Enderal SE (special edition)
#1
Une vidéo de paysages de la version antérieure d'Enderal:



Enderal SE est un jeu créé avec le moteur de Skyrim SE. Il existait en version "classique" mais depuis quelques jours la version SE est disponible sur Steam. Il suffit d'avoir acheté Skyrim SE pour y jouer, sans que ce dernier soit installé.

Je parle bien ici de jeu car il est parfois question de mod. Mais c'est bien un jeu à part entière, dans un monde nouveau (il existait déjà auparavant Nehrim, créé avec le moteur d'Oblivion, par les mêmes personnes de SureAI, et avant cela d'autres créations avec le moteur de Morrowind), et vu sa taille et sa richesse il a largement de quoi faire pâlir son illustre aîné. Je n'ai qu'une dizaine d'heures à ce jeu mais pour moi c'est une évidence, il est bien meilleur que Skyrim sur de très nombreux points.

Les paysages sont vraiment travaillés, il n'y a aucun "espace vide" comme entre Whiterun et Rorickstead. La végétation, les décors sont somptueux (cela m'a fait penser à la saga Gothic, et on retrouve certains mécanismes similaires dans Nehrim). Riverville est la première bourgade que le joueur traverse, et sa surface est aussi étendue que la plus grande cité de Skyrim. C'est vrai qu'Enderal est beaucoup plus pauvre en cités, mais la plus grande, Ark, est tout simplement époustouflante. Du quartier noble aux bas-fonds (et quels bas-fonds! sordides à souhait, cela "pue" littéralement la misère, les rats galopent dans tous les coins) cette cité est immersive. Il vaut mieux peu de cités de ce calibre que plein de cités avec en tout et pour tout 4 bâtiments comme dans Skyrim.

Les quêtes sont soignées, les personnages souvent hauts en couleurs. La progression de notre personnage est beaucoup plus maîtrisée et on passe d'abord son temps à se planquer avant de commencer à chercher à affronter les créatures et bandits qui peuplent l'endroit.

Le début peut paraître assez déroutant, voir banal. Mais une fois qu'on arrive au vieux barrage, puis à Riverville, le jeu exprime vraiment tout son potentiel. Plein de choses rendent l'univers vivant. Dans le temple qui domine Riverville, le prêtre fait son sermon le soir et une partie de la population vient l'écouter. Ce sermon, la plupart des joueurs pressés ne prendront même pas le temps de l'écouter. Il n'y a pas d'achèvement à gagner. Mais le prêche est vraiment poignant. C'est impressionnant de voir qu'un texte du jeu est aussi travaillé alors que la plupart des joueurs passeront à côté.

Ce qui est incroyable là-dedans c'est que le titre est gratuit, alors qu'il vaudrait amplement les 50€ d'un jeu qui vient de sortir. Et il est complet! Cela fait réfléchir par rapport aux early acces qui font payer les joueurs pour quelque chose qui n'est même pas achevé! En plus le SAV est très réactif sur la page Steam, les développeurs sont à l'écoute. Du tout bon.

Je le recommande donc vivement, chaudement, c'est un vrai coup de cœur (il faut avoir Skyrim SE, mais au pire prenez le en promo à 15€ et jouez ensuite à Enderal!) Et je n'ai pas parlé de la multitude de chants que les bardes peuvent entonner (pas les 4 misérables de Skyrim avec 5 lignes de texte). Ni de la possibilité de jouer au dés et aux cartes, un peu comme dans The Witcher. Ou encore dans Ark de dénicher des combats clandestins ou de placer son argent en banque, ou tout simplement de pouvoir donner un nom à notre maison quand on en achète une. Un détail parmi tant d'autres, mais c'est ce genre de détail qui, cumulés, font qu'on s'attache à ce jeu. Je suis tout juste arrivé dans Ark en suivant la trame principale, et je suis loin, très loin d'avoir découvert tout ce que cet Enderal peut encore réserver!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, autentica qualità!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)