Fleurir en hiver (Outremer)
#61
(27/11/2019, 18:27)Marcheur des Cieux a écrit : Bonjour. Je suis entrain de lire fleurir en hiver sur la version lakonost et il me manque une page ! C'est la page contenant les paragraphes 411 a 414. Quelqu'un peut il me les scanner pour que je puisse poursuivre mon entretien avec la princesse ? (Puis je vais engueuler alkonost de ce pas)

Très bizarre. La page est bien là dans l'exemplaire dont je dispose.
Répondre
#62
Je me doute bien que ca n est arrivé qu a mon exemplaire, et cela me désole d autant plus :-(
Répondre
#63
Je viens de finir tout récemment ce nouveau monument de la littérature interactive qu'est "Fleurir en Hiver", et je rejoins mes camarades pour louer ses qualités d'immersion, de construction d'univers, de narration, ainsi que l'utilisation des paragraphes convergents maîtrisés : chaque relecture (jusqu'à obtenir un nom définitif) nous conduit à parcourir 50 à 60% des paragraphes (aventures longues) et les digressions et variantes nous conduisent à des conséquences variées.

A la lecture du pitch, je n'étais pas forcément emballé : si je suis dans une chine fantastique, j'aimerais autant incarner un "wuxia", un chevalier errant des Royaumes combattants ou de la fin de la dynastie Song, ou un artiste martial surentraîné sous la dynastie Qing.
La circoncision de l'univers (autour de la Cité interdite, perturbée par l'arrivée de trois princes) nous permet de mieux nous focaliser sur les détails et de vivre parmi les intrigues de palais, les tracas du petit peuple, les ragots des puissants. C'est à la cour du Roi Minos, devenu à la cour de Wu Zetian (dynastie Tang)
Il y a quand même des passages "mur de texte" pour nous donner beaucoup d'infos, peut être que ces infos auraient été un peu plus digestes si elles étaient intégré dans des dialogues (genre "ah zut, Etoiles d'encre va partir en voyage et il va laisser un bazar monstre derrière lui" "tu connais pas la dernière, Sucrée-Salée en a encore fait une belle ...). Et d'un autre côté, je trouve les dialogues parfaitement menées : chaque protagoniste est vite identifiée, dans ses soucis, son phrasé etc

Je m'interroge encore sur le dénouement, si c'est une bonne chose 
Montrer le contenu


Mon passage préféré est très court : 
Montrer le contenu

Et cette "bonne" réponse m'a vraiment mené à une introspection de Mei-Mei : sur ce qu'elle comprend du monde qui l'entoure et comment s'en défaire, des moyens qu'elle se donne, de ce qu'elle compte faire une fois le moyen obtenu. Et tout cela condensé dans une réplique en deux parties.

Il y a un vrai sujet à lancer, sur ces messages que les auteurs arrivent à insérer dans leurs aventures. A mon tout petit niveau, j'avais essayé d'introduire dans "la voie du Kaï" que le seul combat d'importance des Maîtres Kaï était le combat pour l'Avenir.
Répondre
#64
Merci beaucoup pour tes commentaires !

Je ne peux pas nier qu'il y a quelques murs de texte, notamment vers le début. Une histoire d'intrigue a besoin de beaucoup d'éléments (personnages, intérêts personnels, enjeux...) et il faut prendre le temps de les introduire si on veut que ça soit intéressant.

Mais je conçois tout à fait qu'il soit un peu lourd de relire certains longs passages (même en diagonale) pour la quatrième ou cinquième fois. Une fois qu'on a découvert l'élément utile le premier soir, je pense qu'il vaut mieux se faire un "point de sauvegarde" après l'arrivée des trois princes, et ne plus recommencer l'aventure qu'à partir de là.


(04/12/2019, 00:31)Marcheur des Cieux a écrit : Je m'interroge encore sur le dénouement, si c'est une bonne chose 
Montrer le contenu

C'est vrai que cette méthode est plus facile (et bien plus tôt accessible), ce qui peut surprendre.

Montrer le contenu


Je suis content de savoir que tu as bien aimé le passage avec les deux moines. Il n'a techniquement rien d'indispensable à l'histoire, mais l'idée me plaisait.



(07/05/2019, 17:36)Fitz a écrit : - Pour avoir lu récemment le roman Impératrice de Chine et pour découvrir moi-même la culture chinoise de très près depuis quelques temps, je ne peux que te féliciter pour ta description de cette Chine imaginaire. C'est merveilleux de réalisme, de richesse, respectant la poésie de ce peuple et ses coutumes avec un brio consommé. Je viens de lire que tu ne connaissais pas le mandarin. Si tu n'es pas toi-même un féru de civilisation chinoise, alors tu as toute mon admiration pour tes recherches et ta culture.

