[48] L'Arpenteur de la Lune
#16
Je suis d'accord. Quand on lit l'intro on est intrigués par cette dernière petite phrase, "Et puis... j'ai un compte à régler avec lui", et on se dit que ça va avoir de l'importance dans le livre. Et puis non, rien jusqu'à cette explication quasi-finale... Dommage, un des seuls regrets de cet excellent livre.
Répondre
#17
Pour ceux qui sont intéressés, j'ai francisé l'énigme du masque au paragraphe 159

[Image: enigme.jpg]
Répondre
#18
Bon, je viens de le finir et c’est incroyable ce qu’il est mauvais. Pire que le Temple de la Terreur, encore que légèrement moins nul que la Crypte du Sorcier ou les Sceaux de la Destruction.

Ce DF se caractérise par une accumulation de clichés grotesques auxquels on ne croit pas une minute. Gruul et ses sbires s’amusent à disposer des pièges de fôôlie sur notre parcours, il faut croire qu’ils n’ont rien de mieux à faire. Et ça n’est pas pour rien qu’il y a un Théâtre Rohmer: le §1 sort tout droit de Fu Manchu ( d’ailleurs Gruul a tout à fait la tête de Fu Manchu ). Quant aux 6 reliques qu’on peut toutes les trouver dans la même ville à quelques heures les uns des autres, et dont chacune stoppe précisément un des sorts que Gruul nous lancera, ça vient plutôt des plus mauvais ouvrages de Ian…

A-t-on suffisamment remarqué l’enchaînement calamiteux des paragraphes au §1 ? L’assassin s’enfuit ayant fait sa sinistre besogne; il s’enfuit tellement vite que, si nous essayons d’abord de porter secours à sa victime ou si nous forçons le bureau pour nous emparer de son contenu, nous pouvons le poursuivre en allant exactement au même paragraphe que si nous nous étions rué après lui tout de suite. Un tel jem’enfoutisme éveille une forme perverse d’admiration…

Et le garde avec son masque de Jason, oh l’autre…

Quant aux infos obtenues en tuant le monstres des égouts / Shocker dans la VO, c’est un des gimmicks les plus nazes dont j’ai jamais eu connaissance
Généralement parlant, toutes les péripéties sont artificielles et s’oublient presque aussitôt, il est vrai que les illustrations fort laides ne font que stimuler le désir d’en finir au plus vite et de passer à autre chose.

Ça n’est qu’un détail, mais appeler les assassins elfes noirs des Jai Hulud doit-il être compris comme un hommage ou une insulte à Frank Herbert ? Outre qu’on nous dit qu’ils sont assassins et sorciers, mais que j’attends encore d’en voir un utiliser de la magie…
EDIT: erreur sur ce point précis, comme Outremer l'a signalé

Les problèmes créés par certains des 6 objets ne sont même pas convenablement traités: l’aura de sommeil de la Main de Gloire fonctionne-t-elle sur les morts-vivants ? Si non, payons-nous quand même 1End ? De même, si nous combattons un mort-vivant et n’avons pas été blessé, même si nous renversons le sang du Baron cela ne devrait pas le ramener à la vie…

Quant à la confront’ finale, ce bon Gruul peut très bien répéter encore et encore le même sort contre quoi nous sommes protégé, dans l’espoir nébuleux que ça finisse par marcher un jour. C’est à ça qu’on reconnaît un magicien.
Pas tout à fait finale cependant puisqu’on nous apprend un peu plus loin le secret de notre perso après nous l’avoir caché pendant tout le volume. Bien utilisé, il aurait pu lui donner de la profondeur ( non parce que franchement il est plat comme une silhouette de carton ), expliquer comment nous survivons au regard du Shocker voire même créer de l’angoisse par une menace de résurgence de ses instincts bestiaux… Là il ne sert qu’à rajouter un PFA, c’est le genre de truc qui a été rajouté 5mn avant le dernier délai d’envoi quand Hand s’est rendu compte qu’il manquait un paragraphe. La façon dont notre perso en parle évoque assez ce passage de Monty Python and the Holy Grail, “Elle m’a transformé en têtard. - En têtard ? -(pause) je vais mieux.” Sauf que là ça n'est pas drôle.
Il aurait bien pu nous offrir à la place le choix d’égorger Gruul ici et maintenant avec des conséquences potentiellement désagréables ( il se transforme en spectre, en zombie, je ne sais pas moi… ) au lieu de le ramener pour être jugé ( à noter que personne ne semble croire une seconde qu’il utilisera ses pouvoirs pour s’évader; moi, je veux bien… )

