Le Retour vers Fang
#1
Les Yaz sont finis. Plus d'aventures à lire. Déjà en manque ? Vous pouvez dès lors vous plonger dans la première AVH de 2012 avec la nouvelle AVH de Tholdur. Le Prisonnier du Labyrinthe réussira-t-il à s'échapper ? Cela dépendra de VOUS.

P.S. Albatur, quand vas-tu m'envoyer L'Ombre du Phénix ? Elle est à 100% depuis le 25 septembre dernier. ^_^
Répondre
#2
Je me permets de répondre à la place d'Albatur puisque c'est moi qui m'occupe de la relecture. J'ai envoyé à son auteur les 100 premiers § et je poursuis la relecture. Désolé si les choses trainent un peu en longueur...
Répondre
#3
Question à Tholdur :
- est-ce que cette AVH va participer aux Yaz 2012, ou pas ?
Je me pose cette question à cause de formule 24, et du commentaire sur Xho sur le côté "non officiel".
Répondre
#4
C'est certain qu'elle ne participera pas en tant que tel, car c'est une première partie.
Si jamais elle doit participer, alors ce sera uniquement en compagnie de sa "grande soeur" (la suite sera en effet plus longue), sous le titre commun de "Le Prisonnier du Labyrinthe".
Mais rien n'est garanti, d'autant plus que j'ai tout juste écrit 2 paragraphes de La Fuite de Fang, et n'ai pas l'intention de poursuivre lécriture de cette AVH dans l'immédiat. Je compte d'abord reprendre la traduction du Labyrinthe de la Mort n°3, laissé en chantier depuis un petit moment...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#5
Bien le bonsoir, maistre Tholdur !
Je viens de commencer ton AVH (j'avais dit que je lirais un OS de Sombrie, mais j'ai laissé tomber devant la longueur des paragraphes et du volume sonore autours du moi) et suis mort une première au paragraphe 168. Je n'ai pas joué avec les règles, pour deux raisons : le bruit des dés roulant sur la table risquerait de réveiller ma jeune soeur qui dort au-dessus et de déranger ma grand-mère, ma mère et mon frère qui regarde un film juste à côté.
Pour l'instant, mes impressions
--- négatives Surpris, pour commencer : je n'en voie qu'une seule jusque-là : la sobriété du style. J'ignore si c'est parce que je me suis habitué à des choses assez "riches" (je viens de refinir le Seigneur des Anneaux et quelques Howard et relis mes Lovecraft), mais je le trouve vraiment trop concis (pourtant, je suis en train de relire, à côté de Lovecraft, les Lais de Beleriand, qui ne sont pas non plus très fournis !). Je sais que tu t'es pas mal inspiré des paragraphes de Livingstone et pense que tu n'as probablement pas voulu trop trancher avec ce style-là, mais n'empêche --- bien que tu m'aies dit qu'une fois planté le décor, ce n'était plus la peine de faire de longues descriptions ; mais du coup, on perd en ambiance --- sans vouloir être méchant, ça me rappelle un peu l'Oeil d’Émeraude. Une réécriture complète ne m'aurait certes pas dérangé ! Et je pense qu'on peut instiller une ambiance plus stressante. (Hum, ça me donne des idées... )
(Peut-être suis-je un peu pédant de donner un tel avis... Surtout vue mes écrits... Désolé de le dire ainsi Redface)

--- positives Big Grin : en premier lieu, les clins d'oeil au premier Laby, qui est probablement l'un des meilleurs DF : les maîtres d'épreuves, les vers de roc, les portes ouvrant sur des salles maintes fois revisitées... le personnage Tongue ; en second lieu, le côté un peu sadique des passages où le héros, n'ayant qu'une main, ne peut ramasser des objets. Je citerai maintenant, dans le désordre, l'illustration du début, qui montre bien la position plutôt... malaisée du héros, le fait d'incarner un personnage mutilé (Livingstone n'aurait probablement jamais fait ça Wink Il a trop lu Tolkien et ses personnages parfaits --- certes Beren a une main et Frodon neuf doigts, mais enfin), celui de visiter des salles que les concurrents ont déjà visitées et les ont mises à sac, tuant leurs occupants --- comme dans le vrai laby ou encore le background ajouté, qui ne tranche pas trop avec le reste.

Voilà mon avis pour l'instant. J'espère ne pas avoir été trop blessant dans la première partie :S
Bon, je fais une pause et je m'y réattaque Wink
Répondre
#6
Salut,

Si on met le style à part, je pense que le fait que tu ai commencé sans les règles a joué un rôle dans ton ressenti de "manque de stress". Je suppose en effet que tu as considéré que tu étais tout le temps chanceux et/ou habile? Si c'est bien le cas, alors je crois que ça explique pour une certaine part ton sentiment. D'ailleurs je ne suis pas étonné de ta "première mort", c'est je crois le seul endroit ou peuvent perdre ceux qui jouent sans les règles, car même le test "réussi" conduit à la mort! Si tu continues ainsi, je pense que ta deuxième tentative devrait être la bonne sans trop de problème.

