Projet collectif
#1
Cela fait un moment que l'on en a pas reparlé, Gwalchmei en a fait mention ailleurs, alors je relance une discussion, voir si cette fois-ci cela remotive les esprits. 

Deux projets collectifs ont déjà été créé sur le forum, d'une taille titanesque, mais on peut faire beaucoup plus light ce sera moins intimidant.

Je donne des chiffres au pifomètre : mais entre 3 et 6 auteurs qui écrivent entre 50 et 100 §, ça peut être sympa.
L'intérêt c'est surtout de prendre plaisir à faire un truc bien, et de trouver une astuce pour que cela prenne pas trop de temps. Et pas besoin de faire un roman avec votre partie comme certains avait fait dans le Daleth.
L'important, c'est que le projet puisse s'adapter à tout le monde. Le mieux serait donc comme dans le marais aux scorpions, un seul univers qui ne varie pas trop géographiquement, de manière à ce que après l'intro chacun ne soit pas obligé de poser les bases ou d'inventer un univers ou une zone, ce qui prend du temps. 
Et pour des auteurs inexpérimentés, je peux prendre le temps de le bosser avec eux, j'aime bien travailler en coopération.

Il suffit juste de se trouver une idée à la con, de surtout ne pas faire un truc colossale qui n'aboutira que sur un mastodonte imbuvable de type Daleth, ou sur des projets inaboutis comme la suite à la grande menace des robots.

Vous prenez tous les films ou bouquins à genre, jeux vidéos ou ldvelh que vous avez adoré, et vous vous demandez si cela peut donner lieu à une avh commune.

Pour prendre un exemple, je balance les premières idées qui me sont venues ces derniers mois :

-  Comme Ashimbabbar en parlait dans sa critique du livre sur les démons de Hand. voilà une bonne idée de base. L'histoire d'un prêtre, d'un aventurier ou d'un mec de base qui vit dans un monde qui tout-à-coup bascule dans l'apocalypse : attaque de démons : panique partout. Le héros doit s'en sortir et traverser des zones, chacun écrit une zone. On fait un background très simple pour ne pas brider les gens, on se définit chacun une zone et let's go.
- On parlait dans la section ciné des films de Carpenter : 1997 New-York on peu l'adapter : on prend un héros du même style et on se fait une virée urbaine, chacun choisit un quartier.
- Comme je parlais récemment de Cronenberg, moi je pense à ExistenZ, dont l'idée de base pourrait être un bon prétexte à un ldvelh.
- Je trouve ce clip très inspirant : https://www.youtube.com/watch?v=3mQiN2hqxGU. L'idée d'un mec armé qui a tué quelqu'un on ne sait pas pourquoi, qui est poursuivi par d'étranges hommes en noirs et qui fuit à travers des pays entiers parce qu'il "redoute son nouveau pouvoir", je me suis toujours dit que c'était une base terrible pour un ldvelh (pas forcément contemporain, cela peut être transféré sur du SF ou fantasy).
- j'ai eu il y a quelques temps une idée toute bête genre DF : L'oiseau. un mage spécialisé dans les oiseaux magiques a conçu un oiseau capable de détecter les gisements d'or. Mais son apprenti en a parlé à tout le monde. Résultat, un autre mage a fabriqué un appeau magique spécialement conçu pour attirer cet oiseau là. Le 1er fait appel à l'aventurier pour retrouver l'oiseau, sachant que comme dans un Indiana Jones, tout le monde veut mettre la main sur l'oiseau : le baron local, le roi, diverses guildes, enfin tout ce qui aime l'or et qui a un peu de pouvoir. (optionnellement il y avait dans mon idée de base un méchant récurrent traquant le héros qui s'appelait "la pieuvre-mime" qui avait le pouvoir de se transformer en n'importe qui après l'avoir tué, et tentait sans arrêt d'amener le joueur dans des pièges ou sur des mauvais choix, l'idée est que le joueur est troublé parce qu'il ne sait jamais s'il a affaire à la Pieuvre Mime ou pas lorsqu'il fait une rencontre).
Le but du héros est donc de retrouver la piste de l'oiseau magique dans les diverses zones du royaume.

