Rendez-vous au 1
Par le Vent des Steppes et la Marée des Océans - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Le coin des écrivains (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-10.html)
+--- Forum : Les AVH (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-11.html)
+--- Sujet : Par le Vent des Steppes et la Marée des Océans (/thread-280.html)

Pages : 1 2


Par le Vent des Steppes et la Marée des Océans - Oiseau - 30/12/2006

Dixième aventure de l'année, et sans doute la dernière. Une exploration philosophique de la condition d'un mercenaire en 94 paragraphes (dont certains font plusieurs pages) par Glutinus.

Chroniques d'un Héros Ordinaire : Par le Vent des Steppes et la Marée des Océans
http://homepage.mac.com/siyanlis/Xhoromag/Av21.htm

Feedback demandé ! ^_^


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - Meneldur - 30/12/2006

Bon, j'ai lu CHO : PVSMO. Mon avis est mitigé.

D'un côté, il y a une idée de base intéressante, des règles minimalistes mais originales puisqu'on détermine notre passé en choisissant un certain nombre de traits : on peut avoir eu un Amour Perdu, être un Stratège, un Artiste ou Écclésiaste, et ainsi de suite. L'aventure en elle-même est principalement constituée de flash-backs, ce qui donne un côté plutôt haché à la chose : en fait, on dirait presque une succession de saynètes ou de « leçons philosophiques par l'exemple » plus ou moins intéressantes, et sans autre fil directeur que le héros. Mais ça reste supportable, du moment que vous ne vous attendez pas à vous détendre en lisant cette AVH. J'ai beaucoup aimé la scène finale, et en particulier le 94.

D'un autre côté, il y a tout d'abord le contrôle extrêmement faible que l'on exerce sur le héros. Glutinus nous prévient dans l'intro, et effectivement, CHO tient plus du roman à peine interactif (RPI ?) que de l'AVH. Et, surtout, il y a un style... particulier. Verbeux, très très verbeux. Quand Oiseau dit que certains paragraphes font plusieurs pages, il peut ajouter que rares sont ceux à faire moins d'une page. Si vous n'avez pas aimé Effervescence au Palais Royal, l'AVH de Paragraphe 14, surtout, ne lisez pas CHO. ^^ Cette logorrhée est au service d'une intrigue plus cérébrale que physique, ce qui peut agacer : le héros est plus contemplatif qu'actif, dans cette aventure (je n'ai vu qu'une seule vraie scène d'action, qui ne dure pas longtemps). Personnellement, ça ne me gêne pas. En revanche, les fautes me gênent beaucoup plus : passe encore pour l'orthographe (même si ça me fait tiquer), mais quand certaines phrases sont à la limite du compréhensible, ça me bloque dans ma lecture.

Donc, je reste indécis sur cette AVH. L'originalité de l'idée me fait apprécier CHO, mais la réalisation pompeuse et prolixe et les fautes omniprésentes m'enchantent moins. Le tout s'équilibre à peu près, et je ne pense pas voter pour CHO au Yaz.


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - Outremer - 31/12/2006

Comme le dit Meneldur, CHO est à peine un roman interactif. En fait, je le qualifierais presque de "roman alternatif" : un roman pour lequel l'auteur avait des idées tellement diverses qu'il ne pouvait les concilier qu'en offrant au lecteur plusieurs possibilités.

Le côté contemplatif ne m'a pas dérangé du tout, mais j'ai trouvé que la partie consacrée aux flashbacks était trop volumineuse et trop dense (c'est en fin de compte tout le coeur de l'aventure). Le héros passe plus de temps dans le passé que dans le présent, ce qui ne devrait pas être le cas (même si le but est de générer un sentiment de mélancolie). Le choix final arrive assez brutalement. Il aurait peut-être été intéressant de le présenter plus tôt et de laisser ensuite le héros y réfléchir.

J'ai remarqué un certain nombre de fautes mais, contrairement à Meneldur, elles ne m'ont pas terriblement gêné. Une relecture suffirait pour l'essentiel.

Le style est sans doute trop verbeux. Il est normal qu'il le soit un peu (pour mettre en valeur l'atmosphère contemplative), mais certains passages traînent franchement en longueur.

La fin exceptée, il y a très peu de véritables choix à faire. Beaucoup d'alternatives dépendent essentiellement de nos traits et plusieurs autres n'ont en fin de compte aucune véritable importance.


