Une nuit à l'appart
#1
Bon je viens de lire cette mini avh et voici le feed:

Le thème de la déchéance est assez bien respecté. Il y a des bonnes intentions ainsi que la volonté de rendre cette avh humouristique.

Pourtant, je trouve que le mélange entre une mini-avh ainsi que le ton choisi ne prend pas. Là on se retrouve avec un langage de djeun's avec un thème peu fascinant (ca me rappelle les jeunes collégiens qui se la pètent pour faire les beaux) . Je trouve l'aventure un peu plate et je ne ressens aucun plaisir à parcourir les paragraphes. Dés le début, on sent déjà que ca ne fonctionne pas (quand il rentre dans l'appart de son pote alors qu'il appréhende). Au final, je n'ai pas terminé l'aventure et j'ai eu la flemme de recommencer après avoir perdu trois fois.

Je trouve cela dommage, tout cela rend l'aventure sans saveur.
Répondre
#2
Je copie-colle mon feed de la taverne :

Essayé aujourd'hui (le 13 juillet) et même si c'est donné sur un ton humoristique j'ai pas trop aimé.
C'est trop "zyva de banlieue" pour moi. Trop proche des kékés que je vois en bas de mon immeuble.

Sur le texte en lui même il y a quelques fautes d'orthographes. Mais rien de dramatique.
Pas de règle pour cette avh qui se dirige un peu vers du OTP. La difficulté est faible si on a un peu de bon sens (hmmmm me demande si je devrais pas plutôt dire pervers) pour arriver à "conclure"

Elle est bien dans le thème "déchéance" mais j'accroche pas...
Répondre
#3
Ah putain je vais la défoncer cette salope d’AVH.

1). LA FORME

Franchement c’est pas mal du tout mais malheureusement il y a des cochonneries, gros :
- quelques fautes (notamment des « faîtes »)
- texte pas justifié
- pas de retour à la ligne, chaque paragraphe est un gros putain de pavé, mec c’est parfois indigeste !

2). LE FOND :

Je continue de penser que c’est par l’humour que les AVH reviendront un jour entre les mains de nombreux lecteurs. Par contre là, c’est trop unilatéral bordel ! On incarne un putain de macho en manque, face à une gourdasse sans saveur. Il y a rarement de compensation dans l’autre sens, dommage. Alors dans ce cas, OK pourquoi pas, moi je serais allé encore plus loin, encore plus dans l’exagération, la caricature. Par exemple, en dotant Éléonore de parole et en amplifiant ses défauts (ou bien en faisant d’elle une chaudasse nymphomane, faut y aller carrément purée).

Quelques gags sont pas mal, bien vu le coup du verre renversé et, surtout, ses conséquences imprévues ! Ça c’est une bonne surprise ! Pour les autres blagues, coco faut que t’apprennes à te renouveler, le secret c’est que chaque gag soit unique pour être percutant. C’est la base de l’humour ! Là on range, on nettoie, on récure, ça va on a compris ! A côté de ça, bien bien le coup du billet ainsi que l’appel à Luc (même si un peu trop long).

3). LE JEU :

Ah mais faut pas faire ça ! Tu as excité ma curiosité avec cet enjeu lubrique, pour au final ne rien raconter de ce qui se passe dans le pieu ! Merde, je suis déçu ! Sinon c’est simple avec un score à tenir à jour, tout en étant plaisant à jouer.

4) CONCLUSION :

Des défauts mais aussi des atouts, putain t’as failli me faire rire mec ! Par contre…

5). LE TRAITEMENT DU THÈME :

…Nada. Que dalle. Peau de zob. Je relis la définition… Ah bin non.
Répondre
#4
Wouah! Pourquoi tant de haine envers cette avh??? J´en suis resté pantois. Une telle diatribe est à mon sens démusurée. Je pensais que c´était du second degré au départ mais non...

