L'Épée de Légende S2E01 (Les Treize Mages)
#16
Il ne reste plus que 2-3 choses.

- Il faut que vous décidiez dans quel ordre votre équipe est rangée (un joueur en première position, un joueur en deuxième, un joueur en troisième), sachant que vous pourrez toujours changer cet ordre par la suite. L'ordre a son importance dans les combats, pour déterminer la position de chacun (à moins que vous ne soyez attaqués par surprise, plus vous êtes devant, plus vous avez de chance de débuter l'affrontement au contact d'un ennemi). L'ordre joue parfois un rôle en-dehors des combats : il arrive notamment que certains évènements ponctuels (souvent des périls, mais quelquefois des opportunités) affectent le premier joueur et pas les autres.

- Il faut que le magicien décide quel(s) sort(s) il garde en mémoire. Là encore, il pourra librement changer par la suite, tant que ce n'est pas en combat.

- Je pense mettre les sections spécifiques à un personnage en particulier en "spoiler", non pas pour interdire aux autres joueurs de les lire, mais simplement pour ne pas les mélanger avec le reste. De manière générale, je pense qu'il est plus simple et plus rapide que tous les joueurs puissent directement lire ces passages spéciaux (attendre à chaque fois que le joueur concerné fasse un résumé aux autres ralentirait le déroulement de l'aventure). Si jamais se présente une situation où un joueur a accès à des informations qu'il pourrait souhaiter ne pas partager avec les autres, je les lui transmettrai par MP, mais je ne crois pas que ça arrive bien souvent.

- Ce n'est pas urgent, mais il faudra décider comment gérer les échecs. Qu'est-ce qui se passe si les joueurs réussissent une aventure mais que l'un des personnages est mort en chemin ? Une fois arrivés au deuxième livre, qu'est-ce qui se passe si les joueurs perdent ? Etc.
Répondre
#17
Pour l'ordre de marche, je n'ai pas d'opinion, mettez-moi où cela vous arrange.

Pour les échecs, je propose :
- en cas d'échec global, on recommence au début du livre avec nos FA de l'époque.
- si seulement un ou deux joueurs meurent durant une aventure, ils choisissent de nouveaux personnages à la prochaine. Le(s) survivant(s) recrute des compagnons du niveau équivalent au joueur de base du début de ce livre (et ils peuvent échanger de classe s'ils ont envie).
Répondre
#18
Je pense qu'il vaut mieux éviter de placer Jeffrey au premier rang car il n'a pas vraiment le profil du combattant au corps à corps. Celui qui ouvre la marche devrait être Eusèbe, me semble-t-il (question d'honneur, de "principe de chevalier").
En arrière-garde je verrai bien Eleof, pour surveiller en cas d'attaques surprises. ses "compagnons", repérer où ils rangent leurs pièces d'or et leurs objets de valeur...

Eusèbe, Jeffrey, Eleof?
Edit: en relisant le message d'Outremer, si être 2e augmente les chances d'être au corps à corps, autant proposer: Eusèbe, Eleof,Jeffrey? C'est peut-être moins RP cependant?

Pour la gestion des échecs d'accord avec Sukumvit. Peut-être qu'on pourrait aussi recommencer du début si un, ou surtout deux persos, meurent très tôt dans l'aventure?

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#19
(10/08/2017, 23:51)Outremer a écrit : - Ce n'est pas urgent, mais il faudra décider comment gérer les échecs. Qu'est-ce qui se passe si les joueurs réussissent une aventure mais que l'un des personnages est mort en chemin ? Une fois arrivés au deuxième livre, qu'est-ce qui se passe si les joueurs perdent ? Etc.

...dit le MJ d'un air faussement innocent alors qu'il se prépare à faire vivre l'enfer à ses PJ Mrgreen

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#20
Un sourire ¹ éclaire le visage d’Eusèbe.

« Abritez-vous derrière mon bouclier ², compagnons ! Jeffrey, mon ami, je compte sur vos sorts pour faire pleuvoir la désolation et l’affliction sur tous ceux qui se mettront en travers de notre route ³ ! Eleof, vous serez la plus vigilante des sentinelles, je n’en doute pas ⁴. Je vous laisserai, à tous les deux, suffisamment d’espace pour manœuvrer à votre guise ⁵. »

¹ Un peu crispé.
² Ce serait bien que j’en trouve un, maintenant que j’y pense.
³ Si tu peux les cramer avant qu’ils n’arrivent à mon contact, ça m’arrange.
⁴ J’en doute.
⁵ Pour me barrer fissa si ça tourne au vinaigre.
Répondre
#21
En écoutant la harangue de Sire Eubèse, Jeffrey se frappe le font:
-Mes sorts? Oui, il est temps que je me concentre un peu. Voyons, voyons...
Le magicien plisse le front quelques instants, puis arbore un sourire satisfait.
-Et voilà!
Puis il indique, sans quitter Eleof du regard:
-Je réserve un petite surprise au premier fou qui oserait prendre les armes contre nous...
Il lui semble, même s'il peut se tromper, qu'Eleof jette des coups d’œils furtifs à son armure aux reflet étincelants (*), et qu'il s'agisse plus que d'une simple admiration pour la remarquable qualité de finition des plaques en argent qui la composent.

