Comment gérer un mécanisme d'influence ? (et ses conséquences)
#1
myBB 
Plop !

Je suis reparti sur la version longue de consomption et j'aurais besoin de vos avis pour la gestion d'un système d'influence entre les PnJs et le héros.

Il y a 2 aspects : un passif et un actif :

* L'aspect passif représente l'orientation du PnJ par rapport au héros. Je me suis arrêté pour l'instant 5 niveaux :
Mort / Défiant / Neutre / Allié / Épouse
J'ai donc prévu une table d'influence dans laquelle on coche l'état au fur et à mesure de l'avancement de l'histoire (tous neutres au début). Bien entendu, un comportement avec un PnJ peut entraîner des modifs de l'état d'un autre.

* L'aspect actif concerne juste l'aspect trahison, qui ne s'applique qu'aux alliés et épouses. Là aussi, les système proposés ci-dessous pourrait s'y appliquer. (j'avais aussi envisagé un système de réconciliation avec un état "défiant", mais finalement, je vois pas trop l'intérêt et ça va foutre un bordel pas possible pour gérer les combinaisons à long terme)


J'ai les 3 idées suivantes :

1) un système de renvoi exhaustif qui donne une destination par état à la fin de la section (un tableau genre ce qu'avait fait Gogorn dans sa mini-AVH Ténèbres). Sachant quand il y aura plusieurs PnJ, ça augmentera d'autant plus la quantité de renvois. Une version exhaustive qui peut être répulsive à la lecture (quoiqu'il y a bien de gros tableaux de renvois dans Le Prisonnier de Pierre Rosenthal). L'avantage est d'avoir tous les numéros visibles et une totale liberté de la gestion de ceux-ci pour l'auteur (je parle du choix des numéros de renvoi).

2) le même système de calcul que dans la version mini-AVH. Je crée un tableau de règles au début de l'ouvrage qui précise que lorsqu'un lien concerne un PnJ présenté au §1, il s'agit du n° correspondant à l'état neutre. Un modificateur (toujours le même) doit être appliqué par le lecteur. Exemple : Mort=Ignorer le renvoi ; Défiant=§-1 ; Neutre=§ ; Allié=§+1 ; Épouse=§+2 ; Trahir Allié=§-5 ; Trahir Épouse=§-10. Cela à l'avantage d'alléger les renvois et ça fait un peu "renvois cachés". Inconvénient : oblige le lecteur à calculer, rend les différentes interactions prévisible (triche), contraignant pour l'auteur (car système de renvois rigide).
Ex : si Lempi est là allez au 15. (mais si c'est notre épouse, il faudra se rendre au 15+2=17 ; ou bien si c'est notre alliée mais qu'on veut la trahir, ce sera le 15-5=10)

3) Faire un système à la Défis et Sortilèges avec un renvoi vers un livret d'interactions en fin d'ouvrage. Inconvénient : pénible à faire pour l'auteur. peut-être chiant aussi pour le lecteur (x livrets de x chapitres...). Avantage... chai pas, si on aime bien Défis et sortilèges, ça compte ? lol
Ex : Si Hrvat est avec vous, choix 4 du livret de Hrvat (chaque livret contient un chapitre par état).

Voilà, voilà. Si vous avez aussi d'autre idées ou propositions, n'hésitez pas, on peut en parler aussi.
Pour info, j'avais aussi envisagé un système avec des marques sur les numéros de paragraphes, mais j'ai rien trouvé de clair et ergonomique (trop d'états possibles, ça devenait fouilli)

Merci pour votre aide m(_ _)m
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre


Messages dans ce sujet
Comment gérer un mécanisme d'influence ? (et ses conséquences) - par Caïthness - 15/04/2018, 06:55



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)