HTA-2 : Ciels Sagittaires
#1
Salut,

voilà, il est tout frais ! Je viens d'envoyer de second tome de ma série H.T.A. 2 : Ciels Sagittaires à Oiseau pour lui demander de le mettre en ligne sur Xhoromag.

Mais pour les impatients, c'est par ici

Critiques et commentaires bienvenus !
redo

Editeur d'A.V.H. sous Linux : http://redohome.hd.free.fr/gameBooks/
Répondre
#2
Ah, et bien c'est une bonne nouvelle, j'ai hâte de voir ça!Big Grin
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#3
Je vois que c'est dispo sur xho! Je vais dl tout ça.
Peut-être qu'avec le WE de 3 jours j'aurai un peu de temps pour bien avancer dans la lecture...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#4
Lu... et pas trop aimé, en fin de compte : la faute principalement aux séquences de labyrinthes nord-sud-est-ouest, pénibles si on a la flemme de faire un plan. Par contre, j'ai bien apprécié le chamboulement de la situation déjà passablement étonnante qui était celle de la fin du tome 1, et le tome 3 s'annonce donc des plus intéressants. La non-linéarité reste remarquable, un gros point fort de l'aventure (trois lectures et je n'ai toujours pas tout épuisé). Le style des descriptions est bon, mais les dialogues sonnent encore très faux à mon goût, comme la première conversation avec Hiroko ; je comprends le besoin de laisser le libre choix au lecteur, mais je trouve que ça manque cruellement de naturel ici.
Répondre
#5
Je ne sais pas si ça a déjà été signalé mais le paragraphe 141 a un mauvais renvoi car le 120 est ensuite incohérent.

Toujours pas terminé. En tout cas, HTA2 est bien plus difficile que HTA1!
Répondre
#6
Merci de cette info, je vais la corriger.
Si tu souhaites continuer à partir du §141, il faut aller au 11 et non pas au 120.
Mais il faut aussi que je "reprenne" ce paragraphe 141 qui colle mal avec la suite Smile

[EDIT] J'ai posté une nouvelle version à oiseau, en espérant qu'il l'a bien reçue.
redo

Editeur d'A.V.H. sous Linux : http://redohome.hd.free.fr/gameBooks/
Répondre
#7
Par rapport au premier volet de la série, j'ai trouvé celui-ci d'un niveau à peu près égal (donc bon), en étant toutefois plus long ce qui n'est pas désagréable. Mais les deux épisodes ne se ressemblent pas du tout. Déjà, l'action se passe 50 ans après sur une planète inconnue du lecteur donc on garde peu de lien avec la première aventure d'ambiance Alien. C'est un peu déroutant mais le début est intéressant avec ce rôle de sous-officier et la rébellion contre le Méta-Esprit. L'atmosphère est toute autre avec plus de dialogues, différents protagonistes, des choix importants à effectuer. C'est très prenant jusqu'à l'entrée dans les souterrains.
Là, c'est déjà moins réussi à mon avis, avec une structure labyrinthique qui impose de tracer un plan, une recherche d'objets limite fastidieuse et des combats plus fréquents. Surtout, on a l'impression de se perdre dans un décor un peu monotone. Redo fait beaucoup d'efforts pour les descriptions mais, du coup, les pièces aux parois métalliques et aux boutons colorés deviennent un peu trop rengaines et on a hâte d'en trouver la sortie.
J'ai bien aimé les dernières séquences en compagnie du couple et la conclusion de l'aventure.
Au niveau du style, j'apprécie toujours autant si ce n'est qu'on trouve beaucoup de répétitions.
Il reste quand même un point commun essentiel avec HTA 1 : la forte liberté d'action. L'aventure mérite d'être lue plusieurs fois car il y a deux façons bien distinctes de la démarrer et les paragraphes convergents s'avèrent très rares grâce à un système judicieux d'objets "étapes" (les clés colorées).
Concernant le scénario, c'est plutôt original et réaliste. Dommage que toute la partie relations avec la rébellion ou commandement des soldats soit ensuite escamotée par la partie aventure souterraine et combats contre les machines. Au niveau taille par rapport à l'ensemble de l'AVH, ce passage aurait gagné à être plus court.
Sinon, il m'a fallu beaucoup de tentatives pour voir le bout de cette AVH. Les combats sont difficiles, surtout ceux obligatoires au moment d'entrer dans la partie du complexe renfermant le "vaisseau" verrouillé. J'ai fini après quelques échecs par m'équiper automatiquement de l'armure Imperator car j'avais le sentiment qu'il était quasiment impossible de gagner sinon. En fait, elle devrait être obligatoire plutôt que de laisser la possibilité d'avoir des armures moins performantes.
Le système de combat et de caractéristiques est bien trouvé. Un peu moins les tests qui laissent vraiment la part trop belle au hasard (1D10, c'est beaucoup plus imprévisible que les 2D6 des DF par exemple).
En somme, HTA2 réussit à bien se renouveler, propose une mission et un challenge complètement différents et est d'une longueur appréciable malgré la liberté de mouvements. Dommage que l'exploration en solitaire soit un peu trop longue et fastidieuse. Elle ne mériterait pas d'être supprimée comme le labyrinthe dans la Forteresse de Sommerland mais d'être simplifiée ou raccourcie.
Répondre
#8
Bon, disons-le tout de suite, je n’ai pas joué selon les règles. Je me souvenais que certains combats du tome 1 étaient assez longs, et puis lancer des dés me lasse assez vite, et en outre je n’avais pas envie de me prendre la tête. D’une manière générale, les règles d’AVH ne sont pas assez complexes pour donner lieu à une véritable stratégie, ou alors elles deviennent trop compliquées. Les tiennes sont assez réalistes, ce qui implique assez compliquées. Mais elles sont aussi bien pensées. Que je n’aie pas joué selon les règles n’implique pas que je ne les ai pas lues, donc j’en parlerai également. Simplement, je n’ai pas eu le courage ni pris le temps de jouer avec. Bon j’avoue, je fais partie de la secte occulte anti-lancers-de-dés créée par dudur. :p