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - Glutinus - 31/12/2006

C'était à peu près ce dont je m'attendais ^^
J'avais prévenu : CHO, l'aventure où il se passe rien, mais strictement rien, et ça sur presque 100 paragraphes...


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - H.d.V - 31/12/2006

Voilà, j'ai moi aussi lu CHO...Et j'ai plutôt aimé.

J'avais choisi un personnage à mauvais fond et les traits suivants : Artsiste, Ecclesiaste, et les deux mystiques (Arcanes mineurs et majeurs).

Il est vrai que cette avh a de quoi surprendre puisque la majorité se déroule sous forme de flashbacks. Cela ne m'a pas dérangé : pour une fois que l'on incarne un personnage ayant de la consistence et un passé.

Je dois dire que pendant la première partie (celle qui précède le premier flash-back et où on éconduit le premier diplomate) j'ai trouvé le style franchement lourd et pompeux, à la limite du parodique. Les fautes et phrases incohérentes étaient assez nombreuses pour me faire tiquer.
Mais dans la deuxième partie (flashbacks + fin), je trouve que ça s'améliore nettement, et le style est à mon goût meilleur.

J'ai fini par me plonger complètement dans l'aventure, et l'ai trouvée assez plaisante. Il y a peu de choix à faire, mais ceux-ci déterminent encore plus notre personnalité. Je garde en souvenir la scène où on retrouve les deux amants, où on combat le Géant dans l'arène, où on se livre à des joutes poétiques...

En fin de compte, le dénouement fort joli du 94 me laisse une bonne impression.

Il est dommage que certains traits n'interfèrent que peu par rapport à  d'autres (Mes deux mystiques sont demeurées inutilisées Sad...), et que quelques fautes parsèment le récit.

Je suppose qu'avec une bonne relecture et un dégraissage du style au début, je l'apprécierais encore plus.


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - Caïthness - 02/01/2007

Effectivement, il faudra repasser un petit coup sur les fautes (orthographe, accord, conjugaison, répétition, phrases buguées...) qui se baladent un peu partout...

Pour l'idée et la rédaction (style), je m'incline bien bas car c'est tout bonnement génial !! Big Grin
J'ai franchement adoré. J'ai dejà refait l'aventure 2 fois et je vais sûrement en refaire une. C'est vraiment une bouffée de d'air pur cette nouveauté.

Contrairement à HdV la suffisance du début me semble logique (du moins c'est une décision unilatérale du personnage donc elle ne plait pas forcement a tout le monde), au vu du passé. Nous avons effectivement affaire au Héros des 3 royaumes, sorte de Superman local. Donc son statut peut lui permettre cette suffisance imposée par l'auteur.

Le flashback (il n'y en a qu'un en 2 temps en fait), est intéressant et les différentes possibilités dirigées soit par le souhait du lecteur/trice ou les traits choisis sont intéressantes. Le 1° temps étant le plus important (il prend un bien plus grande ampleur dramatique avec Bon/Amour Disparu) que le 2° (un mission prise au hasard).

Les différents passé possibles sont excellent, bien décrit dans un style que l'apprécie beaucoup et donne effectivement l'effet introspectif souhaité. Très bonne idée aussi de l'utilisation de l'italique pour le récit du Héros.

En tout cas, merci pour ce chef-d'oeuvre et vivement la version corrigée LOL .
Encore Tongue ! (A voté Mrgreen)



!! SPOILER !!

J'ai cependant remarqué quelques difficultés à concilier toutes les combinaisons possibles (Amour perdu/Mauvais fond est le plus flagrant). Par exemple, être mauvais et se prendre la morale du Baron (suite à pseudo-enlèvement de son épouse) n'amène pas à mon goût une réplique convaincante "sur le moment / à l'époque" du Héros. Elle serait logique dans le cas du retraité en mode rédemption, mais lors de la scène, je ne pense pas que la réplique soient aussi morale (enfin c'est ce que je pense, j'ai peut-être tord, pour moi un méchant, c'est immoral). Dans le même chapitre, je trouve la cette même morale du Baron déplacée (anachronique pour être plus précise) surtout par rapport à l'ordre donné initialement (...que j'aille occire le malheureux qui avait eu la mauvaise idée de mettre la main sur son épouse... dixit §31). Je suis désolée, mais la scène des tourtereaux ne fonctionne pas (et la demande de croire ou non Flèche), au moyen-âge, l'adultère se finissait au cimetière (et en plus ça rime Mrgreen). Il est déjà extrêmement généreux de remener l'épouse vivante dans le contexte, voyez-vous... Bref, cette façon de penser du Baron me semble trop moderne pour être justifiée par un avant-gardisme outrancié (encore un avis perso bien entendu) et le traitement des actions limites par rapport au contexte initial (description de la mission + background social moyen-âgeux).

