L'Assassin Royal (Robin Hobb)
#1
Le dragon des glaces
L'assassin royal - 11
Robin Hobb.

"Le clan des Artiseurs, qui s'est formé autour du prince Devoir progresse enfin : sous la houlette de Fitz Chevalerie, Lourd, Umbre et le prince Devoir lui-même développent leur maitrise de l'art. Pas assez vite, cependant, au goût de Fitz, car l'heure de tenir ses promesses a sonné. Devoir et ses amis embarquent sur la flotte royale, afin de permettre au prince de mener sa quête : le dragon Glasfeu, prisonnier des glaces, doit mourir de sa main pour que devoir puisse épouser la Narcheska Elliania. Fitz prend alors conscience, dans les rêves qu'il partage avec sa fille Ortie, qu'un autre dragon s'intéresse de près à leur périple, et que celui-ci voit le projet du prince des six-duchés d'un très mauvais oeil."

L'assassin royal fait partie d'une des rares séries dont j'attends avec impatience la parution en livre de poche. Je me souviens longuement avoir hésité à ouvrir le premier tome lorsque j'ai constaté que l'action et la description du monde se faisait à la première persone, par les yeux de Fitz, le bâtard de la lignée royale, éduqué par le responsable de l'écurie de son père et par un mystérieux «homme grelé», bâtard lui-même.
Et bien cette série ne se lit pas, elle se dévore. Surtout que l'on partage une bonne partie de la vie du héros (au départ, la série ne contenait que quelques tomes mais sous la pression des fans, l'auteur reprend le récit, des années après - on recontre le héros pour la première fois en début d'adoslescence et on finit par le voir approcher de la quarantaine) et on s'y attache forcément.
Les livres s'étoffent de personnages secondaires attachants et pas du tout faire-valoir et ce, du fait que Robin Hobb nous fait partager non seulement les aventures du héros mais aussi son quotidien... tellement banal qu'on pourrait de temps en temps regarder par-dessus son épaule pour voir si ce n'est pas une partie de votre vie que vous lisez.
Comme je l'ai déjà fait remarquer dans une précédente critique, le point fort de Hobb c'est ses personnages torturés qui se comportent en anti-héros : là où l'on s'attend que le héros réagisse de telle manière (approche hollywoodienne) les personnages se posent des questions, pèsent le pour et le contre et finalement agissent comme nous le faisont tous : la lâcheté et l'égoisme prennent le pas sur ce que la morale ou la raison voudrait (ou la logique littéraire dnas ce genre de récit).
Au fil du temps, la série s'est vu agrémenter d'un peu de low-fantasy, un peu à la manière du Trône de Fer : on commence avec le don plus ou moins maudit du héros dont on saura le nom plus tard : la magie du Vif, ensuite apparait l'Art, sorte de pouvoir psychique uniquement présent dans le sang des Loinvoyant, la famille royale, puis apparaissent les dragons de pierre, la magie tsigane (à base de collifichets)...mais toujuors de façon à aider le récit, sans trop dénaturer l'univers.
Mais je ne vais pas vous faire un résumé des 10 volumes précédents.
Ce qu'il faut savoir ici, c'est que ce Dragon des glaces va nous permettre de découvrir un peu plus les ennemies les plus dangereux des six-duchés : les Outriliens, les pirates rouges des premiers tomes. On va donc partager le quotidien de ce peuple semblable à nos vikings (bien que par moment j'ai l'impression d'être dans Blood Moon, l'extension glaciale de Morrowind) aux coutumes particulières.
Il y a peu d'action dans ce tome maisi l dévoile une partie de l'intrigue mais suffisement peu pour nous allécher. Malheureusement on ne voit que très peu le fou, et on n'en saura pas plus de sa relation ambigue avec Fitz. L'essentiel du récit est réservé à Lourd et ... son mal de mer et à Ortie.
Je regrette les facilités que l'auteur a pris, notemment vers la fin du livre où elle bâcle un peu le voyage ; comme si elle s'était rendu compte qu'elle devait finir ce tome à un moment donné et qu'elle lui restait peu de pages.
Et comme d'habitude, j'attend la suite !

Note aux éditeurs : pourquoi avoir continué à appeler la série l'assassin royal alors que l'auteur a écrit ça en plusieurs trilogies de noms différents ? Sutout que Fitz est bien loin de son rôle de tueur de l'ombre...
[Image: style7,WhiteRaven.png]
Répondre
#2
Je suis dans le même cas que toi WhiteRaven. J'adore la série (ah bon?), c'est sans doute ma préférée toutes catégories comprises du haut de mes 29 ans, et pourtant, je n'ai pas encore lu les tomes 12 et 13.
Ben oui, des gros livre à côté des petits, ça ferait tâche...
Répondre
#3
La série de l'Assassin Royal me plaisait assez au début, mais je l'ai abandonnée au bout du troisième tome (en VO ; je ne sais pas ce que ça donne en VF). Le fait que l'histoire y abandonne complètement les régions côtières et que les Pirates Rouges n'y apparaissent donc pas (alors qu'ils sont toujours la grande menace qui fait agir la plupart des personnages) m'avait déplu. La description de la défaite de ces Pirates y était laconique au point d'en être ridicule.

