[Dragon d'Or] La Malédiction du Pharaon
#1
Un LVH destiné à séduire les amateurs de Christian Jacq : contrée désertique, femmes et assassins voilés, serpents, malédictions, pyramides, sphinxs, chaleur, soif, mystères orientaux et pièges vicieux. Tous ces éléments et bien d'autres poncifs de l'égyptologie sont réunis dans cette histoire et on ne peut donc pas dire que l'ambiance soit loupée. On joue un homme du nord venu dans cette région exotique pour y trouver une tablette mystérieuse. Mais même en relisant l'intro, je n'ai pas vraiment compris ce qui nous pousse à tenter une telle aventure, ce n'est même pas vraiment l'appât du gain. Le héros est-il un antiquaire amateur? C'est un peu le défaut de tous les Dragon d'Or : malgré un style correct, une intro et des paragraphes plutôt longs, on ne sait pas grand chose du passé du héros ni du pays dans lequel il évolue. Le cadre est flou et les motivations obscures.
Le but est de trouver un tombeau oublié dans le désert et l'on dispose de plusieurs façons pour y parvenir. Par contre, la partie dans les souterrains est finalement plutôt courte. J'aurai presque préféré un labyrinthe à la Sukumvit tant j'ai été déçu de ne pas avoir eu à tracer de carte pour m'y repérer^^.
Malgré ça, il ne faut pas croire que ce livre est facile. En fait, il s'agit presque d'un one-true-path.
Du fait des règles Dragon d'Or qui rendent les combats presque toujours affaiblissants, il faut chercher le chemin qui exigera le moins possible d'avoir de la chance pendant les combats, cause principale de fin d'aventure. Les pièges sont très nombreux mais plutôt faciles à éviter. Surtout, il y a le "combat final". Pour avoir des chances raisonnables de le gagner, il faut découvrir un objet bien précis. Et il n'y a qu'un seul chemin pour le trouver.
Cette aventure à la Indiana Jones m'a globalement déçu. J'aime bien les livres de la série Dragon d'Or mais celui-ci est sans doute celui que j'ai le moins apprécié. La faute peut-être à cette exploration un peu courte mais surtout à l'absence de faits marquants ou originaux.
Mérite le coup d'oeil pour son ambiance mais à ce niveau, je préfère dans un tout autre genre Terreur hors du Temps de la série les Portes Interdites.
Répondre
#2
La Malédiction du Pharaon est le tout premier "Dragon d'Or" auquel j'ai joué et le moins qu'on puisse dire est qu'il ne m'a pas encouragé à découvrir le reste de la série. Je le trouve très médiocre à tout point de vue (même l'atmosphère ne m'a pas particulièrement impressionné). Le héros est effectivement des plus transparents et il s'ensuit que l'histoire est des plus faibles. L'aventure consiste essentiellement à ramasser les objets qui nous permettront de nous tirer de tel ou tel péril. Il y a très peu de rencontres intéressantes. Nos motivations sont laissées dans le flou le plus total et atteindre la fin n'apporte presque aucune satisfaction. Bref, j'ai vraiment du mal à retrouver là la patte de Dave Morris, pourtant mon auteur de LDVH préféré.
Répondre
#3
Je me joins au chœur : sans doute le moins bon des Dragon d'Or. Ça, plus La Malédiction de la Momie de Green (quelle originalité dans ces titres !), c'est à se demander si un LDVH de qualité à saveur « Égypte antique » existe/peut exister.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#4
Outremer a écrit :j'ai vraiment du mal à retrouver là la patte de Dave Morris, pourtant mon auteur de LDVH préféré.
Peut-être parce qu'il est d'Oliver Johnson ? Wink

Pour ma part, j'ai déjà donné mon avis dans le topic sur la série. C'est un livre que j'ai bien aimé. Une très bonne ambiance, accompagnée d'illustrations "granuleuses" que je trouve très chouettes. Les différents chemins pour atteindre le tombeau sont très bien pensés, je les ai tous refaits avec plaisir. L'intérieur du tombeau a un côté exploration qui m'a bien plu, bien que peut-être pas assez labyrinthique, il est vrai.
Répondre
#5
JFM a écrit :Peut-être parce qu'il est d'Oliver Johnson ? Wink

Ah bon ? Je n'ai plus le livre, mais le site des Underdogs (qui m'a permis de découvrir le reste de la série) indique qu'il est de Morris. Ils se sont peut-être trompés.
Répondre
#6
Tu peux le voir sur la couverture (clique ici pour le site de Jeveutout), et c'est également précisé dans les crédits intérieurs. Wink
Répondre
#7
Je ne l'avais pas trouvé si minable que ça, moi. Bon, il est vrai que l'histoire ne casse pas les briques et qu'il y a un manque d'ambiance, mais certains passages m'ont marqué. (surtout la Froide Horreur de la Nuit ou un nom comme ça). En général, je le juge tout à fait correct et supérieurs à un certain nombre de DF.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)