Ce LDVH est un gros tas de n’importe quoi et certainement un des DF les plus ratés auxquels j’ai eu le malheur de jouer; les bonnes idées CAR IL Y EN A ( le crâne de Mora Tao par exemple ) sont irrésistiblement emportées par un flot de bouse monstrueux.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#19
Cette critique m'ennuyait, mais je ne savais pas quoi répondre.

Alors, j'ai pompé fait un dessin.

[Image: moonru10.png]
Og nattergalen sang sig til døde.
Répondre
#20
(20/02/2012, 11:39)ashimbabbar a écrit : Gruul et ses sbires s’amusent à disposer des pièges de fôôlie sur notre parcours, il faut croire qu’ils n’ont rien de mieux à faire.

Il y a une bonne partie des obstacles auxquels on est confronté qui ne sont pas du tout dû à Gruul. Et puis bon, les méchants des DF ne sont tout de même pas connus pour l'utilisation judicieuse qu'ils font de leurs ressources ; comparé à la moyenne, Gruul et sa secte paraissent raisonnables.

Citation :Quant aux 6 reliques qu’on peut toutes les trouver dans la même ville à quelques heures les uns des autres, et dont chacune stoppe précisément un des sorts que Gruul nous lancera, ça vient plutôt des plus mauvais ouvrages de Ian…

Si c'était Ian qui avait écrit le bouquin, il aurait fallu récupérer les six reliques ou perdre obligatoirement.

Je ne dis pas que le coup des reliques est tout à fait satisfaisant. Leur recherche s'insère assez bizarrement au beau milieu du livre et certaines d'entre elles sont franchement inutiles. Mais il y a bien pire dans d'autres DF.

Citation :A-t-on suffisamment remarqué l’enchaînement calamiteux des paragraphes au §1 ? L’assassin s’enfuit ayant fait sa sinistre besogne; il s’enfuit tellement vite que, si nous essayons d’abord de porter secours à sa victime ou si nous forçons le bureau pour nous emparer de son contenu, nous pouvons le poursuivre en allant exactement au même paragraphe que si nous nous étions rué après lui tout de suite.

Ce n'est pas incohérent si on essaie de porter secours à la victime (s'apercevoir que le type est mort ne doit pas prendre bien longtemps). Ca l'est un peu plus si on fouille dans le tiroir. Bon, on peut se dire que la tour offre tout de même un bon point de vue, qui empêche l'assassin de disparaître immédiatement (il faut d'ailleurs du temps pour le rattraper).

Citation :Généralement parlant, toutes les péripéties sont artificielles et s’oublient presque aussitôt, il est vrai que les illustrations fort laides ne font que stimuler le désir d’en finir au plus vite et de passer à autre chose.

Je ne me souviens que de quelques-unes des illustrations, mais elles ne m'avaient pas semblé mauvaises. J'avais bien aimé le portrait de la grand-mère au monocle qui nous renseigne sur les reliques.

En ce qui concerne les rencontres, il y en a qui sont plus mémorables que d'autres, mais elles ne sont pas mal dans l'ensemble et je les trouve nettement plus originales que dans la moyenne des DF.

Citation :Outre qu’on nous dit qu’ils sont assassins et sorciers, mais que j’attends encore d’en voir un utiliser de la magie…

Ils utilisent peut-être simplement la magie pour doper leurs capacités physiques ? Ce n'est pas comme si Zagor utilisait beaucoup la magie lorsqu'on le croise à la fin du "Sorcier de la Montagne de Feu".

Citation :Quant à la confront’ finale, ce bon Gruul peut très bien répéter encore et encore le même sort contre quoi nous sommes protégé, dans l’espoir nébuleux que ça finisse par marcher un jour. C’est à ça qu’on reconnaît un magicien.