Le rôle d'assassin de Fitz m'a toujours semblé être l'un des éléments les moins bien utilisés de la série. Ca ne constitue qu'un aspect extrêmement mineur de sa personne et on aurait très bien pu s'en passer (Fitz a tellement d'aspects différents que supprimer celui-là aurait rendu l'histoire moins encombrée). Je serais tenté de dire que Robin Hobb n'a donné ce rôle à Fitz que pour pouvoir faire figurer le mot "assassin" dans le titre de ces bouquins, dans le but d'attirer le lecteur.
Répondre
#4
C'est vrai que comme Outremer j'ai été déçu par le rôle d'assassin de Fitz, pas assez développé. Le titre (et la critique) m'ayant inspiré, je dois avouer que j'avais regretté que ce point soit évoqué de manière si peu travaillée et pas assez mis en avant car au final on ne peut pas vraiment considérer Fitz comme un assassin sur bien des points.

Toutefois, cela ne m'a nullement empêché d'apprécier cette série de bout en bout (y compris donc le second cycle, The Tawny Man, bien au contraire puisque je suis rapidement devenu accro (comme quoi). La disparition des pirates sur la fin ne m'a pas trop dérangé car à l'instar de la profession d'assassin de Fitz, ces derniers n'étaient jamais vraiment évoqués de manière concrètes bien que le concept des pirates m'avait tout autant attiré que celui d'assassin. Cela ne m'a donc pas empêché d'adorer le final magnifique où la petite équipe de Fitz et de Kettricken (mon personnage préféré de la série) part à la rencontre de Vérité pour un rencontre finale somptueuse avec les dragons de pierre et qui se terminait sur cette superbe phrase : "nous rêvons de sculpter notre propre dragon". La fin abrupte et somme toute pessimiste en partie m'ont aussi bien plu car elle laissait place à l'imagination qu'à l'avenir de Fitz, ce qui n'est pas le cas du final du second cycle.

Pour en revenir à ce tome 11, je l'ai bien aimé (sa suite est encore meilleur) avec, comme le dit White Raven, l'arrivée chez les outriliens avec tout l'enjeu politique que prend l'affaire, le mystère s'épaissit et les relations s'approfondissent (Lourd et Ortie mais aussi Devoir et la Narcheska) tandis que certains secrets commencent à être percés (Fitz se dévoilant ou reconnu de + en +). Franchement, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire et relire ce tome, j'avais bien du mal à m'en détacher avant de l'avoir fini et tellement impatient que j'ai pas pu m'empêcher de me procurer les deux derniers (l'utilité des bibliothèques municipales et moi non plus je n'aime pas les gros livres à côté des petits, et puis le prix aussi ^^).

Une excellente série en tout cas, une de mes préférées du genre car même si elle est loin de ce que l'on peut se figurer de prime abord, le récit n'en demeure pas moins prenant et intéressant, pour ne pas dire passionnant. Indispensable
http://www.mangagate.com

"May he now rest under aegis of mirage
As the sands slowly turn to Elysian fields"


Répondre
#5
Vivement le tome 12 en poche! Tongue
Répondre
#6
Je refais un up de ce post juste pour dire que le tome 12 de l'assassin et le tome 6 des Aventuriers de la Mer (du même auteur) sont parus en poche.
Avis aux amateurs.
Répondre
#7
Deux très bons tomes, surtout celui de l'assassin. Mon seul regret c'est ce découpage agressif de la version de base reprise par l'éditeur de la version poche à tel point que j'ai fini Les Aventuriers de la Mer en VO (enfoi** de Kennit) et que tous les lecteurs de l'assassin vont être sacrément déçu de ne pouvoir achever leur cycle avec ce tome.
http://www.mangagate.com

"May he now rest under aegis of mirage
As the sands slowly turn to Elysian fields"


Répondre
#8
J'ai fini la série de l'Assassin. Enfin!!! Pour vu qu'il n'y ait plus de suite!!! Un dernier tome plutôt décevant, je dois dire, rempli par beaucoup de vide... on dirait que Hobb s'est contentée de "conclure", un point c'est tout.
Combien de tomes avant la fin des "aventuriers..."? parce que s'il en reste une demi-douzaine... je crois que je ferai une croix dessus.
"Je chercherai à retrouver un rêve..."
Répondre
#9
Plume.pipo a écrit :J'ai fini la série de l'Assassin. Enfin!!! Pour vu qu'il n'y ait plus de suite!!! Un dernier tome plutôt décevant, je dois dire, rempli par beaucoup de vide... on dirait que Hobb s'est contentée de "conclure", un point c'est tout.