Voilà diverses idées que j'ai pu avoir ces derniers mois.
Si vous êtes emballé, si vous en avez, allez-y.
#2
C'est une idée interessante. J'ai une idée de LDVH sur lequel le projet pourrait s'appuyer: "les mondes de l'aleph" avec une trame différente bien sur.

Chaque auteur aurait alors l'occasion de décrire son propre monde et le rendre bien plus interessant que ceux du livre.
#3
Salut ! J'aime bien l'idée du jeu de pistes avec un objet recherché par tous, dans le style de l'Oiseau. En fait j'aime bien toutes les idées soumises, mais je trouve celle-ci plus malléable, avec cet "objet" qui est capable de voyager partout, et donc beaucoup plus difficile à trouver. Il y a presque une mécanique de jeu de société avec l'appeau, et "l'espion" (la Pieuvre-mime, super nom d'ailleurs ça lui donne un côté dérangeant et mystique). L'aspect enquête et intrigue seraient prédominants puisque l'oiseau peut se balader partout (ou bien a-t-il été capturé par quelqu'un ?), on ne sait pas forcément qui possède l'appeau magique, et on se méfie de tout à cause de l'espion.

Après, au niveau de l'univers je pense qu'un vote parmi les volontaires serait de rigueur.
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
#4
L'idée d'un nouveau projet collectif me paraît très bonne. J'ai quelques suggestions :

- Il faudrait sans doute s'inspirer de la structure modulaire du Marais II : un ensemble de lieux à travers lesquels le héros peut se déplacer, présentant chacun une mini-aventure. Les modules devraient être presque totalement indépendants les uns des autres ; de cette façon, lorsqu'un auteur se désistera ou qu'un autre se rajoutera, ça ne sera pas trop compliqué à gérer.

- Le scénario devrait être simple. Rien n'empêche l'arrière-plan de l'histoire d'être élaboré, mais ce que le héros doit accomplir au cours de l'histoire devrait être clairement défini dès le départ et sans rien de compliqué (du genre "Récupérez les objets X, Y et Z" ou "Rendez-vous à un lieu D après être passé par un lieu B et un lieu C"). Rien n'empêche bien sûr, comme dans le Marais II, qu'il y ait plusieurs buts possibles. Les deux qualités principales que devrait à mon avis avoir le scénario sont : (1) inciter le plus possible à l'exploration et (2) laisser la part belle aux mini-aventures auxquelles le joueur va se trouver confronté.

- Pour donner à l'aventure un rythme vif et ne pas décourager les auteurs et lecteurs potentiels, je suggère de fixer des limites assez strictes à la taille d'un module. Par exemple, un maximum de 30 paragraphes et de 10.000 mots. Rien n'empêcherait bien sûr un auteur d'écrire plusieurs modules.

- Il faut impérativement un ou des chefs de projet (et je ne me propose pas, car je n'ai absolument pas les qualités requises). Sans cela, un projet collectif ne peut aller que dans le mur.
#5
Je me propose ! J'ai jamais vraiment organisé de choses pareilles, mais bon, ça me fait plaisir et puis j'ai envie de participer à un truc collectif. 

