Paradoxes
#33
(17/01/2015, 18:52)Gwalchmei a écrit : Sur la forme :

Le style est recherché, riche. Attention parfois à certaines tournures de phrases trop longues et peut-être à l’usage un peu trop systématique des adverbes et participes présents qui alourdissent l’ensemble « Vous levez lourdement la main, pouvant enfin gémir convenablement tout en appuyant doucement vos doigt(s) dans vos orbite(s), massant vos yeux. Le grattement au fond de votre esprit… ».

Je suis sujet au même syndrome et le fait de travailler là-dessus permet de fluidifier la narration et d’éclaircir le propos. Il suffit parfois de morceler l’action en plusieurs phrases pour retrouver du rythme et limiter cette succession d’adverbes et participes présent.
Remarque tout à fait justifiée ! Je suis douloureusement conscient de ma tendance à faire des phrases interminables dans un désir de précision, et qui finissent par causer l'inverse de l'effet escompté. C'est une raison pour laquelle j'admire les auteurs capables (comme Aragorn ou Outremer) capables d'allier une écriture riche et simple à la fois.
Mon objectif ultime serait d'avoir "le sens de la formule", la capacité à exprimer un maximum dans une tournure minimale - mais ça s'appelle "l'élégance", et ce n'est pas pour rien que c'est souvent considéré le saint Graal de l'écrivain.

En attendant je me traine une écriture qui peut hélas être parfois assez indigeste :-/
Je dois travailler dessus !
Gwalchmei a écrit :Je me permets de donner un exemple pour illustrer tout ça :
« Vous finissez par déboucher sur le fleuve, une odeur d'eau fraiche et de poisson moins frais se répandant dans l'air tandis que vous observez de nombreuses barges à quai entourées d'un fourmillement d'hommes chargeant ou déchargeant diverses marchandises. »
On pourrait tendre vers :
« Vous finissez par déboucher sur le fleuve. Une odeur d'eau fraiche et de poisson moins frais (répétition ; avarié ?) se répand dans l'air tandis que vous observez de nombreuses barges à quai entourées d'un fourmillement d'hommes. (Sous un soleil de plomb), ils chargent et déchargent diverses marchandises (dans un déluge de jurons sonores). »
Bon, l'exemple est probablement mal choisi car cette "répétition" est, pour le coup, totalement voulue et volontaire (il s'agissait d'une pointe d'humour intégrée à la formulation, "l'eau est fraiche, le poisson moins frais"). Cependant, nonobstant ce détail, je vois à quoi tu fais référence. J'ai perdu pas mal de richesse de vocabulaire dans mes années de travail en informatique, et je dois le reconquérir (un point qui m'a particulièrement irrité dans l'écriture de l'AVH a été comment trouver des synonymes de "bâtiments" lors des descriptions de la cité ; j'ai constaté que je n'en avais qu'une minuscule poignée à la disposition de mon cerveau, et j'ai souvent réécrit des phrases entières pour trouver une formulation différentes et éviter trop de répétition).
Citation :C’est vraiment histoire de donner des idées (elles ne sont pas toutes bonnes, je te l’accorde ^^) pour à terme, varier un peu ta prose. Il ne faut pas voir ici, la moindre prétention de ma part de vouloir corriger quoi que ce soit.

Parce que l’on sent qu’il ne manque pas grand-chose pour que ça devienne vraiment très bon au regard du vocabulaire soutenu, des idées, de la poésie scientifique et des intentions que tu amènes ou développes (les descriptions architecturales sont excellentes d’ailleurs).
Toute critique est bonne à prendre, je ne m'offusque absolument pas ! Je serais tout au plus frustré de me dire que je suis arrivé plus proche du palier de faire vraiment plaisir au lecteur que je ne le pensais, pour gâcher la fin avec un certain manque de style ^^
Gwalchmei a écrit :Sur le fond