Sinon, je trouve aussi bizarre que l'on puisse maitriser les Arcanes Majeures sans les maîtriser les Mineures, mais bon c'est un détail... Neutre

Il est indéniable que l'aventure sans le trait "Amour Perdu" est moins savoureuse (je pense qu'il s'agissait de la mouture initiale). Les autres propositions ne sont pas aussi poignantes, on a du mal à voir le "traumatisme" du doute annoncé...

Le Coup de théatre final aussi me semble chelou. Dans le cas logique de ne pas combattre, la confrontation simultanée des 3 Rois ne donne pas la leçon morale qu'il auraient mérités, bien que le discours tenu par le héros soit de qualité... On ne voit pas comment cela se résout (fin ouverte ou manque d'inspiration ou on-en-garde-pour-la-suite Rolleyes ?). Le comportement pathétique et irresponsable des 3 monarques me semble un peu trop ridicule par rapport à la qualité globale de l'oeuvre (et les Barons successivement décrits). C'est dommage car la fin de ce désormais mythique §94 est bien rédigée et boucle impéccablement l'affaire. Quoique je reste sur ma fin, car ce récit lance en fait une formidable aventure (suite des 4 possibilités finales) qui ne sera peut-être pas écrite Sad (sniff)



EDIT : @Oiseau, le lien "1" de la page "introduction" fait un 404, erreur de lien à corriger merci ^_^


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - Skarn - 03/01/2007

Bon, j'ai aussi lu CHO. Et je ne suis guère emballé. L'idée de base est intéressante, avec un "vieux" héros (relativement jeune encore vu sa vivacité) à la retraite, qui vient se faire recruter par les différents royaumes.
Assez rapidement, cependant on arrive au premier problème. Le héros n'est pas un simple mercenaire, c'est un mélange entre Loup Solitaire, Shania (pour la puissance) et Arandan (pout le physique). On nous fait très bien comprendre que le héros vaut à lui seul une armée. D'ailleurs, les sommes faramineuses qui lui sont proposées suffiraient à lever, entraîner et armer quelques milliers d'hommes. Je trouve que cela fait très jeu vidéo : le mage/guerrier/moine/fleuriste de niveau 275, qui avec ses 150% de résistance à tout nettoie le champ de bataille tout seul. D'ailleurs, notre mercenaire n'est pas le seul dans ce cas, on nous parle d'un prince invincible et d'un roi possédant un char du même acabit. À mon sens, cela est totalement abusé.
Deuxième problème, le début est long. Très long. Le premier envoyé est l'occasion de longues réflexions pseudo-philosophiques. Le rythme s'améliore avec le flash-back, mais est souvent coupé.
Troisième problème : le style. J'ai été assez perturbé par des non-concordances entre verbes et prépositions, des problèmes de temps etc. Cela casse la fluidité de la lecture, ce qui, couplé avec la philosophie, entraîne un décrochement du lecteur. Ce problème est surtout vrai dans la première partie, celle avant les flashback. Une fois cette barrière passée, l'aventure gagne en intérêt. Une bonne grosse relecture devrait régler ce problème.

Bref, cette aventure est tout de même assez sympathique une fois le début franchi, mais sans atteindre des sommets. Je la classerais dans la même catégorie que les df qu'on lit une fois, avant de dire "mouais" et de les laisser reposer pendant un bon bout de temps.


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - Outremer - 03/01/2007

Personnellement, le fait qu'on incarne un héros surpuissant ne m'a pas gêné. Cette puissance est beaucoup plus évoquée que manifestée (même dans les flashbacks, je n'ai pas eu à livrer de bataille ou de combat de grande ampleur). De plus, elle se marie en fin de compte assez bien avec le thème général (la mélancolie et les regrets qui pèsent sur le héros).


