L'épopée du moine guerrier T1 (PileouFace)
#1
Ma toute première réaction à cette AVH a été la suivante :

Show ContentSpoiler:


Bref, ma première tentative a été courte. La deuxième a duré un peu plus longtemps, mais je suis mort contre un adversaire invincible (il fallait que je tienne 2 assauts ; manque de bol, il ne me restait plus que deux points de vie). J'imagine que j'étais encore bien loin de la fin !

Il va me falloir davantage de tentatives pour me faire une opinion définitive, mais mon impression est pour l'instant partagée.

D'un côté, il y a un style sympathique, de la verve et de l'humour. On joue un héros assez original et les personnages que l'on rencontre le sont également. De manière générale, les situations dans lesquelles on se retrouve sont souvent inhabituelles pour une aventure d'heroic fantasy.

De l'autre côté, il y a le système de combat DF, qui est notoirement déséquilibré et peu palpitant. Il y a une liberté de choix peut-être un peu limitée : beaucoup de renvois sont déterminés uniquement par un jet de dé ou par le talent dont on dispose.

Ce qui m'a le plus ennuyé, cependant, c'est l'impression d'être, en incarnant ce personnage, plus le dindon de la farce que le héros de l'histoire. Peut-être que ça change si on progresse davantage dans l'aventure, mais le parcours que j'ai suivi comprenait tout de même un certain nombre de mésaventures humiliantes pour le moinillon.

Show ContentSpoiler:


Je ne veux pas dire que le héros d'une histoire devrait être miraculeusement immunisé aux situations ridicules, mais je trouve personnellement (sauf peut-être dans une AVH totalement parodique) qu'il y a un risque de faire décrocher le lecteur au-delà d'une certaine limite.

De façon complémentaire, les nombreuses petites pertes de points de vie alors qu'on ne fait rien d'autre que suivre le chemin normal (parce qu'on a attrapé un coup de soleil, parce que le terrain est caillouteux...) sont un peu frustrantes.
Répondre
#2
Du positif au niveau du fond et des idées dans cette AVH et du négatif au niveau de la forme en général.

Commençons par le positif, le récit en forme d'hommage parodique est distrayant et de nombreuses références à nos livres-jeux sont présentes. Mais pas seulement aux livres-jeux, d'autres sont également présentes
Show ContentSpoiler:
.
Les illustrations sont de bonne qualité, quelques-unes supplémentaires seraient les bienvenues mais c'est peut-être prévu.
le style est fluide et ça se lit bien, par contre un gros problème au niveau de l'orthographe sur les "er" et "ez", peut-être à cause d'un manque de relecture car parfois ils sont bien utilisés et d'autres fois non.
le point le plus attrayant à mon goût est la noirceur mais encore faut-il se laisser tenter par ce côté
Show ContentSpoiler:

Maintenant les points négatifs qui sont principalement liés à la structure de l'AVH en elle-même. En effet, très peu de choix s'offrent à nous, la plupart sont régis par le hasard ou le talent que l'on possède. J'aime beaucoup les talents et autres capacités dans les livres-jeux en général et les tests de hasard ne me dérangent pas et apportent même un peu de nouveauté dans les relectures mais le manque de choix qui les accompagnent rendent l'aventure un peu dirigiste.
Les capacités sont sous-exploitées également mais l'aventure est courte, ce qui rejoint ce que j'ai dit plus haut, plus de choix aurait conduit à plus de lieux explorés et donc plus de paragraphes où faire parler ton imagination par ailleurs débridée en terme de références, hommages, humour noir ou pas...

Les paragraphes ne sont pas mélangés également mais l'affichage en 1 page atténue ce problème. L'utilisation d'ADVELH pour les prochains tomes devrait corriger cela.

Autre mauvaise surprise :
Show ContentSpoiler:

petits soucis relevés également :
au 1 tu as inversé les deux renvois, si on mange on devrait se rendre au 2 et non au 3 et inversement
au 36 : En comptant vos affaires, vous constatez que rien n’a été volé, et qu’une flute taillée dans un tibia. euh il n'y a que moi ou ça ne veut rien dire??
au 91 : il manque un lien, j'ai supposé que cela menait au 94

un peu plus embêtant car bloquant :
Show ContentSpoiler:

J'espère que tu ne me tiendras pas rigueur de cet inventaire de défauts et globalement j'ai passé un très bon moment (bien qu'un peu court) à faire cette AVH. Les points noirs sont principalement liés au style délicat qu'est la confection de la structure de l'AVH et c'est beaucoup plus facile à améliorer avec de la pratique qu'un manque d'imagination, un défaut de style ou une orthographe défaillante par exemple.Ce sont des pistes pour améliorer la suite, car je compte bien lire le volume suivant des aventures du moine-guerrier!

