300
#1


Aujourd'hui, j'ai pu voir le film "300", relatant (de manière non historique, mais issu de la BD de frank Miller, à qui l'on doit déjà Sin City) l'une des plus fameuses batailles du monde antique, la Bataille des Thermopyles, opposant 300 Spartiates à 1 million de Perses (source : Hérodote).

D'un point de vue visuel, le film se démarque par ses contrastes de couleur qui donne une atmosphère "comics", comme dans "Sin City". D'ailleurs, le même procédé graphique par image de synthèse est utilisé. Hélas, ça donne des décors pas vraiment réaliste (d'ailleurs, je ne crois pas que le film se veut réaliste). Les secrets de tournage disent que tous les plans ont été tournés sur fond bleu, et ça se voit.
De plus, le film abuse d'image en ralenti. Il dure 1h55, mais en vitesse normale, il ne doit durer pas plus de 40 mn Wink
La débauche d'effets visuels déborde de l'écran (notamment dans les scènes à la cour de Xerxès, ou dans le village) qui écrasent le spectateur.


Parlons du décor, costume ... Les Spartiates sont clairement la "masculinité", ils sont à poil, seulement avec une cape pour se protéger lol (de ce point de vue, je préfère les guerriers grecs de "Troy", avec ses qualités et ses défauts).
D'ailleurs, ya Faramir dans le film, qui est devenu plus musclé que Boromir.

Et que dire des Perses !  Ils ont gardé le look Haradrim de Peter Jackson (logique, puisque le Harad est inspiré de la Perse chez P Jackson) mais surtout, ils ont aussi gardé les ORCS et les TROLLS! Gros LOL ! La Perse, je n'irai jamais en vacances là-bas, c'est pire que le MORDOR !. Je comprends pourquoi les Iraniens s'offusquent du film.
De plus, l'empereur Xerxès "Dieu-Roi", ressemble beaucoup au Goa'uld de Stargate, ce qui rajoute encore une touche d'invraisemblance. Les critiques disent que c'est pour faire un contraste saisissant entre les Grecs "mâles et héros" aux démoniaques Perses (au sens premier du terme).

Bien sûr, les amateurs d'Histoire critiqueront vivement le film. Mais si on surmonte tous les effets visuels qui transforment l'Histoire en heroic-fantasy, le film se laisse regarder, les batailles sont pas trop mal faites (ouf!) et SPOIL "les méchants perdent à la fin". Le message finale rend grâce à l'héroisme et à l'honneur.

Personnelement, je n'aime pas trop cette vision heroic fantasy des Thermopyles, je préfère largement la vision historique : non pas 300 soldats qui se battent pour leur terre et contre le mal.

C'est 300 soldats, qui sans espoir de victoire, ont tenu les Thermopyles pour donner à leurs futurs  compatriotes le temps de se replier, le véritable sacrifice (dans le film, ils croient en leur victoire).

En fait, pour l'adaption de la BD c'est une réussite (je crois, jai pas vu la BD, mais le visuel est proche du comics, et les moyens ont été mis en oeuvre pour respecter la touche de fantaisie), mais on ne saisit pas du tout l'enjeu historique, ni même l'enjeu réel tout court
Bon, je vous laisse aprecier le Seigneur des Anneaux chez les Grecs
Répondre
#2
il me semble aussi que dans l'histoire des thermopyle il y ait eu un coup d'orgeuil de la part des spartiate qui ont refusé toute aide extérieur pour montrer leur bravoure

cela dit j'irai voir ce film car la bande annonce m'avait séduite, il a l'air sombre et bien tappé... quant au côté historique, j'adore l'histoire grecque mais je sais aussi garder le recul quand je vais voir un film fantastique et non histiorique, il serait donc vain de le critiquer sur ce point
Rendez-vous au 14.
Découvrez ma plume poétique sur le blog de Jules Cybèle.
Répondre
#3
Cette bataille m'a toujours fasciné en tant qu'amateur et étudiant en histoire, de plus j'ai beaucoup aimé la version revisité de Frank Miller donc 300 est un des films que j'irais voir si le temps me le procure car déjà à la sortie de "Sin City", je me disais que j'aurai préféré voir 300 au Cinéma donc maintenant je n'ai plus rien à redire.