Par le vent des steppes et la marée des océans : l'AVH la plus nulle jamais lue. - Glutinus - 05/01/2007

Bonjour à tous,

Je voudrai faire la critique de cette AVH.
C'est une AVH complètement insipide, sans raison d'être et écrit dans un français des plus affreux. Je ne comprends pas comment son auteur ait pu laisser passer autant de fautes d'orthographe, surtout qu'il passe ses journées derrière un écran d'ordinateur à se péter les yeux.

Visiblement, il a passé beaucoup de temps sur cette AVH. Je ne pense pas le connaître personnellement, mais il me fait penser à moi par moment, à l'époque où je pensais pouvoir révolutionner le monde. C'était une époque où j'étais quelqu'un de tragique, et que j'aimais les longues et doctes phrases. En quelque sorte, je pense que c'est quelque chose qui manque globalement dans les LDVH, c'est un style souvent direct et qui va droit au but, et c'est sûrement nécessaire pour des jeunes de 8-12 ans. Mais bon, maintenant ces jeunes ont évolué, la plupart on entre la quinzaine et la trentaine aujourd'hui, et c'est sûrement la raison pour laquelle il a dû se permettre d'écrire dans un langage aussi soutenu et pompeux. En quelque sorte, il fait écho sûrement à l'image stéréotypée des films asiatiques où les gens parlent pratiquement comme de la poésie.

Mais ce pauvre imbécile d'auteur a oublié qu'une AVH n'est qu'une aventure comme une autre, régie par des lois, de linéarité (ou de non-linéarité justement), avec des objets magiques, des combats contre des hordes de minotaures et une fin où il faut nécessairement sauver le monde.

Je pense également qu'il faut en vouloir à cet auteur d'avoir tout voulu précipiter. Il a eu un an pour écrire une AVH, et finalement il met le turbo seulement durant le mois de décembre, alors que l'échéance approche. Il aurait pu écrire plus quand il avait le temps entre octobre et novembre, alors qu'il était en recherche d'emploi ! Oui, c'est une bonne période, juste après être sorti de l'école qu'il a fait payer une somme astronomique, et qu'il n'arrive pas à trouver d'emploi ! Alors que c'est beaucoup plus contraignant en rentrant du boulot, en décembre, alors qu'il a passé une rude journée à travailler jusqu'à 20h.

En fait c'est quelqu'un de très égoïste. J'ai vu qu'il avait gagné l'année précédente avec une autre aventure, toute aussi courte, mais avec des paragraphes moins longs, et avec beaucoup plus de fautes de style et d'orthographe. Pourquoi a-t-il gagné ? Je pense (je n'ai pas voté à cette époque pour lui) que c'est parce que son aventure respectait un fil basique.

Non mais regardez-moi ça ! C'est ridicule ! Tous les héros sont sensés être humbles, mais celui-ci, il détruit des armées d'un seul coup d'épée ! Les rois vont même à se prosterner devant lui ! Pourquoi sont-ils rois alors ? Et puis cette histoire avec cette fille, c'est vraiment ridicule. Non non, moi je pense que cette histoire aurait pu être bien si elle suivait les schémas classiques.

Donc je résume les mauvais points :
- Pas de combat. On résume : une AVH sans affrontement est absolument pourrie.
- Un dirigisme absolu : au lieu de choisir ce que le héros fait, on choisit ce que le héros a fait. Jamais vu quelque chose d'aussi stupide.
- Une structure linéaire cachée : malgré les dix mille choix qu'on propose, on retombe toujours sur les mêmes paragraphes au final.
- Un style absolument indigérable : il se prend pour qui cet auteur ? qu'on fasse quelque chose pour qu'il améliore son style bon sang ! Pourquoi faire des phrases aussi longues ? Rien ne vaut que quelques épées dans la gueule pour que ça passe, y a rien de mieux ! On a l'impression qu'il a voulu être un poète raté toute sa vie ???

Je pense que je voterai pour SRY et pour FP cette année. La première parce que c'est une histoire typique, sans originalité, sans effort de vouloir faire évoluer l'AVH et d'inspirer d'autres. FP parce que c'est une parodie des plus parfaites, sans aucune sensibilité, du rentre-dedans absolu. En plus, les auteurs semblent très contemplateurs de leur travail, ha qu'ils sont fiers ! Oui, ils peuvent se gausser. Moi je donnerai yaz d'or pour FP et yaz d'argent pour SRY (ou l'inverse) parce qu'ils ont bien mérités de rester dans le classique le plus classique.


