Saint-Pétersbourg
#1
Partie de Saint Pète à 2 joueurs, moi-même rouge contre moi-même bleu.
Bleu l'emporte de 253 points contre 209 points pour Rouge.

Sans surprise, honnêtement. Les deux adversaires ayant la même intelligence et la même expérience du jeu, c'est celui qui, à la chance du tirage du premier tour, a pris un meilleur départ, qui l'a emporté.
Bleu a eu aussi deux gros coups de bol supplémentaires en cours de partie (deux ateliers à filer quand il est le seul à avoir un berger), là où Rouge n'en a eu qu'un seul (noble qui rapporte des sous par nombre de carte artisans, justement quand il manquait d'argent).

Honnêtement, Rouge s'est bien débrouillé. Malgré un début de partie où il était à la traîne (moins d'argent, en retard sur les points de victoire par bâtiment), et où l'écart se creusait, il a réussi à pas mal remonter. Bons choix tactiques, chance d'une carte puissante (le fameux noble qui lui apportait plein de sous). Et s'il avait du retard en phase bâtiment, c'est lui qui menait en phase de nobles (plus de nobles différents, plus de sous en fin de phase noble). Du coup, l'écart a commencé à bien se réduire. Mais il n'a jamais réussi à dépasser Bleu.
Au bout d'un moment, Bleu a réussi à renverser le seul avantage qu'avait Rouge : il avait donc plus d'argent, plus d'artisans (ya que sur le tout dernier tour où ils ont égalisé leurs revenus mais c'était déjà trop tard), plus de bâtiments, des meilleurs bâtiments, plus de nobles au total et plus de nobles différents. À partir de là, c'était vraiment fini.

Enfin je crois qu'il y a eu genre, deux tours en milieu de partie où Rouge gagnait même 1 ou 2 points de victoire de plus par phase bâtiment que Bleu. Mais comme Bleu avait déjà 10 points d'avance, il s'en fichait. L'écart se réduisait et c'est tout. Mais une fois que Bleu a posé ses améliorations de noble et ses améliorations de bâtiment, Rouge n'avait vraiment plus aucune chance de suivre en points de victoire par tour.

Au décompte final de l'argent à la fin, les deux étaient très riches. 68 roubles pour Rouge et 66 roubles pour Bleu, je crois. Mais bon, c'est 1 points de victoire pour 10 roubles, donc +6 partout n'a pas modifié l'écart.
Avec les points de victoire gagnés en cours de partie, plus la prime au nombre de nobles différents à la fin, Bleu avait pratiquement une cinquantaine de points d'avance, donc c'était pas l'argent qui allait changer grand chose de toute façon.

Le dernier tour était tendu. C'est en général en cours de dernier tour qu'on découvre que ce tour sera le dernier. Mais là, on l'a su dès le tout début du dernier tour, dès le début de la phase des artisans. Tout le monde savait qu'il ne servait plus à rien d'investir, parce qu'on n'aurait plus le temps pour les retours à l'investissement sur plusieurs tours. Il fallait des artisans rentabilisés immédiatement ou rien.
Cependant les deux ont choisi la même stratégie : faire le ménage sur la plateau pour tout jouer sur la dernière phase d'amélioration.
Donc on a pris tous les artisans qu'on pouvait prendre sans perdre de l'argent (même ceux qui rapporterait zéro, au moins ça faisait de la place sur le plateau).
Phase bâtiment, on a pris un maximum pour faire des points - la phase la plus normale du tour.
Phase nobles, encore une fois, on a choisi de faire le ménage. Quitte à prendre des nobles qu'on avait déjà. Les deux riches avaient de toute façon de quoi les payer, et on ne sait jamais, on pouvait tomber sur des améliorations de noble en dernière phase...
Dernière phase, la phase d'amélioration. On retient son souffle. 5 cartes améliorations à poser.
Surprise !
Pas UNE SEULE amélioration de nobles sur les 5. 1 amélioration d'artisan et 4 améliorations de bâtiments. Sauf que ça ne servait plus à rien, il n'y aurait plus ni phase artisan, ni phase bâtiments pour en tirer les bénéfices. La seule chose qui aurait été intéressant c'était une amélioration de noble, pour transformer un noble doublon en un noble différent.

