Les tragédies dans les LDVELH
#1
Dans les LDVELH,on peut être ému par les moments de gloire (que le Glaive de Sommer s'abatte sur toi, Zagarna ! / que ton miroir te pète à la gueule,Zharadan !) par de bons cliffhangers (Et j te détruirais Lou Solitaire, toi et les trois denières Pierres de la sagesse ! / Nous sommes au seuil d'un autre monde, de sable et de lumière / quoi, où est passé l'os du bras pourr de Zagor) mais le destin tragique des PNJ m'émeut tout autant, et renforce ma résolution à combattre le méchant du livre.

Trois destins particulierement touchants me viennent à l'esprit:
- Païdo: ce valeureux guerrier du Dessi a suivi LS durant tout le Danarg et surmonté bien des périls pour se retrouver enlever par les agents des Ténèbres et torturé à Torgar, et quand il croit tenir son évasion, il meurt à Torgar alors que LS tombe dans la porte d'Ombre

- Menaf: l'elfe de la Sorcière des Neiges. Alors que le héros lit bêtement un parchemin dans une langue qu'il ne comprend pas, il demande à l'elfe de traduire ce qui le frappe lui aussi de la malédiction. Après avoir ramené le nain chez lui, il se traîne encore avecle héros avant de tout lui avouer et de mourir

- Isris: l'elfe de la Huitième Porte, veilleur du monde d'Orcha. Quand Synaps est devenu Sélim le phénix et coupa les passages entre les mondes elfiques, il brûla orcha et transforma le monde jadis verdoyant en un aride désert, avec une poignée de survivants. L'elfe, qui a alors perdu tout contact avec son monde, a dû faire comme il a pu pour que les survivants s'adaptent du mieux qu'ils peuvent au désert, et a inventé une légende de bout en bout pour que ceux ci gardent espoir. D'ailleurs, à la fin de la huitieme porte, on ne sait s'il a survécu, mais il dit qu'il retournera pas à son monde d'origine, car il doit encore veiller sur Orcha comme il a fait depuis des millénaires et que c'est sur ce monde qu'il compte ses amis les plus chers
Répondre
#2
À ce sujet, LS laisse beaucoup de morts derrière lui. Rhygar, les guides de Kalte, l'équipage de tous ses navires ou presque, son guide Ookor, le type dans la forteresse de Zahda, le petit vieux que Roark tabassait, etc. Ce n'est pas pour rien qu'il s'appelle Loup Solitaire. N'allez pas en mission avec lui. ^_^
Répondre
#3
J'ai une pensée émue pour Throm le barbare, qui perd la raison et que l'on doit affronter et tuer car il ne eut y avoir qu'un seul vainqueur.
Répondre
#4
Très bon sujet ça...

(27/07/2009, 22:19)Marcheur des Cieux a écrit : - Menaf: l'elfe de la Sorcière des Neiges. Alors que le héros lit bêtement un parchemin dans une langue qu'il ne comprend pas, il demande à l'elfe de traduire ce qui le frappe lui aussi de la malédiction. Après avoir ramené le nain chez lui, il se traîne encore avec le héros avant de tout lui avouer et de mourir

Yes, moi aussi ça m'avait marqué!

Sinon, y'a pas une jeune fille qui accompagne Astre d'Or qui meurt de façon horrible?
C’est alors que Pip dégaina le Glaive du Sommer junior et le pointa d’un geste ample et maladroit vers la tente de l’Archimage de Mampang. La voix de Merlin (ou celle de Yatzromo, ou Nicodème, il ne savait plus trop) retentit dans son crâne… « Imbécile ! Il fait nuit noire, ça ne sert à rien !! »
Répondre
#5
Dans une moindre mesure, il y a aussi la femme-elfe dans le Labyrinthe de la Mort ou le Guerrier du Sud de l'Epreuve des Champions.
Si on grimpe un peu plus dans le tragique, on trouve par exemple le nain qui nous apporte le marteau dans Le Temple de la Terreur, Sophie de Sablenoir dans Les Esclaves de l'Eternité, ou la fille du baron dans La Forteresse du Cauchemar, etc.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#6
(28/07/2009, 08:18)le Zakhan Noir a écrit : Sinon, y'a pas une jeune fille qui accompagne Astre d'Or qui meurt de façon horrible?

Oui, mais en fait non.


Citation :À ce sujet, LS laisse beaucoup de morts derrière lui. Rhygar, les guides de Kalte, l'équipage de tous ses navires ou presque, son guide Ookor, le type dans la forteresse de Zahda, le petit vieux que Roark tabassait, etc. Ce n'est pas pour rien qu'il s'appelle Loup Solitaire. N'allez pas en mission avec lui. ^_^
Sauf si vous êtes le Capitaine Prarg... L'exception qui confirme la règle.
Répondre
#7
(28/07/2009, 17:24)Ourgh a écrit : Sauf si vous êtes le Capitaine Prarg... L'exception qui confirme la règle.
Il reste quatre tomes non parus ! Va savoir ce que Dever réservait à Prarg dans les tomes 29-32.
Répondre
#8
(28/07/2009, 17:24)Ourgh a écrit :
(28/07/2009, 08:18)le Zakhan Noir a écrit : Sinon, y'a pas une jeune fille qui accompagne Astre d'Or qui meurt de façon horrible?

Oui, mais en fait non.

Par contre, il y a un marchand rondelet sympathique qui se fait bouffer par des oiseaux.

Je pensais aussi au "Ninja", qui perd ses parents, son père adoptif, puis un oeil, puis qui doit repecher des amis qui se sont perdus dans l'Abyme ...
Répondre
#9
Althéos il doit aussi laisser une tripotée de cadavres dans son sillage non?
Je me rappelle que Phèdre se mutile dans le n°2, mais je sais plus si elle meurt...

Et puis, on oublie... Jan le Marmouscule! En même temps, sa mort tient plus du soulagement que de la tragédie, mais bon, il était mignon, hé hé
C’est alors que Pip dégaina le Glaive du Sommer junior et le pointa d’un geste ample et maladroit vers la tente de l’Archimage de Mampang. La voix de Merlin (ou celle de Yatzromo, ou Nicodème, il ne savait plus trop) retentit dans son crâne… « Imbécile ! Il fait nuit noire, ça ne sert à rien !! »
Répondre
#10
Jan était une plaie plus qu'autre chose ; s'en débarasser était un vrai souffle !
Je repense pour ma part au compagnon qui nous accompagne voir le Voleur d'Âmes. Quelque soit le chemin pris, celui-ci meurt fatalement...
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#11
Un autre qui meurt très vite, c'est Mungo dans l'îe du roi Lézard. C'était le premier LDVELH que je faisais où on n'était pas seul au départ. Immense déception de le voir partir si tôt! (mais comme la suite est très bonne, on oublie facilement "l'incident").
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#12
Le sorcier que vous libérez de la sphère dans La tour de la destruction ne fait pas long feu...
Répondre
#13
le singe dans "Le dieu perdu"... carbonisé vivant, snif.
Segna, adepte de Slangg...
[Image: vampire_icone.png] La Traboule de Segna
Répondre
#14
il y a aussi erik le bucheron des spectres de l'angoisse, tué pendant un combat contre des elfes noires (ou avant selon le chemin pris)
Répondre
#15
(30/07/2009, 08:17)Segna a écrit : le singe dans "Le dieu perdu"... carbonisé vivant, snif.
Tant mieux, ça lui apprendra à permettre à un auteur trop dirigiste de nous tuer dès le troisième paragraphe de l'aventure. Twisted
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)