RE: Par le vent des steppes et la marée des océans : l'AVH la plus nulle jamais lue. - Caïthness - 05/01/2007

Je ne suis pas d'accord avec toi Glutinus.

Je pense plutôt que l'auteur de CHO est un créateur, quelqu'un qui va chercher les limites de l'AVH de base. Quelqu'un qui propose une vision nouvelle, et réussie à mon avis.

Evidement, comme le cinéma, nous avons les blockbusters (de la merde à 80%) avec un cahier des charges simple mais efficace pour gagner du pognon sans s'esquinter les sphincters cérébraux. Et puis il y a le Cinéma d'auteur, les gens qui sortent des sentiers battus, qui donne une autre idée, une autre image du Cinéma. Mais seul un public averti, curieux, intelligent, peut être touché et motivé par cette facette.

L'auteur de CHO, c'est ça ! CHO est un AVH d'auteur, une scénario, une idée de fond et une forme (hors les fautes d'orthographes/répétitions qui sont dues uniquement à une sortie hâtive afin de respecter une date fatidique, mais on pardonnera Wink)

Apparement, le public local semble plus orienté vers des schémas classique. Ne semble pas apprécier la nouveauté, ou les productions hors-normes. Mais cela n'est qu'un faux problème. En fait, l'auteur doit être fier de son oeuvre, et la défendre avec toute sa hargne et se conviction. Si la réponse est toujours aveugle ou insultante, alors c'est le public qui n'a rien compris Mrgreen .

Moi je soutiens et dit haut et fort que CHO est une pure merveille d'inventivité et de création. Ceux qui n'aime pas ont le droit de ne pas aimé, mais ils doivent avoir au moins la politesse et le respect des autres auteurs, en tenant des propos objectifs, sans essayer de ridiculiser l'auteur... Mais peut-être que même cela est au-dessus des forces de certains...Rolleyes

CHO est l'AVH de l'année Big Grin
Vive Gluti !


RE: Par le vent des steppes et la marée des océans : l'AVH la plus nulle jamais lue. - Oiseau - 05/01/2007

Je ne sais pas s'il faut prendre cette auto-critique au sérieux ou non. Ce qu'il y a d'étrange, c'est qu'en essayant d'être sarcastique (car je crois que c'était l'intention), tu fais une critique véritable des points forts et faibles de ton aventure.

C'est une AVH complètement insipide, sans raison d'être et écrit dans un français des plus affreux. Je ne comprends pas comment son auteur ait pu laisser passer autant de fautes d'orthographe.
En fait, il y a très peu de fautes d'orthographe. Les mots sont bien écrits. Les phrases ne le sont pas. Ce sont les tournures tordues qui rendent le texte difficile à lire. Il faut souvent relire deux fois, même si on comprend ce que l'auteur a voulu dire. Mais "comprendre ce que l'auteur a voulu dire" n'est pas suffisant. Et la raison pour laquelle les tournures sont mal conçues n'est pas le style de l'aventure lui-même. Une simple relecture aurait pu permettre de garder la philo et la réflexion intactes, tout en améliorant la qualité de l'écrit. Tu n'as pas eu le temps de relire ? Ainsi soit-il -- mais tu ne peux pas blâmer cela sur la "tête enflée" de Skarn ou Meneldur -- ou la mienne, par extension.

Mais ce pauvre imbécile d'auteur a oublié qu'une AVH n'est qu'une aventure comme une autre, régie par des lois, de linéarité (ou de non-linéarité justement), avec des objets magiques, des combats contre des hordes de minotaures et une fin où il faut nécessairement sauver le monde.
Si c'est vrai, il est difficile d'expliquer la victoire aux deux derniers Yaz de La Bataille d'Ap Bac et de Faery, et la possibilité que Flower Power gagne cette année. Ce commentaire est de mauvaise foi.

