, etc. (et merde Pale je vais me faire des ennemis car il y en a plein d'autres mais c'est comme sur les pochettes des CD, on froisse forcément du monde dans les remerciements...) auraient certainement pu, à la grande époque du LVDH, solliciter Gallimard avec autant de succès que Gildas Sagot. J'attendrai donc encore davantage d'un livre commercialisé (raison pour laquelle je ne me suis pas encore laissé tenter par la trilogie du Jibe, dont je ne doute pourtant pas de la grande qualité, mais la profusion des AVH disponibles qui me restent à lire (ne serait-ce que celles de Oiseau) ne m'incite pas à la dépense...), avec par exemple des mini-jeux inter-actifs. Contrairement à Salla (du moins ce que je déduis de son post), j'appréciais assez les mini-jeux que pouvaientt proposer certains des livres-jeux historiques de Presse-Pocket puis Livre de Poche. Certains étaient excessivement compliqués et presque des mini-jeux de plateaux (je pense notamment à Les soldats de l'ombre, chez LP, où on se sent parfois en train de lire feu "Jeux et Stratégies" ou "Casus Belli") : l'apport du numérique serait ici évident et apporterait une vraie plus-value par rapport au format papier, ce qui à mon sens justifierait la dépense. La solution pour l'éditeur, pour éviter de rebuter les lecteurs tels Salla, serait de rendre ces jeux optionnels. L'autre plus-value possible serait évidemment aussi d'automatiser les modes de gestion de la récupération physique type LS (1 point par paragraphe sans combat) et du temps tel que celui développé dans "La pyramide" (que je lirai ce week-end, promis !). Une autre, moins évidente, serait peut-être de pouvoir faire enfin des LVDH réellement inter-actifs entre plusieurs lecteurs, d'une manière moins lourdingue (osons dire moins chiante) que les lectures alternées avec grilles de correspondance entre les paragraphes des deux livres.
Répondre
#9
Bonjour,

Avant tout, je vous remercie pour vos réponses, elles sont très intéressantes et soulèvent des réflexions importantes sur les éléments qu'un livre jeu numérique doit posséder.


Les principaux points que j'ai retenu, actuellement, sont :

- L'utilisation d'éléments multimédias (illustrations, musique d'ambiance) afin de renforcer l'immersion dans l'univers du jeu, sans toute fois en abuser, afin que la part d'imaginaire reste importante.

- L'automatisation des règles du jeu, afin de faciliter l'accélébilité du jeu (calcul des statistiques géré par l'ordinateur etc) ainsi que la possibilité de développer de nouveaux types de règles

- La constitution d'une collection de livres interactifs variés, disposant de thèmes, de mécanismes et d'ambiances différents, afin de proposer aux lecteurs une gamme de nouvelles expériences.


Pour répondre à vos différentes questions :

(28/12/2010, 18:55)Alendir a écrit : Personnellement, et comme une majorité de lecteurs (qu’ils soient fans de livres-jeux ou pas), je ne suis pas convaincu par le livre numérique (prix élevé, praticité relative). Mais si on ajoute aux livres numériques de tout poil les tablettes d’Apple, cela commence à toucher du monde, et oui, je suppose qu’il y aurait un marché à conquérir, à condition, comme vous semblez le penser, que le genre soit renouvelé et sorte de son carcan « heroic fantasy », qui dans l’esprit populaire est associé aux jeunes, aux vieux aficionados ou aux geeks.


Je pense effectivement qu'il est essentiel de proposer des livres interactifs explorant des thèmes et récits plus variés.

J'apprécie beaucoup les livres jeux ayant comme cadre un univers heroic fantasy, seulement c'est comme si le cinéma proposait uniquement des films d'heroic fantasy, malgré la qualité des oeuvres, s'il n'y a pas une certaines variétés, je pense qu'au bout d'un moment, le public risque de se lasser.

C'est pour cette raison que j'aimerai éditer différents types de "collection" : des livres jeux heroic fantasy bien sûr, mais également des livres jeux SF, des livres jeux contemporains, des livres interactifs d'histoires d'amour, des livres interactifs d'aventure ainsi que des livres jeux disposant d'un univers original.


