YAZ 2017 Les Chroniques de Titan 13 – Le Trône d'Arion (Gynogege)
#16
(08/11/2017, 18:31)Aronaar a écrit : Cette analyse était restée au chaud depuis... Je ne sais plus trop quand, en fait, j'ai eu une période un peu creuse pour les AVH (ou alors j'en lisais, et je passais à autre chose, oubliant d'écrire l'analyse au passage), mais de mémoire je n'ai pratiqué qu'une lecture, ce qui fait que ma critique n'est peut-être pas aussi détaillée que possible.

Visiblement tu as pris un chemin très direct et efficace, donc forcément tu es passé à côté de beaucoup de choses... j'imagine que tu as utilisé la sauvegarde à la fin pour débloquer les deux fins possibles ? Tu les a jouées toutes les deux à la loyale ?
Répondre
#17
Je suis arrivé à Arion sans trop de problème pour ma première tentative, le temps de faire une pause-sauvegarde au §200.

J'ai un doute concernant les tests de chaos. Il est dit qu'il faut procéder "comme pour les tests de chance et les tests d'habileté", mais quand on teste sa chance on perd un point de chance, et quand on teste son habileté on ne perd pas de point d'habileté. Alors, faut-il retrancher ou non un point de chaos à chaque test de chaos?

Et puis le titre est-il "Le trône d'Arion" ou "Pour le trône d'Arion"?
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#18
Non, on ne diminue pas les points de CHAOS après un Test (on ne les augmente pas non plus). Par contre j'espère que tu as bien lu l'utilisation du CHAOS en combat et dans les Tests d'HABILETE.
Le titre final est "Le trône d'Arion" mais le titre original est resté à l'intérieur...
Répondre
#19
J'ai procédé de la bonne manière, tant mieux je n'aurai pas à repartir du tout début, le parcours n'est pas faussé.
Pas de souci je me suis servi du chaos dans les combats où j'étais en score d'infériorité par rapport à mon adversaire (soit 2 combats sur 3) et aussi pour les tests d'habileté qui me semblaient nécessaires (disons que j'avais un mauvais pressentiment pour un échec). Peu avant l'étape du §200 j'ai bien pensé qu'un serpent m'avait empoisonné mais en lisant attentivement j'ai vu qu'il fallait qu'il morde trois fois pour cela, donc avec une seule morsure je m'en suis bien tiré sans faire usage du chaos. Je garde trace de mon périple. Par rapport au départ mon score de chaos a doublé et je ne me suis pas encore servi des remèdes, cela ne saurait tarder je pense...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#20
Bonne chance dans Arion ! 6 en CHAOS ça me paraît tout à fait correct à ce stade.
Répondre
#21
Ça me donne envie de re-tenter l'AVH, du coup.

Répondre
#22
Juste en spoiler mon parcours jusqu'à Arion pour le moment. J'ai voulu incarner un pâtre assez prudent et plutôt respectueux d'autrui lors de cette première tentative, c'est pour cela que je n'ai pas fait de grabuge en entrant chez les gens!^^
Show ContentSpoiler:
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#23
En effet, tu es un aventurier prudent ! A voir si tu en seras récompensé mefiant 

J'en profite pour signaler quelques erratas (à remonter plus haut si possible)

Errata:

222

Show ContentSpoiler:

379


Show ContentSpoiler:


357

Show ContentSpoiler:
Répondre
#24
Arrivé au paragraphe 500 au bout du deuxième essai sans trop de problèmes. Lors de ma première partie, je suis mort, n'ayant aucune arme à disposition. Nous avons donc affaire à une suite du Voleur de vie (bien que le héros soit différent), un ouvrage malheureusement décrié par l'ensemble des lecteurs, mais qui ne me pose aucun problème. J'ai donc pris plaisir à retrouver de nombreux clins d’œil dans le ldvh de Robin Waterfield. Il  y a également une référence aux défis sanglants sur l’océan avec la mention du pirate Abdul.

