Avh - Par où commencer ?
#1
Parce qu'on m'a posé la question voilà encore peu, que ça mérite sa propre page sur Littéraction et pas juste un sous-morceau d'un autre article (http://litteraction.fr/presentation/livr...-commencer) et que de toute façon ce bout de texte commence sérieusement à dater (il a été écrit au tout début de Litteraction, soit voilà 5 ans).

J'ai bien évidemment un avis sur la question, mais cela m'intéresse d'en recueillir le plus possible de différentes personnes.

Dont acte. Si vous deviez conseiller des avh à des gens, lesquelles et pourquoi ?
#2
Je verrais plutôt ce thread dans les articles de Littéraction, non ? C'est pas vraiment du feed d'AVH.

A part ça, je vois pas trop le but de l'article (du moins, la partie de la définition avec juste la référence au LDVELH). A la rigueur, faire un catalogue des AVH recommandées pour une première lecture, je vois, mais faudrait arroser tout les genres, notamment en mettant en avant le point original de l'AVH. Parce que "commencer", ça veut pas dire grand chose, ça dépend des goûts des gens, non ? Au pire, pour une initiation, je verrais plutôt des AVH courtes : une avec des règles simples et un sans règles. Y'a aussi je genre (med-fan, SF, contemporain, horreur). Difficile de faire une liste comme ça. Par exemple, j'éviterais une série pour une découverte du concept AVH ; mais on pourrait la mettre dans les AVH fortement conseillées si la partie découverte s'est bien passée (avec un titre genre : pour aller plus loin).
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
#3
Une liste variée comme suggère Caïthness : bonne idée, j'ai vécu la situation de se retrouver devant le riche catalagoe d'AVH sans savoir par quel bout prendre le schmilblick... Smile

Initiative sympa Smile

#4
Déjà, je pense qu'on peut se restreindre en toute première approche aux aventures courtes (50 à 100 paragraphes) et sans système de règles atrocement compliqué. Déjà que même les plus acharnés peinent parfois à trouver le temps de s'attaquer aux « pavés », pour les débutants, ça me semble d'autant plus compliqué.

Ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas proposer des aventures plus longues, mais c'est plus dans un second temps, pour aller plus loin, une fois le poisson ferré.

En posant cette hypothèse là, j'arrive, en me basant sur mes goûts personnels, à une première liste contenant :

Hissssa de Makan et Vers le crépuscule pour les adeptes de la fantasy, dans la continuité des Défis Fantastiques dont ils reprennent certains codes ou éléments de l'univers, mais avec un tout autre niveau d'écriture et de jeu.*

Le rêve d'Exalie et Les noyés, pour une approche plus contemporaine, psychologie, horreur (le second étant plus orienté action tout de même).

La Mouise, pour quelque chose de complètement différente de ce qui se fait d'habitude (peut-être un petit problème de difficulté pour celui-là, à moins que ce n'ait été corrigé depuis).

Moui, en fait, les catégories sont assez courtes si on limite strictement à 100 paragraphes ou moins. Peut-être vaut-il mieux des thèmes, et les classer par ordre croissant de longueur/difficulté.

*Je snobe volontairement Interlude Sylvain, pas parce qu'il est mauvais, mais qu'il est encore trop proche du DF, et plus à même de provoquer un pic de nostalgie qu'un intérêt renouvellé… Mais peut-être que je me trompe, puisque c'est après le fer de lance de la production moderne des avh.
#5
Pour Interlude Sylvain, c'est à celle-là que j'ai pensé en 1er, mais tu as peut-être raison.

Penser à ceux qui aiment l'horreur/bourrin armé : Sombrecoeur ou Aragorn, mais je ne connais pas bien, je ne pourrais pas en citer.

Peut-être aussi celles qui sont dans l'univers de Cthulu, comme beaucoup apprécient.

Sinon pour en proposer de plus longues : les sabres d'Asguenn comme c'est de la fantasy ultra-classique mais bien faite.
Pet-être aussi "le voyage initiatique", qui n'est certes pas parfaite mais très sympathique, dépaysante et accessible.
Ou pour ceux qui aiment les grosses œuvres historiques : Shamanka est à la fois populaire, intrigante et assez accessible (aussi Fleurir en hiver, mais elle a une très longue intro et une mise en page peu attrayante).
#6
(17/06/2017, 20:07)Sukumvit a écrit : Pour Interlude Sylvain, c'est à celle-là que j'ai pensé en 1er, mais tu as peut-être raison.

Je ne suis pas le mieux placé pour en juger, mais je pense que l'AVH est en effet trop proche d'un DF classique (à l'époque, c'est tout ce que j'avais eu l'ambition d'écrire, avec comme seule différence significative la taille). Ca ne donne pas une excellente idée des AVH modernes.