Le début est assez nébuleux. Des impressions nauséeuses nous parviennent, on a du mal à concevoir notre environnement et la perception du monde arrive au fur et à mesure que nos sens se rétablissent. Les interrogations métaphysiques du protagoniste de l’histoire peuvent aussi dérouter et les paraboles employées pour définir les sentiments tendent parfois vers un lyrisme difficile à appréhender (paragraphe 88 par exemple, bien que l’idée et les concepts abordés soient excellents et m’ont fait penser à « Une brève histoire du Temps » de Stephen Hawking. Bon, je ne suis pas assez érudit dans ce domaine pour m’aventurer dans des écrits plus complexes).
J'ai tendance à ne pas aimer le style ampoulé et excessivement lyrique en général, et à détester le manque de clarté, mais sur le coup une certain dose des deux était un pré-requis vu la situation :
(GROS spoiler, attention)
Show Content

Gwalchmei a écrit :Cette absence de repères perturbe sur la durée et à chaque fin prématurée, la frustration générée m’a (au départ) fait perdre un peu de volonté pour recommencer à nouveau tant la progression est lente. J’ai eu du mal à m’impliquer dans le récit car le flou perpétuel qui nous entoure, malgré les descriptions, ne me permettait pas de me projeter dans la terrible expérience de mon avatar.
Sur ce point, je peux comprendre la difficulté du lecteur, mais le flou du vécu du personnage me semble indispensable à la cohérence du récit.
Gwalchmei a écrit :Par exemple : on pense que l’on va comprendre un peu mieux ce qui se passe en sortant du manoir, mais le simple fait de ne pas pouvoir se représenter clairement ne serait-ce que l’époque (médiévale, contemporaine, futuriste) à laquelle se déroule ce cauchemar éveillé en traversant la ville est dommageable. Il y a bien quelques indices (la dague dans la caisse, les charrettes dans la rue) mais cela pourrait correspondre aussi bien à une cité du début du XXème Siècle qu’à la Carcassonne du XIIème. C’est surement voulu mais assez déstabilisant. Il m’a fallu rencontrer des hommes d’armes en cotte de maille et épée au fourreau pour m’imaginer un décor moyenâgeux.
(18/01/2015, 16:43)Lyzi Shadow a écrit : Oui mais non. Absence de marqueur culturel, je veux bien, vu que dans la situation on manque de repère, mais pas savoir avant une quarantaine de paragraphes que tu es dans un univers med fan, c'est franchement pas terrible. On commence à se représenter un univers quand on image le décor, et finalement, il faut tout revoir parce qu'on a tout faux.
Je suis apparemment pas le seul à te le reprocher, en plus.
Vous êtes sur la même longueur d'onde sur le coup ^^
Comme le dit Gwalchmei, c'est effectivement voulu, sur plusieurs plans.
Sur le plan de personnage, il y a le fait qu'il n'a aucun repère par lui-même, et donc n'a pas de possibilité de comparer ou de s'attendre à une culture particulière.
Sur le plan du lecteur, il s'agit de le mettre dans la peau du personnage et de le priver des repères habituels.
Sur le plan de la narration, il y a en fait un choix délibéré de laisser le type de monde relativement flou. Pour les raisons citées ci-dessus, mais aussi pour faire volontairement un mélange des genres, et briser les attentes que font naturellement naître les types usuels de mondes. Pour tout dire, j'ai faillit ajouter des éléments franchement uchroniques, et faire un monde steampunk-magique. J'ai opté au final pour un modéré "monde medfan avec des touches d'organisation moderne" pour limiter les possibilités du personnage, et renforcer les limitations physiques que la technologie peut parfois permettre d'éviter.

