la mouise
#1
Voici ma dernière critique pour ce concours (je l'ai ai toutes lues).

S'il ne devait y avoir qu'un mot, ce serait : original. Et ceci que ce soit dans l'introduction, dans le contenu et même dans la fin. On prend plaisir à se balader et les choix sont très nombreux. Le thème de la déchéance est respectée même s'il faut prendre du recul sur la bonne fin pour comprendre (le grand père est très malade ce qui est un signe de déchéance). Sur le reste, les pfa suffisent à le remarquer.

Il y a quand même deux points noirs:
-La difficulté: il faut récolter une tonne d'objets pour arriver jusqu'au bout, des codes obligatoires,...Bref j'ai fini par arrêter de jouer à la loyale.
-Le réalisme sur la fin : je trouve étonnant que le grand père soit trés malade alors qu'il n'a fait que vouloir se divertir pour éviter d'écouter les informations déprimantes. A moins que ce ne soit que sa fille qui fait la remarque à ses enfants mais dans ce cas, le thème de la déchéance manque sur cette chute).

Ca reste quand même une bonne aventure agréable à lire.
Répondre
#2
Yo, je suis actuellement en train de lire cet AVH un peu déroutante, je dois l'avouer ^^ mais on ne peut pas cacher qu'elle est très originale.

Je viens de trouver un quack sur le paragraphe 42, où il manque un bout de phrase.

[EDIT] Bon... c'est compliqué, mais voici mon avis sur cette oeuvre :

Tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai adoré cette aventure, que j'ai trouvé trop touchante au début et à la fin, et le scenario est très original... en revanche, j'ai eu beaucoup de mal avec le déroulement de l'histoire.

Je pense que c'est dû à deux facteurs : d'abord la profusion de choix à chaque paragraphe avec un effort constant demandé au lecteur de se souvenir de ce qu'il a fait, et une prise de note de chacun de ses choix semble obligatoire sous peine de se perdre dans la narration. On se perd littéralement dans les péripéties, pour exemple j'étais dans les bois et j'ai atteri dans une voiture (wtf?)... Ou alors... c'est une démarche volontaire de l'auteur et dans ce cas, je dis bravo (Si le papy débloque, serait-ce à cause de la maladie qui affecte directement le gameplay ?).

Ensuite, j'ai été confus par la gestion des objets à posséder + ceux à fabriquer pour continuer l'aventure... je sais que j'ai fait quelque chose de similaire dans mon AVH mais ici je trouve que ça manque de spontanéité dans le choix possible, et ça brise un peu l'action.

J'ai bien aimé qu'on soit obligé de chercher à droite et à gauche des informations utiles et des pistes pour guider nos prochaines actions.

D'ailleurs à ce sujet, j'ai noté un truc bizarre : au paragraphe 31, on nous dit que lorsqu'on émettra des ondes radio on devra alors avancer de 5 paragraphes. Hors, j'ai essayé mais il me semble que les résultats obtenus ne faisaient aucun sens...

Nan, en fait je me suis vraiment perdu dans le fil, et plusieurs fois, du coup j'ai tenté tant bien que mal de rejoindre un paragraphe qui faisait sens et j'ai pu découvrir la fin.

Bon, maintenant je vais quand même parler des points positifs de l'aventure :

Les enfants. Je les ai trouvé un peu "space" mais ils étaient haut en couleurs et j'ai adoré cette compagnie.

La fin. La dernière phrase était assez bien trouvée.

La dyslexie du héros m'a fait rager, mais dans le sens positif du terme.

L'approche survivaliste de l'aventure. Ok, j'ai pas aimé la gestion d'objet, mais je pense que dans un autre contexte ça serait passé comme une lettre à la poste. Peut-être pour une aventure plus étoffée et plus longue. En tout cas c'est pas souvent qu'on demande au héros de fabriquer un filtre à eau ou un moulin pour avoir de l'électricité... ceci étant je trouve que l'idée colle parfaitement au personnage du papy débrouillard !

En conclusion je pense que l'aventure mérite le détour, mais aurait aussi méritée qu'on sollicite un peu moins le lecteur dans la gestion d'inventaire. Je trouve que sans cela, et en se concentrant plus sur le déroulement de l'action, on aurait une aventure touchante et rafraîchissante.

(hors-sujet) : Est-ce que ça existe en vrai ça ?!
Show ContentSpoiler:
Et sinon, je voulais dire que les tablettes tactiles à donner à des gosses de 4 à 6 ans, c'est le mal !! Un papy n'aurait jamais accepté une telle horreur, il aurait plutôt proposé des bonnes vieilles figurines Big Jim ou bien une fronde ou un bâton ("dans mon temps on jouait avec des bâtons et des cailloux)" !! Mrgreen
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
Répondre
#3
Salut à vous deux!
Tout d'abord un grand merci d'avoir pris le temps de lire l'AVH et de donner un retour.