Les Sabres d'Asguenn/Eshnar n'est pas une mauvaise suggestion, mais je pense qu'il est plus simple de se lancer en lisant des aventures individuelles que des séries. En matière de fantasy, "Du sang sous les vignes" me paraîtrait donc une meilleure accroche.
#7
C'est comme les livres en général, on ne pourra pas les lire tous!
Je ne vois pas trop d'intérêt de conseiller ceci ou cela, car les avis de chacun diffèrent.

C'est comme si on vous conseille, Émile Zola, ou Stephen King, ou Françoise Sagan, ou Dan Brown... vous allez peut-être aimer, mais peut-être pas. Chacun picore au hasard, et si un auteur plait alors on lit plus de ce même auteur, et on lit ensuite des auteurs "similaires". Après on peut lire des auteurs moins connus.

Je pense que les lecteurs d'AVH vont naturellement être tentés de commencer par les auteurs ayant obtenu plusieurs fois la reconnaissance des Yaz mini-Yaz, et les plus prolifiques (sauf s'il y a vraiment trop de tomes là c'est "répulsif"). Encore faut-il que les Yaz mini-Yaz soient dès le départ affichés comme un guide de référence.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
#8
Bonne idée Skarn

Les remarques de Caïthness et Tholdur sont pertinentes, difficile de proposer des AVH types sans s'adapter à ce que recherche l'intéressé en priorité. On pourrait donc établir deux grandes listes : courtes AVH (100 sections ou moins, ) et grosses AVH.

Ensuite, dans chacune proposer trois grandes catégories qui parleraient facilement aux non-initiés et qui éviteraient trop souvent le "hors-catégorie". Par exemple :
- heroïc-fantasy qui irait encore au-delà de ce terme, peu importe l'époque du moment que ce soit assez rapprochant des LDVELH traditionnels avec des monstres, de la magie, des univers inventés. La SF se voit exclue mais comme ce genre est sous-représenté chez les nostalgiques, ce n'est pas grave.
- moderne et contemporain où pourraient être regroupées les AVH de type horreur / psychologie / humoristiques / déjantées
- science-fiction mais en ratissant jusqu'à l'uchronie, au space opera, à l'horreur futuriste, aux zombies...

Puis proposer de petites listes pour chacune.
#9
On peut aussi s'amuser à faire un vote type Oscars, mais en conservant les 4 ou 5 AVH du genre.
#10
On peut tenter un truc. Si je vous demande de me citer trois avh qu'il « faut » avoir lues, vous pensez à quoi, et pourquoi ? Un avis purement personnel, subjectif, avec votre cœur, vos tripes, sans tenter de deviner ce qu'un hypothétique nouvel arrivant standard qui n'existe de toute façon pas pourrait aimer ou pas.

Si je m'essaye à l'exercice, ça donne quelque chose comme :

Labyrinthe : Un tournant dans le monde des avh, avec une façon complètement différente d'aborder la narration, la construction du récit, et des thématiques et des enjeux à cent lieux de la fantasy ou de la « fantasy avec des boulons » (pour reprendre l'expression de Pratchett). Quelqu'un l'a comparé à la La Créature venue du Chaos voilà peu en terme de destruction des codes, et ce n'est pas totalement faux, même s'il va beaucoup plus loin sur certains points.

Le rêve d'Exalie : En LVH/AVH, le format court est souvent associé à l'idée d'ultra-linéarité plus ou moins bien déguisée. Un certain nombre de titres ont prouvé le contraire, mais je voulais en choisir un qui sorte vraiment du lot, où, en le lisant, et surtout en le relisant, tu n'as pas l'impression qu'il fasse « seulement » 50 sections, et qui parvienne malgré cela à développer son propre univers, sa propre histoire.

Quand souffle la tempête : La première avh avec une « génération procédurale » (des éléments importants de jeu changeant à chaque nouvelle partie) un peu poussée, un procédé qui continue à me fasciner quand il est bien fait et bien employé.
#11
Bon, je vais facilement prendre un point de vue "naïf" puisque je suis moi-même nouvel arrivant, ayant lu jusque-là assez peu d'AVH. Par contre je vais examiner avec intérêt vos choix. Ma liste (je mettrai les liens plus tard):

Au nord du désert il n'y a rien: honte à moi, puisque c'est la seule AVH d'Outremer que j'ai lue, mais elle a suffi à me convaincre du talent de l'auteur. Pourquoi la citer ? Parce que c'est pour moi l'exemple qu'au delà du jeu (qui est bien fait mais simple), on peut éprouver un véritable plaisir littéraire avec les AVH "nouvelle génération". Le cadre Kirikou/post-apocalyptique est aussi pour beaucoup dans l'affection que je porte à cette AVH, pas seulement parce que c'est dépaysant, aussi parce que je trouve que c'est profond...