Il y avait de l'idée, mais ce combat aurait pu être mieux conçu, c'est un fait. Certains des sorts de Gruul sont d'ailleurs assez pathétiques (je crois qu'il y en a un qui a pour unique effet de nous enlever 1 point de Chance...).

Citation :Il aurait bien pu nous offrir à la place le choix d’égorger Gruul ici et maintenant avec des conséquences potentiellement désagréables ( il se transforme en spectre, en zombie, je ne sais pas moi… ) au lieu de le ramener pour être jugé

C'est tout de même plus original de ramener le sorcier maléfique pour qu'il comparaisse devant un tribunal que de le massacrer à l'épée comme c'est le cas dans un nombre incalculable d'autres LDVH. Et, même si je n'ai pas trouvé judicieuse la révélation sur nous-même qui tombe de nulle part, j'ai trouvé sympathique le dernier paragraphe (qui n'est pas le 400), où le héros peut enfin entamer une nouvelle vie après avoir laissé ses démons derrière lui.
Répondre
#21
Ah, quelqu'un qui a quelque chose à dire.

(26/02/2012, 02:43)Outremer a écrit : Il y a une bonne partie des obstacles auxquels on est confronté qui ne sont pas du tout dû à Gruul. Et puis bon, les méchants des DF ne sont tout de même pas connus pour l'utilisation judicieuse qu'ils font de leurs ressources ; comparé à la moyenne, Gruul et sa secte paraissent raisonnables.
Eh bien,
Show ContentSpoiler:
ça me paraît plus qu'assez…

(26/02/2012, 02:43)Outremer a écrit : Si c'était Ian qui avait écrit le bouquin, il aurait fallu récupérer les six reliques ou perdre obligatoirement.

Je ne dis pas que le coup des reliques est tout à fait satisfaisant. Leur recherche s'insère assez bizarrement au beau milieu du livre et certaines d'entre elles sont franchement inutiles. Mais il y a bien pire dans d'autres DF.
La question n'est pas de leur utilité. La question est que ce sont 6 des innombrables reliques que contenait la tour de Gruul et que tous les sorts qu'il jette sont précisément contrés par celles-là. Et l'argument "mais c'est encore pire ailleurs" ne m'a jamais convaincu.

(26/02/2012, 02:43)Outremer a écrit :
Citation :A-t-on suffisamment remarqué l’enchaînement calamiteux des paragraphes au §1 ? L’assassin s’enfuit ayant fait sa sinistre besogne; il s’enfuit tellement vite que, si nous essayons d’abord de porter secours à sa victime ou si nous forçons le bureau pour nous emparer de son contenu, nous pouvons le poursuivre en allant exactement au même paragraphe que si nous nous étions rué après lui tout de suite.

Ce n'est pas incohérent si on essaie de porter secours à la victime (s'apercevoir que le type est mort ne doit pas prendre bien longtemps). Ca l'est un peu plus si on fouille dans le tiroir. Bon, on peut se dire que la tour offre tout de même un bon point de vue, qui empêche l'assassin de disparaître immédiatement (il faut d'ailleurs du temps pour le rattraper).
Nous avons non seulement le temps de nous rendre compte de la profondeur de la blessure mais que le poignard dégouline de poison et d'identifier son fabricant. Même en faisant au plus vite, l'assassin a eu le temps de s'éloigner…
Par ailleurs, même si on peut admettre que la tour ( décrite comme petite dans la VO: the small stone keep ) nous permette de voir l'assassin, ça n'est pas la même chose de voir et de toucher. Je maintiens qu'il a pris de l'avance.

Quant aux illustrations et aux rencontres, c'est affaire de goût… pour moi l'important dans un LDVH c'est, est-ce qu'on y croit ou est-ce qu'on n'y croit pas. Eh bien, celui-ci je trouve impossible d'y croire. Encore une fois, l'argument "mais c'est pire ailleurs", outre qu'il mériterait d'être appuyé par des exemples, ne me convainc pas…