Il aurait pu écrire plus quand il avait le temps entre octobre et novembre, alors qu'il était en recherche d'emploi ! Oui, c'est une bonne période, juste après être sorti de l'école qu'il a fait payer une somme astronomique, et qu'il n'arrive pas à trouver d'emploi ! Alors que c'est beaucoup plus contraignant en rentrant du boulot, en décembre, alors qu'il a passé une rude journée à travailler jusqu'à 20h.
Tout le monde a une vie réelle. Tout le monde a des soucis. Désolé. Même moi.

En ce qui concerne CHO, c'est vrai qu'elle est tout à fait différente des AVH "normales", mais ce n'est pas une mauvaise chose. Personne ne t'accuse d'avoir voulu être un poète raté ou d'avoir voulu imiter les romans japonais. Des auteurs qui brisent le moule des AVH classiques n'ont rien à se reprocher. Là où tu as subi des critiques, c'est sur la forme (style littéraire). Ta réaction fut, à toutes fins pratiques : "Allez chier, je refuse de m'améliorer pour vous".

Et personne ne t'a demandé de mettre des minotaures assoiffés de sang -- ils n'auraient aucune place dans CHO. L'aventure est bonne telle qu'elle est -- la fin au 94 est même excellente.

Je pense que je voterai pour SRY et pour FP cette année. La première parce que c'est une histoire typique, sans originalité, sans effort de vouloir faire évoluer l'AVH et d'inspirer d'autres. FP parce que c'est une parodie des plus parfaites, sans aucune sensibilité, du rentre-dedans absolu. En plus, les auteurs semblent très contemplateurs de leur travail, ha qu'ils sont fiers !
Ça c'est simplement de l'insulte gratuite. Je ne sais pas ce qui a provoqué cette animosité soudaine envers Skarn et Meneldur -- dans la conversation MSN qui a précipité ce message, tu es toi-même arrivé en envoyant Meneldur "se balader chez les égyptiens" sans provocation, pour ensuite dire à Skarn que son aventure était archi-nulle, sans l'avoir lue. Ça te blesse tant que ça que les gens pensent voter pour d'autres aventures que la tienne ?


RE: Par le vent des steppes et la marée des océans : l'AVH la plus nulle jamais lue. - Glutinus - 05/01/2007

Re tout le monde.

Je reviens pour m'excuser. Comme l'a dit Oiseau, tout le monde a des soucis et j'ai un peu craqué suite à la pression que j'ai eue ces deux derniers jours au boulot (et qui n'ont été que ponctuelles). S'il y a bien une personne qui reste stoïque quant à ses problèmes, c'est bien Oiseau et je ne pense pas être en droit de dire que j'ai des problèmes alors qu'il est là.

En ce qui concerne SRY, je ne l'ai pas lue, mais FP je l'ai lue du moins commencé et suis allé assez loin (et pour me changer les esprits je suis allé la continuer, et je fais une pause). Même si dans l'ensemble je la trouve très satisfaisante, avec de l'humour etc. etc., que je prends le détail un par un je pense que dans l'ensemble j'apprécie pas trop le côté décalé, même si en tant que telle c'est une grande preuve d'originalité pour une AVH (contrairement à ce que j'ai dit plus haut).

Cependant, j'ai un peu craqué car dernièrement j'ai côtoyé des personnes extrêmement vantardes et d'avoir lu quelque chose qui à mes yeux ressemblaient à "ton travail est pourri et le mieux est le meilleur" m'a complètement chamboulé (en plus ça mélangé avec ma paranoïa habituelle, ça fait pas bon ménage), j'ai ressenti la haine pour des gens que je vois une heure sur MSN un jour sur deux, alors que normalement elles devraient s'abattre sur celles que je vois huit heures par jour depuis deux semaines (tiens, j'ai l'impression de parler comme S...). Finalement (laissez-moi faire mon introspection, à la place de la philosophie autant que je fasse de la psychologie), j'ai un peu ressenti comme si Skarn était fier d'avoir pondu un chef-d'oeuvre et qu'il est content d'attendre bras croisés le yaz d'or (j'espère que je n'influence personne), c'est d'ailleurs sûrement pas le cas.