Au final, donc, statu quo jusqu'à la fin.
Avec 8 nobles différents, Rouge empoche une prime de 36 points, mais Bleu a 10 nobles différents, et empoche la prime maximum : 55 points.

Une partie passionnante - malgré son issue assez vite prévisible -, qui aura été exigeante en termes de tactique pour les deux adversaires, et tout même pas sans rebondissement.
Ils s'en souviendront tous les deux longtemps. Enfin, il s'en souviendra tout le un. Enfin, je.
Bref.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#2
Une bonne petite partie de Sankt Petersburg à 4 joueurs, ce soir.

Déjà, ça me fait plaisir que les 3 joueurs qui découvraient le jeu ont pris plaisir à jouer. Il a été dit que ce serait sans doute plus agréable après quelques parties, une fois qu'on est un peu rôdés sur les règles, mais déjà, tout le monde a été positif.

Un peu la honte pour moi, malgré toute mon expérience d'avance sur le jeu, je n'ai pas gagné... Tsss...
Cela dit, je m'en suis rappelé en rentrant, mais celui qui a gagné, c'est celui à qui j'avais prédit qu'il gagnerait avant même le premier tour...

Skarn, malgré ses savants calculs (à haute voix, ce qui n'est pas forcément un avantage), a fini 3ème. Il a un peu trop miser sur son combo, et ne s'est pas assez concentré sur les autres domaines, je pense. Jehan a pas eu de bol et a fini dernier. La partie s'est joué entre Salla et moi.

J'ai eu un départ un peu plus lent que les autres. Ils étaient tous les trois devant moi pendant les 2 ou peut-être 3 premiers tours, le temps que je me mette en place. Ensuite, j'ai dominé presque toute la partie en points de victoire gagnés par tour, et assez vite aussi en points cumulés. Je suis passé devant tout le monde, et je le suis resté jusqu'à la fin de la partie.
Salla a commencé à me rattraper. Mais même au moment où il m'a dépassé en nombre de points de victoire gagnés par tour, j'avais une telle avance qu'il n'a pas eu le temps de rattraper.

Au moment du décompte final, sur tous les points gagnés en cours de jeu, j'étais encore le premier, mais Salla était très près derrière moi. Mais il m'a battu sur la prime au nombre de nobles différents. J'en avais 6, il en avait 7. J'ai eu une prime de 21 points, il a eu une prime de 28 points, soit 7 de plus que moi. C'était plus que l'écart entre nous, donc il l'a emporté.

Je ne sais plus le total exact, prime à l'argent comprise, mais en gros on était tous les deux autour des 120 ou 130 points, et lui avec 3 points de plus que moi.

Très bien joué !

J'ai tendance à penser que celui qui est le premier à jouer dans la phase des artisans du premier tour est très avantagé pour prendre un très bon départ, et que c'est souvent lui qui gagne.
C'est pour ça que j'ai prédit qu'il allait gagner.

Enfin de compte, avec son inexpérience, il n'a pas pris un si bon départ que ça au premier tour. Mais avec un bon cumul de nobles et de bâtiments, il s'est très très vite rattrapé.

J'ai assez vite pris l'avance en argent en début de tour, aussi, mais Skarn m'a dépassé (même si j'ai fini par égaliser à nouveau), et au final, ça ne lui a pas servi tant que ça d'être le plus riche.
En revanche, Salla ayant pris une avance considérable sur les nobles en milieu de jeu, il était le plus riche en milieu de tour, et ça, c'est super puissant.

Donc je le re-dis : un bon jeu et une bonne partie.

Bien sûr, j'invite les autres joueurs à faire leur propre commentaire ^^

EDIT :
Par contre cette première partie fut LONGUE. Par rapport aux 45 minutes annoncées par la boîte ou Tric Trac, elle a duré presque 2 heures.
Moi qui croyais naïvement qu'on allait pouvoir faire plusieurs parties à la suite...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#3
(03/12/2014, 23:19)Lyzi Shadow a écrit : Bien sûr, j'invite les autres joueurs à faire leur propre commentaire ^^

Le BIDE ! Tongue

"Si si, je vous assure docteur. Il y avait d'autres joueurs que moi à cette partie. Les gens qui ont testé ce jeu n'existent pas que dans ma tête !"
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#4
C’est difficile de passer derrière toi, tu as pratiquement tout dit. ^^

Je retiens ma bourde qui m’a fait perdre beaucoup de temps avant de pouvoir jouer une carte amélioration intéressante, car je l’avais confondue avec une carte noble. Sinon, les règles ont été vite assimilées, globalement. Je me demande quand même si le fait d’être le dernier joueur à choisir ses artisans, au premier tour, n’est pas très handicapant.