Bon pour la forme je suis d´accord il y a du laisser-aller.
Mais pour le fond j´ai beaucoup apprécié. Ce temple du crade et de la mauvaise hygiène qu´est cet appart est très bien décrit. Alors peut-être que certaines consciences peuvent être degoûtées par ces descriptions sans concession de saleté la plus repoussante (notamment les plus jeunes), mais bon on est bien dans la déchéance. Alors oui c´est plutôt celle de notre ami et il n´y a pas de chute (on a déjà touché le fond) mais on navigue dans le glauque avec des pointes d´humour bienvenues. C´est sans doute trop pipi-caca, pour certains je le conçois, avec le sentiment de n´insister que sur ce point. Mais si on accepte ce postulat alors on peut apprécier cette aventure, pas trop difficile si on anticipe bien sur ce que risque de faire la fille.
Comme je l´ai dit sur litteraction j´ai retrouvé un peu l´atmosphère de ma mini-avh les noceurs de la nuit, en bien plus trash. L´objectif est similaire, ainsi que la conclusion (une bonne biture) avec le "rat" qui m´a fait penser à mon "jardinier". Finalement avec quelques modifs elle pourrait servir de première partie (la "chasse" en boîte de nuit) et ensuite on arrive à l´appart...

En conclusion cette avh fait passer un bon moment distrayant mais il faudrait peut-être mettre un message d´avertissement pour qu´on sache bien ce qu´on va trouver comme contenu avant de lire, afin de ne pas être critiqué sur l´aspect "dégueulasse" assumé.
Pour moi il y a de forts relents de vérité dans cette caricature des piaules étudiantes Wink
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#5
Mais c'est du second degré ! J'ai juste écrit mon retour en utilisant le même ton que l'AVH. J'aurais dû mettre un message d'avertissement!!

Je n'ai pas du tout été gêné par le côté "pipi-caca" mais par la misogynie du héros, qui n'a aucune compensation (par le gag). A côté de ça, comme je l'ai écrit, certaines blagues sont pas mal du tout! Mais d'autres jouent un peu trop sur le même registre, manquent de variété. Après l'humour, c'est spécial, on va chacun être touché par quelque chose de différent.

Et j'ai bien aimé le style, comme je l'ai précisé c'est pas mal du tout.

Par contre, le traitement du thème, non, là-dessus l'AVH est complètement à côté de la plaque. Tu l'as dit toi-même, il n'y a pas de chute. "Déchéance", ça vient de "déchoir" donc "choir", tu dois passer d'un statut à un autre, il y a une notion d'effondrement. Et là ce n'est pas mon avis, c'est factuel, c'est le dictionnaire.
Répondre
#6
Ah ok. Je trouve qu´on remarque très peu le positif que tu retiens de l´avh car le négatif est vraiment très appuyé. Effet de contraste tout simplement...

Pour le côté macho je comprends mais on n´est pas obligé de contrebalancer. C´est ce que j´ai tenté de faire avec la conclusion des noceurs de la nuit mais bon ici ce n´est pas le cas et je n´ai pas été dérangé. Je ne suis pas du tout ce type de caractère mais j´ai endossé le rôle le temps de l´avh.

Pour la définition du terme déchéance loin de moi l´idée de la remettre en cause. Mais le thème déchéance peut à mon sens être plus large que la définition littérale du mot. Ce peut être une déchéance passée, ou même très progressive qui fait qu´on la devine plus qu´on ne la vit. Ici on peut considerer que le personnage a déjà subi sa déchéance ou comme le suggère un peu la conclusion qu´il est entré dans une spirale dont il ne peut sortir (comme une addiction) dont beaucoup d´effets se feront ressentir ultérieurement.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#7
C'est vrai qu'on aurait pu avoir une fil "alternative" ou le héros fini ridicule ou pire.
Répondre
#8
@Tholdur:

Pour le côté macho, tu as raison on n´est pas obligé de contrebalancer de manière générale. Le truc c'est qu'ici je n'ai pas trouvé la situation et les réactions de la fille crédibles (mais je comprends que tu ais pu trouver ça plausible). C'est pour ça que je suggérais de contrebalancer un peu ou bien, à l'inverse, d'accentuer encore plus la situation actuelle en allant vers de l'absurde (avec une Eléonore nymphomane par exemple). À voir sur l'ensemble des avis.