Nils Jacket contre l'Agent X: je ne me limite pas aux AVH courtes... Je prends énormément de plaisir à essayer de démêler l'intrigue de ce bouquin et c'est pour moi un coup de coeur. C'est clairement un casse-tête horrible, mais le genre policier est traité avec rigueur et talent, même si l'intrigue est tout à fait classique. Au contraire de mon premier exemple, c'est la prolongation naturelle du genre historique ldvelh, plus adulte, mieux ficelée.

La déchéance du ZTP: pourquoi citer cette AVH qui n'a pas l'air d'avoir marqué grand-monde ? Ben moi ça m'a bien plu. C'est un exemple d'AVH conceptuelle, bien écrite, qui reprend à la fois les canons de la fantasy et déconstruit les codes du ldvelh. Pour donner une idée de ce qui se fait dans le genre atypique, à mon avis une bonne introduction.

Bon, que ceux qui ne sont pas cités ne se formalisant pas, vu que selon toute vraisemblance je n'ai pas lu leurs AVH...
#12
Labyrinthe : Une AVH qui apporte beaucoup d'émotion, très intelligente, simple à prendre en main mais bien plus complexe à démêler. Une mise en scène cinématographie, un scénario à l'avenant (mais plus Night Shyamalan que Marvel). Oui une grosse claque.

Ad Nauseum : L'AVH qui m'a le plus effrayé. Tant par son univers que par son dénouement sans concession. Bien sûr le style de très haut niveau joue beaucoup. Mais même le système de jeu avec dé est réussi et plaisant. Surtout, je trouve plus difficile de marquer les esprits en 50 paragraphes et celle-ci m'a bien estomaqué.

Paradoxes : Son gameplay n'est pas ce que j'ai préféré avec ce système de vies infinies. Pourtant, j'y ai trouvé un style et un scénario modernes couplés à une mécanique inédite, le tout baignant dans une atmosphère fantasy traditionnelle mais urbaine qui rappelle un peu avec nostalgie les meilleurs LDVELH d'antan. J'en garde donc un très bon souvenir, l'envie d'y voir une suite ou quelque chose d'approchant.
#13
Gloire Posthume, et particulièrement Valunazia, qui conclut magistralement une épopée med-fan passionnante. C'est la transition douce pour un lecteur nostalgique de LS/DF vers des AVH plus adultes, sentimentales, etc.

Le rêve d'Exalie parce que de la SF réussie, c'est plutôt rare. D'autant plus qu'en 50 paragraphes, Kraken parvient à pondre un monde étrange et pour moi assez inédit.

Le Deuxième Monde, pour l'audace, la mise en abyme, les thèmes forts abordés.
#14
Pour moi qui suis un peu encore dans cette phase de découverte de ce que contient Littéraction (je commence seulement à venir à bout des AVH des mini-Yaz depuis sa création), les AVH qui me viennent à l'esprit sont :

Ad Nauseam qui est ma mini-AVH préférée de l'ensemble des mini-Yaz (moins celles de 2013 que je n'ai pas lues). Une bien belle AVH post-apo qui paraît beaucoup plus que ses 50 paragraphes.

Transmonie un peu plus longue que la précédente et qui est très efficace dans un style horreur Lovecraftien

Hissssa de Makan pour quelqu'un qui serait plus attiré par les DF. Dans le même style il y a Odyssée pour un Jib Jib qui, je trouve, est encore un cran au-dessus mais là c'est sur Créatures de Titan de Scriptarium, ce n'est plus du Litteraction).

J'ai volontairement choisi des AVH assez courtes, ça donne l'impression d'avancer rapidement dans cet océan d'AVH lorsqu'on s'y retrouve immergé au début et dans des univers différents (SF post apo, horreur, fantasy) pour qu'il y en ait pour tous les goûts.

Pour aller plus loin, j'orienterais vers la trilogie de la Gloire Posthume, Y, Dune (euh pardon Oui-Oui ^^), des oeuvres plus fournies ou aux règles plus complexes que les 3 premières citées.

A noter  certaines AVH de litteraction que j'aurais pu conseiller ont depuis été éditées et sont donc sorties de ma sélection car elles sont devenues des LDVELH officiels (Neige d'Automne, La Malédiction des Baskerville...).
#15
A mon arrivée dans la communauté je me souviens de la claque que je me suis prise avec Au Cœur d'un Cercle d'Eau et de Sable.
C'est frais, rapide et très bien écrit. Il y a même une sensualité qui tranche avec les ldvelh. Donc pour une première AVH, ça peut laisser des traces et donner envie de poursuivre l'initiation.




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)