(26/02/2012, 02:43)Outremer a écrit : Ils utilisent peut-être simplement la magie pour doper leurs capacités physiques ? Ce n'est pas comme si Zagor utilisait beaucoup la magie lorsqu'on le croise à la fin du "Sorcier de la Montagne de Feu".
Oui, et ils l'utilisent peut-être aussi pour animer les fins de soirée chez Gruul. Si on dit que quelqu'un est un sorcier, il faut le montrer qui utilise de la magie, ou donner une bonne raison pour qu'il ne le fasse pas. Au hasard, on aurait pu nous dire qu'il avait utilisé un sort de ténèbres pour nous prendre par surprise à la sortie de cette auberge, ça n'aurait rien coûté…
Par ailleurs, Outremer, tu as certainement pu te rendre compte que le gameplay a évolué entre le SMF et celui-ci… On pourrait d'ailleurs soutenir, avec largement autant d'objectivité, que le Sorcier de la Montagne continue de se téléporter ici et là durant le combat final et que cela explique son Habileté élevée…

(26/02/2012, 02:43)Outremer a écrit :
Citation :Il aurait bien pu nous offrir à la place le choix d’égorger Gruul ici et maintenant avec des conséquences potentiellement désagréables ( il se transforme en spectre, en zombie, je ne sais pas moi… ) au lieu de le ramener pour être jugé

C'est tout de même plus original de ramener le sorcier maléfique pour qu'il comparaisse devant un tribunal que de le massacrer à l'épée comme c'est le cas dans un nombre incalculable d'autres LDVH.
J'ai dû mal m'exprimer sur ce point, Outremer, parce que visiblement tu ne m'as pas compris.
Ce que j'ai dit, c'est que, au lieu de fournir un PFA si
Show ContentSpoiler:
, on aurait pu nous donner le choix entre
. la"bonne fin": de le ramener pour qu'il soit jugé, en supportant ses derniers tours et ses insultes le long du chemin, et on est libéré de nos démons, on peut se reconstruire
. et la "mauvaise": de ne plus maîtriser son désir de vengeance et de lui trancher la gorge ici et maintenant; avec des conséquences négatives sur le moment ( comme je le suggérais, le spectre, le zombie… ) et éventuellement un laïus comme quoi on on a beau regarder son cadavre on ne se sent pas libéré de son emprise ou quelque chose du même genre.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#22
Je comprends tout à fait qu'on puisse avoir un avis négatif sur un bouquin (surtout un bouquin que je n'ai pas lu^^). Après, j'ai l'impression que d'autres bouquins qui ont les mêmes défauts bénéficient pourtant de plus d'indulenge de ta part, et c'est ça que j'ai du mal à comprendre. C'est je crois ce qu'a voulu montrer Outremer, en indiquant que tes arguments soulignant les défauts de ce DF pouvaient s'appliquer à bien d'autres bouquins, alors qu'au final il n'y en a que quatre que tu trouves vraiment "nuls". Je me demande donc ce qui peut faire la différence avec les autres, et surtout ce qui fait que pour toi celui-ci n'a rien qui puisse rattraper, pas même un tout petit peu, les éléments négatifs que tu exposes.
J'ai du mal à croire qu'il ne puisse pas y avoir au moins quelques éléments intéressants dans un DF qui est globalement plutôt bien apprécié, et qui puissent donc le faire sortir de la catégorie des complètement nuls pour atteindre au moins le médiocre!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#23
(26/02/2012, 01:37)Meneldur a écrit : Cette critique m'ennuyait, mais je ne savais pas quoi répondre.

Alors, j'ai pompé fait un dessin.

[Image: moonru10.png]

Merci pour ce second sourire de la journée. ^^
Répondre
#24
(26/02/2012, 11:45)ashimbabbar a écrit : Eh bien,
Show ContentSpoiler:
ça me paraît plus qu'assez…

En même temps, il faut bien une raison d'être aux périls que le héros va affronter au cours de l'aventure. Je préfère qu'ils soient des pièges tendus par le méchant plutôt que des périls purement dûs au hasard, comme c'est très fréquent dans les DF (où il y a souvent une tripotée de monstres errants qui ne semblent avoir d'autre raison d'exister que de nous casser les pieds.

Citation :Par ailleurs, même si on peut admettre que la tour ( décrite comme petite dans la VO: the small stone keep ) nous permette de voir l'assassin, ça n'est pas la même chose de voir et de toucher. Je maintiens qu'il a pris de l'avance.