(23/07/2015, 18:13)titipolo a écrit : Le thème de la déchéance est respectée même s'il faut prendre du recul sur la bonne fin pour comprendre.
En effet, comme tu l'as remarqué, la narration ne met pas l'accent principal sur la déchéance, ce qui peut paraître contradictoire. Mon intention était de la laisser filtrer depuis l'arrière-plan, pour finir par crever brutalement, et inexorablement, la bulle des trois héros.

Citation :-La difficulté: il faut récolter une tonne d'objets pour arriver jusqu'au bout, des codes obligatoires,... Bref j'ai fini par arrêter de jouer à la loyale.
Les listes, chères au grand-père, ne sont là que pour semer confusion et désespoir dans l'esprit du lecteur.
Show ContentSpoiler:


Citation :-Le réalisme sur la fin : je trouve étonnant que le grand père soit trés malade alors qu'il n'a fait que vouloir se divertir pour éviter d'écouter les informations déprimantes. ).
Bien vu. La contrradiction entre l'apparente santé mentale du grand-père, et le traitement et les discours qu'il reçoit, est volontaire. L'idée est que sa déchéance est produite (par l'establishment médical, les infos, le made in china, etc.).

(27/07/2015, 18:22)Namron le Barbu a écrit : Je viens de trouver un quack sur le paragraphe 42, où il manque un bout de phrase.
Corrigé, merci!

Citation :...la profusion de choix à chaque paragraphe avec un effort constant demandé au lecteur de se souvenir de ce qu'il a fait, et une prise de note de chacun de ses choix semble obligatoire sous peine de se perdre dans la narration.
C'est une tentative pour simuler l'esprit du grand-père à la retraite, qui parce qu'il sait beaucoup de chose et a de l'imagination, s'empêtre dans la richesse des options à explorer et les détails qui s'accumulent. Au final, qui trop embrasse n'étreint rien.


Citation :On se perd littéralement dans les péripéties, pour exemple j'étais dans les bois et j'ai atteri dans une voiture. Ou alors... c'est une démarche volontaire de l'auteur et dans ce cas, je dis bravo. Si le papy débloque, serait-ce à cause de la maladie qui affecte directement le gameplay?
C'est exactement ça.
Show ContentSpoiler:

Citation :Ensuite, j'ai été confus par la gestion des objets à posséder + ceux à fabriquer pour continuer l'aventure...
Cela fait partie de la situation.

Citation :je trouve que ça manque de spontanéité dans le choix possible, et ça brise un peu l'action.
Malgré l'imminence du danger et les enjeux, je ne voulais pas verser dans l'action avec pour héros un septuaginaire menacé de paralysie mentale. Les listes d'options tentent de véhiculer cette tendance à la sidération.

Citation :J'ai bien aimé qu'on soit obligé de chercher à droite et à gauche des informations utiles et des pistes pour guider nos prochaines actions.
Show ContentSpoiler:

Citation :D'ailleurs à ce sujet, j'ai noté un truc bizarre : au paragraphe 31...
Gloups! Plus que le grand-père, c'est moi le sénile dans l'histoire! Il manque un renvoi capital pour la réussite de l'aventure. Je mets immédiatement en ligne une version corrigée.

Citation :Nan, en fait je me suis vraiment perdu dans le fil, et plusieurs fois, du coup j'ai tenté tant bien que mal de rejoindre un paragraphe qui faisait sens et j'ai pu découvrir la fin.
Alors tu n'as pas sauvé le grand-père de la confusion. Sa fille et les médecins ont raison: il a sombré.