Néanmoins, bonne impression, je réessairai volontier (je ne peux quand même pas décemment rester sur une dernière place). « Un bon jeu de gestion à l’allemande », m’avait dit un copain, et il avait raison.
Répondre
#5
(06/12/2014, 22:23)Lyzi Shadow a écrit :
(03/12/2014, 23:19)Lyzi Shadow a écrit : Bien sûr, j'invite les autres joueurs à faire leur propre commentaire ^^

Le BIDE ! Tongue

"Si si, je vous assure docteur. Il y avait d'autres joueurs que moi à cette partie. Les gens qui ont testé ce jeu n'existent pas que dans ma tête !"

Mrgreen si tu veux je peux faire un résumé bidon.Tongue
Répondre
#6
@Jehan
Oui j'écris toujours un peu trop. ^^' J'arrive pas à faire court...

@Albatur
Euh ça ira...
D'ailleurs, je parlais de commentaire, pas de résumé Tongue
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#7
Soirée aux Caves Alliées. Un grand merci à VIC de nous avoir fait connaître cette adresse ! On y boit et y mange bien. En tout cas, Salla et moi nous sommes régalés.
Personnellement, j'ai pris un tamara artisanal au saumon, qui était vraiment, vraiment super bon, et découvert une bière du nom de "Barbe Bleue". C'est une bière brune sans amertume, ce qui est parfait pour une fillette de l'alcool comme moi. Elle est très bien passée !
J'aurais bien goûté à la terrine de sanglier de Salla, aussi, parce que ça avait l'air franchement bon aussi. Et apparemment, nourrissant. J'en prendrai la prochaine fois.

Au départ, je pensais qu'on allait faire une partie de Saint Pétersbourg, puis une partie de "César et Cléopâtre" ou un autre jeu de Salla... Finalement, après ma première victoire écrasante en duel à St Pét, Salla brûlait d'avoir sa revanche, donc on a enchaîné une deuxième. Salla a bien eu sa revanche, d'ailleurs, puisque c'est lui qui a gagné cette fois. Avec un écart moindre, mais quand même tout à fait nettement. Je crois que c'était plus de 220 points pour moi contre moins de 150 points pour lui à la première partie, et dans les 180 points pour lui à 150-155 points pour moi à la deuxième.

J'ai gagné la première partie à l'agent. Au troisième ou quatrième tour, j'ai ouvert un tour où j'ai acheté 3 ou 4 artisans de plus que lui alors qu'il n'avait plus les moyens, et à partir de là j'ai pris une avance énorme qu'il n'a jamais réussi à rattraper. Avoir beaucoup plus d'argent m'a permis de le battre autant sur le domaine des bâtiments que le domaine des nobles.

La deuxième partie, Salla l'a gagnée aux nobles. J'avais une bonne avance sur les points de victoire donnés par les bâtiments... De fait, pendant toute la partie, j'étais légèrement en avance en points et légèrement en retard sur l'argent rapporté par les artisans (même si je me rattrapais peut-être avec l'argent rapporté par mes bâtiments et mes nobles). Mais Salla n'a pas arrêté de resserrer l'écart, et il a fini la partie avec 10 nobles différents alors que moi je n'en avais que 6. La prime aux nobles en fin de partie était donc de 28 points pour moi et 55 points pour lui. C'était foutu pour moi.
Si j'avais eu un peu de chance, cela dit, la phase de noble et la phase d'amélioration du dernier tour auraient pu bien changer la donne ! La pioche des cartes a été très tendue à ce moment là ! Avec l'argent que j'avais, selon les nobles et les améliorations de nobles qui tombaient, on aurait pu se trouver avec 8 (ou 9) nobles tous les deux. Si par exemple ne tombaient que des nobles qu'il avait déjà mais pas moi, et que des améliorations me permettent de changer mes doublons en nobles différents. Du coup, la prime aux nobles aurait été la même pour nous deux, j'aurais conservé mon avance, et j'aurais gagné.