La bande annonce est en effet étrange mais personnellement, le fait que le côté historique ait été abandonné ne m'a pas dérangé, bien au contraire car l'oeuvre de Miller n'a pas cherché à être historiquement exact et le film lui-même démontre bien qu'il se détache d'une telle rigueur historique donc comme Paragraphe 14, je n'irais jamais le critiquer sur ce point là, je n'en attendais rien de ce point de vue là

Citation :Les Spartiates sont clairement la "masculinité", ils sont à poil, seulement avec une cape pour se protéger lol

C'ests surtout qu'il devaient se battre ainsi, de nombreuses représentations et descriptions historiques les représentaient ainsi aussi

Citation :(dans le film, ils croient en leur victoire).

Ils auraient pu y croire, ils ont tenu bon, et ils auraient peut-être tenus jusqu'au renforts jusqu'à ce qu'ils soient trahis aussi

Enfin j'ai assez hâte de voir ce qui s'annonce comme une sorte de Berserk in Live
En tout cas merci pour ta critique, cela me donne encore plus envie
http://www.mangagate.com

"May he now rest under aegis of mirage
As the sands slowly turn to Elysian fields"


Répondre
#4
M'en fout j'y vais ce WE le voir
[Image: style7,WhiteRaven.png]
Répondre
#5
Je viens de zyeuter la bande-annonce... yah, voilà lontemps que j'avais pas vu un truc aussi manichéen. Y'a les gentils spartiates grands beaux forts et virils (contrairement à marcheur, j'ai l'impression qu'ils ont été rhabillé, les grecs n'hésitant pas à combattre nus avec juste épée, casque et bouclier) et en face les méchants vilains tout pas beau.
Bref, ça m'a l'air d'être hum... un film bourrin, honteusement manichéen... pas le genre qui me plait.
Marcheur, juste pour dire avant que Dudur te tape... le seigneur des anneaux est bourré de personnages contrastés : Boromir, Frodon lui-même...
Répondre
#6
Je reviens de voir le film. J'avais envie de le voir, je ne regrette pas de l'avoir vu, mais ça ne veut pas dire que je l'ai trouvé bon. Il est inférieur à sa bande-annonce (un problème que partagent beaucoup de films d'action...) et pas particulièrement mémorable.

Comme le dit Marcheur, les décors respirent le CGI à outrance. Même les grands champs de blé, qui symbolisent la terre que défendent les 300 spartiates, font toc comme c'est pas permis. C'est un gros problème. Que le film ne soit pas réaliste, qu'il peuple l'armée perse de monstres difformes et se lance gaiement dans la démesure la plus invraisemblable, soit. Mais si le décor paraît si peu authentique qu'on en vient à soupçonner (ce qui est d'ailleurs probablement le cas) qu'il est dû pour 99 % à des gars devant leur ordinateur, ça ne va plus. La scène où les Spartiates regardent sombrer une partie de la flotte perse est grotesque : on ne peut pas croire une seule seconde à ce qu'on voit.

L'histoire est simple. Très simple. Peut-être trop, d'autant qu'on sait pertinemment comment elle finit. Même s'il s'agit d'un épisode historique qui a acquis valeur de légende, faire un film tout entier avec des guerriers qui retardent une invasion en bloquant un défilé avant de se faire tous massacrer aurait demandé plus de créativité qu'on en trouve dans le film (je ne peux pas parler du comics, je ne l'ai pas lu).

En guise de "pauses", le film revient de temps à autres à ce qui se passe à Sparte, où l'épouse de Léonidas essaie de persuader la ville d'envoyer le restant de l'armée à la rescousse. Très honnêtement, j'ai trouvé ces passages totalement inutiles. Ils n'apportent rien. On dirait qu'ils n'existent que par convention, pour qu'il puisse y avoir un personnage féminin principal dans ce qui serait sinon un film presque complètement masculin.

A noter également qu'on doit se farcir à plusieurs reprises une voix off sentencieuse dont je me serais bien passé.

Passons sur l'aspect historique. Le film ne prétend pas et n'essaie pas d'être fidèle à la réalité historique. On ne peut néanmoins s'empêcher de ricaner intérieurement chaque fois que Léonidas parle de liberté (outre leurs pratiques eugéniques, les Spartiates opprimaient les Hilotes sans le moindre scrupule).

La raison pour laquelle je suis allé voir le film (comme la plupart des gens), c'est bien sûr la perspective de belles batailles. Sont-elles là ? Plus ou moins. Il y a des scènes sympas (la pluie de flèches, par exemple), mais les scènes de combat finissent par se faire un peu répétitives, faute de variété. Certains moments d'action sont très confus et on n'en retire pas autre chose qu'une impression de mouvement et de violence indéfinie.