J'oubliais de répondre à ce commentaire ! Je suis très content que le cadre t'ait plu. J'avais fait mon possible pour me documenter, mais la civilisation chinoise est d'une richesse qui rend bien difficile d'en saisir tous les aspects (même si on se limite à une seule époque).

Lyzi m'avait donné un coup de pouce bien utile en me parlant de l'utilité politique du système de concours impériaux (ce qui joue un rôle dans le scénario).
Répondre
#65
Un super livre. A quand une version augmentée ?
Répondre
#66
Enfin lu hier et j'ai bien aimé. C'est sympa de ne pas avoir de jets de dès ni de regles de combat, ca permet de se concentrer sur la lecture.

Par contre à un moment j'ai peut être triché car je me souvenais plus si un des codes étaient encore présent ou pas... (oui je l'ai fait de tête, pas une bonne idée au final)

Il faudra que je retente en essayant d'autres voies car il y a des codes que je n'ai pas eu et donc des intrigues que j'ai loupé. Mais malgré tout j'ai quand même obtenu les 500 pièces ^^
Répondre
#67
(16/03/2020, 12:43)Albatur a écrit : je me souvenais plus si un des codes étaient encore présent ou pas... (oui je l'ai fait de tête, pas une bonne idée au final)

Compliqué, en effet ! Je ne dirais pas que "Fleurir" détient le record du nombre de codes qu'il est possible de noter (la série Nils Jacket me ferait sans doute mentir), mais il y en a tout de même plusieurs dizaines.
Répondre
#68
Non mais vu que j'ai un peu de temps libre (virus oblige) je vais retenter en les notant cette fois ^^
Répondre
#69
Je viens de finir Fleur d'Hiver dans sa version Megara. Je ne sans doute pas avoir de chsoes très originales à dire après les retours précédents. Mais plions-nous à l'exercice.

Déjà, peu de règles, les mots-codes se substituant pour l'essentiel aux scores et listes de possessions. Ces codes sont nombreux et il faut en tenir la liste scrupuleusement, encore plus attentivement que la liste des Pièces d'Argent. Car, comme dans les pirates des Défifs sanglants sur l'Océan, le compteur de $ est, d'après l'intro, le compteur de réussite. Une semaine pour gagner 500 Pièces. Pourquoi une semaine ? L'intro est claire et motive parfaitement cette quête, en des termes qui dissimulent un peu le côté très matérialiste de la chose : huit jours avant l'anniversaire des 18 ans, seuil important dans la vie, dernier jour pour choisir son nom définitif. Celui qui, comprend-on, définira sa vie à venir.


Donc, notre héroïne, Xi Mei-Mei alias Fleur d'Hiver, est une servante de la future impératrice de Chine. Mais elle ne se résigne pas à sa classe sociale, elle souhaite travailler plus pour gagner plus et surtout pour être plus. Elle va devenir un entrepreneur d'elle-même, sans attendre que tout vienne tout seul. Et le succès, ça ne vient que par la volonté et surtout, surtout, l'absence de scrupules, et la malhonnêteté. Une fable macroniste*.

Autant dire que la spiritualité orientale est un peu douchée : les cerisiers en fleurs d'accord, mais surtout l'argent, la position et l'influence. Aucun des trois n'étant jamais acquis de manière propre. Même l'érudition ne semble pas protéger ou mettre au-dessus du lot : on croisera un savant voleur, un poète mené par le bout du nez par sa domesticité, des amateurs de livres qui ne trouvent entre les pages séculaires que matière à haïr le présent.

Revenons à l'histoire. L'échéance que s'est fixé Fleur d'Hiver, se double d'une autre : la future impératrice doit se choisir un mari, parmi trois prétendants qui viennent à la Cité Interdite durant la même semaine fatidique. Là encore un choix qui engagera l'avenir du pays : donner sa main (et le trône) au prince marchand, au baron guerrier ou au potentat passéiste ? La destinée des deux jeunes femmes va se décider en miroir, la servante qui se cherche un avenir et un nom, l'impératrice qui se cherche un mari et une politique.

Les cases spoilers des pages précédentes en disent certainement davantage sur ce qu'il advient de ces différentes lignes du récit. Evidemment on est surpris, sinon c'est pas drôle !

Quelles impressions de lecture ? Plus de 500 paragraphes, des paragraphes longs, un tome épais et dont la lecture est longue. Chaque choix en apparence banal finira par avoir des conséquences beaucoup, beaucoup plus tard. A court terme, au mieux on voit une conséquence de nos actions par les dessous de table que l'on parvient à empocher ici et là, en vendant des informations, en facilitant les petites combines, en volant, en aidant, en espionnant. Ce final, qui se fait attendre sur de longues pages, sera autre que celui attendu et, comme à la fin de Harry Potter et la Coupe de Feu, certains événements de peu d'importance prennent soudain une toute autre dimension.