(d'autant plus que tout semble fait pour donner un liant entre les volumes
Show ContentSpoiler:
)
Répondre
#3
J'ai relevé le même bug bloquant que Bruenor (bon, en même temps, son feed a une heure, c'est normal que ce ne soit pas encore corrigé). Y'a aussi ce qui semble être une inversion dans les renvois du premier paragraphe (même si c'est un non-choix en pratique).

Les règles reprises des Défis Fantastiques sont toujours aussi problématiques et laissent suggérer que l'aventure n'a pas été testée, ou alors par des gens qui trichent. Surtout avec la présence d'un adversaire disposant de 12 points d'Hab... de Force, obligatoire et derrière un mât.

Sinon... C'est très fortement linéaire, avec une faible variété de choix et le texte qui nous impose pas mal de trucs.

Au niveau de l'histoire, je suppose que cela se veut parodique... Mais c'est surtout pas très intéressant. On est baladé de clichés en clichés, ces derniers étant enrobés de noms rigolos pour tenter de les faire passer plus facilement, mais sans succès. Un petit vieux qui sort de nulle part et n'accepte de nous aider que si on résout son énigme, ça reste un poncif, qu'il s'appelle Fouras ou Zérodieu. Il y a sans doute moyen de rendre cela drôle, mais là, bof.

Bref, j'ai pas vraiment accroché, aussi bien en terme de livre qu'en terme de jeu.
Répondre
#4
Mise en page lourde (des entêtes et pieds de page inutilement pleins d'information), jeux de mots lourds, grammaire approximative. J'ai arrêté au paragraphe 3.
Répondre
#5
l'auteur dit qu'il n'arrive pas à se connecter à rdv1, et qu'il amis une 3° version en ligne
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#6
Merci d'avoir créé ce sujet, qui va me permettre de communiquer avec vous sur mon AVH, L'épopée du moine guerrier.
Tout d’abord, je tiens à signaler que tous les bugs répertoriés sont éradiqués, car L'épopée du moine guerrier a bénéficiée de solides mises à jour depuis sa première publication (un peu précipitée en raison de la date butoir du concours). Je suis particulièrement fier de la dernière version, avec ajouts de dessins (une trentaine au total), rééquilibrage de la difficulté en général, fonds sonores, dés virtuels…

@Skarn
Cela fait environ deux ans que j’ai envie d’écrire une aventure modernisant les Défis Fantastiques. Je ne suis inscrit que tout récemment ici, mais si tu suivais mes fils de discussion sur « La Taverne », tu saurais que mon projet initial ne prévoyait pas de réinventer la roue. Le lecteur se trouve volontairement en terrain connu quand il débute mon aventure, il n’a pas à lire 20 minutes de mode d’emploi. Pour moi, l’accessibilité est un élément déterminant, sans quoi le lecteur risque de ne pas aller bien loin.
On retrouve donc des règles issues des DF (avec un système de « Chance » original, car j’ai toujours détesté de savoir que j’allais être malchanceux à l’avance), et je te cite, « Un petit vieux qui sort de nulle part et n'accepte de nous aider que si on résout son énigme ». Sauf que dit comme ça, tu passes complètement à côté de mon intention. Ce petit vieux ne sort pas de nulle part, c’est une référence connue du grand public. Quand je le fais parler, tu entends sa voix chevrotante (dès que je le fais intervenir, tu trouveras un champ lexical sur la voix).
Pour les « noms rigolos », cela m’est venu très naturellement à la relecture des DF. Combien de noms ai-je trouvé complètement ratés ou ridicules alors que les auteurs se prenaient au sérieux ? Non, décidément, il vaut mieux assumer l’humour que de subir des moqueries qui cassent l’immersion.
Je te cite « On est baladé de clichés en clichés ». Etrange, car Bruenor parle au contraire de mon « imagination débridée » et Outremer évoque quant à lui « un héros assez original / et des situations souvent inhabituelles ». Comme pour le Père Fouras, je suppose que tu es passé à côté de mes intentions, et c’est bien dommage.
Voilà, j’espère que ces quelques éclairages te donnera envie de replonger dans l’aventure, même si en survolant le livre, tu t’es hélas privé de la fraicheur de l’aventure.
Répondre
#7
Pour ma part, j’ai trouvé que l’aventure ne cassait pas des briques.