Je ne rejette pas votre perception et votre avis, loin de là. Je dis juste que ça fait partie des points où le choix délibéré de l'auteur peut aller à l'encontre d'une partie de son lectorat Smile
Citation :J’en étais là de mon analyse quand j’ai repris ma lecture à tête reposée. Je me suis alors pris au jeu en me sentant comme le héros « D’un jour sans fin » ou «The Edge of Tomorrow ». Le gameplay est astucieux et reprend en fait les mécaniques des films cités. En glanant des informations d’une expérience à l’autre, on adapte nos compétences et on met à profit les renseignements acquis afin de progresser dans l’intrigue. L’aventure s’organise en un OTP et on se retrouve vite bloqué si on n’a pas trouvé l’indice qui nous amène à la marche suivante.
C'est effectivement le principe de l'AVH, j'espère juste que l'aspect ludique pour les afficionados d'OTP a été suffisant pour justifier cette structure.
Gwalchmei a écrit :Et je suis content d’être allé au bout de l’expérience, car avec tous les éléments en main, le scénario se révèle vraiment ingénieux bien que je pense très difficile à mettre en scène dans une aventure interactive ! Il faut saluer l’auteur pour avoir réussi son pari et nous avoir fait partager cette excellente idée.
Merci pour le retour ! Et content de voir que cela t'a plus au final Big Grin
Lizy Shadow a écrit :Note que simplement dire "notez cette information si vous ne l'aviez pas encore" au lieu de "notez cette information" pourrait très bien marcher.
J'y ai pensé, mais sur le coup j'ai voulu éviter toute référence à "si vous le savez déjà/si vous avez cet objet/etc.". L'idée étant que le lecteur ne soit pas informé de manière collatérale des autres possibilités et qu'il doive les chercher lui-même.

Avec le recul et considérant le concept de l'AVH, c'est effectivement inutile dans la plupart des cas, et une erreur de conceptualisation. J'aurais dû limiter ce camouflage des possibilités pour les éléments cruciaux du scénario et pas TOUS les détails, aussi mineurs soient-ils. Une leçon apprise pour la prochaine AVH Smile

Lizy Shadow a écrit :C'est faux, on peut [...].
Non ce n'est pas faux ! Big Grin

En effet :
Show Content
Lizy Shadow a écrit :En règle générale, je pense que tout lieu découvert aurait dû avoir son paragraphe pour y revenir. (Je pense aux Archives, à l'Hotel de Ville et au poste de garde.) Parce que devoir le chercher, apparemment au hasard, à chaque fois qu'on y va pour vérifier si on n'a rien manqué, c'est pénible et ça brise l'immersion.
Quitte à les mettre sur la même case de la Carte qu'autre chose, pour montrer qu'il n'y a pas d'unité de temps de différence.
C'est une possibilité à laquelle j'ai pensé, et que j'ai fini par écarté. J'aurais peut-être mieux fait de l'inclure au final ^^
Lizy Shadow a écrit :C'était une référence à un échange entre, si je me souviens bien, Outremer et toi sur ce fil. Il disait [...] que ça te semblait tout naturel de tricher.
Ah oui je vois ce que tu veux dire. C'est un peu trop paraphrasé ici !
Ce que je voulais dire :
Show Content

Lyzi Shadow a écrit :Euh, vu comment c'est discret et sujet à interprétation, il est plus juste de dire "il y est fait allusion dans l'AVH" que "c'est expliqué" ^^
Honnêtement, si je prenais au mot ce qu'il dit à ce moment là, je ne pourrais rien faire du tout puisque toute action que je peux faire le serait selon des informations que j'ai eu pendant les boucles précédentes, donc créerait à nouveau un paradoxe qui relancerait encore la boucle. Et oui ! C'est une interprétation possible !)
Certes, tout se joue en allusions et interprétation, et sans oublier que ce que disent les personnages n'est pas forcément 100 % fiable (sinon ils n'agiraient pas de la sorte, évidemment).
Citation :Re: le manque d'humour
Si le personnage n'est pas du genre à faire de l'humour, alors en ce cas là, on tombe dans la deuxième catégorie : l'humour doit se faire à ses dépends, même si lui reste sérieux.
Je continue à penser que ça manque. C'est peut-être pas ton genre d'humour (moi aussi je suis plutôt non sense britannique que slapstick de music-hall), mais merde, c'est la TRADITION de ce genre de thème !
Fallait faire un effort ^^
Tu peux remarquer que j'ai pris un certain plaisir à ne PAS suivre la tradition Big Grin
Je ne trouve pas que tourner le personnage en bourrique aurait collé avec le ton général, plutôt grave, de l'AVH.
De plus il y a un certain nombre de légères touches d'humour (comme la formulation que Gwalchmei a utilisé comme exemple plus haut, et pas mal d'astuces sur diverses variations d' "avoir le temps"), même si cela reste léger. Pour tout dire, j'avais même un peu peur d'avoir mis un peu trop de ces traits d'humour, visiblement mon inquiétude sur ce point n'était pas justifiée, ils sont assez discret pour ne pas ruiner l'ambiance sérieuse de l'AVH Big Grin
Lyzi Shadow a écrit :Et sinon §218 les renvois sont inversés. Je l'avais noté, mais j'ai oublié de le dire précédemment.
Je note et je corrigerais ça dès que possible !
La violence n'est pas la bonne réponse !
La violence est la question. La bonne réponse est "oui".
Répondre