La prose est fluide, sans heurt, d'une belle langue, avec un cachet littéraire très sensible. Les dialogues sont précédés de réflexion sur ce qui peut être dit, ou non, dans un contexte où chaque mot compte et où la parole d'une servante est loin d'être libre. Je pense par exemple au moment où Fleur coiffe une dame de compagnie et, d'une simple phrase poétique, glisse une allusion perfide... et obtient de l'argent en retour. J Ce qu'il y a de beau dans le clair de lune, c'est son silence. » Paie-moi et je tais...

Si je devais trouver des aspects négatifs, ce serait la longueur du récit, et parfois la relative absence d'explications concernant certains événements. Ce dernier aspect est certainement voulu par l'auteur, mais bon, voilà, moi j'aime quand c'est clair et carré Smile

Un livre-jeu dont les mécanismes sont assez différents de ce dont on a l'habitude, le personnage et les enjeux différents eux aussi. Une petite perle.

*C'est ma lecture, ça ne veut pas dire que ça soit l'intention initiale de l'auteur.
Répondre
#70
Allez ! Il est temps de ressortir mon exemplaire dédicacé de Fleur d'hiver (version Megara, donc) et de tenter d'arriver à la fin.
(Dire qu'il y en apparemment plusieurs... j'ai déjà du mal à en trouver une...)

Bon, je ne vais pas mettre des balises "spoiler" partout, l'aventure ayant déjà 5 ans. J'essaierai de pas mettre des trucs trop secrets, mais si vous ne voulez pas vous faire divulgâcher la moindre partie de cette AVH, bah, ne lisez pas ce retour. Vous êtes prévenus : spoilers légers tout le long de ce texte. C'est dit.

J'ai eu plusieurs morts brutales dans le passé, et le plus loin que je sois parvenu a toujours été ce fichu dahlia.
Dans le PFA, Quinze Yeux ne semble pas comprendre d'où vient l'affront qui met en rogne le prince, j'en conclus donc qu'elle ne connaît pas le langage des fleurs. J'essaierai de me rapprocher des érudits de la Cité Impériale, tiens, peut-être que je tomberai par hasard sur un qui connait le langage des fleurs et pourra me l'expliquer, me dis-je.
(En fait, non, c'est pas du tout ça la solution.)

C'est parti. J'efface tous les mots de passe que j'ai récoltés lors de mes précédentes tentatives des années passées - je ne sais d'ailleurs plus du tout à quoi ils correspondent -, et je recommence.

Je me souviens que l'intro est longue. Voilà mon chemin :


Intro - 1 - 4 - 31 (GRIS)
Déjà mon premier mot de passe. Il faut croire que ce que j'ai observé est intéressant. Je me souviens qu'il y a possibilité de mourir brutalement dès le début, avant même l'introduction des 3 princes et le "vrai" début de la partie, si on est trop curieux. J'espère que ça ne m'arrivera pas cette fois, parce que je me souviens plus exactement ce qui y conduit.
51 - 10 - 65
Ah, le fameux choix des trois persos à servir. Il me semble que l'ordre a de l'importance. On va voir les trois quoi qu'il arrive, mais si on en voit un en premier, il me semble qu'on peut avoir une info supplémentaire. Mais je ne sais plus lequel.
71 - 86 - 102 - 121 (ACIER)
Bon, bonne pioche, et mon observation de la veille aura servi à quelque chose. On continue.
111 - 77 - 97
J'aime bien le personnage de Pieds Sombres... la seule à oser mettre ses pieds dans le plat, justement, et possiblement un moyen pour Outremer de rire avec l'asexualité apparente de la plupart des protagonistes de LDVELH/AVH.
138 - 111 - 82 - 146 - 111 - 20 - 151 - 127 (VAPEUR)
YES ! Ma première MERVEILLE ! Je n'étais plus sûr de comment la récupérer.

30
OK, on arrive à la seconde introduction du jeu, avec la cinématique d'arrivée des trois princes, en un long tunnel.
C'est très bien écrit, mais toujours un peu long.