Citation :(hors-sujet) : Est-ce que ça existe en vrai ça ?! « CD d'exercices pour vaincre les moustiques...
Tu veux dire le CD? Lol, je n'en sais rien! La réalité dépasse souvent la fiction...
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre
#4
Zyx est vraiment un auteur à part. Ses AVH sortent des sentiers battus, avec le risque d'être prises pour des OVNI, mais à chaque fois, ça interpelle le lecteur.
La Mouise (en fait je n'aime pas trop ce titre ^^) m'a beaucoup touché (je n'ai pas pu m'empêcher de repenser à mon propre Grand Père que j'ai tant admiré), parce que la plume de l'auteur est chargée d’émotion et d'onirisme. Ça se passe sur un fil, c'est l'aventure de la vie, du temps qui passe, de la transmission, des histoires que l'on raconte et que l'on se raconte. C'est aussi la réalité froide, glaciale qui nous rattrape, la vieillesse, la maladie, la mort. C'est comme ça que je l'analyse, en tout cas ! Pour moi, la morale de l'histoire (s'il y en a une), c'est qu'il faut justement en inventer des histoires, plein. L'imagination est notre seule richesse qui permet de s'affranchir de bien des barrières, quelque chose qui doit s'apparenter à une réelle liberté. Rêver, inventer des mondes, les faire exister dans un coin de sa tête, y trouver l'espoir, s'y accrocher. Le grand-père, ses petits enfants, le début et la fin, le cycle. On comprendra que j'ai beaucoup aimé, et que du coup je fais de la philosophie de comptoir !
J'avais envie de conclure par un truc du genre "Merci pour ce moment", mais bon, j'sais pas, ça pue comme expression. Je vais donc dire, heu... gg ? (non, trop geek)...Ok j'vais rien dire, si ! juste, bravo.
Répondre
#5
Une AVH que j'aurais envie de vraiment aimer, de par l'excellence du style (même si le fait que les dialogues soient omniprésents m'a peu à peu fatigué), l'originalité du concept, l'atmosphère réussie et son scénario déroutant.
Malheureusement la difficulté globale éparpillée d'énigmes en tous genres m'a laissé de la frustration et de l'énervement.

L'ambiance m'a rappelé le début d'Interstellar. Comme en plus la qualité de plume donne une véritable tension à l'intrigue, malgré les oscillations constantes vers l'absurde voire le burlesque (les remarques enfantines, concrétisées par le grand-père), j'ai directement été pris au jeu et eu des sueurs froides à l'idée de périr comme tout le monde.

Ensuite, après mon premier échec (perdu trop de temps, étouffé dans la maison), j'ai ressenti une toute autre terreur : celle d'avoir affaire à une AVH rummizkub en seulement 50 paragraphes. Du coup, j'ai tenté d'analyser, exploré le plus de pistes différentes possibles, noté ce qui semblait utile, voire vitale, pour le succès de l'aventure.
J'ai progressé mais ça me semblait tellement OTP, avec tellement de petits indices à noter, tellement d'actions à faire dans un ordre ultra-précis, tellement de chiffres à repérer dans le texte, que j'ai fini par envoyer le challenge aux orties.

J'ai donc lu sans plus rien compter, en tout cas pas les objets (dans ce cas précis, le côté "bricolage" m'a ennuyé, sans doute parce que c'est le cas dans la vraie vie). Pour l'énigme finale, il me manquait la fréquence. J'ai trouvé au hasard les derniers paragraphes, ai été un peu surpris par l'explication finale mais cette chouette conclusion n'a pas eu du tout d'impact sur moi vu que je n'ai presque pas joué l'aventure à la loyale.

La difficulté m'a donc fait décrocher de l'histoire, tout comme les "énigmes" (pas des énigmes au sens premier du texte mais tout cet ensemble d'indices à noter, de chiffres à relever, de retour-arrière sur certains passages pour déchiffrer les paroles d'un enfant ou même encore le Fouchelangue du narrateur...) et le système de craft. Dommage pour moi car, une fois de plus avec Zyx, on a droit à une AVH intelligente, brillamment écrite et avec un scénario original.
Répondre
#6
@Gwalchmei:
Cela me fait extrêmement plaisir que tu aies résonné sur la Mouise. (le titre m'a causé un immédiat rejet aussi, et c'est pourquoi je l'ai gardé! ^ ^ Maintenant, il colle à l’œuvre comme une poisse désagréable. Maudites cendres! ^ ^)

(05/08/2015, 22:02)Gwalchmei a écrit : [...]On comprendra que j'ai beaucoup aimé, et que du coup je fais de la philosophie de comptoir !
Merci pour ces paroles ailées! Du coup prends un verre, je partage aussi un bout de pensée:
Show ContentSpoiler:

---

@Fitz: Merci pour cette critique. Tu signales à nouveau la partie « jeu » de mes AVH et je t'entends bien. Malheureusement, ces dernières années, le manque de temps m'empêche de me pencher en profondeur sur cet aspect, auquel bien des membres de RDV1 sont sensibles. J'aurais besoin d'étudier une sélection bien choisie d'AVH à l'aspect ludique exemplaire ou bien riche en enseignement. Peux-tu m'en recommander quelques-unes?
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre
#7
En soi l'aspect jeu n'est pas mauvais du tout, il est même intéressant.
La structure est bien puisque elle optimise le format court d'une mini-AVH, la liberté d'action est grande avec une bonne rejouabilité.

