The Island/Escape from Atlantis
#1
(16/08/2012, 21:04)Fitz a écrit : Sinon, c'était King of Tokyo le jeu? Qui a gagné?

Bien vu !

J'ai gagné la première partie (mais ça tenait à l'interprétation d'un point de règle) et Jehan la deuxième.

Nous avons ensuite fait une partie de "Escape from Atlantis" (je ne me souviens plus du titre français), remportée me semble-t-il par Skarn.

Répondre
#2
Effectivement, c'était bien moi. Après l'échec de mon Godzilla psychique à deux têtes, puis de mon Godzilla psychique masochiste, qui s'est d'ailleurs fait dérober tous ses pouvoirs par un lapin à tentacules dans un robot géant, je me suis vengé en évacuant à toute allure l'île volcanique prête à entrer en éruption, et en donnant en pâture mes adversaires à des requins et des monstres marins.
Répondre
#3
Ce n'est pas THE ISLAND le jeu de l'Atlantis?

Si c'est le cas, il est bien ou bof? Je me tâte à l'acheter, ça a l'air fun.
Répondre
#4
Oui, c'est celui-là.

Je n'ai pas trouvé ce jeu aussi vicieux qu'annoncé (en même temps, après avoir connu diplomacy...), et son design n'est pas incroyable. Par ailleurs, le hasard tient quand même une place prépondérante (au niveau des tuiles à retourner, des dés de monstre, et aussi qui les joueurs vont choisir de taquiner ce tour-ci). Plutôt un jeu familial, mais il reste sympa (même si à certains moment, le rythme de jeu était un peu lent Mrgreen ).

Segna Flèche on organise des sorties assez régulièrement, ne t'inquiète pas Wink
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#5
Mmm... ça fait réfléchir. J'avais bien cerné le type de jeu (fun, hasard, couinements dans la salle, familial) mais ce que tu en dis semble indiquer qu'on risque de s'en lasser après 4-5 parties.

Et les autres, vous en pensez quoi?
Répondre
#6
Difficile de juger après une seule partie. C’était amusant et tactique, malgré une part de hasard certaine. Il faudrait quelques parties, justement, pour déterminer les proportions respectives de hasard et de stratégie. Je ne pense pas qu’on s’en lasse rapidement, cependant. Le côté pourrissage est bien fun, et il y a un aspect bluff intéressant car les pions à sauver ne rapportent pas le même nombre de points, et les adversaires ignorent la valeur de tes pions. Toi-même, tu dois avoir une bonne mémoire car tu n’es pas autorisé à regarder la valeur d’un pion après l’avoir posé. Je pense que ce jeu possède suffisamment de ressources pour être intéressant sur la durée. Mais, encore une fois, je n’y ai joué qu’une fois.
Répondre
#7
C'était raisonnablement distrayant, mais je ne m'avancerais pas non plus à porter un jugement global après une seule partie. Les possibilités de pourrir la vie aux autres joueurs dépendent peut-être un poil trop du hasard. Le fait que les pions aient des valeurs très diverses contribue à l'aspect tactique, mais je n'ai pas suffisamment réfléchi aux meilleures stratégies à adopter au début de cette unique partie (j'ai même réussi à tout de suite oublier lequel de mes pions valait 5 points...).

Je pense qu'avoir cinq joueurs est un peu excessif (ce n'est d'ailleurs pas possible dans la version française du jeu). 3-4 joueurs me semble idéal.
Répondre
#8
[...]

Après le départ d'Alendir, nous avons fait une partie de "Escape from Atlantis". J'ai pris un bon départ, sauvant en seulement deux tours mes deux pions de valeurs 5 et 6. La suite a été nettement moins brillante : une pénurie de barques m'a compliqué l'évacuation et plusieurs de mes pions ont servi d'amuse-gueules à divers monstres. En fin de compte, c'est Skarn qui a gagné d'assez loin.

[...]
Répondre
#9
[...]