Donc commençons par les règles : elles sont complètes, mais un peu longuettes à utiliser (de mon point de vue). L’idée de l’armure de combat super-performante est sympa.

Le scénario plutôt original, avec ses rebondissements (jusqu’au paragraphe final qui contient des surprises intéressantes), les dialogues sonnent vrais.
L’aventure est non linéaire, avec de plus deux chemins parallèles, ce qui rend les relectures nettement plus intéressantes.

En parlant de chemins, j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de choix de directions, et pas tout le temps super utiles pour certaines (ex : §250->§296, utilité ?)

L’aventure est relativement longue, à des moments je croyais que ça allait finir un peu trop vite, avec trop d’énigmes non résolues, et puis ça repart, avec des idées assez sympas (si ce n’est que la partie souterraine avec les machines est peut-être un peu trop longue).

L’ambiance a des côtés xhoromagiennes, enfin c’est ce que j’ai ressenti dans le dernier quart du livre. Peut-être à cause de la grandeur de l’univers (on est à l’échelle de la galaxie), à cause des rebondissements, de la personnalité des persos assez tranchée, les décors, ou de ce que j’ai pris ce matin, je ne sais pas enfin ça faisait aussi plaisir de retrouver ce côté un peu magique.

C’était la dernière AVH de cette année je n’avais pas lu, et, si on ne compte pas Cœur de Glace qui est un peu mieux à mon goût (plus par le côté exploration mieux géré que dans HTA2 et par l'univers apocalyptique qui me fait toujours triper que par le scénario, qui était moins bien que je ne l’aurais espéré), il me semble que c’est la meilleure.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#9
Wink 
Merci pour ce retour Smile

Comme les autres lecteurs apparemment tu as peu apprécié l'exploration du complexe Confus
Je dois dire que je le sentais un peu lors de l'écriture (j'en avais d'ailleurs discuté avec jin en I.M. qui m'avait "prêté" une épaule consolatrice dans mes affres de créateur ^_^ )

Pour les surprises, vous n'êtes pas au bout... Le tome 3 commence à prendre forme
(enfin la structure et la trame de l'histoire, pas encore les paragraphes). La fin devrait être... galactique Big Grin

