Echappez-vous de fire island
#1
Les voies de la destinée des LVDH sont mystérieuses et impénétrables... quoique en fait non, la plupart des voies sont ici au contraire très pénétrables ! Je m'explique Redface

Egaré au rayon jeunesse d'un bouquiniste parisien, j'ai trouvé un LVDH tout récent. Waaouahhhh ! Un nouveau LVDH dont personne n'a jamais encore parlé ! Eek !

" Mais quoi donc que c'est ?!" m'exclame-je fébrilement dans la boutique du bouquiniste. "Serait-ce que le LVDh enfin ressuscite comme un Phénix flamboyant H=10 E = 12 ??? Voyons-ça de plus près !"

Titre de la merveille : "Echappez-vous de Fire Island - un livre dont vous le héros... gay", édité en juin 2009. Ah... Mouais, le renouveau du genre a une drôle de tronche !!!

" Vous avez rendez-vous avec votre destin : parviendrez-vous à sauver Fire Island ou tomberez-vous entre les mains de zombies drag queens ? La suite ne dépend que de vous !" Confus

Damned ! Voila un truc qui manquait au bestiaire. Même Pip (qui avait pourtant un nom qui le prédestinait ! Smile ) n'avait jamais rencontré de telles créatures malgré l'imagination fertile de Brennan. Bon, interloqué mais amusé, je continue ma lecture du résumé de ce livre qui constitue donc une nouvelle étape dans le LVDH :

" Ce devait être un week-end comme les gays en rêvent : profiter des plaisirs d'un [sic] île paradisiaque, lézarder au soleil, boire quelques cocktails... Mais après que que les poussières d'un nuage radioactif tombent sur la plage de Fire Island, une armée de zombies drag queens envahit la côte ! Parviendrez-vous à sauver l'île avant qu'il ne soit trop tard ? Vous ne le saurez qu'en pénétrant dans cet épisode interactif de Queer as Folk. Sauver le paradis des gays sera difficile : quiproquos gênants, amants odieux, aventures sans lendemain et même rencontre avec des hommes sirènes et le Président des Etats-Unis ! [nota : c'est Bush dans le bouquin] Saurez-vous surmonter tous les obstacles qui se dresseront devant vous pour enfin échapper aux zombies ? Vous seul pouvez le déterminer !
Un livre à lire et à relire pour vivre plus de trente issues différentes, de la plus virile à la plus ridicule !"

Considérant que ce LVDH n'avait rien à faire au milieu des bibliothèques vertes et autre Castor Junior, je l'ai acheté (pour un prix modique) afin d'épargner l'innocence des jeunes âmes égarées et prépubères qui auraient pu confondre Fire Island avec un remake de l'Ile du roi lézard... (et puis sinon comment aurais-je pu vous en parler ? Hein ?)

Arrivé chez moi, profitant de l'absence de mon épouse, je le feuillette. De prime abord, il ressemble aux LVDH que Newlook (eh ouais, j'ai des références littéraires dans le LVDH moi, môssieur) avait publiés à la fin des années 80 (j'avoue : j'en ai 1) : pas de règle et juste 133 paragraphes qui mêlent les situations scabreuses... Sauf que là où Newlook était hyper linéaire et pseudo-réaliste, Fire Island est un petit bijou de non-linéarité. Ca part un peu dans tous les sens, et la variété de la trentaine de fins (dont une dizaine de morts violentes) évoquées au paragraphe démontre une grosse imagination. Ce n'est pas si facile de sauver Fire Island : pour ma part, je ne suis parvenu qu'à me sauver des zombies...

Par ailleurs, l'histoire n'est en fait ni gore ni trop "lourde". Pourtant, une fois qu'on apprend que l'antidote contre les zombies est à base de Viagra, on sent que ça peut vite partir... euh partir.... en couilles Redface comme on dit ! Eh bien non, le style reste (relativement) léger et puis on a pas intérêt à batifoler en route car les zombies nous poursuivent ! Il y a aussi de l'humour dans les situations et dans les dialogues - ex para.36 :
" vous vous penchez par-dessus le comptoir pour lui crier :
- Vous n'êtes pas inquiets à cause des zombis ?
Le barman hausse les épaules :
- Cette année, ce sont les zombies, l'été dernier, c'étaient les intégristes chrétiens. Il y a toujours quelqu'un qui veut nous empêcher de faire la fête. Si vous ignorez les intrus, ils finissent toujours par s'en aller.
Vous n'êtes pas convaincu mais que pouvez-vous faire ? "

Voili voila pas un chef d'oeuvre mais le concept reste vivant, dirait-on...
Répondre
#2
J'adore tes critiques ALVERIC, c'est la 2ème qui m'arrache des sourires Smile
Répondre
#3
Drôle de bouquin... C'est L'ILE DU ROI QUEUTARD, on dirait... M'étonnerait que ce LDVH reste dans les annales...
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#4
Cela me fait penser a "Mais où est donc passé Mylène Farmer.", avec un style mêlant sexe et loufoque.