Pour la déchéance, je comprends ce que tu veux dire. Du coup j'ai relu le dernier paragraphe mais je trouve ça un peu léger. Ce jour est l'un des plus beaux de la vie du héros, c'est ce qu'on y apprend. Tu peux l'interpréter de plusieurs façons, y compris en imaginant que le héros a toujours été dans cette situation de dépravation, sans déchéance donc. Comme toi, on peut aussi l'interpréter comme une déchéance passée qui continue ajourd'hui. Tout est possible.
D'habitude je n'ai rien contre les non-dits, j'aime que l'auteur permette au lecteur d'imaginer ce qu'il veut. Dans un concours à thème par contre, ça ne peut pas passer. Si tu admets des non-dits comme porteurs du thème imposé, alors si je pousse le raisonnement à l'extrême (de manière volontairement provoquante), tu pourrais faire concourrir n'importe quelle AVH à n'importe quel concours à thème quel que soit le thème.
Répondre
#9
Oui d´ailleurs j´ai eu l´impression que cette histoire avait été écrite il y a longtemps déjà et était "servie" maintenant car collant plus ou moins au thème. Après elle me semble quand même plus dans le thème que celle de Sallazar par exemple, que je trouve pour le coup totalement hors-sujet. Là on a des personnages "bien bas" qui me font quand même penser à la déchéance. Quand je lis le texte je la sens présente dans l´atmosphère. Tandis que l´avh à l´ambiance "bon enfant" de Sallazar ne m´évoque pas du tout la déchéance. C´est l´impatience du jeune auteur qui l´a malgré tout décidé à proposer son aventure. Mais il faudrait en parler dans le fil dédié...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#10
En retournements de situation alternatifs, j'aurais bien vu Eleonore dans un rôle bien différent de la petite bourge attirée par un gadjo qui pue le nullos à des kilomètres : faire un sale coup au héros (comme l'endormir/l'attacher et appeler un copain pour voler tout ce qu'il possède) ou pire encore (Eleonore est une psychopathe et elle désire faire du héros sa prochaine victime).

Là je crois que j'aurais souillé mon pyjama. En tout cas de ce que j'ai lu, certes, l'oeuvre mérite un peu de mise en forme/mise en page, et une relecture serait la bienvenue (en dehors du jargon populaire qui n'a pas besoin d'être corrigé, ça va de soi).

Mon avis sur Une nuit à l'Appart, une aventure triste par son background et l'objectif du "héros" mais amusante dans sa lecture :

J'ai fini l'aventure après avoir papillonné pour trouver la fin (j'ai joué réglo au début, c'est déjà bien Big Grin). Sympa le premier paragraphe d'ailleurs, j'ai ri lorsque j'ai vu qu'on perdait un point de Crédibilité rien qu'en entrant dans l'appart ! Le moins qu'on puisse dire, c'est que la narration donne ce qu'il faut de réalisme, et j'ai vécu mon personnage à fond, espérant que j'allais pécho avec preuve à l'appui.

D'ailleurs cette approche "trial & error" était la bienvenue pour une aventure aussi courte. Il n'y a pas masse de bons choix (pour un quasi OTP c'est normal), mais on a quand même des choix "passables" moyennant une pénalité, et on ressent malgré tout une certaine liberté d'action qui se veut logique avec la situation (ex: t'arrives dans l'appart qui est en bazar, la première chose à laquelle tu penses c'est à ranger... et je dirais même plus, t'invites une fille chez toi le premier truc qui te vient à l'esprit c'est de voir si les toilettes sont propres !)