Mon impression sur cette première partie est positive mais je ne sais pas si je suis très objectif car je suis un de ceux qui apprécient Arion. Malgré tout, je n'ai pas le même avis sur le scénario et le gameplay.

Le scénario
Je n'ai pas été convaincu dans l'introduction par les situations. Tout d'abord, pourquoi le roi cherche t-il à ruser en emprisonnant le Yachar? Sachant qu'il s'agit d'un démon, il est quasi-impossible de le capturer. Et même si le plan réussissait, il lui serait aisé de quitter sa geôle? Pourquoi le roi n'a pas demandé à le tuer, fait appel à un spécialiste des forces occultes et envoyé des gardes qui n'avaient pas l'ombre d'une chance? Et concernant Arachnos, étant donné que le pacte était scellé, comment se fait-il que le casque n'agisse pas alors que le roi trahit son serment en envoyant un aventurier dégommer le voleur de vie?
Passons à la suite. On ne sait absolument pas qui est Serena au début de l'aventure: sa mère? sa sœur? sa promise?...On l'apprend vite par la suite mais il aurait fallu le mentionne plus tôt, ca fait brutal dans le texte. Je reviendrais dessus plus tard mais le début ne m'a pas trop plu. Le fait de partir sans rien savoir ni savoir où aller est ce qui a provoqué mon échec lors de ma première partie. Heureusement que la suite est plus passionnante. Une fois que la prophétie est connue (quelquesoit la personne qui la raconte), on connait enfin notre objectif. Le problème est qu'on peut arriver à Arion sans l'avoir entendu et on se demande quel est l’intérêt de rendre visite au palais. Pour autant, dés que j'ai entendu la prophétie de la bouche de Phyllora, j'ai pris plaisir à jouer à l'aventure. D’autant plus que les chemins sont variés et nombreux, les indices bien parsemés et rattrapables si on les rate une fois. Enfin, j'ai bien aimé le passage à Arion où l'ambiance est prenante.

Donc sur le scénario, c'est réussi, c'est d'ailleurs le principal

Le gameplay
Là en revanche, c'est une plutôt une déception. Évidemment, tout n'est pas à jeter. L'habileté et la chance sont fixes et non aléatoires contrairement aux autres df, de ce fait, les erreurs passées ne sont pas reproduites. Les points de chaos sont réussies, et comme ils font partie intégrante du scénario, celui-ci  en sort renforcé.
Revenons au problème qu'il m'est arrivé lors de ma première partie: n'ayant aucune information, j'ai décidé de trainer dans la taverne pour glaner plus de renseignements. Non seulement, ca ne m'a pas trop aidé, mais en plus, j'ai été privé de l'épée qui octroie un bonus de +2 en habileté. De ce fait, les combats étaient vraiment tendus et je suis mort assez rapidement, mes points d'habileté étant inférieurs à ceux des ennemis. Donc l'aventure est trop difficile en l'absence d'arme. On pourra toujours me dire que je n'avais qu'à utiliser mes scores de Chaos mais comme les tests sont fréquents, on n'a pas trop intérêt à le faire. Lors de ma seconde partie, je suis allé voir le forgeron qui m'a donné l'épée. Cette fois, avec une habileté de +2, j'étais pratiquement intouchable. Un bonus/malus de +2 est trop important et déséquilibre les règles. J'aurais plutôt ajusté les caractéristiques des adversaires et faire perdre 3 points d’endurance aux adversaire au lieu de 2 si on a une arme plutôt qu'un bonus de +2 en habileté. En plus, ce système que l'on connait par cœur est un peu lassant. Dans mon avh, je ne l'ai utilisé que pour combattre des boss. J'ai continué par curiosité ma première partie en sautant le combat perdu. Je me suis retrouvé à Arion mais je n'avais aucune information sur ce que je devais faire car j'avais loupé la prophétie. Enfin pour le combat contre l'élémentaire dans le temple, ce n'est même pas la peine d'essayer. Il aurait été préférable d'acheter une huile chez l'alchimiste qui permette de le combattre et de faire un combat jouable ou proposer de fuir. Enfin, où se trouve l'alchimiste? j'ai noté le paragraphe 230 mais ca m'amène simplement sur un combat et je n'ai pas su comment le trouver.