Evidement, il  y a une volonté de parodier et parfois ca se révèle efficace (pas mal l’idée d’avoir repris les noms des principaux auteurs et de les intégrer dans un cimetière). Malheureusement, ce n’est pas souvent. A moins que je n’ai pas compris l’humour mais ca ne m’a pas paru très intéressant.

A noter que la succession d’évènements qui s’enchainent les uns à la suite des autres sans transition et que la forte linéarité  avec des choix limités plombe l’immersion. Parfois, le héros agit tout seul alors que le lecteur n’aurait pas fait ces choix. En plus, la façon dont on acquiert les points de noirceur est parfois injuste (les trois points acquis parce qu’on pousse le marchand à se suicider est absurde puisqu’il ne le fait pas finalement).

Quant à la difficulté, l’aventure est totalement déséquilibrée avec une habileté variant de 7 à 12 comme tous les df. Bien sur, l’auteur a souhaité se mettre en conformité avec ces règles pour que le lecteur se sente en territoire connu mais le retour du bâton est le déséquilibre dans les combats. D’autant plus qu’ils sont assez longs et  que cela fait 30 ans que l’on connait ces règles par cœur.

Je suis bloqué après l’énigme donné par Fouras. Je ne sais pas si elle est vraiment difficile ou pas. A vrai dire, je n’ai pas fait vraiment d’efforts pour chercher à la résoudre. Au final, je m’arrête ici, je n’accroche pas et je n’ai pas envie de continuer plus loin.
Répondre
#8
Précisons que j’ai fait cette AVH dans la 2° version, partant du principe que les bugs signalés dans les premières critiques y seraient corrigés. Eh bien, pas tous (cf plus loin)

Alors un héros ecclésiastique qui n’aborde ses devoirs qu’avec une saine modération + des personnages dont les noms sont des jeux de mots, hm, consistants + un système gradué de moralité… c’est le procès en plagiat qui se profile  Mrgreen  Mrgreen  Mrgreen

L’AVH se veut une parodie assumée d’où règles des DF etc.

Tels qu’ils sont décrits, les Talents sont cools, mais le Cercle Carré m’a l’air le plus utile et de loin.

Il n’y a pas beaucoup de choix, il faudrait développer plus, ne serait-ce que pour utiliser le bazar que nous nous trimbalons. Peut-être que ça sera utilisable dans les tomes suivants ?
Il y a donc peu de renouvellement, et le texte est un peu drôle quelquefois mais pas au point de vouloir le relire encore et encore. Et à quoi sert cette épée parlante qui ne parle plus après que nous l’ayons ? Notre moine pourrait au moins s’en étonner quelque peu…

Le bon point de cette AVH, c’est
Show ContentSpoiler:


Erreurs de renvois
§ 7 : le puits est au 14 pas au 18 ( 14-18… je soupçonne une association d’idées inconsciente )
§ 95 « Lancez 1 dé, si vous faites 6 allez au 97, si vous faites 4 ou plus allez au 98. » Certes.

Pour succomber à la Noirceur, j’aurais davantage vu un §666  Mrgreen Qu'est-ce que je disais, l'AVH est trop courte  Mrgreen
§38, on pourrait diminuer la quantité de Vitalité que nous feront récupérer les repas à l’avenir…
§59, c’était l’occasion de replacer le petit talent de ce monstre dans les DF
§88, quelle place prennent les 3 rations ?
§107, ça compte comme 1 combat ou comme 2 pour les mali et le bouclier ?

Il y a également une certaine quantité de fôtes
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#9
J'ai trouvé cette avh plutôt fraîche divertissante, mais sans casser trois pattes à un canard.
Déjà, j'aime beaucoup l'effort de mise en page (même si elle n'est pas parfaite, c'est un vrai plus très sympathique). Et le style est très correct.
Pour une 1ere avh, c'est pas mal mais je pense qu'en faisant des choix plus affirmés tu pourrais t'améliorer. Parce que pour moi, le problème vient surtout du côté cul entre deux chaises.