Ironiquement, j'avais un peu mis de coté les AVH pour consacrer plus de temps à ma chère et tendre... Qui me pousse à me remettre à l'écriture car elle trouve cela "trop bien" :love:

Dont acte.
redo

Editeur d'A.V.H. sous Linux : http://redohome.hd.free.fr/gameBooks/
Répondre
#10
Redo, ça fait un bout de temps qu'on ne t'a pas vu sur le forum — mais si tu passes encore, peux-tu m'envoyer un Word de ton aventure afin que je puisse faire une version HTML ? J'ai seulement en ma possession un fichier PDF, à partir duquel il est laborieux de produire une version lisible en ligne. L'idéal serait que tu aies écrit l'aventure avec Advelh, mais si ce n'est pas le cas, envoie-moi au moins le document Word original. Sinon, je ne pourrai pas produire la version "jouable en ligne" sur le site Xho.
Répondre
#11
Salut,
oui, desole de mon silence ces dernieres semaines, mais je suis en deplacement
professionnel depuis debut Decembre, sans aucun acces a mon PC perso :-(

Je devrais rentrer chez moi le week-end 06-07 Fevrier prochain j'essairai de trouver un petit creneau pour te faire ca.

P.S. : desole pour les accents et cedilles, mais j'utilise un clavier qwerty, la...
redo

Editeur d'A.V.H. sous Linux : http://redohome.hd.free.fr/gameBooks/
Répondre
#12
Cette aventure, une fois complétée, m'a laissé une drôle d'impression. J'en ai aimé certaines parties, mais pas d'autres.

Le début paraît simple et direct : nous sommes un soldat, il y a une rébellion, on doit faire respecter l'ordre. Rapidement, on part en mission vers un complexe mystérieux où les Récalcitrants se sont réfugiés, et à ce moment ... je ne sais pas, tout cesse d'être intéressant. On erre dans des corridors interminables, nord-sud-est-ouest ad nauseam, on combat des robots à tous les coins de couloirs ... Je ne pense même pas qu'il y ait de mauvais chemins dans cette section. C'est uniquement un labyrinthe à la Steve Jackson (voir Le Sorcier de la Montagne de Feu et La Galaxie Tragique) pour consommer des paragraphes en attendant qu'on ait trouvé la plaque qui permet de trouver la boîte qui permet d'ouvrir le sas qui permet de rencontrer Hiroko.

À partir du moment où l'aventure se déplace sur l'astéroïde, l'intérêt revient, car l'intrigue se remet à avancer. On apprend que la situation est plus compliquée qu'elle le paraît au terme du tome 1, et somme toute, c'est plutôt original. On attend les révélations sur CentreMondes (tome 3) avec impatience. C'est donc le milieu de l'aventure qui représente son défaut principal.

Maintenant, je dois faire un aveu : je n'ai pas joué selon les règles. Habituellement, je respecte les règles d'une AVH car l'aspect jeu est aussi important pour moi que l'aspect livre. Mais je me souvenais des combats interminables dans HTA-1 et je n'avais pas l'envie de me casser la tête. D'ailleurs, autre aveu, je n'ai jamais aimé le système de combat attaque/défense/chacun-son-tour, car il donne lieu à presque 50% d'assauts "ratés" qui rallongent les combats inutilement.

Cela ne m'a pas empêché de noter au passage les stats des ennemis et les niveaux des épreuves requises, et je confirme l'impression émise par Fitz(?) ci-dessus : cette aventure est injouable sans l'armure de classe Imperator (ou Pilu à l'extrême limite). Même avec elle, c'est plutôt chaud (on m'a demandé une épreuve de Force +20 à un moment donné — si je comprends bien les règles des épreuves, celle-ci est impossible, à moins d'avoir 8-9 en Force, une Imperator, et d'obtenir 0-1 sur le D10). Par conséquent, cette armure devrait être disponible d'office au début de l'aventure, ou les stats de tous les ennemis devraient être revues à la baisse. J'ai vu beaucoup trop de Forces et de Précisions à 19 et 20 pour les créatures ennemies ! (Déjà en lisant les règles, je voyais un problème certain : la différence entre la pire et la meilleure armure est de 7 points dans toutes les caractéristiques. Impossible de gérer une telle différence en gardant l'aventure équilibrée.)