(29/12/2010, 00:26)Marcheur des Cieux a écrit : Je ne sais pas si vous avez joué à "Fabled Lands", j'ai une version ou les lancers de dés sont automatisés, les images intégrées lors de la lecture des paragraphes, pour prendre un équipement il faut juste cliquer dessus pour que ça rentre dans l'inventaire, et acquérir les mots de passe débloque littéralement les paragraphes (on ne peut pas cliquer sur les dits paragraphes sans le mot de passe). Il y avait effectivement une sorte de logiciel pour générer tout ça. Il ne manquait plus que de la musique !
Pour lire des LDVELH, ce format là sur PC était nickel.
Si la gestion des règles est partiellement automatisée, les auteurs comme les lecteurs vivront mieux leur gestion du jeu.


Je n'ai pas encore joué à Fable Lands, néanmoins, celui-ci a l'air intéressant, je vais donc aller me renseigner afin de l'essayer Smile





(29/12/2010, 11:09)Salla a écrit : [*] pour les systèmes de combat interactifs, pourquoi pas, mais l'aspect jeu doit rester secondaire. Mettre des mini-jeux à la place des combats ou tests de compétence, je suis assez dubitatif. Une adaptation du Talisman de la Mort est en préparation pour PSP, elle inclura la possibilité de substituer le combats et tests de chance par des mini-jeux. Est-ce que ça fonctionnera ? À voir, mais je remarque que les développeurs ont inclut quand même la possibilité de jouer de manière traditionnelle. Par contre, quand j'imagine ce qu'une adaptation du système de combat de l'Épée de Légende pourrait donner en format numérique, avec positionnement des personnages sur une mini-carte et toutes les possibilités qui en découlent, je pense qu'il y a une carte à jouer à ce niveau là.
[/list]
[/list]

Pour les mini-jeux, je vous rassure, je ne parlais pas d'en faire des jeux vidéo.

Je vous donne un exemple venant d'un des livres jeux dont je viens de finir la lecture, publié sur Xhoromag : Dans le livre-jeu "Le métro du cauchemar", il y a un passage dans lequel le lecteur doit jouer au bonneteau, afin de gagner de l'argent pour acheter un ticket de métro.

Dans ce cas précis, cela pourrait être éventuellement intéressant de proposer au lecteur, soit de réaliser le bonneteau de manière aléatoire via un lancer de dés, soit de jouer à un mini-jeux de bonneteau dans lequel il choisit réellement la carte.

Ce n'est qu'un exemple, afin de souligner le fait que dans ma proposition, les mini-jeux seraient optionnels et serviraient uniquement à renforcer l'immersion du joueur dans le récit via des phases interactives ponctuelles et non pas à faire une série de mini-jeux qui gênerait l'histoire.

Il faut donc que l'auteur y voit un élément pouvant augmenter l'intérêt de son récit.
Dans le cas contraire, il n'est pas nécessaire d'inclure des mini-jeux.



