Sondage : Comment utiliser un objet ? (voir message #1)
Ce sondage est fermé.
« Spoiler & confiance »
33.33%
2 33.33%
« Mystère & confiance »
16.67%
1 16.67%
« Mystère & défiance »
0%
0 0%
« Initiative & défiance »
50.00%
3 50.00%
Total 6 vote(s) 100%
* Vous avez voté pour cette proposition. [Voir les résultats]

Gestion de l'inventaire
#1
Le numérique c’est pratique pour l’auteur qui y cache ses mécanismes, et ça offre du confort au lecteur. Mais pour le lecteur, comment revenir en arrière, feuilleter le livre, tricher, décortiquer la mécanique pour trouver la meilleure voie, bref, tout ce qui nous fait aimer les ldvelh ?
 
Bien décidé à rester dorénavant sur papier, et à faire du jeu autant que de la lecture, je réfléchis à une prochaine AVH orientée jeu mais pas trop lourde quant aux mécanismes. Le premier truc auquel on pense, c’est la gestion des objets. Je commence donc par là.
 
Pour savoir si le héros pense à utiliser un objet – ici une loupe – on peut lui demander de plusieurs façons. Celles-ci impliquent parfois que le texte demande au lecteur de noter des indications dans sa FA.
 
Solution 1 « Spoiler & confiance »
Découverte : Vous trouvez une loupe. Notez « loupe » dans votre FA.
Utilisation : Un rayon lumineux éclaire le grenier. Si vous avez une loupe et que vous souhaitez l’utiliser, rendez-vous au 123. Si vous n’en avez pas, rendez-vous au 13.
 
Solution 2 « Mystère & confiance »
Découverte : Vous trouvez une loupe. Notez « loupe LPE » dans votre FA.
Utilisation : Un rayon lumineux éclaire le grenier. Si vous avez l’objet LPE et que vous souhaitez l’utiliser, rendez-vous au 123. Si vous ne l’avez pas, rendez-vous au 13.
 
Solution 3 « Mystère & défiance »
Découverte : Vous trouvez une loupe. Notez « loupe LPE 110 » dans votre FA.
Utilisation : Un rayon lumineux éclaire le grenier. Si vous avez l’objet LPE et que vous souhaitez l’utiliser, ajoutez son code au paragraphe actuel et rendez-vous au paragraphe correspondant. Si vous ne l’avez pas, rendez-vous au 13.
 
Solution 4 « Initiative & défiance »
Découverte : Vous trouvez une loupe. Notez « loupe +110 rayon lumineux » dans votre FA. Vous pourrez l’utiliser dès que vous rencontrerez l'expression « rayon lumineux » en ajoutant 110 au paragraphe en cours.
Utilisation : Un rayon lumineux éclaire le grenier. Rendez-vous au 13.
 
En tant que lecteur/joueur, qu’est-ce qui vous plaît le plus (saoule le moins) comme procédé ?

EDIT : Le sondage vaut pour l'utilisation la plus courante des objets. Pour les passages méga importants, la solution 4 paraît indispensable.
Répondre
#2
Sans la moindre hésitation la dernière. L'énorme avantage c'est que c'est le seul cas où on ne met pas la puce à l'oreille du lecteur. Et en plus on rend le joueur actif (attentif). Que demander de mieux?
J'ai d'ailleurs utilisé un procédé similaire dans un de mes projets d'AVH non aboutit. Je ne vais pas dire la phrase (dès fois qu'un miracle ait lieu et que je la termine un jour Rolleyes ) Mais voici l'idée: on a un choix qui dit "si vous décidez de reprendre le flambeau et poursuivre la quête de feu le chevalier blanc, rendez-vous au 2. Or, auparavant on peut avoir lu un paragraphe qui dit "si à un moment dans le texte on vous propose de reprendre le flambeau, allez au 3 au lieu du paragraphe qui sera affiché" (ou en variante ajoutez 10 au numéro affiché). Ainsi le lecteur qui n'a pas lu le passage spécial n'a aucun moyen de savoir qu'il existe un autre numéro de renvoi, qui conduira à des événement différents.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#3
Idem pour moi, en supposant qu'il s'agisse de quelque chose d'indispensable.
Répondre
#4
Merci pour ces réponses. J'aime aussi la solution 4 à condition qu'elle ne soit pas systématique mais réservée aux objets / passages importants (comme le dit Linflas). Pour une utilisation plus courante (pour une voie apportant un bonus par exemple) vous referiez ce choix de solution ?
Je vais le préciser dans mon premier message.
Répondre
#5
La 3 pour moi n'a pas d'avantage sur la 2. Cela rajoute une contrainte supplémentaire pour le lecteur sans lui apporter un quelconque avantage (« l'empêcher de tricher » n'est pas un atout – insultant pour ceux qui ne trichent pas naturellement, inutile pour ceux qui tricheront de toute façon et se débrouilleront toujours).