74 (arrivée du prince Ba) - 116 (arrivée du prince Yon) - 161 (arrivée du prince Sung) - 219
OK, donc, comme résumé dans les premières pages du livre, on a un guerrier (Ba), un érudit (Yon) et un riche marchand (Sung).
En imaginant que mes manigances, en plus de m'enrichir de 500 pièces d'argent, devraient contribuer à déterminer quel mari la princesse Liahao choisira, quel est mon favori pour l'instant ? Bon, je n'ai ni envie d'un guerrier bourrin qui mettra le pays à feu et à sang avec ses politiques agressives et va-t-en-guerre (et puis je n'accroche pas à la philosophie que c'est celui qui tape le plus fort qui doit être le chef), et je n'aimerais pas non plus d'un ultracapitaliste pour qui la seule valeur c'est l'argent (même si c'est clairement celle de mon héroïne vénale...), donc mon choix se porterait plutôt vers Yon pour l'instant. L'intelligence, la culture, l'art, voilà des vertus qui m'intéressent. Mais il est encore trop tôt pour me décider...
Et puis, l'éléphant, quoi.
J'adore l'enthousiasme enfantin de mon perso pour l'éléphant.

244 - 193 - 202 (+1PA, HIRONDELLE)
Euhm... il se passe quelque chose entre Shao Biun et Pieds Sombres... J'aimerais bien savoir quoi, mais je n'ai pas envie de prendre TROP de risques.
227 - 89 (TIGE) - 42 - 58 - 84
Bon c'est évident qu'autant d'argent sera surveillé, et même si on réussit à le voler, impossible à écouler. Choisissons donc l'autre.
118 (+1PA, MÉSANGE)
Bon, déjà deux clients trouvés pour mes informations. C'est un bon début. Je vois comme un thème aviaire entre l'hirondelle de l'un et la mésange de l'autre.

40
Ok, quel palais ? Bon, logiquement, c'est le prochain prince à diner avec la princesse sur lequel il vaut mieux se renseigner maintenant. Allons donc au palais de Yon. Il y aura peut-être même des érudits secondaires pour m'expliquer le langage des fleurs.
95 (PLUIE)
Ah ! Nouveau personnage ! C'est la première partie où je la rencontre ! Je me souviens d'une servante qui n'était au final qu'une pipelette qui ne m'avait pas appris grand chose (paradoxalement), mais la musicienne c'est nouveau.
50
Début des paris ! Je me souvenais de ça.
Mais comme mes parties précédentes, je considère que c'est encore trop tôt pour faire des pronostics. J'attends d'en apprendre plus sur les intrigues en cours pour me décider à parier sur un favori. Certes, j'ai une préférence pour Yun, je pourrais donc parier sur lui et ensuite tout faire pour qu'il gagne effectivement, mais, si ça se trouve, l'histoire est déjà figée et j'ai peu d'influence sur quel prétendant sera le vainqueur. Restons donc prudente.

62 - 60 - 232 - 261
Je me souviens d'une partie précédente que montrer ma Merveille à l'érudit pour l'identifier était une fausse bonne idée, et qu'il nous la pique sans que ça nous rapporte rien. Donc cette fois on va éviter, même si la compter pour une somme d'argent inférieure à sa valeur réelle me semble une option par défaut prudente mais pas optimale. Il faut que je trouve la vraie façon de l'exploiter. La remettre à la princesse peut-être ? Je ne sais pas. Haro sur le 222, en tout cas. Continuons.

241 - 285
Dis-donc, ça devient de l’algorithmique, ces conditions...
213
SCÈNE D'ACTION ! Tension, tension... Je suis mort au moins une fois dans le passé sur cette séquence... Tâchons de faire le bon choix !
179
Punaise, cultiver des alliés, ça sert ! Oui j'ai HIRONDELLE !
135 - 225 - 268 - 277 - 292 (CROC)
Ah, j'ai appris un secret...
70 - 76 - 70
Oooookay. Alors, les dernières fois, j'étais parti du principe qu'il valait mieux ne pas me faire remarquer et que c'est dans les coulisses qu'on apprend le plus de choses. J'avais donc passé mon temps dans les cuisines ou les couloirs, ce qui ne m'avait servi à rien, à part rencontrer l'autre bavarde inutile. Peut-être devrais-je faire un 180, et c'est en servant directement les nobles, cette fois, que j'apprendrai quelque chose sur Yun ?
109 - 131 (AMÈRE)
Mais mais mais...
J'ai cherché partout un perso pour m'expliquer pourquoi un dahlia c'était pas bien, mais j'en avais même pas besoin ?
Quinze Yeux ne connait rien au langage des fleurs, mais elle connait *les fleurs*, donc elle a juste à être là au moment de la bourde pour éviter la bourde. Punaise... Moi qui cherchais l'info partout.
Enfin bref ! Au moins je vais ENFIN passer l'obstacle de ce fichu dahlia qui m'a bloqué tant de fois les années passées.
175 - 208 (RACINES) - 231 - 12
Ah ! Une opportunité !
35 (FEUILLES)
Bon clairement, l'honnêteté ne paie pas dans cette aventure. J'aurais dû tenter de le voler, mais ça paraissait trop risqué. Pas de bénéfice sur cette opportunité, donc...
46 - 87 - 134 (BRANCHES) - 99 (GRAINES)
Keuwaaaah ?
Yun, que je prenais pour le plus civilisé et instruit des trois prétendants, n'est qu'un connard réactionnaire, en fait ?
Une arriviste comme moi ne peut pas le rejoindre dans ses idées. Avec lui, on reviendrait à l'ancien système où chacun reste à sa place. Je ne peux être que du côté des réformateurs qui laissent une chance, aussi maigre soit elle, à des gens modestes de réussir à force de travail et de talent. Ça colle à la psychologie de mon personnage et aux valeurs transmises par son père. Donc, hors de question pour moi d'aider Yun à l'emporter. Mais qui alors ? Ba le bourrin ou Sung le cupide ?
Accessoirement, j'aime bien la thématique de cette suite de mot de passe - les racines qui deviennent feuilles qui deviennent branches... et le tout, quand il fait enfin germer une idée en nous, qui devient graines. Métaphore filée pour ces gens attachés à leurs racines...