Mais somme toute, gagner aux nobles différents à la fin, sur un adversaire qui fonde sa stratégie sur les bâtiments, c'est un final très classique à ce jeu. Je n'irais pas jusqu'à dire comme je l'ai lu dans une critique que "une stratégie basée sur les bâtiments est vouée à l'échec", mais il est clair que les nobles sont vraiment très très importants.

Sinon, nous avons joué avec le module n°2 "En excellente compagnie", pour la première partie. Ça rajoute quelques cartes sympas, mais je pense que ça n'a pas eu tellement d'influence sur la partie.
Pour la deuxième partie, nous avons joué avec les modules 1 et 2, donc avec en plus "Le Banquet". On jouait avec les "cartes violettes", qui donnent une action spéciale une fois, avant d'être défaussées. Ça n'a pas changé grand chose non plus, même si une carte violette a été très utile à Salla, et que si je l'avais prise à sa place, elle m'aurait sans doute aidé à renverser la situation (prendre dans la défausse un noble que je n'avais pas, par exemple).

Le seul truc qui m'embête un peu, c'est que les deux fois, c'est ENCORE celui qui a été le premier joueur lors de la phase des artisans du premier tour qui a gagné. Va-t-il falloir mettre un handicap à celui qui commence ? Ou peut-être que certaines des extensions rétablissent un peu l'équilibre ?
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#8
J'enchaine les parties solo de St Pet. Mon record absolu pour l'instant est de 500 points tout rond. :p

Sinon, est-ce qu'il y en a qui, comme moi n'ont pas d'amis n'ont rien de prévu avec leurs potes pour le nouvel an, et envisageraient de faire une sortie sur Paris avec d'autres membres du forum ?
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#9
Bonne petite soirée aux Caves Alliées.

Joueurs : trois, Jehan, Glutinus et Lyzi.
Parties : 1 Saint Pétersbourg et 2 King of Tokyo.
Le service : j'avais pourtant réservé une grande table pour 4 dès 17h30, mais il y a eu comme un petit retard dans la communication entre les deux collègues, donc au final, on eu qu'une petite table pour nous 3 avec l'autorisation de dépasser un peu sur la table à côté -toutes les grandes tables étant déjà occupées quand on est arrivés.

La bouffe : la bière Barbe Bleue est toujours bonne, et comme prévu, j'ai cette fois testé la terrine aux sangliers.
C'est bon, et ça cale bien. Mais ça devient un peu gras sur la fin, donc je préfère quand même le tarama artisanal au saumon (même si ça cale moins...) La prochaine fois, je teste la terrine de volaille à la gelée de groseilles ! Le sucré/salé, c'est bon...

Saint Pétersbourg : pour une fois, ce n'est pas celui qui a commencé en premier à la première phase des artisans au premier tour, qui a gagné à la fin. Jehan a eu cet avantage, Glutinus juste derrière lui, et j'étais le dernier. Et malgré ce handicap, j'ai réussi à gagner quand même !
Glutinus s'est bien débrouillé pour sa première fois. Il a eu la chance de récupérer deux cartes très très fortes, le percepteur (+1 rouble par carte verte à la fin de la phase des nobles) et le café (+1 rouble par carte rouge à la fin de la phase des bâtiments), mais il est tout de même resté en 3ème position pendant toute la partie. Il a fini bon dernier sans trop de surprise.
Jehan est arrivé second. En fait, il était en tête, devant moi, pendant toute la partie. Mais il était vite clair que j'allais finir par le rattraper, parce que j'avais toujours plus d'argent que lui à la fin de la phase des artisans. Ce qui lui a manqué, aussi, c'est d'avoir des cartes bâtiments qui rapportent de l'argent... or, c'est moi qui ait eu les deux améliorations de bâtiments qui m'ont permis d'avoir cet avantage.
Au final, au tout dernier tour, j'avais réussi à rattraper Jehan, et à avoir, en nombre de points de Victoire marqués pendant le jeu, exactement le même score que lui. Ce qui nous a départagés, c'est que j'avais plus de nobles différents que lui (j'en avais 8, il en avait 7 ou 6). Du coup, j'ai gagné à la prime des nobles différents en fin de partie.