Au niveau de l'humour : parfois c'est du cartownesque/bon enfant, parfois c'est de l'humour absurde, parfois c'est du type Hara Kiri, minuit moins le quart avant Jésus Christ... Mais cela n'explore jamais vraiment au bout chaque possibilité de ces types d'humour, et du coup cela fait plus sourire qu'autre chose. Je pense qu'il faudrait choisir un répertoire que tu maîtrises et apprécie (tu as déjà des indices dans les feedbacks précédents).
De plus, un certain type d'humour très what the fuck me paraît assez difficilement compatible avec un système de règles aussi développé et pris en compte. On se pose la question plusieurs fois au sujet de tes intentions : est-ce que c'est vraiment un jeu type DF ou juste une grosse connerie ? Là, aussi je pense qu'il y a un choix à affirmer davantage.
En terme d'humour, ça fait un petit petit joueur. Les possibilités humoristiques de certains passages sont énormes, mais on passe très vite d'une séquence à l'autre mais peu sont vraiment exploitées à fond. Il faudrait peut-être moins de séquences, mais plus approfondies.

Et sinon, il y a un problème de graduation dans l'humour : commencer dès le § 1 avec la semence dans la chicorée, on se dit : "oh la, ça va aller très loin" et en fait non, cela reste sur un rythme assez similaire tout le long de l'aventure, pas de montée en puissance dans la connerie.
Répondre
#10
@Titpolo
qui se plaint de "la façon dont on acquiert les points de noirceur est parfois injuste" et qui ne comprends pas, en gros, pourquoi le héros est sanctionné alors qu'il n'a pas mené une mauvaise action jusqu’à son terme. Pour moi, la volonté de faire le mal est plus importante que faire le mal.
Par exemple, on se souvient des cobayes de l’expérience de Milgram : ils n’ont pas réellement torturé, mais ils ont cru le faire.
L'inverse est aussi valable : quand tu provoques un accident grave sans le faire exprès, mais que tu blesses quelqu'un, le mal est fait. Mais la responsabilité n'est pas la même.
La volonté, c'est se représenter un but de telle sorte que l'action s'en suive, et je précise toujours au moment de donner un choix moral le but poursuivi. Le joueur n'a aucune excuse.

J'ai déjà répondu à ashimbabbar sur La Taverne, je ne vais pas répéter ici.

@Sukumvit
Merci pour les compliments.
"est-ce que c'est vraiment un jeu type DF ou juste une grosse connerie ?"
Ni l'un ni l'autre !
Je suis parti des règles du DF, en implémentant mes propres ingrédients (système de Noirceur, Talents, Chance originale) pour l'aspect "mécaniques de jeu". Mais ce qui prime, c'est l'aventure en elle-même. Les règles sont chez moi au service de l'histoire, elles sont presque secondaires : il est tout à fait possible de tricher et finir mon aventure sans lancer un dé. ça tue le suspense, et on termine le livre hyper vite, donc je ne le conseille évidemment pas, surtout que je me suis cassé la tête à les préparer, ces règles du jeu.

"il y a un problème de graduation dans l'humour"
Je vois les choses différemment.
Si j'étais parti dans la grosse farce, comme tu as l'air de le vouloir, je prendrais le risque de perdre pas mal de lecteurs qui accrochent plutôt à un minimum de suspense. Selon moi, il faut rester dans un cadre plus ou moins sérieux : le joueur doit avoir le sentiment qu'il puisse mourir à l'issue d'un combat par exemple. Aussi, aller trop loin dans l'humour empêche de réaliser un acte héroïque par exemple, et ça tue les enjeux narratifs.
En l'état, l'AVH fait 140 paragraphes. Les reproches de linéarité seront tranchés dans la version finale qui devrait normalement faire le double, il y aura des temps de pause et plusieurs voies. Et pour ce qui est de l'humour, ce sera plus dilué, mais tout de même très présent, car j'adore dynamiter les poncifs de l'Heroic fantasy.
Mais je suis d'accord avec toi sur un point : le dosage de l'humour dans un livre, quel qu'il soit, est super dur à faire.
Répondre
#11
(16/01/2016, 17:48)PileouFace a écrit : Je suis parti des règles du DF, en implémentant mes propres ingrédients (système de Noirceur, Talents, Chance originale) pour l'aspect "mécaniques de jeu". Mais ce qui prime, c'est l'aventure en elle-même. Les règles sont chez moi au service de l'histoire, elles sont presque secondaires : il est tout à fait possible de tricher et finir mon aventure sans lancer un dé. ça tue le suspense, et on termine le livre hyper vite, donc je ne le conseille évidemment pas, surtout que je me suis cassé la tête à les préparer, ces règles du jeu.