199
*facepalm* ?‍♂️
Là, petite triche me permettant de confirmer ce que les choix donnés dans cette section me faisaient soupçonner :
j'ai trouvé en même temps les deux façons d'échapper au PFA des dahlia.
C'est rageant.
J'ai essayé plusieurs fois sans en trouver un seul, et là, j'ai découvert les deux dans la même partie.
Ce qui veut dire qu'un des deux était superflu, et que j'ai sans doute perdu du temps à aller le chercher alors que j'avais déjà l'autre, temps qui aurait peut-être pu être exploité pour trouver d'autres infos ou opportunités de se faire de l'argent.
Bref... On continue.

263
OUAIS ! J'AI ENFIN PASSÉ LE PREMIER FESTIN !
YOUHOUUUU !
QUOI ? QU'EST-CE T'AS "ÇA M'A PRIS 5 ANS", QU'EST-CE T'AS ? TU CHERCHES LA MARAVE ?
T'EN FOUS, MOI !
YEAH !
Allez, zou, un SMS à l'auteur pour fêter ça.

282 - 24
Oh punaise l'énigme.
Euuuh... Comparer la princesse à une vieille femme ne serait pas forcément bien pris. La fillette c'est pas tellement mieux, mais elle a des talents multiples. Elle sait pêcher et elle joue de la musique assez bien pour charmer un héron. Dans la troisième, un désert pourrait être pris comme un état calamiteux de l'empire, pareil pour l'état fatigué du soldat. Y a même pas de femme. Et puis il y a un côté, "vous vous en sortez uniquement parce que j'ai la bonne âme de vous offrir un truc", ce qui n'est pas un super message.
La première parait coller à la personnalité de Splendeur du Jour avec ce côté elle éblouit les hommes, mais c'est avec un joyau. Donc, euh, ça donne un peu "on ne s'intéresse à vous qu'à cause de votre richesse".
Non, la deuxième est la plus féministe et prête le plus de talents à la princesse. En plus, il y a de la musique, et la princesse Liahao aime les arts.
J'ai bon ?
79
Bon, bah, pas du tout. Je triche un peu pour voir quelle était la bonne réponse, mais je n'en comprends pas bien la logique.
Je continue en assumant mon erreur, on ne va pas revenir en arrière.
(La bonne réponse donnait le mot de passe Mésange, donc heureusement je l'ai déjà.)

47 - 103 (+5PA, Intérêt = 0) - 126
Hmm... Laquelle serait la plus simple à corrompre ou convaincre ?
Bon, hors de question de révéler mes soupçons sur Papillon Céleste, s'agirait pas qu'il la bute pour pouvoir essayer d'approcher et assassiner la princesse, ça me ferait suer.
Autant, offrir un livre rare à Astre Lointain semblerait un moyen d'idéal de la corrompre, autant, elle est trop frivole et son soutien serait peu satisfaisant. Pollen d'Or me semble le meilleur choix : elle pourrait être convaincue en faisant appel à ses passions, et inspirer la princesse à son tour.
152 (Intérêt + 10 = 10) - 163
On va rester sur la vérité, parce que je vois pas tellement ce que peuvent m'apporter les deux autres demi-mensonges.
171 (Intérêt + 4 = 14)
Bon, un peu de triche me permet de vérifier que la vérité est la pire réponse possible. La bonne réponse semble être le livre, mais alors, je ne vois pas pourquoi. J'assume, et je continue avec ma réponse initiale.
D'ailleurs, j'aurais pensé que la vérité serait un choix "safe", bien qu'ennuyeux et pas le choix optimal, et que prendre le risque de mentir serait celui d'être écartée par l'interrogateur pour lui avoir raconté des sornettes ou être clairement peu observante, avec LA bonne solution, le bon mensonge, qui rapporterait le maximum de points, parce qu'à la fois crédible et surprenant/contraire aux infos qu'il a déjà.
Au lieu d'être le choix médian, la vérité est la plus faible solution, mais il faut reconnaître qu'on n'est pas trop pénalisé.
Notre héroïne est trop intelligente pour commettre une véritable bourde (et le texte précisait bien que les trois solutions étaient crédibles).
188 (+34 PA)
Hey, c'est pas si mal !