A noter que les tactiques militaires employées sont plus fidèles à la réalité que dans "Troie" (ce n'était pas dur...). On voit les Spartiates se battre en rang, repoussant l'ennemi avec leurs lourds boucliers... mais il ne faut pas longtemps qu'ils abandonnent leurs formation et se lancent individuellement au milieu de leurs ennemis innombrables, virevoltant comme Brad Pitt incarnant Achille. Au moins utilisent-ils plus souvent leurs lances que leurs épées.


Bref, c'est un film objectivement médiocre (je serais quand même allé le voir si on me l'avait dit à l'avance, mais j'aurais eu tort). Sa bande-annonce était séduisante, mais ce qui fait une bande-annonce excitante ne fera pas nécessairement un bon film. L'histoire est trop basique et l'action trop peu variée pour tenir en haleine pendant deux heures. Le sentiment persistant que l'essentiel de ce qu'on voit consiste en des images générées par ordinateur est de plus assez désagréable.

Comme Marcheur, j'ai trouvé quelques ressemblances avec le SdA, notamment l'aspect monstrueux des ennemis (dont certains n'ont vraiment rien à envier aux Orques). Mais les batailles du SdA sont très nettement supérieures à ce qu'on trouve dans 300... d'autant qu'elles ne donnent pas l'impression d'avoir été tournées à l'intérieur d'un studio.
Répondre
#7
Je ne suis pas sûr que les Grecs se battaient à poil dans l'antiquité. L'illiade et l'Odysée, antérieurs aux guerres mediques, decrivaient la cuirasse, le casque et les jambieres, en dehors du bouclier.
Répondre
#8
Je sors du cinéma presque à l'instant.

Je reste dubitatif.

Passons l'histoire (mais y en avait-il une ?) dont on ne gardera pas grand souvenir (d'ailleurs ma copine s'interroge encore sur le pourquoi du comment de la raison de tout ça)pour se focaliser sur le visuel. D'ailleurs c'est en grande partie pour ça que j'ai été voir ce film.

Je crois que "Le seigneur des anneaux" a bouleversé le cinéma, et ça se sent. Comme le dit Marcheur, il ne fait pas bon trainer en Perse, on pourrait tomber sur des Trolls ou des Orcs.
Passons sur les personnages monolithiques au jeu d'acteur formidable (deux expressions par personnage : la colère/haine, et un compromis entre l'ironie teintée de supériorité).
Passons sur le militarisme poussé comme l'aime si bien l'Amérique : gloire, honneur et vie pour la patrie ! Poussé aussi long dans son paroxisme, c'est bien un truc de ricains ça. Tout dans la démesure !
Passons aussi sur le pseudo message caché pour remonter le moral de la nation : on peut très vite faire l'amalgame 300 et le 11 septembre. Les perses pas beaux, vilains, grands (le Xerxès fait bien ces 2 mètres informatiquement mal bidouillé) et surement à l'haleine chargée et les grecs à la musculature huilée et au bronzage californien.
Passons les invraisemblances étranges : la pomme qui sort on ne sait d'où, la hache d'armes gigantesque ramassée sur le sol du champs de bataille, un cavalier qui surgit* encore une fois de nulle part pour ajouter une touche dramatique au récit, le sang qui éclabousse tellement sur la pellicule que personne n'en est couvert ("étrange mon cher Watson").
Passons sur les libertés de temps narratif. "Tiens, ils ont été super rapides pour la construction de ce mur...et ils sortent d'où ces corps ?"
Fermons les yeux sur les "characters design" comme diraient les anglais : lors de la première apparition de Xerxès, je crois qu'une grosse partie de la salle a du se retenir de rigoler...faut dire que le méchant est un peu un croisement de Vincent Macdoom en plus musclé et avec une voix puissante (vive la post-prod !)
Passons aussi sur les scènes un peu inutiles qui sont là pour aérer ou simplement par obligation hollywoodienne ("tiens, les gars, on a du sang, de la violence et on a oublié de mettre une scène de sexe ! Qu'à cela ne tienne !!!)
Passons sur le côté "on est des Spartiates et vous êtes tous de la merde"
Passons sur le duo je-t'aime-pas-mais-on-finit-par-être-les-meilleurs-potes-du-monde-sur-le-champs-de-bataille (qui a dit Gimli/Legolas ?)
Passons sur les immortels ("tiens on dirait des orcs ninja" dixit ma copine)
Concentrons-nous sur le visuel :

Vive la post-prod !
A mort la post-prod !