Nous avons joué avec la règle de base, avec juste une extension qui rajoute juste des cartes, mais pas vraiment de règles supplémentaires. (Même s'il y a une ou deux cartes avec un nouveau pouvoir, comme la prison des débiteurs).

[...]
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#10
Hier, partie de Sankt Petersburg, que j'ai théoriquement gagné, mais bien aidé par un certain nombre d'erreurs de règles qui favorisaient outrageusement ma stratégie (décollage économique moins rapide, donc partie plus longue, observatoire que je n'avais pas moins fort). Je les liste ici pour les fois suivantes :
  • Au premier tour, on tire autant d'artisans que deux fois le nombre de joueurs
  • L'argent est secret (ça manque d'écrans dans ce cas)
  • L'effet du bistrot se déroule après le décompte des bâtiments
  • L'observatoire s'active au prix d'une action lors de la phase des bâtiments, ce qui le rend beaucoup plus violent (possibilité de piocher une évolution bleue et de la poser dans la même phase, pour profiter immédiatement de son effet). Je n'ai toutefois pas l'impression qu'il soit possible de faire évoluer l'observatoire lui-même car il est précisé qu'il est retourné face caché comme coût de son effet (et remis face visible à la manche suivante).

Source : http://www.ludism.fr/regles_files/fr/upl...regles.pdf

Sur le reste (notamment la possibilité de « level down » une carte), on avait bon. Même si la règle française actuelle se plante à ce sujet. Le type de problème qui me remet le doute sur tout ce que je viens de dire plus haut.

... On a un bon germanophone par ici ?
Répondre
#11
Skarn a écrit :
  • Au premier tour, on tire autant d'artisans que deux fois le nombre de joueurs

Mea culpa sur celui-là. En même temps ça faisait déjà un bout de temps depuis la dernière partie. Je trouve que j'ai déjà pas mal réussi à expliquer les règles sans les avoir lues depuis un moment. 
Le fait qu'on soit 4 (le max sans extension) et qu'on ne remplisse pas la ligne aurait dû me mettre la puce à l'oreille.
J'avais donné la correction par SMS après la partie parcontre.
Autre règle (un peu superflue) à la toute première phase des Artisans, il est interdit de faire une autre action qu'acheter.

Citation :
  • L'argent est secret (ça manque d'écrans dans ce cas)

Non là c'est pas une erreur. C'est moi qui fais le choix de ne pas jouer avec cette règle complètement con.
On n'est pas dans un Junta, où on peut sans cesse recevoir ou donner secrètement et où le but est de planquer un max en Suisse. C'est pas Dune et ses possibles transactions secrètes.
Ici, tout le monde commence avec exactement 25 roubles, nos revenus sont clairement étalés à la vue de tous et le prix où on achète les cartes est clairement déclaré.
À un contre un il serait trivial de garder en mémoire les fonds de l'autre. À 4 il suffirait d'un papier et d'un crayon (ce qu'a priori rien n'interdit dans la règle.) Sinon ça donnerait un avantage déloyal à celui capable de mémoriser par rapport à ceux qui ont simplement envie de jouer à un jeu de gestion à l'allemande, et pas à pi.
Je sais que le jeu est calculatoire mais faut pas pousser.
C'est un artefact dû à l'âge de la première version du jeu je pense.

Citation :
  • L'effet du bistrot se déroule après le décompte des bâtiments
Donc on peut utiliser l'argent gagné pendant le scoring des Bâtiments. J'avais répondu le contraire quand on m'a posé la question. En pratique, ça fait pas trop de différence : il y a très peu de bâtiments qui donnent des roubles.

Citation :
  • L'observatoire s'active au prix d'une action lors de la phase des bâtiments, ce qui le rend beaucoup plus violent (possibilité de piocher une évolution bleue et de la poser dans la même phase, pour profiter immédiatement de son effet).
Correction par SMS aussi.
D'un côté le fait que ça coûte une action le rend plus faible que quand on l'utilisait gratuitement pendant les décomptes.
Pas trop en revanche puisque JB et moi, au lieu de le faire gratos après que tout le monde ait passé, on aurait attendu soit d'être incapable de faire autre chose soit que les joueurs sans observatoire  se mettent à passer pour utiliser notre dernière action à activer l'observatoire.
De l'autre côté le faire pendant la phase veut dire un scoring de plus si on achète un Bâtiment avec. C'est vrai que c'est puissant. Mais pas monstrueux non plus c'est guère qu'un tour de gagner.