201 - 211 - 223 (Intérêt = 0) - 239 - 265 (Sujets = 1, Intérêt + 6 = 6)
Je n'ai toujours aucune intention de révéler Papillon Céleste à un potentiel ennemi, donc tant pis pour le code Métal.
Je veux bien trahir un peu pour me faire un peu de thune, mais si ça tourne mal, autant que la princesse garde un atout dans sa longue et magnifique manche.
288 - 239 - 269 (Sujets = 2, Intérêt + 7 = 13) - 288 - 239 - 284 (Sujets = 3, Intérêt + 10 = 23).
Bon, avec une telle avance, je devrais passer tous les tests d'Intérêt, maintenant. Même si je choisis des sujets qui rapportent peu ou pas, je devrais avoir le temps de poser toutes les questions. J'ai dû choisir en premier ce qui rapportait le plus ou presque.
288 - 239 - 256 (Sujets = 4, Intérêt + 10 = 33) - 288 - 239 - 249 (Sujets = 5, Intérêts + 3 = 36) - 288 - 239 - 273 (Sujets = 6, Intérêt + 8 = 44) - 288 - 297 (+44 PA)
Ah ! Je m'en sors pas mal. Bon client.

80
OK. On va donc tenter de remettre la Merveille à la princesse. Ça me semble une meilleure idée que de la convertir en pièces très en dessous de son prix réel (qui devrait être la solution "safe, mais pas optimale"). J'espère que je vais pas encore me faire enfler comme avec l'érudit.
108 (VAPEUR, NUÉE)
Bon, bah si, niveau pécuniaire, je me fais enfler. Mais le nouveau mot de passe me dit que ça me donnera peut-être un bénéfice à long terme, et que ce n'est pas juste une perte d'objet. Petite lueur d'espoir. On verra.

90
Non, toujours trop tôt pour les paris. Je ne sais toujours pas assez ce qui se trame.
Bon, quel palais choisir, cette fois ? Franchement, c'est un peu au pif. Va pour les Hérons, alias le palais du guerrier Ba.
148
Oui, j'ai bien Tige, pourquoi ? Je l'ai récupéré comment, celui-là, déjà ? Au 89... *relis* Ah oui, c'est le signe que je suis au courant de l'entrevue secrète entre l'herboriste et Shao Biun, qui semble être le maître des espions de Ba. J'avais complètement oublié cette histoire (en temps réel, ça fait déjà plusieurs mois... je fais de grosses pauses). Il y avait le moindre indice comme quoi ils allaient avoir un deuxième rendez aujourd'hui et à cet endroit ? J'ai loupé quelque chose ou c'est de la pure moule ?

209 (PÉTALE)
Keuwaaaa ? Un philtre d'amour ? Mais c'est du viol !
Il est hors de question que je soutienne un poulain qui en arrive à de telles extrémités, c'est abject.
Ça nous élimine Ba. Pas que ça m'enchante de soutenir un gros capitaliste, mais on va essayer de faire gagner Sung si on peut.
100
Le retour de l'algorithmique...
159 (ANGLE, CERCLE) - 235
Le gag récurrent des rumeurs qui deviennent un rêve...

3
Nouveau jour !
Si je demande son apparence physique, l'amouraché va probablement juste se contenter de me dire que c'est la plus belle de toutes. Les gens qui l'entouraient... mmh... peut-être, mais ils pourraient entourer plusieurs personnes. Et puis, ça multiplie le problème : il faudrait les identifier eux, qui sont plusieurs, pour l'identifier elle, une seule personne. C'est absurde.
Je pense que les gens utilisent beaucoup leurs vêtements pour être identifiés (sceaux, symboles de familles, signes de classe...), donc les vêtements me semblent la meilleure question.
34 - 81 (+15 PA)
Bon, il semble que pour une fois, j'ai suivi le bon raisonnement.