En effet, mais il n'est justement pas facile de le rattraper, le bonhomme. Je crois même que c'est impossible si on n'a pas les bonnes compétences.
On peut par ailleurs penser qu'il s'attarde juste un peu au bas de la tour pour nous faire tomber dans le piège de la calèche.


(26/02/2012, 02:43)Outremer a écrit : Si on dit que quelqu'un est un sorcier, il faut le montrer qui utilise de la magie, ou donner une bonne raison pour qu'il ne le fasse pas.

Il me semble qu'ils bénéficient d'une règle spéciale en combat, non ? (Ils peuvent lancer deux fois les dés pour calculer leur force d'attaque et garder le meilleur résultat, ou quelque chose du genre.) C'est ce qui me faisait penser que leur magie servait à augmenter leur talent de combattant plutôt qu'à lancer des boules de feu.

Citation :J'ai dû mal m'exprimer sur ce point, Outremer, parce que visiblement tu ne m'as pas compris.

Hi hi. La plupart du temps (pas toujours), lorsque je dis "J'ai dû mal m'exprimer", je pense en réalité "Ce type n'a rien compris, mais je vais faire un effort généreux pour me mettre à sa portée".

Citation :on aurait pu nous donner le choix entre

D'accord, je comprends. Mais je ne suis pas convaincu que cela aurait été une bonne idée. Ca aurait à mon avis risqué de faire assez moralisateur. Le choix qui existe dans le livre (s'en tenir à sa mission et ramener Gruul ou continuer à faire la guerre et mourir) me paraît plus original.

Répondre
#25
Voilà un DF que je n'ai pas lu depuis longtemps, mais j'en garde encore quelques souvenirs.
Globalement je suis assez d'accord sur les défauts que souligne Ashimbabbar, même si je suis surpris de la véhémence employée.
Qu'on réserve ce genre de ton à de véritables "bouses" comme le Justicier de l'Univers, je comprendrais mieux.
De mémoire il y a une bonne moitié des DF que je juge inférieurs en qualité, au moins une trentaine.

En lisant un ldvelh, il y a une sorte d'"accord tacite" entre l'auteur et le lecteur :
Le lecteur souhaite se divertir avec un rythme élevé de péripéties, combats, pièges ...
Ce rythme élevé n'est effectivement pas crédible, mais cela fait partie de ce que j'appelle l'"accord tacite".
C'est la même chose avec des romans de fantasy, où tout et possible. Il faut de l'action, on accepte la magie, etc...
C'est encore plus le cas avec les DFs qui étaient conçus pour lectorat plus jeune, surtout pour les premiers DFs.

Si je commençais à appliquer la même sévérité sur tous les autres ldvelhs, on ne serait pas sortis de l'auberge.
Vous pouvez lire ma critique/satyre du Sorcier de la Montagne de Feu sur la Taverne pour en avoir un exemple :
=> mais qu'est-ce que font ces foutues clés réparties aux 4 coins du labyrinthe? Si à chaque fois que Zagor veut ouvrir son coffre, il doit se taper des kilomètres de donjon pour récupérer les 3 clés, faut avouer que ce n'est pas crédible. On pourra me rétorquer que Zagor est un sorcier qui n'a pas besoin de clé ... OK, mais alors pourquoi il y a ces clés si lui n'en n'a pas besoin, m'enfin ?!

Il est très facile de repérer tous les petits défauts, incohérences, et éléments peu crédibles d'un DF.
L'Arpenteur de la Lune n'est pas le meilleur DF, mais j'ai vu 10 fois pire dans cette série.

Répondre
#26
Poster une critique "à chaud" comme cela semble avoir été le cas n'est peut-être pas non plus le meilleur moyen pour rester totalement objectif. On est encore sous le coup de la déception, et il est donc quasiment impossible de voir les "bons côtés".
Après, il y a aussi moyen d'être plus nuancé quand on n'aime pas du tout. Pourquoi chercher à "enfoncer" par des mots aussi durs que "flot de bouse monstrueux"? Dire: "Je n'ai rien trouvé à sauver dans ce DF, ni les illustrations, ni le scénario abracadabrantesque, ni la fin qui reprend les mêmes défauts que celle du tout premier des DF" passerait mieux en étant tout aussi sévère dans le jugement.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#27
(26/02/2012, 15:45)Outremer a écrit :
(26/02/2012, 11:45)ashimbabbar a écrit : Eh bien,
Show ContentSpoiler:
ça me paraît plus qu'assez…

En même temps, il faut bien une raison d'être aux périls que le héros va affronter au cours de l'aventure.