Messages dans ce sujet
Paradoxes - par ashimbabbar - 01/01/2015, 14:59
RE: Paradoxes - par Akka - 01/01/2015, 15:21
RE: Paradoxes - par Akka - 01/01/2015, 19:43
RE: Paradoxes - par titipolo - 02/01/2015, 00:04
RE: Paradoxes - par Akka - 02/01/2015, 01:24
RE: Paradoxes - par Gwalchmei - 02/01/2015, 22:48
RE: Paradoxes - par titipolo - 02/01/2015, 23:13
RE: Paradoxes - par Akka - 03/01/2015, 00:37
RE: Paradoxes - par titipolo - 03/01/2015, 01:03
RE: Paradoxes - par artless - 06/01/2015, 16:05
RE: Paradoxes - par Akka - 08/01/2015, 12:34
RE: Paradoxes - par artless - 08/01/2015, 14:00
RE: Paradoxes - par Akka - 10/01/2015, 00:35
RE: Paradoxes - par AlvEric - 11/01/2015, 22:25
RE: Paradoxes - par Akka - 12/01/2015, 00:22
RE: Paradoxes - par Akka - 12/01/2015, 18:20
RE: Paradoxes - par AlvEric - 12/01/2015, 21:37
RE: Paradoxes - par Akka - 12/01/2015, 22:35
RE: Paradoxes - par AlvEric - 14/01/2015, 00:02
RE: Paradoxes - par Akka - 14/01/2015, 00:38
RE: Paradoxes - par AlvEric - 14/01/2015, 20:51
RE: Paradoxes - par Akka - 14/01/2015, 22:34
RE: Paradoxes - par AlvEric - 15/01/2015, 00:47
RE: Paradoxes - par Akka - 15/01/2015, 08:34
RE: Paradoxes - par Bruenor - 15/01/2015, 18:24
RE: Paradoxes - par Akka - 16/01/2015, 02:13
RE: Paradoxes - par Outremer - 16/01/2015, 22:04
RE: Paradoxes - par Akka - 17/01/2015, 02:54
RE: Paradoxes - par Lyzi Shadow - 17/01/2015, 06:54
RE: Paradoxes - par Akka - 17/01/2015, 18:51
RE: Paradoxes - par Lyzi Shadow - 18/01/2015, 16:43
RE: Paradoxes - par Gwalchmei - 17/01/2015, 18:52
RE: Paradoxes - par Akka - 21/01/2015, 17:15
RE: Paradoxes - par Fitz - 10/03/2015, 21:52
RE: Paradoxes - par Akka - 12/03/2015, 01:45
RE: Paradoxes - par Fitz - 12/03/2015, 09:41
RE: Paradoxes - par Akka - 12/03/2015, 10:47
RE: Paradoxes - par Fitz - 12/03/2015, 12:45
RE: Paradoxes - par ashimbabbar - 27/03/2015, 04:03
RE: Paradoxes - par Akka - 29/03/2015, 00:13
RE: Paradoxes - par ashimbabbar - 31/03/2015, 16:50
RE: Paradoxes - par Ethelred - 31/03/2015, 14:32
RE: Paradoxes - par ashimbabbar - 19/04/2020, 22:19
RE: Paradoxes - par Akka - 31/03/2015, 19:08
RE: Paradoxes - par Skarn - 02/04/2015, 19:12



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)