110 - 313
Je ne compte pas révéler le complot à la principale intéressée. De 1, ça me mettrait trop sous les lumières, de 2, je serais obligée de dénoncer sa complice forcée (du moins c'est mon impression), et j'ai pas trop envie qu'elle ait des problèmes.
Le mieux c'est d'utiliser les prétendants les uns contre les autres. De la même façon que j'avais fait pour éviter l'assassin, en allant me réfugier chez le recruteur qui m'avait prise pour informatrice.
Si j'informe, par exemple, mon contact chez Sung, du complot de Ba, il va tout faire pour l'arrêter, puisque c'est dans son propre intérêt. Je protège ma princesse, sans qu'elle en soit au courant, et du même coup, je me fais des thunes en vendant l'info à un rival.
Mais le texte insiste sur le fait que j'ai besoin de preuves. Comment les obtenir ?
Bah, on va essayer d'aller voir la complice. J'arriverai peut-être à subtiliser une preuve pendant la conversation.

353 - 326
Ah mince. Être honnête avec elle de but en blanc n'était pas DU TOUT ce que j'avais prévu.
La somme est tentante, mais j'ai mauvaise conscience à l'extorquer, surtout si c'est pour en plus faire capoter son plan après. Refusons.
357
Je veux une preuve à ramener chez mon contact. Un échantillon du philtre d'amour me parait une bonne idée.
384 (NECTAR, DERNIÈRE)
Arf. Ce n'est pas du tout ce que je voulais. Même si l'item magique gagné me parait intéressant. Me voilà toujours sans aucune preuve.
Encore une vanne sur l'asexualité apparente de mon héroïne...
Bon, je vais accepter l'item, parce que si je demande un antidote, elle va comprendre que je veux arrêter le plan et me buter.

363 - 341 - 315 (+40 PA, ARRÊT)
Bon, avec toutes ces pièces d'argent, j'ai au moins dépassé la centaine. C'est déjà ça !
Plus que 400 *soupire*.
Bref, j'ai ma paie, et les hommes de Sung devraient faire leur possible pour que le complot échoue. La complice contrainte et forcée ayant déjà fait sa part du boulot, ils n'ont aucune raison d'aller la tuer. Le mieux pour eux c'est d'arrêter le comploteur en flagrant délit, pour s'attirer une aura d'héroïsme et la gratitude de la princesse.
Ça me parait un bon plan.

363 - 369
Bon cette histoire de 2 visites plus risquée qu'1, c'était du bluff au final. Tant mieux.
398
Bon. Nous voilà dans une série AB Productions. Cette distraction, quoique sympathique, ne me semble pas la meilleure façon d'employer mes compétences d'espionne et d'enquêtrice. Mais admettons.
Dans une salle d'entraînement, les gens s'activent physiquement et sont donc plus détendus psychologiquement. Ça me parait un bon endroit pour obtenir des infos informelles (d'autant que j'ai un peu peur de me faire virer d'un endroit trop militaire, style poste de garde ou bureau des officiers).
335 - 398
Bon je n'ai pas appris grand chose, ça confirme juste que le gars est occupé.
Allons voir quand même d'abord le mentor de notre suspect (suspect d'adultère, mais suspect quand même), il nous confirmera peut-être qu'il est juste surbooké.
365 (CROC) - 398
Bonne pioche vu l'obtention d'un mdp, je dirais, mais je l'avais déjà. Je suis déjà au courant pour la binouze.
Pour le troisième et dernier lieu, on va prendre la caserne. J'ai un peu peur de me faire jeter, mais c'est ce qu'il y a le plus près de la Ruche, ça ne me fera pas très loin pour rentrer.
309 - 398
Bon, toujours les mêmes infos. J'ai dû louper la bonne réponse. Même avec 3 essais pour 5 choix.
359 - 120

OK, nouvelle intrigue.
Plume de Paon pique le rôle de Pieds Sombres de vanner mon personnage sur son asexualité apparente.
147 (Temps = 0)
Ah. Nouvelle valeur.
Bon, il était évident dans la description que la petite jeune est le pigeon idéal, donc on va commencer par là (et je ne me sens pas de la jouer à la Splinter Cell, de toute façon).
36 - 165 (Temps + 1 = 1)
Bon bah bonne pioche, apparemment. J'ai eu l'info du premier coup, sans perdre de temps.
(À moins qu'il y ait un truc pervers, genre, une erreur à faire qui nous fait perdre du temps pour cette mission et ne nous apporte aucune info utile à celle-ci, mais permet de choper un objet ou un indice utile pour la quête principale. Mais ce n'est pas le genre d'Outremer d'être aussi vicieux, hein ? Hein ?)
130 (Temps + 1 = 2)
Heuuuh...
Aller faire des offrandes au temple pour le bonheur d'une relation, c'est plutôt un truc de couple déjà établi.
Reste au bord du lac ou sous l'arbre. Les deux sont romantiques. Pour un couple en formation, encore au stade du flirt, je dirais qu'une promenade autour d'un étang, ce serait plus romantique. Parions pour ça.
154
Bon bah j'ai vraiment fait au plus vite, tant mieux.
281 - 255 (+54 PA)
Fructueuse, cette mission.