La difficulté des combats est un choix que l'auteur assume, ce n'est pas nécessairement un problème en soi. Mais il faut rester juste envers le joueur. S'il faut au moins 18 en Force pour avoir une chance de gagner, supprime les deux classes d'ASCAP inférieures. Ou réduis fortement les différences entre les types d'armure (ex : +5/+6/+7/+8 au lieu de +5/+7/+10/+12).

Pour conclure, je dirais que cette aventure est sensiblement inférieure à HTA-1, car on y perd l'ambiance glauque qui donnait ses qualités au premier tome. On n'a droit qu'à un labyrinthe de science-fiction peu excitant pour la moitié de l'aventure. Mais l'intrigue est bonne, et le début et la fin rattrappent l'ensemble. Et les AVH de SF sont assez rares pour que le détour vaille la peine.
Répondre
#13
J'étais parti pour jouer avec les règles... mais j'ai abandonné lors du test de Force à +20, qui est à peu près impossible à réussir et qui nous tue automatiquement si on le rate !

Cet abandon des règles reflète aussi ma courbe d'intérêt. L'aventure démarrait bien. J'ai choisi de rallier les Récalcitrants, mais il semble qu'on nous envoie sinon à leur poursuite, ce qui est une manière adroite de faire se rejoindre des choix opposés. L'idée de découvrir une civilisation extra-terrestre disparue était excitante.

Et puis... comme Oiseau, j'ai été vivement déçu par l'exploration de la base abandonnée. Les descriptions sont techniquement de bonne qualité, mais elles sont aussi répétitives. On affronte des robots, parfois sans raison bien évidente. On ne découvre virtuellement rien au sujet des habitants d'origine. Et le système nord-sud-est-ouest (assaisonné d'une collecte d'objets) a beau être traditionnel, je ne peux pas dire que j'en sois un inconditionnel !

Bref, je pense qu'il y avait moyen de rendre tout cela nettement plus intéressant. J'avoue que je suis aussi assez déçu de l'évolution du Méta-Esprit. A la fin de la première aventure, j'avais trouvé qu'on lui accordait notre confiance avec une facilité extraordinaire. L'idée que tout ce qui avait précédé n'était qu'un malentendu était cependant originale, et m'avait laissé l'envie d'en découvrir davantage sur cette intelligence non-humaine. Le doute qui est jeté sur sa bonne volonté dans cette aventure-ci ne manque pas d'intérêt, mais il se conclut malheureusement sur la révélation que le Méta-Esprit est en fin de compte un méchant des plus classiques, avec des velléités de conquête et de domination, et qu'il veut faire de la race humaine ses esclaves, MWAHAHAHAHA !!!

Observation purement technique : j'ai l'impression que la Précision ne sert pas souvent.
Répondre
#14
Salut,

tout d'abord merci pour ces retours Smile

Je reste cependant perplexe face à ce que vous écrivez au sujet des Épreuves et stats trop élevées...

J'ai fait tous mes tests avec l'armure moyenne et les combats se résolvent en moyenne
en 5-6 assauts, avec une victoire pour le joueur dans 75% des cas...

Je dois relire attentivement les règles, un point a dû vous échapper ou bien est très mal expliqué...

[SPOIL]En ce qui concerne l'Épreuve de Force+20, elle est réservée uniquement au porteur de l'armure la plus puissante. Quelqu'un ne l'ayant pas ne devrait pas parvenir à ce paragraphe (§52) mais prendre l'autre solution(§88)[/SPOIL]
redo

Editeur d'A.V.H. sous Linux : http://redohome.hd.free.fr/gameBooks/
Répondre
#15
J'ai peut-être en effet mal compris, mais mon raisonnement était le même que celui d'Oiseau : notre force est limitée à 9 ; avec le bonus de l'Imperator ça peut atteindre 21 ; si on lance un d10 et qu'on ajoute 20, il est fort peu probable que le résultat soit en-dessous de 21 !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)