Quand je suis tombé sur ce bouquin par hasard (je ne l'ai pas acheté... ni volé d'ailleurs!), je ne m'attendais ni à un grand scénario ni à de la grande littérature, et pourtant j'ai été agréablement surpris, moi qui ne suis pas du tout "people". C'est un bon concentré d'humour, l'aventure est assez longue et s'avère intéressante à suivre, il y a pusieurs chemins et il ne faut pas compter la terminer du premier coup, même s'il n'y a pas de caractéristiques de départ.
C'est aussi un livre qui n'est pas destiné à la jeunesse.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#5
Doucement Jin.
Le Ikar est taquin mais fais gaffe à ne pas verser dans le cliché du militaire homophobe.
Répondre
#6
En tous cas, un LDVH version GAY, ça sort de l'ordinaire... A quand LA FORTERESSE DU BRAQUEMARD, LE VOYAGE DE L'ETROIT ou L'ELU DES SIX GLANDS...
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#7
(06/06/2010, 21:15)Voyageur Solitaire a écrit : LA FORTERESSE DU BRAQUEMARD, LE VOYAGE DE L'ETROIT ou L'ELU DES SIX GLANDS...

Exceptionnels, les titres !

Je me lance : Le manoir de l'envers, les grottes de Culte, Le combattant de la Biroute...
Au petit matin, le dernier des deux fois nés était deux fois mort...
Répondre
#8
(06/06/2010, 21:19)Jin a écrit :
(06/06/2010, 21:09)Fitz a écrit : Doucement Jin.
Le Ikar est taquin mais fais gaffe à ne pas verser dans le cliché du militaire homophobe.

J'ai encore le droit d'être comme je veux. Mais là n'est pas le problème. Il m'insulte ouvertement, et tout ce que tu trouves à faire, c'est prendre sa défense?? Là, y'a un truc que je ne pige pas, surtout que je n'ai rien dit pour que tu me dises d'y aller doucement.

Je voulais pas t'insulter, je suis désolé si tu l'as mal pris. Je te fais des excuses, Jin.
Edit: j'ai supprimé mes messages.
Répondre
#9
Sérieusement? Tu t'excuses?
Dans ce cas, je ne peux que les accepter, et de bon coeur. J'ai également supprimé mes messages, comme ça, les ils ne pollueront plus ce topic et les commentaires sur ce livre peuvent reprendre. Désolé aux autres membres des les avoir dérangés.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#10
Bravo les gars, bel exemple de fair-play !

Si certains sportifs pouvaient s'en inspirer (bon OK hors-sujet, je sors... JeSors )
Au petit matin, le dernier des deux fois nés était deux fois mort...
Répondre
#11
Je ne cherchais pas à prendre la défense d'Ikar, Jin.
Mais imagine qu'il y ait un homo qui parcourt le forum (et il y en a sans doute), tu crois que ça lui ferais pas de la peine de lire "tu me traites de pédé?". Pour ce que tu en sais, j'en suis peut-être un moi-même? Confus
(ou Ikar? Wink)

Bref, vous avez raison de laisser tomber.

P.S : excellents titres Voyageur Solitaire Wink
(à quand La Créature venue du Brésil?)
Répondre
#12
Je n'osais trop prendre la défense d'Ikar (principe de base : ne jamais contrarier un mec qui écrit ses AVH avec un Glock38 posé à plat sur son bureau) mais votre réconciliation me fait bien plaisir, les z'amis ! J'en étais presque venu à regretter mon post, devenu une source insupportable de haine et de tension... mais aussi visiblement une source d'inspiration pour certains ! Smile
A mon tour donc de vautrer ma verve dans l'obscénité et le scatologique, tout en m'efforçant de respecter une homonymie de bon aloi. Que pensez-vous de :

* L'épée du samourai --> Les pets du samourai (concept LVDH : un samourai découvre une nouvelle technique de combat ancestrale non référencée dans le grand livre du Kaï)

* Le marais des scorpions --> Le marais des morpions (concept d'un LVDH poétique librement inspiré du poème Une géante des Fleurs du Mal. Vous êtes Charles Baudelaire : armé de votre fidèle épée, vous arpentez le corps d'une géante alanguie. Après avoir "rampé sur le versant de ses genoux énormes", vous décidez d'aller dormir à l'ombre de son sein comme à l'ombre d'une colline... Joyeux périple ! Mais survivrez aux pièges du terrible... tsoin tsoin... Marais aux Morpions !!!)

* Le voleur de vie --> L'avaleur de vit (concept LVDH : euh... non, pas cette fois !)

Et puis, pour finir en apothéose le feu d'artifice scellant l'amitié retrouvée de Jin et Ikar, j'ose le subtilement gore :
* Défis sanglants sur l'océan --> Défis sanglants sur le séant

Voila, je pense qu'il est temps de conclure ce mail. La partie de ce forum commence en effet à trop ressembler aux sous-doués du dernier rang foutant le bordel pendant les cours de maths xhoromagiennes (merde encore des probas !) du professeur Cuicui. Comme le disait Fitz dans un post précédent : c'est un site sérieux, ici !

PS (avant que j'oublie) pour Caithness, Thierry Dicule et Sunkman : FAYOOOOOOOOOOOOOOTS !!!!
Répondre
#13
Excellent :-)
Répondre
#14
alveric a écrit :PS (avant que j'oublie) pour Caithness, Thierry Dicule et Sunkman : FAYOOOOOOOOOOOOOOTS !!!!

De quoi ? Fayots ? Pas suivi mon pôvre monsieur ! Aurais-je posté un fayotage attitude ?
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#15
Je crois qu'il fait référence au topic de Oiseau sur les probas, où c'est carrément trop la giga-honte de parler de maths avec un prof de maths à l'heure de la récré!

...Ou alors Alveric nous demande en fait de lui cuisiner un plat de haricots blancs?
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)