Joe Dever's Lone Wolf HD Remastered
#1
[Image: croppedimage1201631-joe-devers-lone-wolf...=1&p=0&a=0]

Je l'avais mis dans ma liste de souhaits. Il est en promo pour 3,74€ jusqu'à la fin de cette semaine.
Peut-être que certains l'ont déjà testé?

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#2
Navré d'arriver après la fin de la semaine, mais je voulais néanmoins dire quelques mots sur ce que je tiens pour un petit bijou que j'ai à peu près complètement épluché (il doit me manquer 2 succès Steam sur... 72 ?). Seulement, "quelques mots", ça peut être long... Je peaufine mon brouillon et je reviens pour en dire plus.
Your life and your mission end here.
Répondre
#3
Tout retour est bon à prendre!

Je n'ai pas acheté le jeu car j'ai vu sur sur steamdb https://steamdb.info/app/279440/ qu'il a déjà bénéficié à deux reprises d'une ristourne plus importante, pour un coût modique de 1,50€. En étant patient elle devrait à nouveau revenir...
(C'est pas que 3,75€ soit ruineux, mais un jeu plus un jeu plus un jeu, à force cela finit par compter!)

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#4
Loi-Kymar ta présentation du jeu est-elle toujours d'actualité?

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#5
Oui, oui, mille pardons, mon brouillon attend encore d'être finalisé, j'ai eu quelques soucis ces dernières semaines, mais j'ai bien l'intention d'aller au bout !
Your life and your mission end here.
Répondre
#6
Pas de problème, prend le temps qu'il faut!

C'est juste que le jeu est à nouveau en solde (à -75%) en ce moment. C'est une grosse vague de solde en général sur Steam pour le Black Friday.

Après, si beaucoup de jeux sont en solde, les montants n'ont la plupart du temps rien d'exceptionnel. Par exemple tous les jeux qui sont dans ma liste de souhaits ont déjà été soldés à plusieurs reprises pour le même montant. J'avais plus d'espoir pour Lone Wolf vu qu'il a déjà été proposé à deux reprises à -90%, mais je devrai patienter encore un peu!

A moins que ta présentation ne me fasse changer d'avis ;-)

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#7
Il suffisait de patienter un peu: le jeu est à nouveau en promo à 90%. Big Grin
Pour une somme aussi modique on aurait tort de se priver! En tout cas perso je vais le prendre, et ferai peut-être un retour à l'occasion...

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#8
Bon choix ! Le brouillon de ma critique traîne toujours, désolé, cependant je ne renonce pas...
Your life and your mission end here.
Répondre
#9
Ah ah! Peut-être que je serai le premier?

En même temps pas certain que je fasse quelque chose de très détaillé, je pense que je ferai un retour juste sur mes premières impressions et mon ressenti par rapport à mes souvenirs des livres.

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#10
Pas trop tôt. Enfin, j'arrive à lâcher quelques mots sur ce que je tiens pour un petit bijou que j'ai à peu près complètement épluché (il doit me manquer 2 succès Steam sur... 72 ?), mélange quasi idéal de livre-jeu numérique et de jeu de combat tactique d'escarmouche, avec supplément de casse-tête. Cependant, je dois prévenir que ce qui suit est basé sur mes souvenirs, il se peut donc que la réalité me contredise par endroits, j'espère pas trop souvent (tholdur pourra en juger !)...

1°) Création et évolution du personnage

La création de "notre" Loup Solitaire adapte intelligemment les règles de la série. On choisit :
- la maîtrise d'une arme de prédilection, équivalent de la Discipline Kaï de la Maîtrise des Armes que nous possédons donc automatiquement : épée, masse ou hache, la maîtrise de chacune basée sur l'une des trois caractéristique de base, Habileté, Endurance ou Force ;
- un certain nombre de Disciplines Kaï.
S'ajoute une arme qu'on ne choisit pas puisqu'on la porte automatiquement : le Sommerswerd alias Glaive de Sommer, à usage limité mais bienvenu pour délivrer des coups surpuissants sur les adversaires qui le méritent !

Le jeu est divisé en trois épisodes (initialement sortis séparément avant d'être réunis dans cette édition), et chacun d'eux divisé lui-même en trois ou quatre parties. À la fin de chacune d'elles, nos caractéristiques évoluent en fonction de nos choix dans l'aventure (voir ci-après), et notre maîtrise du Glaive de Sommer évolue également pour débloquer d'autres niveaux de puissance et même d'autres coups, ciblés ou avec effet de zone.

2°) L'aventure

Écrite par Joe Dever en personne, l'aventure textuelle se situe quelque part entre le tome 3 Les Grottes de Kalte (LS vient d'expédier Vonotar le Traître dans le Daziarn à coups de bottes dans le train) et le tome 5 Le Tyran du Désert. En récompense pour ses services, LS a été nommé vicomte de la contrée où se dressait jadis le monastère Kaï. Enquêtant sur des attaques mystérieuses contre une ville minière sous sa juridiction, il va évidemment se trouver confronté une nouvelle fois aux manigances des Seigneurs des Ténèbres, mais non sans faire au passage quelques rencontres surprenantes et être amené à prendre des décisions lourdes de conséquences...