Donc sur le scénario est une réussite. Dommage que ça pêche par moments pour le gameplay. Mais c'est largement supérieur aux bouses d'il  y a 30 ans. Je vais maintenant lire la seconde partie.
Répondre
#25
Et voici le feedback de la deuxième partie.

Pas grand chose à ajouter par rapport à la première. Le scénario est aussi bien avec des anecdotes supplémentaires (on apprend ce qu'est devenu le vainqueur d'Arachnos, les relations amères entre le roi et sa fille,...), de nombreux choix même si je pense que cette partie aurait été encore mieux si elle était plus longue (quoi rajouter? difficile équation, je le reconnais). C'est original, notamment sur le début. Quand aux combats, il vaut mieux avoir les bons objets, sinon c'est injouable sur la fin. Si j’avais du combattre le conseil, je n'aurais eu aucune chance avec mes 4 points de chaos.

Deux points qui m'interrogent:
-Pourquoi le chambellan ne tente à aucun moment de tuer le prince? Après, tout, c'est l'obstacle majeur alors qu'il rêve d'accéder au trône
-Pourquoi acquiert-on des points de chaos après plusieurs journées passées à Orion. Ce n'est expliqué nulle part.

Au final c'est une bonne avh, je l'ai bien aimé.

Bon courage pour les yaz.
Répondre
#26
Merci pour ce retour détaillé Titipolo, je vais essayer répondre point par point.
Sur la cohérence de l'intro: on pourrait ajouter effectivement que Jonthane a fait emprisonner le Yachar dans l'espoir de s'en débarrasser. Ce ne sont pas les mages qui manquent à Arion. Par ailleurs (et c'est vrai que ce n'est pas précisé à cet endroit pour ne pas alourdir le texte) le Yachar est sous sa forme "mineure" (une espèce de cadavre avec deux têtes de bouc plantées sur les épaules) qui peut être vaincue par une escouade de gardes, alors qu'à la fin de l'AVH il est sous sa forme démoniaque.
Concernant le "pacte" et le Voleur de Vie, si tu relis bien le début du Voleur de Vie: la mission officielle de l'aventurier (ou de Fang Zen) est de remettre le papier avec le Sceau Royal et de récupérer Telessa en échange. Il n'y a donc aucune trahison de la parole royale. Le héros prend l'initiative d'aller au-delà de sa mission originale parce qu'il se doute bien que Telessa ne sera pas libérée si facilement. Waterfield propose d'ailleurs de s'en tenir à la mission et de regagner ses pénates, ce qui aboutit à un PFA. Bon, on peut me dire que c'est un peu tiré par les cheveux (ou tiré par le casque) mais l'idée du casque est justement d'essayer de rendre un peu moins irrationnels toute une série de décisions prises dans l'intro du Voleur de Vie. Là aussi je n'ai pas voulu rentrer à ce niveau de détail parce que mettre une explication aussi détaillée dans l'intro alourdirait trop le texte.



Show ContentSpoiler:

Show ContentSpoiler:


Show ContentSpoiler:



Show ContentSpoiler:





C'est un choix délibéré de ma part de pas donner toutes les explications à un seul endroit de l'AVH. D'abord parce que je trouve ça un peu lourdingue d'un point de vue littéraire, et ensuite parce que je trouve que c'est un des plaisirs de l'interactivité de construire le scénario comme un puzzle qui récompense ceux qui explorent toutes les possibilités de l'AVH. Après, je pourrais peut-être essayer de disséminer encore plus d'indices, en tous cas je comprends que tout le monde n'a pas envie de se casser la tête pour chercher les explications.
Répondre
#27
Je viens de refaire l'aventure pour voir ce que j'avais manqué (pourquoi je suis arrivé à Arion sans en comprendre la raison). En fait, c'est une erreur de lecture de ma part :JeSors J'ai omis de passer par le 262 avant d'aller au 150, dsl.