Mais si tu t'attaches plus à l'histoire, au scénario qu'au jeu, alors il ne faut pas faire décrocher le lecteur de l'histoire (enfin là je parle seulement pour ma pomme). Pour ça, il ne faut pas une difficulté trop élevée qui a tendance à décourager et à frustrer, et à faire qu'on ne parcourt les paragraphes plus qu'en diagonale à la recherche des infos salvatrices : perte d'ambiance.
Par exemple, l'accumulation d'objets-leurres n'était ici pas nécessaire à mon sens.

Mais aussi définir clairement les enjeux ludiques pour pas que le cerveau du lecteur fonctionne trop sur la forme et pas assez sur le fond de l'histoire. Ainsi, juste mettre en gras les passages importants des énigmes (genre celui où notre petit-fils explique comment perturber les cendres par les ondes, ou ajouter quelque chose du genre "si vous voulez rendre visite au voisin, allez au 3".

Bon ce ne sont que des pistes, pas la vérité! Il suffit de voir les autres feeds, d'autres y trouveront bien plus leur compte tel quel.
Répondre
#8
Ah, merci pour les explications, je comprends mieux. Je vais me focaliser sur ce point et y réfléchir longuement.
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre
#9
Zyx ne semble pas (plus ?) capable d'écrire la moindre nouvelle sans essayer d'expérimenter sur la narration, rendant chacun de ses textes fascinants même si parfois un peu difficile d'accès. Un problème que je n'ai pas constaté ici. On entre sans mal dans l'histoire, puis dans l'histoire à l'intérieur de l'histoire, telle qu'est racontée par ses propres protagonistes, avec imaginaire et réel étroitement mêlés. C'est une façon amusante et intéressante de raconter les choses, qui se marrie bien avec l'étrangeté du scénario, cette mystérieuse apocalypse.

Cela aurait pu donner un ouvrage fort plaisant... S'il n'y avait cette difficulté démente. Heureusement qu'elle est courte, car le seul moyen d'en venir à bout est peu ou prou dans tester toutes les possibilités. Je n'ai trouvé qu'un seul chemin, qui demande un enchaînement extrêmement précis d'actions :

Show ContentSpoiler:

Et encore, je vous passe les choix à l'intérieur même des paragraphes (quoi acheter, quoi construire, dans quel ordre). C'est un bel OTP des familles, particulièrement ardu pour sa taille modeste.

De plus, certaines astuces de construction du OTP sont elles-mêmes peu claires :
Show ContentSpoiler:

J'ignore à quel point cette difficulté est volontaire, tant le texte semble hurler que des voies alternatives ont été tronquées :
Show ContentSpoiler:

Couplé à une typographie étrange (absence de l'espace avant les deux points) et une mise en page basique, cela sent l'arrache et des tests de jouabilité fortement amputés. Et c'est bien dommage, car c'est une histoire qui a un vrai potentiel, mais qui est gâchée par cette difficulté qui force à relire encore et encore les mêmes paragraphes.
Répondre
#10
Comment tu fais pour passer du 41 au 17?  Gne

Je suis en train de m'arracher les cheveux, ça fait deux nuits que je ne dors plus avec cette AVH. J'aurais tendance à croire qu'elle est insoluble...
Répondre
#11
Kraken, il y avait une erreur de renvoi au 41 qui a été corrigée dans la v1.1.

Skarn: déjà, bravo pour avoir résolu le OTP! Il fallait un féru de maths pour sauver le papy matheux!
Je voulais faire un OTP au moins une fois dans ma vie. Avec le thème de la déchéance et l'idée de ces cendres machiavéliques, cela m'a paru le bon moment. Je ne crois pas que je recommencerai, cependant, c'est une relation trop déséquilibrée avec les lecteurs où je leur demande plus d'effort à résoudre l'énigme que je n'en ai mis à la créer!

Effectivement, de nombreuses branches ont été tronquées par manque de temps. Je mènerai l'AVH à terme après le concours. Il m'a semblé plus important d'y participer que d'y gagner!
Pour les filtres forcément disponibles au 50, cela m'a échappé, merci de me le signaler. Au départ, il était prévu que
Show ContentSpoiler:
Pour les § qui reviennent en boucle, ils disparaîtront après le concours où je me permettrai de dépasser les 50§.
Pour l'usage de la radio, je préciserai. C'est également noté pour la mise en page.