140 - 344 - 140
Mais c'est quoi ce code Illusion, que j'ai loupé ? Ça fait plusieurs fois qu'on me le demande...
358 (FROID)
J'en ai jeté un, apparemment. Je pensais que c'était une info intéressante. Et ça la mettra sur ses gardes au sujet de la possible corruption de ses proches. Après tout, on m'a demandé des conseils pour corrompre ses dames de compagnie.

150
Bon, c'est ma dernière chance de parier.
Puisque je vais tout faire pour que Sung l'emporte, autant parier sur lui. Allons-y pour 12 pièces.
Avec le recul, je me dis que, connaissant le complot du philtre d'amour, qui allait sans doute assurer la victoire de Ba, j'aurais peut-être dû ne rien dire à personne, laisser les choses se faire, et utiliser cette connaissance secrète pour parier sur le guerrier.
Pour une première victoire sur l'AVH, ça aurait peut-être été plus simple. J'aurais pu ensuite essayer de trouver une autre fin, plus difficile mais en conservant davantage de scrupules...
Bref, ce qui est fait est fait, maintenant. Alea Jacta Est et tout ça...
Bon, maintenant, pour les trois palais, ça va encore être du pif. Allons-y pour l'Aube Limpide et Yon l'intello rétrograde. Ça fait un moment que je n'en ai pas entendu parler, de celui-là, donc je sais pas s'il trame quelque chose.
78 - 27 (CORDES)
Yes ! La Miss Musicienne ! Je l'avais oubliée, ce perso, mais c'est sympa de la revoir.
Info intéressante. Je pourrais peut-être dire à la princesse que c'est un cadeau possible pour elle ?
160
Le retour de l'algorithmique.
Montrer le contenu
13
PFA !

Eeeeeeh mince !
J'ai trop parlé et les conspirateurs m'ont butée dans mon sommeil.
Montrer le contenu

Bon, bah dommage.
Des mois de partie pour une nouvelle mort ^^"
Au moins, j'ai enfin passé ce fichu dahlia.

Allez... prochaine tentative...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#71
Un grand merci pour ces commentaires détaillés !

L'aventure est longue et il ne faut sans doute pas la recommencer à chaque fois depuis le début. Tout ce qui précède l'arrivée des trois princes est essentiellement une introduction et n'a que peu de conséquences significatives, à l'exception (importante) d'un objet bien particulier. Une fois qu'on a obtenu cet objet, on peut établir un point de sauvegarde juste après l'arrivée des princes.


Le PFA du dahlia semble avoir fait un certain nombre de victimes. Il existe trois façons de l'éviter, mais le fait que le joueur n'a pas de raison de soupçonner le danger rend le passage peut-être un peu trop vicieux.


Concernant l'asexualité apparente de l'héroïne, elle a essentiellement deux raisons. Du point de vue de l'auteur, lui créer des relations amoureuses passées ou présentes aurait rajouté à une histoire déjà bien chargée des éléments qu'il aurait été difficile de ne pas développer au moins un peu. Du point de vue du personnage, une relation amoureuse au sein de la Cité Impériale aurait constitué une attache supplémentaire à sa vie de servante, qu'elle essaie précisément de fuir.


La fascination enfantine de l'héroïne pour l'éléphant me semblait une bonne façon de suggérer la partie la plus sincère de sa personnalité, celle qui désire profondément voir le monde extérieur et qui justifie à ses propres yeux son comportement habituellement intéressé.


Concernant l'énigme des tasses, il est inutile d'essayer d'interpréter le sens des scènes qu'elles représentent (et qui sont tirées d'œuvres littéraires que l'héroïne ne connait pas). Il y a en fait un élément précis qui détermine le bon choix, mais il nécessite de se souvenir d'une information fournie au début de l'aventure.

Montrer le contenu



Au 163, lorsque le conseiller du prince demande à l'héroïne quelle est la possession la plus précieuse de la princesse, Mei-Mei devine qu'il veut en fait déterminer quel cadeau serait le plus susceptible de la toucher s'il lui était remis personnellement par le prince. C'est cette perspective qui détermine la meilleure réponse : le conseiller attache plus de prix à la réponse qui (tout en s'approchant raisonnablement de la vérité) suggère un cadeau à faire.

Montrer le contenu



Dans l'ensemble, j'ai l'impression que tu étais en bonne voie. Il faut juste que Mei-Mei modère ponctuellement ses ambitions.

Montrer le contenu
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)