Dans ce cas là, il y a un gros décalage entre tes intentions de base et le résultat final. J'ai peut-être tendance à voir du 2e voire du 3e degré partout, mais là franchement cela m'a tellement donné l'impression d'être une grosse farce déjantée que j'ai laissé tombé les règles au bout de 10 § pour tout prendre à la rigolade.
Quand j'ai vu l'habileté de 12 du méchant, l'énigme bloquante impossible à résoudre avec pour seul solution de tenter tous les multiples de 4, j'étais mort de rire. Mais si c'est fait au 1er degré, là il faut impérativement que tu prennes en compte ce qui as été dit dans les précédents posts au niveau de la gestion du jeu. Ce n'est pas parce que les DF faisaient du grand n'importe quoi au niveau des règles qu'il faut faire pareil par imitation. Au contraire, lire les DF est une très bonne école pour apprendre ce qu'il ne faut pas faire en terme de jeu.

Et quand tu dis que les règles sont au service de l'histoire, moi j'ai envie de te dire quelle histoire ? Parce que à part un grand n'importe quoi drôlissime et foutraque, j'ai pas lu la sensation de lire une vraie histoire en tant que telle (qui ne soit un wtf je veux dire).

Suite à ton MP, pour la mise en page, moi je suis visuellement (et même littérairement) un baroque donc j'aime ce style complètement surchargé. Mais je mettais juste de limites sur le fait que la mode en ce moment est au contraire au minimalisme. Donc du coup tu risques d'en rebuter certains, c'est surtout cela. Mais moi je suis totalement fan (même si dans mes propres aventures je m garderai bien de ce genre de prise de risque)
Répondre
#12
On peut faire du baroque et rester lisible. Avoir un pied de page qui change, avec autant de texte. Idem pour l'en-tête qui pollue lorsqu'un paragraphe se poursuit sur la page suivante.
Répondre
#13
Cela dit, tu as l'intelligence de ne pas utiliser le format A4, le pire qu'il soit pour lire sur écran.
Répondre
#14
@Linflas
Pour moi qui suit habitué à cette mise en page, je ne voyais pas ce qui te dérangeait. Voilà, là c'est un peu plus concret. Je vais adoucir le côté "invasif" tout en restant dans l'aspect "grimoire baroque".

@Sukumvit
"j'ai laissé tombé les règles au bout de 10 § pour tout prendre à la rigolade."
Le joueur est libre de tricher quand cela lui chante.

"il faut impérativement que tu prennes en compte ce qui as été dit"
Depuis le début, je suis à votre écoute et les mises à jour ont pour but de m'adapter au public : faire une AVH pour soi, c'est bien, qu'elle puisse être jouable par d'autres, c'est mieux ! Je travaille sur les règles, en m'inspirant du travail de Vic sur "la Taverne". Mais comme c'est un changement en profondeur, cela va demander du temps.

"j'ai pas lu la sensation de lire une vraie histoire en tant que telle"
Il faut considérer que la version finale de l'AVH sera plus dense, de l'ordre du double de paragraphes. C'est comme se trouver au cœur du réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, ou être à 150 kilomètres : l'exposition à la radiation n'est pas la même. Pour l'instant, c'est gag sur gag, mais l'humour sera plus dilué, et la progression narrative mieux mise en avant.
Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de nouveaux gags pires que ceux déjà présents, ha ha !
Répondre
#15
Mise à jour :
-nouvelle couverture en couleur
-textes entourant la page moins envahissant
-changement global des règles du jeu (merci Vik)
-traque des fautes d'orthographe (mais il peut en rester quelques unes).

et voilà
Litteraction
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)