Comme je l'ai dit je me fiche du Yaz, mais peut-être pas tant que ça, au vu du travail fourni. Je sais bien que Skarn a sacrifié beaucoup de ses vacances pour écrire FP, mais bon il n'empêche que seuls ceux qui ont écrit sérieusement des AVH (je pense en faire partie, et pour être honnête vous savez quand je dis ça que je vise deux personnes en particulier et qui ne sont plus avec nous aujourd'hui) peuvent ressentir ce que c'est d'écrire des soirées durant, pendant des jours, des semaines, des mois, tout ça pour pondre que 100 ridicules petits paragraphes qui ne seront lus par à peine 20 personnes au total. En tout cas je pense sincèrement que les trois personnes (ou moins !!) qui recevront des yaz seront bien récompensés pour leur travail

Bien sûr j'accepte les critiques, pour les fautes je referai une relecture si j'ai le courage - comme CHO est une aventure finie et à laquelle je tiens je la referai sûrement. Quant aux lourdeurs de style, pompeux, longue, faisant des kilomètres de long, même si beaucoup les déteste, elles font parties intégrantes de cette aventure pour moi, et c'est certainement la seule chose qui restera immuable (je modifierai peut-être la structure pour la rendre moins "arachnéide" et ajouterai peut-être une trentaine de paragraphes situés dans le présent, avant ou après la biographie du héros, si j'arrive à avoir des idées). De manière globale, tout ce qui touche au héros, à son invulnérabilité, à son invincibilité, à son arrogance au style, je n'y toucherai pas. Par contre la structure même et les fautes y verront sûrement un changement. Il y a peut-être des phrases qui veulent rien dire (comme l'a dit Oiseau ou Meneldur sur MSN il semble manquer un mot quelque part) et celles-ci demanderont certainement une relecture. En parlant d'MSN je vais essayer de faire une pause, j'ai l'impression que ça a une impression nocive sur moi.

Voilà bon bonne soirée, désolé d'avoir agi un peu sur la défensive (là je suis fatigué je crois que finalement je vais me coucher) de toute façon les AVH sont sacrées on n'y touche pas !


RE: Par le vent des steppes et la marée des océans : l'AVH la plus nulle jamais lue. - Lutin jaune - 05/01/2007

Salut Glutinus !

Tu sais, il y a peut être plus de lecteurs de AVH que tu ne le crois...Moi par exemple.

Pour le cas de PLVDSELMDO (ouf !), j'ai commencé aujourd'hui... mais j'avoue que j'ai abandonné un temps devant l'ampleur du travail...
Non pas que le style est "indigérable" comme tu dit mais simplement que c'est un roman complet à part entière,... celà demande du temps !

Des fautes d'orthographe ? Non très peu mais par contre de fréquentes fautes de congugaison ou de tournures de phrases. Un exemple ?
paragraphe 1 :
" Alors il faut que vous résistez à ces messagers, la tête haute, que vous leur dîtes non, et que vous leur expliquez, une bonne fois pour toute. Et que vous vous fournissez une réponse à vous-même. Surtout à vous."

Mais je m'y recolle dés que possible ... En attendant ta V2 bien sûr [/u]Wink


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - Jehan - 27/01/2007

Hop, à mon tour pour ce dernier feedback.

L'aventure m'a plutôt emballé, et ce bien que le début m'ait vraiment rebuté. Non pas à cause de la longueur. Ca ne me dérange nullement si un beau texte traîne en longueur, au contraire. Hors, j'ai trouvé le style, sur le fond, vraiment joli, voire superbe par moments. Je n'irai pas jusqu'à dire magnifique, car certains passages m'ont parût un peu "forcés" de temps à autre. Mais dans l'ensemble, c'est très bon. Non pas à cause de la longueur, donc, mais bien à cause du style. Oui, j'ai dit qu'il était très bon... sur le fond. Dans la forme, malheureusement, c'est beaucoup moins le cas. Beaucoup de fautes d'orthographes, une concordance des temps parfois mauvaise, des mots souvent mal employés... Le plus gênant, dans l'histoire, c'est que (c'est du moins mon impression) le paragraphe qui contient le plus de fautes n'est autre que l'introduction ! D'où mon scepticisme initial, malgré l'évident potentiel.

Il est tard, j'emberlificote... Je vais jouer au perroquet, mais CHO tient effectivement plus du roman intéractif que de l'AVH. Ce qui ne veut absolument pas dire qu'il est forcément moins bon qu'une AVH traditionnel, bien au contraire : il démontre qu'on peut prendre autant sinon plus de plaisir à lire une AVH même quand le côté jeu n'existe quasiment pas. Ici pas de challenge, en effet, juste un choix de lecture. L'idée est originale et intéressante.