La faute à une édition française découpée
le dernier tome correspondant en VO au dragon dr glace, l'homme en noir et adieux et retrouvailles donc oui ce dernier ressemble à une grosse conclusion mais dans la logique de l'auteur elle était appropriée

Ce sera la même chose pour les Aventuriers de la mer dont le tome 9 sort bientôt où l'on aura droit au final à une trilogie en VO découpée en 3 trilogie le tout pour 20 euros le bouquin en VF (fois 9 donc) Confus

Perso, j'ai pas attendu, j'ai pris le dernier tome en VO (qui m'a couté un peu plus de 6 euros Rolleyes ) en voilà. Franchement, la fin est excellente et fais moins grosse conclusion que pour l'assassin royal.

Enfin si tu as lu l'assassin royal avant, tu sais un peu comment ça va terminer (mais bon, pour ma part c'était trop dur d'attendre à l'époque où je lisais les aventures de Fitz pour me pencher sur les aventuriers de la mer), enfin on a quand même quelques surprises (parfois mauvaises)
http://www.mangagate.com

"May he now rest under aegis of mirage
As the sands slowly turn to Elysian fields"


Répondre
#10
En ce qui me concerne, je me suis contenté des six premiers tomes de L'Assassin Royal. Je n'ai pas aimé ce que j'ai lu des Aventuriers de la Mer, à savoir les trois premiers tomes ; la faute à Althéa Vestrit, si je n'écorche pas son nom, personnage que j'abhorre fondamentalement. J'ai attaqué également le tome 7 de l'Assassin, mais... je sais pas, ça m'a laissé plutôt indifférent, sans envie de continuer. La très belle fin du tome 6, évoquée par Vyse Skern plus haut, me paraît former la conclusion idéale.
Répondre
#11
koi ?!?

il y a d'autres volume de l'assasin royal ? vite, vite les titres et l'éditeur...

jfd
Répondre
#12
Meneldur a écrit :Je n'ai pas aimé ce que j'ai lu des Aventuriers de la Mer, à savoir les trois premiers tomes ; la faute à Althéa Vestrit, si je n'écorche pas son nom, personnage que j'abhorre fondamentalement.

Ce qui correspond au premier tome en VO
C'est vrai que le tome 1 est le moins intéressant, le tome 2 étant bien plus éloquent par contre, même si j'ai moyennement apprécié Althéa (la transcription est bonne), je suis loin de l'avoir abhorré mais je trouve que c'est un personnage qui s'améliore et je l'ai beaucoup apprécié sur la fin même si je suis loin d'avoir eu la même empathie pour les personnages des Aventuriers de la Mer que pour ceux de l'Assassin royal

Dans mon cas c'était plus Kennit que j'ai abhorré mais c'était aussi la force du personnage, une belle pourriture tout le long Evil

Pour l'assassin tome 7, la faute là aussi au découpage, le 7 sans le 8, c'est juste faire à peine la moitié du tome 1 de ce nouveau cycle, la présentation en somme sans rien en plus.
http://www.mangagate.com

"May he now rest under aegis of mirage
As the sands slowly turn to Elysian fields"


Répondre
#13
Dans les Aventuriers de la Mer, Brashen m'est éminemment sympathique. J'aime beaucoup ces personnages de faux loosers qui abusent de la bibine et du tabac Smile
Répondre
#14
myBB 
Je viens de lire le tome 1 de cette série fantastique !
J'imagine que Fitz y connait quelque chose...
Personnellement, j'ai adoré le style de l'écriture, la trame, les personnages... L'univers dans lequel se déroule le livre est bien trouvé de la part de l'auteur, qui nous entraîne avec lui dans ce monde fantastiques. Avec ce livre, j'ai voyagé aux côtés de Fitz, et les rebondissements toutes les 10 pages en font un super livre. Pour moi, ce livre est un passeport vers un monde inconnu.
Bref, j'ai tout aimé et je crois que c'est un de mes livres préférés. Si vous l'avez lu, qu'en avez-vous pensé ?
Si vous ne l'avez pas lu, je vous conseille de le lire !
Ecrivain en herbe (rassurez-vous, ce n'est pas de la mauvaise herbe Wink)
Répondre
#15
Effectivement bonne saga dans l´ensemble même si trop étirée à mon goût avec des passages bien creux parfois très eloignés de la verve des débuts.
Par contre il existe déjà un sujet sur l´assassin royal. Modo boulot^^
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)