(29/12/2010, 23:32)AlvEric a écrit : Le problème qui se posera alors pour un éditeur qui souhaiterait me fidéliser dans sa clientèle sera, pour parler franchement, la concurrence des AVH gratuites disponibles sur Xhoromag et dont la qualité dépasse souvent, et parfois très largement, la qualité des LVDH commis par des auteurs dits professionnels. Oiseau, Fitz, Olivier S. Martin, etc. (et merde Pale je vais me faire des ennemis car il y en a plein d'autres mais c'est comme sur les pochettes des CD, on froisse forcément du monde dans les remerciements...) auraient certainement pu, à la grande époque du LVDH, solliciter Gallimard avec autant de succès que Gildas Sagot. J'attendrai donc encore davantage d'un livre commercialisé (raison pour laquelle je ne me suis pas encore laissé tenter par la trilogie du Jibe, dont je ne doute pourtant pas de la grande qualité, mais la profusion des AVH disponibles qui me restent à lire (ne serait-ce que celles de Oiseau) ne m'incite pas à la dépense...), avec par exemple des mini-jeux inter-actifs. Contrairement à Salla (du moins ce que je déduis de son post), j'appréciais assez les mini-jeux que pouvaientt proposer certains des livres-jeux historiques de Presse-Pocket puis Livre de Poche. Certains étaient excessivement compliqués et presque des mini-jeux de plateaux (je pense notamment à Les soldats de l'ombre, chez LP, où on se sent parfois en train de lire feu "Jeux et Stratégies" ou "Casus Belli") : l'apport du numérique serait ici évident et apporterait une vraie plus-value par rapport au format papier, ce qui à mon sens justifierait la dépense. La solution pour l'éditeur, pour éviter de rebuter les lecteurs tels Salla, serait de rendre ces jeux optionnels. L'autre plus-value possible serait évidemment aussi d'automatiser les modes de gestion de la récupération physique type LS (1 point par paragraphe sans combat) et du temps tel que celui développé dans "La pyramide" (que je lirai ce week-end, promis !). Une autre, moins évidente, serait peut-être de pouvoir faire enfin des LVDH réellement inter-actifs entre plusieurs lecteurs, d'une manière moins lourdingue (osons dire moins chiante) que les lectures alternées avec grilles de correspondance entre les paragraphes des deux livres.

Nous ne souhaitons pas rentrer en "concurrence" avec les livres jeux publiés gratuitement sur Xhoromag, c'est un lieu d'échange et de lecture formidable, dont je suis personnellement un visiteur régulier (c'est les visites sur Xhoromag qui m'ont permis de découvrir à quel point les auteurs francophones indépendants étaient talentueux et actifs).

Je pense que le secteur des livres interactifs dispose de suffisamment de potentiel, pour pouvoir faire cohabiter des livres interactifs disponibles gratuitement sur internet et des livres jeux payants, mais totalement inédits.

Nous nous démarquerons par plusieurs aspects : édition de nouveaux livres jeux inédits, adaptation au format numérique permettant d'apporter un confort de lecture supplémentaire ainsi que des innovations exclusives au format numérique (gestion de l'inventaire automatisée etc).

Bref, je soutiens totalement l'initiative de l'Oiseaux qui dynamise grandement la scène de création des livres jeux francophones et permet de faire découvrir des centaines de livres jeux gratuitement aux lecteurs.


Mon objectif avec la création de cette nouvelle maison d'édition serait de participer au dynamisme du marché des livres jeux en proposant aux auteurs de nouvelles possibilités de création et d'édition via le format numérique et aux lecteurs de découvrir des livres jeux totalement inédits offrant de nouvelles expériences.

En tout cas, je vous remercie une nouvelle fois pour vos commentaires, ils sont très intéressants et me permettent d'avoir une idée plus précise des attentes des lecteurs et auteurs de livres jeux au format numérique.

Si vous avez des questions ou commentaires supplémentaires, n'hésitez pas à l'écrire sur ce topic.
Je serai heureux de vous répondre.

Je vous tiendrai au courant des projets et évolutions de la maison d'édition.

Je souhaite une bonne année 2011 à tous les membres du forum !

à bientôt

Cordialement Adrien
Répondre
#10
Votre initiative est en tout cas une très bonne idée. L'année dernière, nous avons vu la parution de la revue Héros, cette année, une autre forme de publication de livres-jeux semble se profiler. Je trouve intéressantes les manières originales et adaptées dont les livres-jeux sont en train de ressurgir.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#11
Citation :les mini-jeux seraient optionnels et serviraient uniquement à renforcer l'immersion du joueur dans le récit via des phases interactives ponctuelles et non pas à faire une série de mini-jeux qui gênerait l'histoire.

Je suis donc rassuré. Contrairement à ce que pouvait laisser entendre mon message précédent, je ne suis pas hostile aux mini-jeux dans les ldvelh, mais effectivement, l'utilisation d'un support numérique m'inquiète dans la mesure où le mini-jeu risque de prendre le pas sur l'histoire !