Sinon, il n'y a pas de bonne réponse dans l'absolu selon moi. Tout dépend ce que tu veux faire.

La 2 est le compromis le plus classique je dirais. Spoiler faible (même si existant), effort minimal demandé au lecteur.

La 4 a des avantages évidents (aucun spoiler) et des défauts tout aussi évidents (effort d'attention fort demandé au lecteur, aucun indice tant que l'objet n'est pas trouvé... du moins par les mécaniques, rien n'empêchant d'en mettre dans la narration).

Quant à la 1, il est possible d'en défendre l'usage de la solution 1 dans certaines situations précises.

Je citerai ainsi l'exemple d'Aeria Gloris, un bonus très intéressant mais presque introuvable du Pensionnat des Ombres dont l'existence est suggérée uniquement parce que il compte pour un nombre de points absurdement élevé lors du décompte final.

Dans ce cas, le texte utilise volontairement les « failles » du système de jeu pour suggérer des possibilités supplémentaires.

C'est anecdotique, mais toujours intéressant à noter.
Répondre
#6
Si c'est pour l'utilisation courante d'objet, je ne peux pas annuler mon vote, mais je dirais plutôt la 1.

Sinon un autre truc plus "à l'ancienne" pour un objet important :

Découverte : Vous trouvez une loupe sur laquelle est gravée le nombre 110. Notez-la dans votre FA.
Utilisation : Un rayon lumineux éclaire le grenier. Si vous avez l’objet adéquat et que vous souhaitez l’utiliser, rendez-vous au numéro gravé dessus. Si vous ne l’avez pas, rendez-vous au 13.
Répondre
#7
Merci Skarn ! Et oui, on en revient à cet effort demandé au lecteur dont la volonté est très variable.

(27/07/2016, 22:12)Skarn a écrit : La 3 pour moi n'a pas d'avantage sur la 2. Cela rajoute une contrainte supplémentaire pour le lecteur sans lui apporter un quelconque avantage (« l'empêcher de tricher » n'est pas un atout – insultant pour ceux qui ne trichent pas naturellement, inutile pour ceux qui tricheront de toute façon et se débrouilleront toujours).
Super que tu en parles. C'est vraiment le truc qui me questionne. Personnellement ça me galvanise en tant que lecteur d'utiliser ce genre de code car je me dis que je réussis là où les tricheurs échouent. Je prends ça comme une récompense pour la découverte de l'objet. Mais c'est vrai qu'un tricheur y arrive toujours finalement, mais moins aisément. Rien de négatif pour "tricheur", hein ! Pour la Créature venue du chaos, j'ai tenté de tricher, en vain, avant de tout reprendre en faisant un graphe.

Empêcher de tricher, ça veut dire quoi ? C'est bloquer le lecteur impatient au prétexte qu'il va se gâcher la lecture. D'un côté ça part d'un bon sentiment, d'un autre c'est intrusif.
> Donc là je dirai solution 2 par rapport à 1 pour éviter le spoiler. C'est marrant, il y a quelques années j'aurais dit 3 sans hésiter.

Mais il peut aussi n'y avoir que la volonté d'éviter un spoiler qui décevrait tous les types de lecteurs.
> Donc solution 4 ou un code alors. Mais cette dernière solution montre qu'il y a un "truc" ; un peu moins explicite qu'avec la solution 3, mais quand même.

Donc tu as raison, ça dépend des situations.

Vos avis pour l'instant me font exclure la 3 quelle que soit la situation. La solution 2 vous parait bien alors pour l'usage le plus courant ? Ça ne ferait pas trop bizarre de donner un code à un objet ? Skarn dit que c'est classique mais je l'ai rarement vu pour un objet.
Répondre
#8
Je sais pas, j'ai l'impression que les méthodes 1 et 2 se valent... 

La méthode 3 paraît un peu chargée dans sa formulation.

La 4 est très subtile puisqu'il faut avoir conscience de son existence pour accéder au "bon" paragraphe. Son inconvénient est de bloquer un mot du vocabulaire pour l'associer à un paragraphe.

Je dirais plutôt la méthode 4 mais avec une variante. On peut associer l'objet avec une suite de mots, comme par exemple : "un rayon lumineux", ce qui permettrait d'éviter un accident en employant involontairement le mot "rayon".