Citation :Je n'ai toutefois pas l'impression qu'il soit possible de faire évoluer l'observatoire lui-même car il est précisé qu'il est retourné face caché comme coût de son effet (et remis face visible à la manche suivante).

Il est clairement dit dans les règles allemande et anglaise qu' on ne peut pas échanger un Observatoire retourné.

2ème détail : on ne peut pas piocher la dernière carte d'une pile (et donc provoquer la fin du jeu) avec l'Observatoire.

Citation :Sur le reste (notamment la possibilité de « level down » une carte), on avait bon. Même si la règle française actuelle se plante à ce sujet. Le type de problème qui me remet le doute sur tout ce que je viens de dire plus haut.

... On a un bon germanophone par ici ?

Les règles allemande et anglaise disent bien que  n'importe quelle carte de la même couleur peut être améliorée par une carte Échange. N'importe quelle carte, c'est n'importe quelle carte.
Les deux seules exceptions sont 1) les cartes Artisans qui doivent avoir le même symbole Artisan, et 2) une carte Échange ne peut jamais être améliorée.

La version allemande précise même que le prix d'une amélioration est forcément d'au moins 1 rouble, précision qui n'aurait pas de sens à cet endroit si la carte Échange devait forcément être superieure.
Pour une raison inconnue, cette phrase n'apparaît pas en anglais. La VF est juste fausse.

En plus ça a toujours été comme ça dans la première version, on n'a jamais fait autrement. Je sais pas pourquoi cette phrase a été rajoutée en VF.
Maintenant que tu en parles j'avais déjà lu cet article. Y compris l'idée que ça peut être une variante interessante.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#12
@résumé de partie
Cet après-midi, nous avons fait deux parties. Une partie de The Island, suivie d'une partie de Sankt Petersburg.
Double victoire pour Skarn ! Qu'on laissera raconter...

[...]

Pour Saint Pète, Skarn a gagné sur la classique stratégie argent / nobles différents ^^
Honnêtement, j'aurais dû le voir venir plus tôt...
Mon niveau à SP baisse ! Faut que je joue plus sérieusement !
(Au lieu de "prendre des risques" parce que j'ai des débutants autour de moi...)
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#13
[...]

Quant à Saint-Pétersbourg... Le tsar nous avait confié la lourde tâche d'améliorer l'aura culturelle de la ville. Construire de beaux bâtiments, contribuer aux arts, tout ça, tout ça.

Aragorn n'a pas trop compris le truc. Il a embauché des charpentiers, des tanneurs (et quelques orpailleurs pour faire bouillir la marmite quand même), et investit dans des casernes de pompiers, des postes de douane, des banques... Il est sans doute celui qui a le plus contribué à l'administratif, au fonctionnement de la ville au jour le jour, mais cela manquait un peu d'un clinquant prompt à plaire au tsar.

Lyzi... J'ai pas trop suivi. Il était trop loin de moi. Je crois qu'il a passé beaucoup de temps à essayer de se mettre la tsarine dans la poche, soucieux de gagner son soutien auprès de son auguste mari, mais oubliant un peu ses obligations au passage.

Outremer lui a pris la demande impériale au pied de la lettre. Il a investi énormément dans de prestigieux ouvrages, bibliothèques, théâtres... Clairement, il était celui qui jouait le plus honnêtement selon les règles proclamées de cet affrontement. Il a donc perdu.

Moi, j'ai acheté des charges nobiliaires, un investissement rentable même à court terme*, une armée de tisserands, pour l'argent, quelques bateaux (pour l'argent), tous les marchés (pour... pas de l'argent au fait, aussi bizarre cela soit-il**), etc, etc. Une fois nageant dans les roubles, j'ai bêtement corrompu la plupart des habitants du palais. À force d'entendre tout le monde, de son confesseur jusqu'à la gouvernante de ses enfants, lui expliquer à quel point j'étais génial et bon pour cette ville, il a fini par le croire.