(*) héritage issu de son oncle Rémi Trile de la Comté

(Jeffrey mémorise le sort "Hurlements", son niveau de pouvoir descend à 7)

---

Jehan tu fais comment pour mettre des exposants?

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#22
(11/08/2017, 09:20)tholdur a écrit : Jehan tu fais comment pour mettre des exposants?

Clavier bépo.

Je n’ai pas parlé de la gestion des échecs, mais ce que propose Sukumvit me va tout à fait.
Répondre
#23
De toute façon, mon cher Jeffrey, quelle que soit la situation comme je suis un patron moi je peux réagir (je peux me battre au corps à corps, tirer, m'éloigner avec la double-action). Alors est-ce que tu préfères être 2e quitte à te retrouver parfois face aux adversaires, ou 3e quitte à risquer de te prendre une attaque par derrière ? C'est à toi de voir.

Mon cher Eusèbe, sache que prendre des coups à notre place est là ton grand talent, et sache que ce n'est pas rien et que j'éprouve un immense respect pour toi, le même immense respect que j'éprouve pour toute personne dont j'estime que son talent m'est utile.

Le sourire d'Eleof vous charme une nouvelle fois.
Répondre
#24
Dernière chose, concernant les décisions :

Pour les choix qui sont offerts à tous, vous en décidez bien sûr entre vous. Si vous ne vous mettez pas tous d'accord, la majorité l'emporte. Si jamais les votes sont également répartis (ce qui est par exemple possible s'il y a au moins trois options d'offertes), le premier à s'être exprimé l'emporte.

Lorsqu'il y a une option spéciale offerte à un personnage en particulier, vous pouvez bien sûr en discuter entre vous. Mais si le joueur concerné le désire, il peut prendre l'initiative à lui tout seul d'exécuter cette action, même si elle a des conséquences pour le groupe entier.


Et maintenant...


*****



Toute la journée, vous n'avez pas cessé de vous rapprocher des immenses colonnes de fumée qui s'élèvent au-dessus des plaines sans relief de Krarth. Le ciel qui vous surplombe est bleu, limpide et froid. Un vent mordant balaie l'herbe desséchée des marais, agitant de remous engourdis les flaques de boue qui occupent chaque creux. La monotonie du paysage n'est rompu que par quelques saules rabougris, s'élevant à côté de mares d'un noir opaque.

La Forteresse de Kalugen - une citadelle noire et monolithique - se dresse devant vous. Espérant atteindre ses portes avant la tombée de la nuit, vous pestez contre la masse de paysans et de marchands qui s'acheminent dans sa direction. Vous vous frayez un passage parmi eux, vous rapprochant de la citadelle qui n'était ce matin qu'un point minuscule parmi la morne lande et qui est à présent un monstrueux édifice, dont la masse semble remplir l'horizon.

Vous savez que vous n'avez jusqu'à demain pour vous trouver un employeur parmi les mages de Krarth. Demain, en effet, débutera l'épreuve dans le labyrinthe qui se trouve sous la citadelle. La gloire et la fortune iront aux aventuriers (et à leur employeur) qui ressortiront de ce dédale avec l'Emblème de la Victoire. Si vous ne trouvez aucun mage qui veuille vous employer cette fois, vous devrez patienter pendant une autre longue année avant l'épreuve suivante. Une année pendant laquelle l'eau des marais s'élèvera, noyant la terre et les voies qui mènent à la citadelle, rendant la Forteresse de Kalugen inaccessible. Personne n'entre ni ne sort à cette époque, en-dehors des mages sur leurs tapis volants. Ce n'est qu'à la mi-saison que les citoyens émergent pour ensemencer leurs champs de maïs et de riz, avant que les durs mois d'hiver ne viennent à nouveau.

Échappant enfin à la foule, vous passez sous les blocs gris de la porte massive, dont la herse est ouverte comme la mâchoire d'un dieu affamé. Les rues grises sont pavoisées aux couleurs des mages - la seule semaine de l'année où ce lieu sinistre est resplendissant de couleurs, songez-vous ironiquement - et les hérauts clament la gloire de leurs seigneurs. Dans la place centrale, vous voyez une estrade où les intendants des mages enregistrent les combattants que leurs maîtres ont engagés pour l'épreuve de demain. Chaque héros ou groupe de héros doit emporter avec lui l'étendard de son employeur. Lorsque vous examinez les parages de l'estrade, vous voyez qu'il ne reste que trois étendards. Trois intendants se tiennent en-dessous d'eux. Trois mages cherchent encore des champions.