Bon courage pour la suite !
Répondre
#12
je n'avais point vu cette discussion et vient de la parcourir avec plaisir

d'autant plus que je suis actuellement une formation en bibliothéconomie et qu'on nous sensibilise beaucoup à la question du livre numérique, le débat touchant non seulement le livre, mais le livre-jeu, je suis suis doublement intéressé par ce denier

mais, sauf erreur, je m'aperçois que tout le monde n'a pas vraiment répondu aux deux question initiales mais a plutôt donné son avis général sur la question (qui n'en demeure pas moins à chaque fois des plus pertinents)

smartis a écrit :En tant que lecteurs, un livre jeu numérique vous intéresserait il ?
Si oui, quel élément aimeriez vous y trouver (illustrations nombreuses, éléments multimédia etc) ?

En tant que lecteur, le principal intérêt que je trouve, spontanément, à la version numérique est le clic interactif sur les renvois de paragraphes. Vu le temps que je passe sur le pc, je pense qu'un livre-jeu version purement interactive pourrait faire mon bonheur (bien que je n'aie pas encore éplucher la toile à ce sujet, mais c'est au programme). Cette remarque pourra paraître restrictive... et elle l'est ! Mais elle concerne un morceau indispensable, je pense. cela dit, je me demande si les renvois seront notifiés sous forme de chiffre ou autrement ? Le lien hypertexte pourrait englober juste le texte qui soumet la proposition, par exemple.
Ensuite, qu'est-ce que je voudrais y trouver ? Je viens d'avoir une idée subitement : une voix. Une voix qui me lirait l'histoire, je pense que c'est la chose la plus utile qui me conviendrait. Mais je pense surtout à une consommation sur pc du livre-jeu numérique. Je visualise très mal l'usage des psp et autre iphone pour la lecture. Question d'habitude sans doute, mais je n'utilise jamais ce genre d'engin et ne compte pas y investir pour l'instant en tout cas, tant pour une question d'argent que pour une question d'utilité. Cependant, la voix reste possible à écouter via les écouteur de ces engins ! Donc ma remarque peut tenir la route ;-)

smartis a écrit :En tant qu'auteur, la réalisation d'un livre numérique vous intéresserait il ?
Si oui, quel élément spécifique aimeriez vous développer, que vous ne pourriez pas faire sur un format livre papier ?

Ne serait-ce que pour essayer de l'intérieur et en apprendre davantage sur le domaine, je suis toujours partant pour ce genre d'expérience. En plus d'être auteur occasionnel de livre-jeu, je suis également auteur de poésie et de nouvelles (actuellement publié aux éditions Chloé des Lys, éditions belges) et, comme je le disais, en pleine formation de bibliothécaire. Je suis donc assez intrigué par le sujet et partant.

Comme élément à développer, pourquoi pas la voix ? Bien que j'ignore combien de lecteur potentiel aimerait avoir une voix ? Autre chose, des illustrations dont certains éléments ne se dévoile qu'au fur à mesure du texte ? Mhh contrairement aux autres, je ne serais pas contre des bruitages pour éviter la monotonie de la lecture. Il fait se mettre à la place d'un public nouveau qui ne connait sans doute pas du tout la littérature interactive et qui est nourri au jeu vidéo et au cinéma à effets spéciaux. Un petit bruit d'épée quand on clique sur le § qui choisit le combat, ou un coup de flingue, etc. Je pense que ce serait se rapprocher de ce public.

D'ailleurs, puisque l'occasion se présente, j'aimerais aborder le sujet pour l'un de mes cours, sous forme de petit travail de recherche. Est-ce que vous (smartis) accepteriez de répondre à quelques questions orientées théorie (monde de l'édition, etc) sur votre projet de livre-jeu numérique ? Cela me servirait non seulement à mon examen, mais également à mon fanzine si toutefois vous acceptez que j'en parle (pour le zine voyez le site portail ldvelh).

A bientôt
Rendez-vous au 14.
Découvrez ma plume poétique sur le blog de Jules Cybèle.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)