À The Island, j'ai un souvenir ému des deux pions d'Outremer isolés sur un morceau de rocher au milieu des flots, encerclés de requins, et cherchant désespérément une barque pour s'enfuir. À noter également le courage, malheureusement inefficace, du dernier rameur de Salla, qui a été harcelé par des créatures marines fort agressives, ou encore l'île de la mort, dont tous les accès étaient verrouillés par un couple de serpents de mer.
Répondre
#10
Il faudrait faire un top 10/20/42/RANDOM_INT de nos pires saloperies plus beaux coups.

En dehors de celui d'hier, j'ai quelques souvenirs qui me reviennent :

Aux Chevaliers de la Table Ronde, Aka Ranth décidant soudain que jouer sans félon est beaucoup trop facile, et trahissant de lui-même ses petits camarades, transformant une campagne quasiment parfaite en lutte à mort désespérée.

À Zombies, Jehan claquant magnifiquement la porte au nez de ses camarades tentant de s'engouffrer dans le commissariat pour échapper aux hordes de zombies qui les poursuivaient, les condamnant à une mort certaine.

À The Island, Outremer jouant les passagers clandestins sur une de mes embarcations, et remerciant mes courageux rameurs d'avoir transporté son bonhomme jusqu'à une île sûre en les donnant en pâture à un serpent de mer géant.
Répondre
#11
"Île de rêve, mes couilles... Ils vont m'entendre chez Atlantis Agence de Voyages..."
Saison des amours des baleines, requins boulimiques, des serpents de mer apparemment assez intelligents pour faire des blocus... Ah et une éruption volcanique en prime...
Je suis quand même reparti avec 16 photos souvenirs... Outremer en a ramené une dizaine, et Salla et Jehan étaient ex-aequo avec une vingtaine chacun...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#12
@résumé de partie
Cet après-midi, nous avons fait deux parties. Une partie de The Island, suivie d'une partie de Sankt Petersburg.
Double victoire pour Skarn ! Qu'on laissera raconter...

Moi j'ai été l'ami des dauphins, et Skarn m'a sauvé un mec en le poussant à l'eau...
Et je retiendrai aussi qu'on a beau eu tous s'acharner sur Skarn, il a gagné quand même !
[...]
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#13
Lyzi Shadow a écrit :Et je retiendrai aussi qu'on a beau eu tous s'acharner sur Skarn, il a gagné quand même !

? C'était plutôt Aragorn la victime. Moi j'étais plutôt tranquille, voire même aidé. Outremer a envoyé au loin un serpent de mer qui menaçait un de mes bonhommes pour protéger un des siens, un de tes naufragés a ramé ferme pour le plus grand bonheur de l'un des miens... Alors que je n'ai fait que pourrir tout le monde, et Aragorn subir (être le dernier à jouer à ce jeu et à 4, c'est pas une position facile).
[...]
Répondre
#14
@Skarn

J'avoue que pour moi, "la cible" ça a été surtout les jaunes (toi Skarn), qui ont été longtemps en tête, avec dans une moindre mesure les verts (Outremer).
C'est vrai que Aragorn a pris cher, mais c'était le plus souvent faute à pas de chance (requin ou baleine qui apparaît sur lui, tuile de terrain qui s'en va sous un de ces mecs mais c'était la dernière à enlever de toute façon), que la conséquence d'une attaque intentionnelle vers lui. À part à la fin (requin déplacé sur ses nageurs etc...), mais quand il avait déjà perdu.
Donc oui, en effet plus "la victime", que celui sur qui on s'est acharné.

C'est du moins le souvenir que me laisse la partie. Après, je peux me tromper sur mon ressenti.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#15
[...]

À The Island, la partie a vite été pliée. Trois joueurs jouaient les naufragés. Outremer lui jouait les créatures marines. Oh, il avait bien aussi quelques bonhommes à évacuer grâce aux barques qui apparaissaient sous ses pieds, mais on se souviendra surtout de la tendance des serpents de mer, requins et autres baleines à s'écarter de son chemin pour se jeter sur le nôtre.

Avec bien sûr son coup favori « je grimpe dans le bateau avec tout le monde, je saute à terre, et j'appelle copain le serpent pour régler leur compte à mes compagnons d'infortune encore à bord » qu'il nous a refait... quelques minutes à peine après nous avoir raconté comment il l'avait déjà fait à la partie précédente.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)