Pour en revenir au style: je ne voulais pas forcément que le joueur sente du "stress permanent", mais plutôt qu'il prenne du plaisir à voir qu'il progresse, qu'il sente l'espoir de son personnage grandir au fur et à mesure en fait. La première moitié est relativement calme, mais il est possible que ça s'anime un peu dans la deuxième!
J'ai tout de même glissé quelques élements "stressants", comme la fosse (surtout si tu rates le premier test). En fait c'est après ce passage que le héros vainc totalement sa peur "d'esclave", et qu'il prend une vraie assurance, qu'il commence vraiment à y croire en quelque sorte. Par contre le score de chance doit être plus bas qu'au départ, donc une certaine dose de stress reste présente malgré tout.

Pour le côté sadique, je dirai plutôt "réaliste". Parfois je n'ai pas précisé, car cela alourdirait le texte de dire sans cesse qu'il pose son arme pour actionner quelque chose, puis reprend son arme, etc. Je l'ai juste fait pour un passage au début, avec quelques "rappels" ensuite de temps en temps.

Sinon pour les OS de Sombrecoeur les règles sont essentielles Wink

J'attend la suite de ton feedback Smile
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#7
Ok ! Bon, je vais essayer de jouer avec des dés virtuels (je trouverai probablement ça sur Xhoromag...).
La suite ce soir, donc Wink
Répondre
#8
Fini ! Avec les règles. Feedback demain Wink
Répondre
#9
Belle réussite tholdur !

Notre situation de fugitif qui ne peut guère compter que sur sa discrétion est bien rendue. C’est un changement de perspective intéressant d’avoir des totaux aussi limités ( et une seule main et pas de sac pour trimbaler ses trouvailles… ), on doit rompre avec ses bonnes vieilles habitudes DF.
Et la crainte de perdre nos points de Chance, qui certes sont 12 au départ mais sont notre plus grande ressource aussi, est une cause supplémentaire d’inquiétude… Le système qui permet de dépenser de la Chance pour améliorer les tests d’Habileté est très bien conçu et sert encore cet aspect

J’ai succombé 5 fois avant de m’évader, il faut dire que je n’ai pas fait de carte parce que ça n’est pas pratique avec une seule main… ça m’a valu de tomber deux fois dans le même piège, mordieu ! Ce score porte donc témoignage de ma motivation à m’enfuir !

Les rappels du Labyrinthe sont bien amenés, j’aime bien aussi les détails sur les Vers des Rocs…

En outre, on a la possibilité de faire l’aventure avec un sidekick.

J’aurais quand même 2-3 objections à faire
- Les Lutins qui n’ont rien de féérique, mais sont visiblement des gobelinoïdes de bas étage, je ne vois donc pas pourquoi les appeler ainsi.
- de petites fautes de relecture: §49 “va” et non “vas” dans le poème, §159 “la vôtre” et non “la votre”…
- ATTENTION SPOILER
Show ContentSpoiler:

bref, 1/ Cette AVH est une continuation légitime du Labyrinthe de Ian
2/ J’attends la suite avec impatience ! Et si elle est à la hauteur, nous tenons là un redoutable concurrent pour le Yaz 2012 ( moi ça m’est égal, j’ai prévu de concourir en 2013 Mrgreen )
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#10
L'idée de base est originale, bien rendue et bien écrite, à part quelques petites coquilles (omission de mots). L'illustration d'ouverture et les premiers paragraphes m'ont ramené des années en arrière et ont ressuscité l'ambiance du labyrinthe. Notre état d'âme est bien décrit, notamment la fébrilité qui nous saisit à divers moments de notre évasion. Hélas, je l'ai trouvée trop facile : je me suis évadé du deuxième coup, en ayant juste perdu 2 points d'endurance et sans jamais livrer un seul combat ni vraiment inter-agir avec d'autres personnages (à part les maîtres des épreuves - nota : la devinette sur les abeilles tueuses est vicieuse mais bien pensée !) alors que je m'attendais à rencontrer au moins des autres candidats, ou un des fameux monstres (la Bête du Bassin ou le Tyrannosaure), toujours présents dans le labyrinthe.
Répondre
#11
@ashimbabbar
Pour les Lutins, on les trouve dans le bouquin de livingstone (en VF). J'aurai pu mettre Farfadet, puisqu'il y en a aussi? C'est peut-être mieux en terme de traduction.

@AlvEric
Les omissions de mot, c'est une plaie (relecture encore trop rapide même si j'essaie d'aller lentement)! Si tu pouvais me dire où tu en as touvé exactement.
C'est vrai que l'aventure est globalement assez facile, mais ce sera plus handicapant pour le tome 2 si tu as vraiment choisi le plus simple des chemins dans le tome 1.
Sinon il y a des combats possibles, et il n'y a pas que les MdE pour interagir (je n'en dis pas plus Wink )!
Pour les autres candidats, en fait celui qui nous libère est "nous" en tant que héros du labyrinthe de la mort, et donc l'avant-dernier à entrer. Je ne pouvais donc pas faire intervenir les autres concurrents, même s'il est possible d'en trouver un quand même...
Pour les montres que tu cites, ils sont dans les profondeurs du labyrinthe, dans la direction opposée de la fuite du personnage. L'action ne se passe donc qu'au début du labyrinthe, ou c'est encore assez "tranquille" en terme de monstre.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#12
(07/03/2012, 18:55)tholdur a écrit : @ashimbabbar
Pour les Lutins, on les trouve dans le bouquin de livingstone (en VF). J'aurai pu mettre Farfadet, puisqu'il y en a aussi? C'est peut-être mieux en terme de traduction.

