L'Épée de Légende S1E05 (Le Port des Assassins)
Dans le hall de marbre blanc, à quelques pas des Puits de Vie et de Mort, Sire Langevin reste seul à affronter Icon Ungody. Leurs lames sont toutes deux couvertes de sang et l'épuisement commence à les menacer.

Couvert des multiples blessures que vous lui avez infligé, Icon rassemble son énergie pour asséner au septième tour un coup d'estoc, qui trompe la garde du chevalier (2+5) ; mais l'épaisse armure offerte par le djinn atténue fortement la blessure ainsi infligée (4+5+1+1+2-5=8 points de dommages).

Profitant de l'ouverture qui lui est ainsi ménagée, Sire Langevin assène un nouveau coup à son adversaire et, à son immense soulagement, le voit enfin s'effondrer au sol !

Même maintenant, il semble que sa sorcellerie refuse de laisser mourir Icon. Ou peut-être est-ce seulement là la force de sa haine implacable. Il rampe sur le sol, crachant des malédictions sauvages mêlées de sang.

Il est au bord du Puit de Mort, qui mène à un royaume dont personne ne peut jamais revenir. C'est un destin horrible, mais nul ne le mériterait plus que lui. Sire Langevin n'hésite qu'un instant avant de le pousser du pied dans le gouffre verdâtre.

Icon pousse un cri glaçant lorsqu'il réalise le destin auquel le chevalier l'a condamné. Son corps hideusement blessé disparaît dans la clarté d'un vert mortel. Mais sa voix s'élève hors du puit comme le grondement du tonnerre et ce qu'elle dit frappe Sire Langevin de terreur. "Si je dois mourir, ce sera avec un dernier acte de vengeance. J'invoque les esprits de tous mes ancêtres pour m'accorder mon dernier voeu. Par le sortilège de l'Ultime Malédiction, je les appelle depuis le royaume où je descends à présent. Tout comme vous avez pris ma vie, la chose qui m'est la plus chère et précieuse, je les charge de vous prendre ce qui vous est le plus précieux !"

Il a maintenant disparu dans les profondeurs, mais Sire Langevin voit quelque chose en train de s'élever hors du puit. Cela ne semble d'abord être qu'une masse de vapeur verdâtre, mais le chevalier commence ensuite à distinguer des visages, des yeux fixes, des bouches béantes mais silencieuses... des mains émaciées qui se tendent vers lui...

L'horrible armée des ancêtres d'Icon émerge du royaume de la Mort pour lui accorder son dernier voeu. Sire Langevin essaie de s'enfuir, mais ils jaillissent déjà hors du puit et l'entourent, criant des malédictions qu'il ne peut entendre et l'agrippant de leurs griffes spectrales. Il semble au chevalier que le sang s'est changé en glace dans ses veines. Il s'effondre sur le sol de marbre dur, essayant de tenir à distance la ronde macabre des spectres. Le susurrement à peine perceptible d'un rire fantômatique lui parvient et il voit le visage d'Icon, visible un instant au milieu de la foule. Il est véritablement dans le royaume de la Mort, à présent. Il se penche sur Sire Langevin, qui entend l'écho de sa malédiction :
'Ce que vous avez de plus précieux.'

Sire Langevin lève la tête, se demandant s'il s'est évanoui un instant. Les esprits ont disparu du hall, regagnant l'au-delà, et la barrière de flammes s'est également dissipée, révélant la sortie. Mais, alors que le chevalier tend la main pour s'emparer de l'Epée de Légende, il réalise que votre victoire vient d'être changé en cendres et laisse échapper un long hurlement de douleur et de désespoir. Lorsque les esprits sont retournés au royaume des morts, ils ont emporté l'Epée de Légende avec eux !


Sire Langevin est si abattu qu'il fait à peine attention à son voyage de retour, jusqu'au moment où il émerge à la surface, dans la fraîche lueur de l'aube.

Il voit la porte du jardin de Fatima à nouveau. Elle est ouverte, et Fatima se tient là en compagnie de Hasan. L'esprit endeuillé, Sire Langevin franchit les dalles couvertes de rosée pour les rejoindre.

Leurs sourires de bienvenue ne tardent pas à être assombris par l'histoire que leur raconte le chevalier. "Ces nouvelles sont amères," dit Hasan. "Cet Aïken devait avoir l'âme venimeuse d'une vipère. Il est malheureux que je ne sois pas resté plus longtemps avec vous : mon poignard aurait pu trouver son coeur et éviter cette triste conclusion à votre quête. Mais trouve un réconfort dans mes paroles : rien n'est ni mauvais ni bon en soi, car tous les jugements sont faits par l'esprit, qui n'est lui-même pas plus réel qu'un mirage. Ce que tu penses être le fond du désespoir pourrait être en réalité un bienfait, car c'est dans la douleur qu'il est souvent possible d'atteindre l'Illumination."

Fatima pose une main sur son bras. "Non, Hasan. C'est là ta voie : tu agis sans t'acharner à agir. La voie des héros est celle de l'acharnement. Même si la cause est futile, elle mérite qu'on se batte pour elle. Ton propre chemin est contemplatif, mais un héros doit saisir le monde et la vie à pleines mains."

Elle se tourne vers Sire Langevin et lui fait signe d'entrer dans son jardin. "Hasan t'a conseillé d'accepter la défaite et ainsi de la faire disparaître. Il y a une autre voie et, bien qu'elle soit riche en périls, je pense qu'elle t'attirera pour cette raison. Tu penses que l'Epée de Vie est perdue à présent que ton ennemi l'a entraîné au royaume de la Mort, mais il n'en est pas ainsi ! Il est dit que nul ne peut revenir du royaume de la Mort ; mais je dis, moi, que tout est possible. Si tu as le courage de le tenter, je te montrerai le chemin qui te permettra d'accéder à l'Au-Delà et de récupérer ton épée. Je te montrerai comment défier la mort..."


*****

Et voilà le troisième livre enfin fini !

Pour le quatrième livre, Fitz, Aragorn et Jehan peuvent se créer de nouveaux personnages, mais ça risque de faire un peu bizarre au niveau de l'histoire que trois nouveaux-venus rejoignent abruptement la quête pour l'Epée (le quatrième livre débute juste après le troisième). De plus, il n'y aurait que Sire Langevin qui connaîtrait Icon (et encore, il ne l'aurait pas rencontré dans le labyrinthe de Krarth).

Je vous propose éventuellement une autre solution : vos personnages étaient au bord de la mort, mais Fatima est intervenue pour les sauver in extremis. Cependant, le traumatisme infligé par leurs blessures terribles a réduit leurs statistiques à ce qu'elles devraient normalement être pour des personnages de leur niveau.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Le Port des Assassins (partie collective - 3ème essai) - par Outremer - 03/12/2011, 20:13



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 4 visiteur(s)