Merci beaucoup pour ce feed, c'est une grande source d'apprentissage!
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre
#12
J'ai beaucoup apprécié l'ambiance douce-amère qui se dégage de cette histoire.
Mais j'ai détesté la difficulté qui pour moi ne colle pas du tout avec cette ambiance.
Il y a un côté "feuilletage d'album photo souvenir" dans cette histoire. On a l'impression du papy gâteau (gâteux^^) qui va aller faire une ballade en forêt ou une recette de cuisine avec ses petits enfants. La menace des cendres était pour moi quelque chose de lointain, en tout cas je m'attendais à une promenade de santé. Certes on fait face à une invasion, mais j'attendais un ton primesautier, du genre aventure pour enfant. Et d'ailleurs les remarques des enfants collent bien à cette ambiance décontractée.
Du coup l'otp ici ne passe pas, mais alors pas du tout... J'attendais des bonnes fins multiples (on s'est bien calfeutré, on s'est bien enfui, on a bien tué les cendres avec la formule magique de papy...). Dommage car j'ai vraiment beaucoup apprécié l'atmosphère.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#13
Des balades et des fins multiples?? Pourquoi pas finalement. Je croyais qu'on ne pouvait tirer qu'une AVH courte de cette idée, mais je me suis retrouvé à rêver d'espaces supplémentaires à chaque nœud de l'histoire. Je réfléchirai à une v2.0. Merci pour ton retour!
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre
#14
(11/08/2015, 00:23)Zyx a écrit : Kraken, il y avait une erreur de renvoi au 41 qui a été corrigée dans la v1.1.

... Ok, tu prendras en charge mes frais de séjour en unité psychatrique...  Drunken

Plaisanterie mise à part c'est ma faute, j'ai déménagé récemment et je n'ai toujours pas de connexion "fixe", c'est pourquoi je n'avais pas vu qu'une nouvelle version était disponible. (J'écris sur un téléphone, c'est la m.....!*)

Sinon j'aime toujours autant les AVH de Zyx, avant tout pour leur côté original et imaginatif. Mais il y a aussi ce petit parfum de révolte, d'insoumission que j'affectionne particulièrement, comme si par le biais de ses personnages l'auteur avait envie de nous secouer, de nous botter les fesses pour nous sortir de notre petit univers aux certitudes douillettes prédigérées... Ça rappelle à mon souvenir mes folles idées de jeunesse... mais force est de constater qu'aujourd'hui je suis bien rentré dans le rang!...

Pour en revenir brièvement à cette AVH en particulier, il s'agit probablement de ma préférée de ta plume. Les idées mises en oeuvre sont géniales (la narration, les cendres...) et les personnages très attachants. Même la difficulté ne me rebute pas, bien que la version 1.0 à laquelle j'ai joué était à priori impossible à finir; ça m'a quand même bien plu de me casser la tête à essayer de montrer que Skarn était un rigolo et qu'il y avait un autre chemin pour finir l'aventure... Sans succès, donc! Wink

Au final, la seule chose qui m'a un peu déplu était les paragraphes redondants. Encore une grande réussite de Zyx!

* mouise!
Répondre
#15
(14/08/2015, 20:04)Kraken a écrit : [...] ce petit parfum de révolte, d'insoumission que j'affectionne particulièrement, comme si par le biais de ses personnages l'auteur avait envie de nous secouer, de nous botter les fesses pour nous sortir de notre petit univers aux certitudes douillettes prédigérées...
Tout à fait, et qu'on me rende la pareille, s'il vous plaît! ^ ^

Citation :Ça rappelle à mon souvenir mes folles idées de jeunesse... mais force est de constater qu'aujourd'hui je suis bien rentré dans le rang!...
Le papy te répondrait qu'on en sort à chaque fois qu'on lit ou écrit, et de dix mille autres manières. Un principe de la jeunesse est l'attitude d'esprit. Rien ne nous conditionne définitivement. L'aventure nous attend au coin de la rue aussitôt que l'on cesse de se convaincre du contraire!


Citation :Pour en revenir brièvement à cette AVH en particulier, il s'agit probablement de ma préférée de ta plume. Les idées mises en œuvre sont géniales (la narration, les cendres...) et les personnages très attachants.
Cool, merci!

Citation :Même la difficulté ne me rebute pas, bien que la version 1.0 à laquelle j'ai joué était à priori impossible à finir; ça m'a quand même bien plu de me casser la tête à essayer de montrer que Skarn était un rigolo et qu'il y avait un autre chemin pour finir l'aventure... Sans succès, donc! Wink
Tant mieux, comme quoi il y en a pour tous les goûts. Ceci étant dit je travaillerai l'aspect ludique pour mes prochaines versions / AVH.
 

Citation :Au final, la seule chose qui m'a un peu déplu était les paragraphes redondants.
lls disparaîtront à la prochaine version!

Merci pour ton feed!
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)