Oui, tout a été revu, tripatouillé pendant des heures sur des pc. Au point que le film a un arrière gout de plastique, de chimique, hé oui ma petite dame, ça a pas la saveur d'un bon saucisson de chez le paysan ça !
En gros : on joue sur la saturation des couleurs, on aplatit avec une dominante jaune pour la journée, bleue pour la nuit et on fait surtout bien ressortir le rouge pour les capes et le sang.
En fait c'est surtout pour rester proche de l'esprit de la BD que l'on a ce jeu de couleurs bizarre.
Tout comme les ralentits à outrance (pour coller surement à certaines images de la BD dont les clins d'oeil sont flagrants). Tout comme les plans américains et les plans serrés (et encore, on pourrait se demander si c'est pas pour masquer les heures de la post-prod).
Oui, le visuel donne une touche surréaliste très fausse. On sent le renfermé (même le vent d'ailleurs donne cette impression). Et les nombreuses erreurs ne font qu'accentuer ce malaise, ce je-ne-sais-quoi qui fait que l'on sait que c'est fait en studio (il n'y a qu'à regarder les bords tremblottants des capes rouges - le masquage a été fait un peu à la va-vite et l'oeil à la vie propre du Grec/mutant/traitre), en conserve quoi...
Par contre, bravo pour le héros principal au visage de statue grècque (la barbe de profil, très réussie). Dommage que le rôle soit creux.

Bref, un bon film si on veut pas se prendre la tête. mais un mauvais film si on cherche à se prendre la tête.

*pas du fond de la nuit, non

nb : ha ! j'oubliais notre Faramir/Boromir national ! Je suis sûr qu'il est venu avec des amis elfes pour faire les 300 (dont des fois on se demande s'il n'y a pas plus de 10 personnes en tout dans le film). Il a vraiment une coupe de merde en Spartiate....
[Image: style7,WhiteRaven.png]
Répondre
#9
Vous me rassurez, je me suis fait incendier sur d'autres forums parce que j'ai osé critiquer le visuel du film pr les ralentis et le fait que ca sonne "PC power" et le coté chippendale + dragqueen + "le navet qu'est le seigneur des anneaux"
Répondre
#10
Qui vient de dire que LSDA est un navet???
"Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs." Marcel Proust
Répondre
#11
C'est un débat éternel que le SDA version cinéma. Perso, je suis fan mais en faisant abstraction des livres que j'aime beaucoup aussi. Niveau fidélité c'est pas terrible mais pour le reste, je trouve la trilogie superbe, envoûtante et puissante! Tongue

Pour en revenir à 300, j'avais trouvé ce film moyen. De l'hémoglobine, de l'hémoglobine et encore de l'hémoglobine. De très belles images mais une absence totale de scénario. Confus
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#12
À quand un film sur les Thermopyles tourné du point de vue perse ?
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#13
(25/03/2007, 01:36)WhiteRaven a écrit : Bref, un bon film si on veut pas se prendre la tête. mais un mauvais film si on cherche à se prendre la tête.

C'est tout à fait ça. Ce film n'est pas fait pour réfléchir, et surtout n'a pas été conçu pour être fidèle à une quelconque réalité historique. C'est une adaptation d'un comic. Donc une vrai réussite d'après ce que j'ai pu voir des planches. Je suis rentré tout de suite dans l'univers "baroque". Avec le destin du messager le ton est donné d'entrée et ne quitte jamais la ligne du "je reste droit dans mes bottes jusqu'au bout". Il ne faut pas chercher plus loin que ça, ne pas demander plus au film. Il faut juste profiter du spectacle et de ce côté "baroque" de l'image.

[Image: images?q=tbn:ANd9GcTMs4aJ-BViQr5LuwLI29v...2lucs-LsTA]
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#14
Esthétiquement j'en garde un très bon souvenir, mais plutôt comme un exercice de style. Mention spéciale à la photo donc, superbe.
Pour le reste, je suis très dubitatif. Tout comme je l'étais sur Matrix d'ailleurs : le photo et le look, mais what else ?
Répondre
#15
Il y a quand même une légère différence de scénario entre 300 et Matrix...
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)