Le récit lui-même de Dever a de quoi étonner, voire interpeller les lecteurs les plus fidèles de la saga. Revisitant avec près de trente ans de décalage les débuts de son héros, l'auteur semble entreprendre de l'humaniser, de faire comprendre qu'à cette étape de la saga il n'a pas encore complètement mérité le piédestal sur lequel il sera dressé par la suite. D'où des propositions de choix qui pourront surprendre par leur anti-héroïsme, où LS se voit offrir l'opportunité de se comporter en petit connard arrogant et imbu de son titre. Certains fans devraient tiquer. Pour ma part, j'ai estimé que le fait d'avoir en quelques mois perdu tous ses profs et ses copains de classe, fait un gros aller-retour pour se retrouver dépositaire de l'arme la plus badass du monde connu, et reçu un titre de noblesse, tout cela alors qu'on n'a pas fini ses études, cela a de quoi mettre à l'épreuve les qualités humaines. Et si l'on peut critiquer la subtilité de la méthode narrative pour secouer un peu le hiératisme de la légende, je n'en trouve pas moins l'initiative bienvenue.

Il y a donc des choix à faire, plus ou moins marqués moralement, mais jamais anodins. Certains ne sont accessibles que grâce à la possession des Disciplines appropriées. Et un autre impact de ces choix se constate à la fin de chaque partie : selon que l'on a privilégié la souplesse, la force brute ou la résistance physique, les trois caractéristiques seront améliorées différemment. Pour optimiser son parcours, il faut donc coordonner ses choix avec la caractéristique que l'on veut favoriser... et par conséquent l'arme que l'on veut maîtriser (voir plus haut, et aussi plus loin sur les combats) !

À noter que l'aventure comporte des PFA, assez radicaux puisque pour la plupart, la mort subite peut venir d'un simple mauvais choix et non d'un jet de dé numérique malheureux.
Montrer le contenu

3°) Les casse-têtes Shianti (jeu de mot permis)

C'est ici que j'évoque cet aspect, parce que ce n'est pas vraiment le point fort du jeu. À une demi-douzaine de reprises, LS devra déverrouiller une serrure à la forme particulière (en deux dimensions) en manipulant les pièces d'un "cube Shianti" (en trois dimensions) pour lui donner un profil épousant la forme attendue. À l'instar des énigmes mathématiques disséminées dans les livres, c'est le genre de passage qui pourra paraître un peu déplacé dans le contexte de l'aventure, et d'autant plus encombrant qu'un échec se paiera d'une bonne chute de sa barre de vie, potentiellement fatale.
Montrer le contenu

4°) Les combats

Voilà le meilleur ajout fait ici à l'œuvre de Dever : des séquences de combat d'escarmouche en vue à la troisième personne, à un contre trois, quatre voire six adversaires en deux ou trois vagues, où aucune Table de Hasard n'est tolérée ! Gloks, Gourgaz, Vordaks, parfois tous ensemble, se dressent pour donner du fil à retordre au héros, et ce n'est pas une façon de parler. Les choix tactiques sont primordiaux pour survivre à ces rencontres : qui attaquer dans quel ordre, quel coup donner avec l'arme portée, à quel moment dégainer le Glaive de Sommer pour donner quel coup spécial dévastateur, etc. Il faut savoir qu'en plus de sa barre de vie, LS possède une barre de fatigue à gérer, qui sera grignotée différemment suivant l'arme utilisée et le coup porté (à noter qu'il saura également se servir de couteaux de lancer et d'une arbalète pour causer de menus dégâts d'appoint... pourvu qu'il ait les munitions). Le Glaive de Sommer a lui aussi sa barre d'énergie, gérée de sorte qu'il est probable que LS ne puisse s'en servir qu'une fois par combat (quoiqu'il soit peut-être possible d'optimiser l'augmentation de cette barre au cours de l'aventure, mais je n'y suis jamais parvenu). Chaque groupe d'ennemis aura son script d'attaque, et c'est souvent par ses propres échecs que le joueur apprendra à cerner ses adversaires et à agir au mieux pour les vaincre.

Le paragraphe qui précède est encore plus vrai si on tente le jeu en mode Difficile (oui, il y a des modes de difficulté !) : ennemis plus coriaces, plus puissants, parfois plus nombreux voire avec quelques coups spéciaux supplémentaires, face auxquels les tactiques à adopter seront souvent bien différentes de celles nécessaires en mode Normal !

Voilà, j'espère avoir fait le tour des arguments de cette jubilatoire expérience d'hybridation du livre-jeu et du jeu vidéo !
Your life and your mission end here.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)