Ou alors, tu peux faire une variante de la méthode 3 et 4.
ex: Vous récupérez une loupe. 
Elle vous permettra, lorsque vous lirez "un rayon lumineux", d'ajouter 15 au numéro du paragraphe lu et de vous rendre au paragraphe correspondant.
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
Répondre
#9
@ Linflas La 1 pour toi alors ? Je note. Tu peux revoter je crois, j'ai laissé la possibilité. La solution que tu proposes correspond un peu à la 3, où on ne fait pas confiance au lecteur. Toi ça ne te gêne pas ? Je demande au cas par cas car c'est très personnel comme avis !
Répondre
#10
@ Namron : ton mix est plus léger. Merci ! En plus c'est quelque chose qu'on rencontre plus souvent dans les avh ou ldvelh, donc de plus habituel pour le lecteur.

EDIT : dans la 2 le lecteur qui n'a pas la loupe ne sait pas que LPE est une loupe. Bon... LPE c'est un peu trop explicite Confus , c'était un exemple.
EDIT 2 : je viens de relire ma solution 4 : je me suis planté, il faut forcément le code ! Merci Namron. Pfiou, chui fatigué... Je change.
Répondre
#11
(27/07/2016, 22:49)Shamutanti a écrit : @ Namron : ton mix est plus léger. Merci ! En plus c'est quelque chose qu'on rencontre plus souvent dans les avh ou ldvelh, donc de plus habituel pour le lecteur.

EDIT : dans la 2 le lecteur qui n'a pas la loupe ne sait pas que LPE est une loupe. Bon... LPE c'est un peu trop explicite Confus , c'était un exemple.

D'accord, je viens de comprendre en effet. 
Oui LPE c'était pour l'exemple, bien entendu ^^

Pour parler de systèmes anti-triche, pour être honnête je n'ai jamais supporté les énigmes à base de message codé. Avec l'âge j'augmente un peu ma patience, mais elle se limite très vite à 15 minutes suivi d'un : "mais quel est donc la logique de ce ****** de m***** b****", et alors je parcours les pages à la recherche du paragraphe gagnant.

Là où je tolère la méthode 4, c'est que la clé du système est un objet, et donc un élément qui peut se trouver en explorant des pistes. Ce n'est pas un code random indéchiffrable à la machine Enigma. (loul) Big Grin
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
Répondre
#12
Le 3 je déteste (ça me rappelle trop la nullité des DF lol)
Le 2 c'est bien nul aussi (autant utiliser un code qui n'a aucun rapport avec l'objet, mais comme on a l'objet, je vois pas l'intérêt de compliquer la chose en multipliant les informations pour le lecteur-joueur).

Reste le 1 et le 4. Pour l'utilisation standard, le 1 est parfait.

Le 4 est à réserver pour les objets qui vont générer des conséquences spéciales (une victoire optimale, un objet surpuissant..) car le code cache l'arborescence, ça rajoute un peu de piment au jeu.

Donc 1 pour moi...
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#13
Tout comme Caithness, 1 et 4 pourquoi pas en certaines occasions importantes. J'aime la fluidité donc pour les objets courants, le bon 1 traditionnel à toujours ma faveur.
Répondre
#14
Merci à vous deux ! Remplacer la 2 par un code et ne plus le traiter comme un objet. J'y réfléchis... Ca m'embête que l'objet soit alors absent de l'inventaire.

Donc prioritairement la solution 1. Si vraiment faut cacher un spoiler, au pire, la 2, mais a petite dose. Pour les passages "clé" la solution 4.
Répondre
#15
Pour ma part, j'aime bien la 2. Le côté "triche" de toute façon est l'affaire du lecteur. On peut même dire que c'est une façon de jouer et que si quelqu'un éprouve du plaisir à effectuer l'aventure par ce biais, bah ! Chacun fait bien comme il veut.

Je préfère la 2 à la 1 simplement pour le fait qu'on ne dévoile pas de manière explicite l'objet/l'indice/la piste. D'ailleurs, à la place de la LPE dans ton exemple, on pourrait partir sur quelque chose d'encore plus neutre. Dans une AVH d'enquête par exemple, celui qui veut jouer dans les règles de l'art sera forcément influencé si on nomme un indice qu'il ne possède pas. Il saura qu'il est passé à côté de quelque chose et sa simple évocation pourra lui faire changer sont point de vue. Une sorte de SPOIL en fait. C'est plutôt dans ce sens que je vois cette solution. Pas pour lutter contre la "triche" mais pour éviter de donner des informations à un lecteur qui veut s'en sortir par lui même.

Il est vrai que la 4 est très séduisante et pousse encore ce raisonnement plus loin.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)