Bah, des Gobelins, des Hobgobelins, ce genre de vermines ? ça n'est parce que les traducteurs de Gallimard ont saboté le coup que tu es obligé de faire pareil…
De mémoire, les deux laids qui se tabassent sont appelés effectivement Lutins alors que c'étaient des Hobgobelins dans la VO…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#13
Hello Tholdur !

A mon tour de faire mes félicitations, j'ai fait l'AVH pendant ma pause midi. Ce qui est une faiblesse et une force de cette AVH : cette narration très DFesque, ni courte ni longue, au lexique adapté. Les PFAs arrivent comme il faut, tantôt des des situations inévitables, tantôt dans des situations très DFesque justement (situation ou objet magique dont on pourrait se douter de la malfaisance tellement la proposition du conteur de l'utiliser nous semble un peu déplacé...).

Comme d'autres, j'ai fait le texte sans suivre les règles, mais en prenant soin de regarder ce qui se passe lorsque l'on rate un test d'habileté ou de chance. Là encore, sans grande surprise, les handicaps sont variés, allant de la perte simple de PE jusqu'à des PFAs.

J'imagine effectivement le stress ressenti en partant avec un personnage faible (vraiment très peu de PE au début).

Là où je dirai que ça pêche un peu, est le retour trop non-linéaire, je m'explique : on propose très souvent de revenir sur ses pas et on revoit les mêmes numéros de paragraphe, on ne distingue pas finalement de longues branches mais des myriades qui devraient nous permettre de revenir rapidement sur nos pas. Lors de relecture après une mort, un peu aller quasi directement à l'endroit où on avait perdu. Mais bon c'est un exercice difficile et périlleux, et surtout un point d'attention.

Mais j'avoue que j'ai éprouvé du grand plaisir, la bonne impression de relire un DF sympathique.
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#14
C'est vrai que la plupart du temps quand on revient sur nos pas on a droit au même paragraphe. Cela arrive quand même que ce soit différent, et j'ai volontairement limité ce cas à un moment où on peut aller "très longtemps" dans la "mauvaise direction". Du coup quand on revient il s'est écoulé du temps et les situations diffèrent quand on revient à l'embranchement de départ.
J'ai failli opter pour une échelle de temps plus courte, justement pour éviter l'écueil que tu signales, mais je me suis dit qu'il aurait été injuste de pénaliser un joueur juste à cause du hasard qui le fait emprunter un couloir plutôt qu'un autre. J'ai toujours détesté ça dans les DF, les choix droite-gauche cruciaux sans le moindre indice!
Voilà pourquoi j'ai finalement décidé que les retours en arrière conduisent en général au même paragraphe de "l'autre choix" dans cette AVH.
Du coup c'est vrai aussi qu'on peut reprendre là ou on a perdu. Mais j'ai quand même glissé quelques trucs à droite à gauche qui peuvent valoir le détour. Certes ils sont souvent inutiles si on regarde uniquement ce tome 1, mais dans l'optique de poursuivre l'aventure avec le tome 2 il en ira tout autrement. Il y a ainsi un objet qu'il est fortement recommandé de récupérer pour le tome 2, et ce n'est pas du tout évident de le trouver au premier essai je pense. On peut très bien finir le tome 1 sans lui, pourtant!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#15
Voilà, j'ai fini cette AVH.
Alors, que dire ?

Le principal point négatif que je trouve maintenant, c'est le côté un peu "à droite ? A gauche ? Tu sais pas où aller ? Prends la porte ou tire à pile ou face !". Bon, je caricature un peu beaucoup ; loin s'en faut tout de même, et aucuns des choix droite-gauche n'est mortels. Donc c'est coule.

Pour les points positifs, je t'en ai déjà parlé plus haut pour certaines. Voici donc le reste :
J'ai bien aimé l'assurance que reprend le prisonnier quand on est tout près de la sortie - ou même quand il reconnaît certaines choses -
Show ContentSpoiler:
Ensuite, il y a une bonne ambiance qui se dégage de ce passage-là, bien stressante et tout Wink (surtout quand il apprend que l'évasion est découverte, ou encore la fin devant la grille)
Le dénouement est bien amené aussi, et tu ouvres superbement la suite Wink (Ecris-la vite, d'ailleurs, je te l'ordonne, ou alors Cthulhu et Yog-Sothoth s'empareront de ton âme et l'amèneront en Tatarie !)

Bref, en définitive, une bonne AVH, malgré le début que j'ai trouvé un peu "moyen-moyen-bon" (enfin, bien DF quand même, donc c'est un peu normal.) ; mais la suite est superbe Wink Donc, je le redis, une bonne AVH.

PS :
Show ContentSpoiler:
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)