Donc si accepté, je me collerai un emploi du temps fixe dédié au projet  Wink , et j'organiserai des sessions (forum ou live) pour se mettre d'accord sur le thème et les grands axes/éléments majeurs du récit.
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
#6
J'aime l'idée de l'oiseau magique. Pour donner un intérêt aux modules, il faut effectivement des objets, codes, indices à obtenir.
La limite de 30 paragraphes me paraît indispensable pour que chacun puisse participer et que l'ensemble ne soit pas indigeste pour le lecteur.
Il faut aussi que les auteurs puissent s'amuser en écrivant, sans que ça devienne un délire entre initiés. Il faut que ca reste sérieux pour préserver l'immersion du lecteur. L'originalité et la simplicité sont déjà un bon moyen de s'amuser lors de la conception.
#7
J'attends d'en savoir plus avant de voir si j'y participe ou pas. par contre, je préférerais une trame un peu plus élaborée qu'un scénario simpliste.En tout cas, si j'y participe, la présence d'un relecteur en ce qui concerne ma partie est indispensable.
#8
Une idée intéressante ! Sur les mécaniques de jeu je n'ai pas beaucoup d'idées. Sur les thèmes, je peux citer deux univers qui m'intéressent bien:
-Nausicaa le vallée du vent de Miyazaki;
-La caste des métabarons de Jodorowsky
Mais en même temps ça ne m'inspire pas d'idée d'AVH.
Par contre une AVH science-fiction ça serait bien, avec chacun qui décrirait une planète visitée par exemple (une adaptation de Valérian ?)
#9
Une chose à ajouter, pour ceux qui n'ont pas vécu l'expérience « Daleth », je vais développer. L'idée de dire : « chaque auteur invente sa planète, son monde, son univers », c'est séduisant mais ça ne marchera pas. Parce que cela signifie du 50 § minimum par zone, avec de longs pavés où l'auteur introduit son monde (vu que c'est nouveau à chaque fois), cela demande plus d'investissement aux auteurs et du coup ils prendront bcp moins bien que l'on change quoi que ce soit à ce qu'ils font vu que c'est « leur » monde, et du coup ce n'est plus un projet en commun, c'est chacun dans son coin qui bosse sur sa partie et peu de communication entre les gens. Sans compter qu'après évidemment, chacun compare son monde aux autres pour voir lesquelles sont les meileurs. Tout cela va à l'encontre de l'idée même de projet collectif.

Donc pour moi, chacun invente un monde, ça c'est déjà le concept du yaz et de litteraction en général.
Il faut donc que toute l'aventure se passe dans un seul monde.

Et effectivement, le séparer en plein de petits modules avec un nombre de § max, ça peut être bien, en tout cas c'est ce qui a été fait avec le retour au marais aux scorpions (1er avh collectif à avoir abouti, en 2007), et jetez-y un coup d'oeil, c'est une réussite à tout point de vue ! Donc autant s'inspirer de ce qui a marché !
#10
(suite au message précédent)

Je pense comme Outremer qu'il faut une histoire simple, de manière justement à ce que chacun puisse après amener de l'originalité et de la complexité à l'intérieur de sa zone sans que cela impacte gravement sur tout le reste.

Donc je continue mon raisonnement, vu que l'argument doit être simple à la base, dans ce cas c'est un univers plutôt qu'une intrigue qu'il faut proposer pour vraiment commencer par le bon bout.

L'idée de L'oiseau, qui semble vous intéresser, en fait, c'est une version de l'argument de base classique du polar américain. Un mallette rempli de diamants, bijoux, dollars, preuves accablantes, documents comptables, brevets se balade dans la nature et la police, un détective malveillant, des malfrats, etc etc... tout le monde est sur le coup et se tire dans les pattes pour retrouver l'objet. Et le héros est un sympathique trouffion qui se retrouve pris dans une histoire qui le dépasse. C'est une idée à la con, mais suffisante. Sauf que là, c'est un oiseau qui détecte les gisements d'or.

Donc pour l'instant, je dirais qu'il faudrait plutôt faire des propositions de monde, d'univers pour l'aventure. Cela pet venir de n'importe quel format.

Pour l'instant, il n'y a que gynogege qui en a proposé deux : moi j'aime bien Les Méta-barons et Nausicaa à la fois (mais le 2e est peut-être plus facile quand même)

Je sais qu'il y en a beaucoup qui aime l'univers de Sorcellerie! par exemple. Moi je n'y connais rien, mais j'ai pu que sur ce forum ça parlait aux gens.
#11
(suite aux deux messages précédents)