Peut-être, mais ça ne les dispense pas d'être crédibles.

(26/02/2012, 15:45)Outremer a écrit : On peut par ailleurs penser qu'il s'attarde juste un peu au bas de la tour pour nous faire tomber dans le piège de la calèche.

Une idée fort intéressante ! Je l'avais envisagée avant de la rejeter pour le motif suivant: nous sommes censé être un traqueur expérimenté de criminels, et donc le texte devrait au moins en introduire le soupçon… genre si vous pensez que mieux vaut ne pas, etc ( et voilà qui introduit la possibilité d'un grief de plus dans la liste: que Hand prenne le personnage pour une andouille )


(26/02/2012, 02:43)Outremer a écrit :
(26/02/2012, 11:45)ashimbabbar a écrit : Si on dit que quelqu'un est un sorcier, il faut le montrer qui utilise de la magie, ou donner une bonne raison pour qu'il ne le fasse pas.

Il me semble qu'ils bénéficient d'une règle spéciale en combat, non ? (Ils peuvent lancer deux fois les dés pour calculer leur force d'attaque et garder le meilleur résultat, ou quelque chose du genre.) C'est ce qui me faisait penser que leur magie servait à augmenter leur talent de combattant plutôt qu'à lancer des boules de feu.

OhNooo Pas d'emoticon 'je suis un boulet', donc je mets ce qui s'en rapproche le plus… effectivement j'avais lu trop vite ce passage, je vais devoir corriger ça. Ça me semble bizarre que le talent Acrobatie puisse contrer, mais le fait est qu'on dit bien qu'il utilise la magie.

(26/02/2012, 15:45)Outremer a écrit :
(26/02/2012, 11:45)ashimbabbar a écrit : J'ai dû mal m'exprimer sur ce point, Outremer, parce que visiblement tu ne m'as pas compris.

Hi hi. La plupart du temps (pas toujours), lorsque je dis "J'ai dû mal m'exprimer", je pense en réalité "Ce type n'a rien compris, mais je vais faire un effort généreux pour me mettre à sa portée".
Mrgreen

(26/02/2012, 15:45)Outremer a écrit :
(26/02/2012, 11:45)ashimbabbar a écrit : on aurait pu nous donner le choix entre

D'accord, je comprends. Mais je ne suis pas convaincu que cela aurait été une bonne idée. Ca aurait à mon avis risqué de faire assez moralisateur. Le choix qui existe dans le livre (s'en tenir à sa mission et ramener Gruul ou continuer à faire la guerre et mourir) me paraît plus original.
? Je trouve que l'idée même de ramener Gruul vivant pour être jugé ( sans que je le répète un quiconque craigne qu'il n'utilise sa magie pour se libérer ) appellerait un choix de ce genre. Ceci dit, c'était simplement une suggestion, je ne propose nullement de réécrire ce livre, plutôt de creuser un trou et de l'enterrer bien profond… je disais que ç'aurait été plus logique et dans la ligne que de nous sortir de sa manche le coup de l'Arpenteur à la 23heure 59° minute. Comme je le disais aussi ( et je présume que tu es d'accord puisque tu ne le contestes pas ) l'idée de l'Arpenteur aurait dû être mieux exploitée, peut-être même mise au
centre de ce LDVH.