Les intendants ont des sourires sarcastiques tandis que vous étudiez les étendards. Au fil des années, ils ont dû engager des dizaines de braves aventuriers pour leurs maîtres respectifs, et combien de ceux-là sont entrés dans le labyrinthe pour ne jamais en ressortir ? Vous leur adressez un regard sombre, mais ils n'en sourient que plus largement. Ils savent que vous devez choisir l'un des étendards. Alors que vous réfléchissez à votre choix, un vieux marchand enveloppé dans des fourrures graisseuses et visiblement ivre remarque l'attention avec laquelle vous étudiez l'estrade.

Montrer le contenu


Montrer le contenu


Vous pouvez parler au marchand ou l'ignorer et vous avancer jusqu'à l'estrade.
Répondre
#25
J'ai fait le choix de voler le marchand discretos.
J'ai lancé les dés et j'ai fait 4.
Hé, plutôt pas mal !

Dinero ! Dinero !

(tu as raison, c'est bcp mieux de gérer comme cela les actions spécifiques).
(j'ai flippé, ce que je me serai pris par les autres si j'avais raté...)
Répondre
#26
Eleof passe à côté du marchand d'un air désinvolte et, glissant adroitement la main sous les fourrures, lui dérobe son argent (qui ne provenait certainement pas d'un labeur honnête). L'homme est si saoul qu'il ne remarque rien.


Montrer le contenu



Eleof se dirige vers l'estrade. Les trois intendants, assis sur un banc devant elle, le regardent avec dédain. "Tu viens tenter ta chance, hein ?" fait l'un d'eux d'un ton moqueur.

Eleof détache sa bourse de sa ceinture et la soupèse. Le tintement de l'or a un effet miraculeux sur l'attitude des intendants, qui regardent à présent le voleur avec un intense intérêt. Eleof laisse dériver son regard sur les trois étendards, comme s'il se demandait lequel représente la meilleure offre.

"Permettez-moi de vous conseiller !" offre l'un des intendants, se levant d'un bond.

"Moi, plutôt," dit l'un des deux autres, faisant un croc-en-jambe au premier, qui perd l'équilibre et s'étale de tout son long. Ce gaillard-là est plus robuste que les deux autres intendants, qui le laissent s'approcher d'Eleof sans discuter davantage.

"Ce conseil méritera les cinq pièces d'or que je suis prêt à payer, je l'espère," dit Eleof.

"Sa valeur sera certainement à la hauteur des dix pièces d'or que je suis prêt à accepter," répond l'intendant.

Eleof peut accepter de payer dix pièces d'or, s'en tenir à cinq pièces d'or, ou offrir cinq pièces d'or maintenant et cinq après le conseil.


(Vous pouvez en discuter, mais c'est Sukumvit qui décide, puisque c'est son personnage qui agit.)
Répondre
#27
Cela mérite discussion, effectivement.

Parce que Eleof est au fond de lui un grand homme. Il n'a peur de rien ni de personne.
Si ce n'est de perdre son argent inutilement.
Et honnêtement, une fois que j'aurais le conseil, quelle fiabilité pourrai-je lui donner puisque l'avis de l'intendant est partial (puisqu'ils servent chacun un mage) et que rien ne m'indique qu'il ne me raconte pas n'importe quoi juste pour gagner de l'argent ? Je serais donc pour ne rien donner et conserver cet argent, qui pourrait être bien utile plus tard afin d'acheter de l'équipement.
Surtout qu'à mon avis, peut-être jeffrey pourra-t-il nous éclairer sur cette affaire ?
Mais j'attends l'avis des autres joueurs.
Répondre
#28
Techniquement, à partir du moment où il se retrouve à ce paragraphe, le voleur doit choisir l'une des trois options. Le paragraphe n'offre pas (même si ça aurait effectivement été sensé) la possibilité de simplement garder les sous et revenir aux options précédemment offertes.
Répondre
#29
Eusèbe rechigne à payer pour un conseil… mais n’empêchera ni l’un ni l’autre de débourser l’or demandé s’il le souhaite !

[Je n’aurai accès que de manière sporadique à mon P.C. ce week-end, désolé par avance pour les délais de réponse.]
Répondre
#30
On n'a pas le droit de ne pas dépenser son argent. Encore un ldvelh pro-consumérisme à la con. Même pas le droit d'être radin.

Alors je suppose qu'il faut voir cela comme une énigme. Faisons de la méta, on est au 1er choix du 1er livre d'une série jeunesse, le coup en traître à ce niveau est improbable.
Alors je propose d'aller sur le choix le plus évident : donner 5 avant et 5 après (parce que juste 5 ça va le vexer et quitte à donner faisons en sorte que cela ait un effet ; et 10 d'un coup c'est le même résultat en plus imprudent et s'ils proposent un choix plus exotique c'est qu'il doit y avoir une raison à cela).
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)