Rendez-vous au 1
La Vague - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Discussions générales (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-14.html)
+--- Forum : Divers (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-16.html)
+---- Forum : Films, Séries, Animés et Cinéma (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-22.html)
+---- Sujet : La Vague (/thread-1352.html)



La Vague - Alendir - 01/02/2011

En Allemagne, aujourd’hui. Dans le cadre d’un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d’un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôle grandeur nature, dont les conséquences vont s’avérer tragiques…


Un film énorme du point de vue psychologique. Une grosse leçon de manipulation pour tous les autocrates en herbe, j’ai hésité à détailler les différentes méthodes utilisées (à certains moments, on en a 4-5 par minute). La psychologie un peu trop tranchée de certains élèves atténue l’impression de réalisme (on a le gros suiveur, le gros fayot, la grosse rebelle, la grosse timide (je n’ai rien contre les gros, hein), beaucoup d’archétypes donc, et même s’il est tout à fait possible de retrouver cela dans la réalité, ça fait un peu improbable), mais le charisme du leader est réel et ses techniques très subtiles. Les détails sont très fouillés même s’il faut aller les chercher, au fond du champ de la caméra (ou devine alors tout de suite qui va quitter le groupe ou pas), ou dans des circonstances a priori anodines (quand un garçon embrasse une fille, ils penchent tous les deux la tête du même côté et doit rectifier sa position, ce qui donne un soupçon d’authenticité… ceci dit on peut se demander que ce n’était pas dû simplement à la simple improvisation des acteurs ^^).

Fin bref, quelques réactions excessives des personnages (dues en partie parce que l’action ne dure que quelques jours, ils faut donc précipiter les choses) nuisent un peu au réalisme du film (inspiré de faits réels par ailleurs), qui faire preuve néanmoins d’un talent psychologique rare et d’un beau soin des détails (la symbolique de la vague, récurrente : dans l’emblème, le signe de reconnaissance, le sport d’un des étudiants, le lac où se déroule une fête…).



RE: La Vague - VIK - 02/02/2011

Vu la mauvaise presse faite au JdR en général, est-ce qu'il y a un risque d'amalgame entre JdR GN et régime totalitaire et/ou dérives à cause du film ?

Question stupide, mais en matière de stupidité, certains "journalistes" ont démontré tout leur talent.
Bref , est-ce que le JdR va encore recevoir mauvaises presse , vu "les conséquences qui vont s'avérer tragiques" ?


RE: La Vague - Salla - 02/02/2011

Il ne s'agit pas là d'un jeu de rôle à vocation ludique comme nous l'entendons (il n'y a pas de dé, ni de feuille de personnages, et le MJ dévient lui même joueur), mais plutôt d'une mise en situation, comme cela peut se faire dans certaines filières (comme en droit où on peut simuler des procès).
Le film est de toute façon sorti il y a près de 2 ans en salle (l'ayant vu à ce moment là) et à ma connaissance il n'y a eu aucune répercussion sur l'image du JdR.

Sinon, j'ai trouvé que ça allait trop vite, et que malgré la crédibilité et le charisme du personnage principal, l'ensemble sonnait faux. Je me suis d'ailleurs posé la question : est-ce que cela aurait pu arrivé dans une des classes que j'ai fréquentée au lycée ou à l'université ? Disons que le professeur aurait du lutter contre une grosse apathie plus que toute autre chose LOL . C'est certainement pour ça que comme Alendir j'ai trouvé les élèves trop caricaturaux : ils ne ressemblaient vraiment pas aux camarades de classe que j'ai pu avoir...

En fait c'est exactement le genre de fiction qui aurait gagné à être développer sur une série d'une vingtaine d'épisodes. Cela aurait pu permettre de développer un peu mieux les élèves pour qu'on puisse au moins s'identifier à l'un d'entre eux. De plus le film tend à perdre du temps sur le personnage du professeur, alors que sur ce type de sujet, il me semble plus pertinent de s'intéresser à la psychologie des suiveurs que de celui du leader.


RE: La Vague - Aragorn - 02/02/2011

Un film qui sort de l'ordinaire effectivement et même s'il est assez austère, comme la majorité des films allemands, il y a quand même une trame forte et quelques scènes très réussies (notamment la scène finale dans l'amphithéâtre). Il est vrai que les personnages sont parfois caricaturaux mais l'ensemble passe quand même bien. A voir au moins une fois mais n'est pas aussi prenant que la Chute ou la Vie des autres.


RE: La Vague - Alendir - 02/02/2011

Pour répondre à VIC, le JDR n’est pas limité qu’à son aspect ludique. On utilise le jeu de rôle en psychologie (et, application directe, en relations humaines) notamment, où les patients... jouent un rôle (sans dés évidemment, ceci dit, des JDR ludiques se jouent aussi sans dés). Quelqu’un qui n’a pas vu le film, qui ne fait pas ce distinguo, et qui se fie seulement au résumé pourra peut-être faire une erreur d’interprétation. Sinon, dans le film, il apparaît clairement que les personnes oublient pour la plupart qu’il s’agit d’une expérience.

J'ai effectivement, comme Salla, trouvé que le film sonnait un peu faux (+1 pour l'apathie), mais l'originalité et la subtilité qui s'en dégagent le rendent intéressant.


RE: La Vague - VIK - 03/02/2011

Merci pour ces réponses.


RE: La Vague - Glutinus - 09/03/2012

Les films de ce genre sonnent toujours un peu faux, en ce sens que les personnages sont trop poussés, trop stéréotypés. Mais j'ai trouvé l'ascension terriblement sensible et crédible, c'est une situation qui peut apparaître à tout moment.