J'ai commencé en prenant "mauvais fond" couplé à des traits typiques d'un "bon fond" (artiste, ecclésiaste, etc.). Je voulais voir comment l'aventure allait se dérouler avec ce postulat paradoxal. Mais en réalité, le "mauvais fond" n'est "utilisé" qu'avec parcimonie, et dans ce cas il ne fait pas de nous une brute sanguinaire assoifée de sang, il révèle juste une certaine part d'ombre en nous. C'est donc un choix intelligent qui évite d'interférer avec l'aspect mélancolique du héros, mais du coup la description du "mauvais fond" est trompeuse, je pense qu'il pourrait être bon de l'atténuer un peu.

J'ai trouvé le scénario et l'univers bien maîtrisé, crédible, riche et surtout complexe. Les différentes situations sont développées au fil de très long paragraphes, c'est une des caractéristiques de cette aventure. Les dialogues sont extrêmement intéressants, très philosophiques. J'aime beaucoup la philosophie. :-)

Je ne peux voter pour cette AVH, et je le regrette. On apprécie beaucoup le style lyrique qui caractérise le récit, on aimerait se laisser porter, s'en imprégner, mais les différentes fautes de français sont autant de douloureuses petite piqûres de rappel qui font qu'on ne peut entrer dans l'histoire comme on le voudrait.

Comme déjà dit, le fond est très très bon, il arbore les deux facettes de l'art, la faculté de parler à la fois au coeur et à l'esprit. Avec la même maîtrise sur la forme, je pense que CHO trouvait sans problème sa place sur le podium. Avec un style encore amélioré, elle n'aurait pas eu de concurrent pour la première place.

Dommage, donc, mais le potentiel est bien là.

Jehan.


RE: Yazback 10 : Par le Vent des Steppes ... - TJC - 03/02/2007

Allez ma première critique.

Quoi dire a part que j'ai vraiment aimé cette petite "aventure".
Il est bien écrit, bien détaillé, et on est vite immergé dans l'ambiance. Pour les fautes et tout ca, perso, j'en ai presque pas vu, mais étant donner que je suis incapable de les reconnaitres de toute facon, ca ne m'a absolument pas dérangé Mrgreen .

En tout cas, je n'ai rien noté qui puisse faire tilté mon plaisir de la lecture, certainement parce que je suis plus habitué a lire de la littérature bon marché que de bouquins de grands auteurs.

Niveau Jeu, au début, j'ai bien cru avoir a faire a un roman plutot qu'a un livre-jeu. Par la suite, cela s'arrange même si je n'ai pas pris le temps de faire les multiples possibilités qu'offre le livre. J'ai particulièrement apprécié le fait que l'on puissent continuer le récit, que l'on choisis ou non d'utiliser les traits du passé.

Mais par moment, j'ai l'impression que l'attention du createur se relache un peu. Par exemple, je trouve que la scène avec l'amazone offre un texte trop différent du reste de l'histoire, pas aussi descriptif, trop rapide en tout cas.

De même, j'avoue que le fait de choisir le camps de Valnor offre un texte que je n'ai pas trop aimé.
Même si je comprend les raisons de Eau-de-roche, je l'imagine pas faire un tel cirque. Je l'aurai plutot vu en train de rejoindre le mercenaire sur la route, faisant le choix de quitter sa maison, sans heurt mais avec détermination.
Pareil pour le roi (me rapelle plus du nom). Même s'il est bon, j'ai trouver son comportement étrange. Un comportement détaché et a la rigueur montré ses regrets me semble normal, mais de là a jouer les moralisateurs, j'ai trouver ça assez paradoxal.

L'autre souci reste la longeur du texte, agréable la première fois. Mais si on veut rejouer pour faire d'autres combinaisons de trait, ou d'autres choix, sa finit pas être un peu fastidieux, surtout au début.

Enfin, je trouve que le fait de choisi un bon ou mauvais fond me semble superflue, en tout cas dans cette histoire. Faire des propositions sur le comportement a adopter me semble plus adapté a se type de récit, un peu comme lorsque qu'on choisit de laisser l'amazone en vie ou pas.

Enfin bref, juste pour dire que j'applaudit Glutinus pour ce travail charmant. Je vais en profiter pour lire tes autres AVH en priorité Wink