Moralité : Money, money, money.

*Il me semble que j'ai eu dès le premier tour une amélioration de noble à 8 qui rapporte 4 sous, généreusement laissée par un Aragorn débutant (sachant que j'avais de plus un scribe qui me suppliait de l'améliorer), ce qui représente sans doute le début de ma fortune exponentielle. Ça et les tisserands qui sont tombés quand il fallait (soit encerclés par des artisans plus rentables pour les autres, soit quand j'étais assez tôt dans la phase des artisans pour qu'il n'y ait pas de discussion).
**Pour la petite histoire, 5 marchés, c'est 5+4+3+2+1=15 sous, pour 5 points de victoire gagnés par tour, donc plus rentable que le bâtiment à 17 pour 5 (la bibliothèque je crois). Ensuite, laisser un joueur ramasser tous les marchés, c'est un peu chercher les ennuis quand même.

EDIT : En cherchant le nom des cartes, je suis tombé sur les règles de l'extension Marché justement. Elle ajoute une nouvelle phase, avec ses règles propres en plus des règles normales. En gros, on achète des cartes normalement, elles ont un effet normal imprimé, puis se déroule une phase spéciale de gain de score. Ma lecture, rapide et superficielle, ne m'a pas convaincu que cela apporte grand chose d'autre que de la complexité supplémentaire, mais cela permet cependant d'augmenter le maximum de joueurs de 4 à 5.
Répondre
#14
Ce lundi soir, nous avons joué d'abord à Saint Pétersbourg, puis à Cyclades.



Pour Saint Pétersbourg, Jehan a gagné - c'était sa première victoire à ce jeu. Il m'a battu de un point.

Pour une fois, la stratégie "aux nobles" de Skarn ne lui a pas servi. Il s'est retrouvé avec le plus de nobles différents à la fin, et en a obtenu beaucoup de points, mais il était vraiment trop loin derrière, avec pratiquement pas de production de points de victoire par tour, que ce soit en artisan, en bâtiment ou en noble.

Pendant toute la partie j'étais en fait au coude-à-coude avec Outremer, qui gagnait autant de points de victoire en bâtiment que moi (on en était sur la fin à du 12 points par phase de bâtiment chacun). Comme, au final, j'ai réussi à avoir 4 nobles différents là où lui n'en avait que deux, j'ai cru avoir gagné.

En réalité, non, car Jehan à qui je ne prêtais pas trop d'attention (alors qu'il n'était pas si loin derrière Outremer et moi), a fini avec autant de nobles différents que moi. Ça c'est donc joué aux points de victoire produits par tour -et aux points produits au dernier tour.
De mon côté, j'avais deux petits bâtiments, un bâtiment moyen, et trois bâtiments moyens "évolués" en bâtiments puissants (L'Hermitage, le Peterhof, la Banque). Lui avait deux ou trois gros bâtiments (au moins deux bibliothèques). Il avait aussi le village Potemkin (carte puissante parce qu'elle coûte peu mais s'évolue plus facilement) qu'il avait bien sûr fait évoluer. (je ne sais plus exactement en quoi. La cathédrale sainte Catherine peut-être.).

[...]
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#15
Lyzi Shadow a écrit :Pour une fois, la stratégie "aux nobles" de Skarn ne lui a pas servi. Il s'est retrouvé avec le plus de nobles différents à la fin, et en a obtenu beaucoup de points, mais il était vraiment trop loin derrière, avec pratiquement pas de production de points de victoire par tour, que ce soit en artisan, en bâtiment ou en noble.

J'étais à un noble près de la seconde place ex-æquo... Mais ma production était effectivement tellement faible que l'écart aurait sans doute empiré si la partie avait duré plus longtemps.

Dans les faits, j'avais activé mon mode « combo débile » : Que des cartes sans intérêt direct mais servant à préparer des meilleurs coups par la suite (entrepôt, observatoire), une projection à long terme, des paris sur la pioche... Et j'en ai oublié de faire des sous et des points. Ceux qui m'ont vu jouer à 7 Wonders (mono-science) ou même à Cyclades (Zeus et les créatures mythologiques) savent que c'est un travers récurrent chez moi.

[...]
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)