Pour Filletshi, on voit effectivement qu'il a de nombreux contacts et qu'il tire les ficelles dans la ville (il est souvent fait mention de lui).
Mais une fois que le héros est inconscient dans son lit, il est difficile d'imaginer qu'il n'aie pas un serviteur assez fidèle pour lui faire ingurgiter du poison sans que l'on puisse le soupçonner, le serviteur choisi étant passé par de nombreux intermédiaires. Et même s'il y a un très léger soupçon, il est de toute façon indispensable au royaume, le roi le pense lui-même, sa fille n'étant pas vraiment destinée au trône. Il aurait été impensable de se retourner contre lui. De plus, il semble être bien informé sur notre venue. Comment se fait-il qu'il ne contrôle pas toutes les demandes d’audience pour empêcher le héros d'arriver au palais? Il aurait pu le faire en prétextant la sécurité du royaume.

Sur l'explication du casque, c'est vraiment tiré par les cheveux. D'ailleurs, qu'est ce qu'une violation du serment? C'est assez subjectif. Jusqu'à quel point peut-on parler de "violation"? Les interprétations divergent là dessus. Je me suis fait moi-même avoir croyant qu'en voyer un mercenaire affronter Arachnos en étant une. Peut-etre qu'il aurait fallu trouver une autre idée. Mais je suppose que ce n'était pas évident, les raisons de l'expédition inventées par Waterfield étant elles-mêmes incohérentes.
Répondre
#28
Sur Falashti:

Show ContentSpoiler:

Pour l'utilisation du casque, oui c'est très subjectif. C'est la raison pour laquelle dans l'introduction et même ensuite il est expliqué que même les membres du Conseil ne savent pas exactement comment le Sortilège de constriction fonctionne en pratique...
Répondre
#29
Show ContentSpoiler:

Alors globalement j'ai beaucoup aimé cette aventure, malgré un système de règles un peu lourd pour moi (les dès, les nuits à noter... c'est d'ailleurs pour cela que je n'avais pas trop accroché avec le "Manuel de la Ligue", mais il en faut pour tous les goûts). Le passage en ville m'a semblé un peu en dessous, il faut dire que j'ai tourné un moment en rond sans trouver de solution (à cause de mon manque d'or?). En revanche j'ai trouvé la première partie très prenante, avec son ambiance de menace démoniaque. La fin, dans le palais, est vraiment très bonne également, très originale!

L'écriture tient bien son rôle, mais reste peut-être un peu trop neutre (pour moi) quant aux sentiments du héros (hors moments chaotiques). Peut-être qu'il manque aussi parfois d'un peu de lyrisme (au paragraphe final par exemple), mais cela aussi c'est une question de goût. Sinon le style est fluide, agréable, ça se lit avec plaisir!

Le scénario, c'est vraiment le gros point positif de cette AVH. C'est assez complexe, fouillé, on a vraiment envie de démêler les liens qui unissent les personnages. Les intrigues de cour, démoniaque et humaine, sont très sympa à suivre. Bravo pour cette réussite!
Répondre
#30
Merci pour ton retour !
Pour les erreurs de renvoi que tu as notées, va falloir que je regarde ça...

sinon quelques points:

Pour le tumulus, je renvoie à la définition de Wikipedia, "un tumulus est fait de terre et de pierre", d'où le terme de bâtisse.
Mordhâl on le rencontre forcément au 1er paragraphe.
Azzur n'est pas le même que celui de la Cité des Voleurs, mais c'est la même famille.
Oui, Arion c'est des sexistes... et je compte rajouter un passage pour expliquer que Telessa a refusé de se rendre au jugement de son père pour assister à sa déchéance.

Sinon il y a pas mal de points qu'il faudra que je vérifie suite à tes remarques. Mais je subodore qu'il y a quelques chemins que tu n'as pas exploré (en particulier si tu t'es fait arrêter dans Arion).
Dommage que tu trouves qu'il y a beaucoup de gestion, du coup je pense que tu ne vas pas trop aimer ma prochaine AVH non plus...
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)