Les tambours de Shamanka (Voyageur Solitaire)
#2
Alors là, franchement... Un feedback dès le lendemain, je m'incline très bas. Un grand MERCI à toi Outremer !
Je m'empresse de te répondre :

Pour les annonces de parution répétées, j'assume pleinement et m'en excuse, je veux toujours aller trop vite et trop en faire...

Alors... 

Olmec : il est clairement le pivot central de l'histoire, surtout si l'on se retrouve à rester à Méroé, que ce soit au palais ou en habitant en ville. Tout tourne alors autour de ce géant cyclothymique, de ce colosse qui a la mentalité d'un gamin ou d'un adolescent révolté. Aux dépends des autres personnages ? Oui, je l'accepte et le reconnais.
Les passages ambigus sont voulus car je peux confier ce secret : Olmec est bel et bien homosexuel (dans une première version, cela nous était même confirmé par Yavin, prêtre de Gandam, mais j'ai supprimé ce passage pour justement rester ambigu). Mais soyons clairs : Olmec n'a aucun désir physique pour le héros que l'on incarne. C'est un gamin, mentalement parlant. Cela ne veut pas dire qu'il est idiot, mais il ne se pose pas de questions. Seul dans un entourage qu'il sait hostile et menaçant, il voit le héros qu'on incarne débarquer, il décide qu'il peut lui faire confiance, il en fait son ami et c'est tout, pour lui ça ne va pas plus loin. Olmec est encore un gamin immature et impulsif, perdu, il est entier dans ses affections comme dans ses colères ou ses haines, sans guère de nuances. Il a parfois des paroles ou des attitudes qui peuvent paraître ambigües, mais elles ne le sont pas pour lui. A côté de ça, il reste violent, colérique et impulsif, possessif. Olmec reste très manichéen, très simpliste dans sa façon d'être. Sans oublier le lourd secret qui entoure la mort de son frère et pèse sur lui...

Pas de prise sur les évènements ? C'est voulu. On est un fugitif, perdu dans un monde inconnu, on a donc aucune prise sur les évènements effectivement. C'est au jour le jour, on essaie de s'en sortir sans trop savoir où on met les pieds. C'est particulièrement ressenti si on s'installe à Méroé où l'on est suspect vis à vis de la population noire mais pas pour autant intégré à la Haute-Caste. J'ai voulu cette impression, on est pas du tout dans un cadre, une "quête" bien définie. On vit au jour le jour en ne sachant pas trop sur quel pied danser...
Pour infos, si tu as trahi Keshan au profit de Lalibela, tu peux également faire l'inverse. Ces choix ont alors une incidence importante à plusieurs reprises :
- La nuit veille du départ pour aller consulter l'Oracle.
- La consultation de l'Oracle en elle-même surtout.
- La rencontre avec Keshan si l'on prend le chemin avec le montagnard Vinshko (Lalibela apparaît alors tout autre...)
Et là, le fait d'avoir servi Keshan ou Lalibela, d'avoir trahi l'un (ou pas) au profit de l'autre amène certains changements. Dont le fait de pouvoir retrouver Zarallo (allié à Keshan) et le tuer.

Bien vu pour la structure avec les deux branches. Ces dernières se divisent néanmoins par la suite... Si l'on porte le message de Keshan ou Lalibela, il faut réussir à convaincre Olmec.
- Si ça marche, on part pour consulter l'Oracle et tout dépendra de qui on a choisi de servir, de qui on a trahi ou pas. Sans oublier la possible rencontre avec Vinshko qui change également la donne à ce passage.
- Si ça ne marche pas, on reste en ville et on est donc mêlé aux intrigues de Méroé avec soit le complot d'Alkemek, soit le terrible nuage de mouches et l'épidémie qui suit.
Pour le complot d'Alkemek, les fins sont très nombreuses, puisqu'on peut se réfugier au temple de Gandam seul, ou avec Danaé et Bélisa, fuir la ville avec les deux femmes ou fuir seul et c'est différent à chaque fois. Il y a également le fait d'habiter au palais ou en ville qui change certains passages, dont la possibilité de régler ses comptes avec Akemani. Si tu as rencontré Raskel le chasseur d'ivoire, tu peux également le retrouver plus tard, lors de la fuite de la ville après l'émeute.

Beaucoup de possibilités donc, de chemins et beaucoup de fins différentes.

Il semble que j'ai trop usé et abusé des compétences alors... Mea culpa. J'ai voulu faire original, je suis plus doué pour l'écriture que pour les règles hélas.
Pour la fréquence des combats, ça dépend vraiment des chemins choisis, certains sont plus "légers" dans ce domaine. Ce qui est sûr, c'est que les occasions de regagner des points de vie sont rares.

Voilà, j'espère avoir répondu à tes remarques et je te remercie encore de ta lecture et de ton retour !
Anywhere out of the world
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Les tambours de Shamanka - par Voyageur Solitaire - 04/03/2016, 18:10
RE: Les tambours de Shamanka - par Outremer - 04/03/2016, 23:07
RE: Les tambours de Shamanka - par Caïthness - 05/03/2016, 02:02
RE: Les tambours de Shamanka - par ashimbabbar - 05/03/2016, 10:47
RE: Les tambours de Shamanka - par Caïthness - 05/03/2016, 15:56
RE: Les tambours de Shamanka - par Caïthness - 06/03/2016, 01:20
RE: Les tambours de Shamanka - par titipolo - 06/03/2016, 01:45
RE: Les tambours de Shamanka - par titipolo - 06/03/2016, 17:46
RE: Les tambours de Shamanka - par Skarn - 12/03/2016, 13:23
RE: Les tambours de Shamanka - par ashimbabbar - 26/03/2016, 17:37
RE: Les tambours de Shamanka - par gynogege - 27/03/2016, 12:09
RE: Les tambours de Shamanka - par Sukumvit - 11/04/2016, 01:13
RE: Les tambours de Shamanka - par Sukumvit - 12/04/2016, 16:49
RE: Les tambours de Shamanka - par Fitz - 28/06/2016, 19:49
RE: Les tambours de Shamanka - par Bruenor - 21/09/2016, 14:52
RE: Les tambours de Shamanka - par kurt - 13/10/2016, 11:57



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)