Tiens, une idée rigolote d'univers qui vient de me passer par l'esprit : une avh qui s'appuie sur la mythologie irlandaise (et celtique pour élargir).
Les druides, les clans, les léprechaums, les banshees, les fées, les lutins, les cerces de pierre, les puits, les arc-en-ciel, les bardes, les devins, Jack o'lantern, les dieux et leur Sidh, l'aubépine, le puca, les dolmens, les îles merveilleuses du nord, les elfes, les grands espaces, les landes, les forêts, les lacs magiques, le mondes des morts, les fêtes des saisons et celle de la samain, le rapport constant à la nature...
Je peux vous assurer que la mythologie irlandaise, quand on met le nez dedans c'est un truc génial, parce que c'est très très vaste, complet, et un mythologie qui ne se prend pas trop au sérieux (on sent que ce sont des histoires à raconter bourré au pub à 4h du mat').
Tout cela pour dire que cela pourrait faire un bon thème de fond pour une avh.
#12
le brainstorming, c'est bien ; un projet, c'est bien.
+sérieusement : quid du responsable du projet ? (sinon, ce truc ne passera JAMAIS les 10% d'avancement).
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
#13
Pour l'intrigue --> Donc l'idée de l'Oiseau magique semble persister... pour ma part c'est le meilleur système qu'on puisse avoir pour réunir des éléments communs et forger nos propres sous-intrigues dans chacun de nos écrits. Après ce n'est pas nécessairement un "oiseau", ça peut être autre chose et se dérouler dans n'importe quel univers...


Pour l'univers --> J'aime bien les univers proposés (Nausicaa, Méta Barons, les autres aussi...) par contre je ne suis pas sûr de me sentir à l'aise car travailler dans un univers qui existe déjà requiert de bien le connaître, et le truc c'est que je suis amateur (j'ai vu/lu ces oeuvres) mais je serais capable de me planter dans les lieux ou personnages existants. Et si moi (ou un autre auteur) ne se sent pas à l'aise dans son écriture, ça va le bloquer. Et imaginez la réaction des lecteurs fan de Nausicaa ou de (au pif) Star Wars, si on charcute leur univers. Allez par exemple, je rajoute la Terre dans Star Wars parce que je n'y connais pas assez pour savoir que ça se déroule dans "une galaxie lointaine"... ben je vais me faire lyncher LOL Le mieux je pense serait de travailler une base commune, plus vague et plus facilement interprétable... déjà les mythes celtes et une approche légère sur le "drama" me semblent correct. Après pourquoi traiter les mythes ? Il y a certainement d'autres horizons à explorer (ça peut se faire très simplement, rassurez-vous).

Pour l'époque/lieu --> Si c'était du Med-Fan (ou Med-Mythologique), je verrais bien une région ; On pourrait faire aussi du Contemporain-Mythologique, un peu le genre d'histoires qu'on voit dans la série Charmed (désolé c'est la première réf. qui me vient à l'esprit), et dans ce cas ça me dérangerai pas de faire voyager le lecteur dans différents pays ; Si c'était de la S.F, je verrais bien une mégapole.

Pour la longueur des paragraphes --> 50§ à 100§. En-dessous de ce seuil je trouve que ça ne suffit pas, mais je ne suis pas une référence pour en juger avec certitude.

Qui se propose en chef de projet --> Ben moi ?  Tongue Si vous êtes d'accord, on se créé un topic consacré à la mise en place du projet.
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
#14
(04/04/2016, 08:03)Namron le Barbu a écrit : Qui se propose en chef de projet --> Ben moi ?  Tongue Si vous êtes d'accord, on se créé un topic consacré à la mise en place du projet.
Si tu es vraiment partant, dis-le moi, je créerai une section spéciale que tu pourras modérer. Mais fait, gaffe, parce que tu t'engage sur du long terme (1 an mini) avec forcement un léger impact sur l'Organisation de tes loisirs irl Mrgreen
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
#15
Juste je pense qu'il faut déjà avancer dans la définition du projet avant de faire un appel à chef de projet. Que quelqu'un prenne en place l'organisation de la réflexion me semble une bonne idée (en créant un topic par exemple). Après, tant qu'on n'a pas défini le projet il faut que ça reste suffisamment libre pour que les membres s'approprient le projet, quitte à ce que ça paraisse un peu bordellique.
Après, une fois les grandes lignes clarifiées, il faut un chef de projet ça c'est clair ! Et si on a déjà un candidat c'est super.




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)