[03] Le Royaume de l'Oubli
#1
Une fois encore cet épisode commence là où s'arrête le précédent, avec le passage de Tanid et Astre d'Or par la porte d'ombre. Ils tombent alors dans l'univers parallèle de Noctiurne (le Daziarn du 11ème Loup Solitaire) et y recherchent la fameuse Pierre de Lune.
Cette aventure dans un univers totalement différent s'avère particulièrement déroutante. On évolue sur un tapis de nuages, les créatures ne ressemblent à rien de connu et même les lois physiques habituelles n'ont plus cours. Le début est très étrange avec une multitude de pièges conduisant à de nombreux PFA si l'on effectue les mauvais choix, comme si Dever s'était inspiré de Brennan. Il est donc difficile de trouver nos premiers interlocuteurs qui vont nous lancer dans une mission pour leur compte afin qu'on obtienne ensuite leur aide.
Au rayon des points positifs, il y a la rencontre avec les savants qui donne lieu à quelques échanges intéressants entre les personnages et où celui de Tanid est particulièrement mis en valeur. Les idées originales ne manquent pas non plus telles que le dieu hurlant et la gemme, le maître du chaos et son pacte diabolique, le Jakhsa notre double maléfique, le bateau volant... Des idées tellement bonnes que l'auteur va les reprendre dans sa série principale, le maître du chaos pouvant être combattu dans le LS11 (alors qu'ici, il est beaucoup moins terrifiant puisqu'on dialogue avec lui), le Jakhsa rappelant inévitablement Loup enragé du LS19 et le bateau volant ayant débuté sa carrière de transporteur officiel de seigneur kaï dès le tome 5.
Malheureusement, l'ensemble est un peu décousu ; certains passages auraient mérité d'être plus développés.
Ainsi, on ne rencontre le peuple éclairé possédant la gemme du dieu hurlant que de manière fugitive ; on arrive à la cour du maître du chaos comme par magie et sans transition, à se demander si on ne s'est pas trompé de paragraphe ; et les actions du Jakhsa apparaissent parfois bien vaines et guère logiques.
La jouabilité n'est plus du tout la même que dans les deux premiers livres de la série. Les combats sont excessivement rares, tout comme les occasions d'utiliser ses pouvoirs magiques (hormis voyance et psychomancie) ainsi que celles d'utiliser des points de volonté.
Qu'on l'apprécie ou non, ce 3ème tome a au moins le mérite de l'originalité. Il n'empêche que je lui préfère les deux premiers en raison du moindre plaisir ludique et trouve à coup sûr le 11ème Loup Solitaire plus abouti. Dans ce dernier, le Daziarn-Noctiurne perd un peu de son mystère mais est décrit de manière plus complète avec des acteurs plus mis en valeur (le Spectateur, Serocca...).
Le 3ème Astre d'Or me laisse donc une impression mi-figue mi-raisin, plutôt décevante, comme s'il y avait matière à réaliser un plus gros coup.
Répondre
#2
J'ai trouvé "Le Royaume de l'Oubli" très décevant. Le monde parallèle a totalement échoué à me captiver, en bonne partie parce qu'il manque cruellement d'atmosphère. Les diverses péripéties ne m'ont pas non plus laissé un souvenir impérissable et je ne me souviens pas de grand-chose de bien original dans toute l'histoire. Comme c'est un livre que j'ai découvert assez tardivement et qui me semblait vraiment prometteur, j'ai éprouvé une forte frustration en constatant à quel point il répondait peu à mes attentes.
Répondre
#3
Moi, j'ai vraiment pas réussi à me plonger dans ce livre tant l'ambiance est mal retranscrite. D'ailleurs, lors de ma critique, je lui avais une note vraiment plus que moyenne. Il faut que je le relise. Je ne comprends pas, autant dans le 11ème tome de Loup Solitaire le monde de Daziarn m'avait captivé, autant là je me suis ennuyé. S'il y a bien un livre à refaire dans cette série, ce serait celui-là.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#4
Fitz a écrit :comme si Dever s'était inspiré de Brennan.
[...]
Des idées tellement bonnes que l'auteur va les reprendre dans sa série principale
Selon les crédits, c'est Ian Paige qui a écrit la série Astre d'Or, en se basant sur le background créé par Dever et Chalk. Ce serait donc plutôt Dever qui a piqué les idées trop bonnes de Paige. Je trouve les textes d'Astre d'Or nettement mieux écrits et agréables à lire que ceux de Loup Solitaire, notamment au niveau des personnages. Ceux de LS sont d'un creux... Il n'y a justement que dans LS11 que j'ai senti un vrai effort de ce niveau-là (sauf pour Vonotar à la fin, trop vite torchée comme souvent dans LS).

Ce tome 3 d'Astre d'Or est mon préféré car justement, je trouve l'ambiance très réussie, très bien décrite, très prenante (question de feeling, semblerait-il). Une réussite. Je trouve que la série Astre d'Or monte en puissance à chaque tome : un 1er épisode d'excellente facture, un 2ème encore meilleur, ce 3ème tome excellent. Le début du 4ème semble conduire vers quelque chose de grand, mais le final complètement raté avec Charatchak casse tout. C'est ce tome 4 ma déception de la série.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)