Sinon,
j'ai signalé qu'il y avait quelques points positifs quand même… le crâne de Mora Tao, et je suis sûr qu'en cherchant beaucoup je finirai par en trouver un autre…
Sinon, même si le Sorcier de la Montagne est exactement ce que je conseillerais à un novice pour le dégoûter à tout jamais des LDVH, il a des excuses pour être ce qu'il est: c'est un (très) mauvais scénar de D&D de l'époque, voilà tout… je ne ressens pas le besoin viscéral de cracher ma bile comme sur ce… truc, disons.
Cette critique a été rédigée à partir de notes prises au cours de mes différentes tentatives ( d'abord pour y arriver et ensuite pour explorer d'autres voies ), et certainement ma frustration a monté de ne rien voir de bien apparaître; le sentiment qui l'imprègne comme de chacun de ces essais a été "mais il paye ma fiole, ou quoi ?" Du début à la fin ce que j'ai ressenti c'est que rien ne va, tout jure, tout est FAUX dans ce truc. C'est encore très exactement mon opinion, attendre n'y aurait rien changé… et "flot de bouse monstrueux" est la meilleure rendition de mon impression globale.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#28
(26/02/2012, 19:20)ashimbabbar a écrit : Comme je le disais aussi ( et je présume que tu es d'accord puisque tu ne le contestes pas ) l'idée de l'Arpenteur aurait dû être mieux exploitée, peut-être même mise au
centre de ce LDVH.

Indubitablement. J'apprécie le fait que Hand ait pris le risque de l'originalité, mais je trouve le résultat insatisfaisant : cette révélation à la dernière minute sur nous-même était une mauvaise idée. Il y aurait eu moyen de faire quelque chose de beaucoup plus intéressant. Le héros aurait par exemple pu avoir partiellement refoulé les souvenirs de son existence d'Arpenteur et les voir se raviver pendant qu'il traque Gruul ; il n'aurait pas été nécessaire d'en faire des tartines ni de tout expliquer en détail : quelques détails par-ci par-là auraient suffi à stimuler l'imagination du joueur. Autre possibilité : Gruul ravive à distance la nature d'Arpenteur du héros, qui va devoir la réprimer (et parfois l'utiliser, s'il l'ose) tout au long de l'aventure.
Répondre
#29
Je serais curieux de savoir quels DFs Ashim porterait au firmament...

Dans l'intro, on nous promet une chasse à l'homme contre un criminel aussi tordu que Moriarty, et on l'a: il n'est pas "dangereux" parce qu'il est fort et donc qu'il faut ramener tout un tas de reliques pour juste se mesurer à lui, il est dangereux à cause de ses plans à tiroirs, de ses pièges, sa cruauté... (plus Lex Luthor ou le Joker que le bouffon vert par exemple)
Et il est beaucoup plus présent dans le livre au cours de notre périple que Zagor dans les trois qui lui sont dédiés.

Pour l'histoire des reliques, c'est un peu abrupt, mais on nous explqiue bien que c'est une professeure érudit en Notura qui nous guide et qui nous envoie en mission récupérer les reliques chargés en notura. D'ailleurs, on ne sait pas à l'avance ce qu'on va recuperer, ni quels seront leurs effets contre gruul

Le défaut du livre, je dirais plus le dernier tiers un peu fourre tout (le village et la derniere tour), mais je trouve que l'intrigue se tient, on a notre méchant, il est cohérent tout le long du livre, et on a une AMBIANCE !
Et peu de livres peuvent se vanter de contenir Kilmarney et Hogg, le fils savant fou, le squelette de l'opéra, Jason... autant de personnages avec une histoire.
Répondre
#30
L'arpenteur de la lune est le 3 eme livre de stephen Hand. Chasse à l'homme, en l’occurrence le sorcier karam gruul, , la quête divisée en 3 parties nous propose une enquête urbaine sur son organisation secrète, la cabale du loup-garou , la recherche de 6 objets afin de le combattre, et la poursuite de celui-ci dans sa tour de l'inquisition.

Au niveau des points positifs, je retiens les 9 talents spéciaux de l’aventurier, bien trouvés et utilisés, la recherche des 6 objets et leur variété, la visite de lieux peu communs comme l'asile et le musée de cire, le fait que le livre contienne peu de pfa, et la grande liberté de mouvement proposée.

Concernant les points négatifs, je n'ai pas apprécié le style d'écriture et le ton des dialogues, assez différents des df classiques. L'obtention des 6 objets n'est pas très difficile, si ce n'est le masque de belphegor. Et le combat de fin, original, n'est pas très difficile à mener. La "chute" finale concernant le passé de l'aventurier est également malvenue.

Le moins bon des 3 livres de Hand.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)