Ce que j'aime bien dans ce genre d'AVH, c'est qu'on possède les repères de la vraie vie, et du coup on s'identifie assez bien au personnage (ou à défaut, on arrive à piger les motivations de ce dernier sans trop de problèmes). Dommage qu'il n'y ait pas eu deux ou trois phrases supplémentaires sur le passage où le héros parvient à coucher avec Eleonore. Je trouve que même en restant dans l'action suggérée on pouvait faire plus long que ça ; là ça en devient anecdotique alors que c'est la quête principale ! Wink

Je regrette un peu le dénouement, je sais pas, il aurait peut-être fallu insister sur le paragraphe de fin. En tout cas le thème de la déchéance est bien présent dans la tête de cette pauvre génération désenchantée... (Comme dirait Mylène Farmer, tout est chaoooos !! Mrgreen)
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
Répondre
#11
J'ai été écroulé de rire à plusieurs reprises! Une belle surprise que cette AVH!!

Alors oui c'est super politiquement incorrect, c'est souvent vulgaire et le héros est antipathique à souhait. Mais tout ça semble très volontaire comme en témoigne le dernier paragraphe et la dernière phrase. En plus, c'est intelligent et non pas ras de la ceinture (pas de description gratuite de la "scène"). Enfin, c'est vraiment bien écrit et donc cautionne les passages vulgaires et en langage parlé.

J'ai été un peu perturbé par la juxtapposition de belles formules, d'écriture élégante à côté d'un langage aussi ordurier que les pensées du héros. Mais finalement ça l'a bien fait et c'était très immersif. De détailler à fond la progression du héros avec plein d'anecdotes très réalistes participe aussi à cette immersion.

Non franchement, même si je me doute que ce thème archi-cynique ne va pas être sympathique pour tout le monde, j'ai pour ma part sacrément rigolé. L'introduction est du tonnerre (ah la description de Samir...), le coup des chiottes énorme, la description de l'appart' m'a rappelé celle d'une vieille connaissance... Le gag du frigo et des produits halal qu'elle retire un par un est excellent (oui j'ai répondu que je m'étais trompé!).

Le jeu est assez difficile, il m'a fallu 4 ou 5 tentatives. La structure et les choix proposés sont intéressants.

Dommage que les paragraphes ne soient pas très aérés et j'aurais vu plutôt qulelques dialogues là où la réaction de la fille est parfois décrite de manière lapidaire.
Enfin, la psychologie de la fille est assez difficile à cerner. Elle est beaucoup moins crédible dans son rôle que le héros et ses copains mais ce n'est pas si grave.

Cela m'a rappelé l'esprit impertinent de Desproges, Dupontel ou certains sketchs au vitriol des Inconnus. Merci pour ce bon moment!

EDIT : Quant au thème de la déchéance, je l'ai pour ma part compris comme déchéance du genre humain vu l'ambition de ces pauvres types.
Répondre
#12
Je fais un blocage sur le principe même de l'aventure, d'une rare amoralité.

Pourtant, y'a des qualités. Notamment sur le jeu, plutôt réussi, corsé mais agréable car logique dans son déroulé et les réactions des protagonistes, avec quelques pièges bien trouvés (le coup portable/robe par exemple). Le style est volontairement outrancier et vulgaire, mais dans ce contexte cela passe bien, et y'a une espèce de crédibilité crasse (dès qu'on a posé en axiome la stupidité presque infinie de la demoiselle tout de même) qui se dégage de l'histoire.

Cela aurait pu être une bonne avh humoristique fort distrayante, mais sa thématique n'a cessé de peser sur ma conscience. L'introduction parle d'une jeune femme éméchée que le personnage principal veut se faire en profitant de son manque de jugement actuel, ce qui est a minima de l'abus de faiblesse et potentiellement même un viol (selon les circonstances et l'humeur du juge - la loi est floue et cela dépend beaucoup de l'état d'ébriété de la victime et d'à quel point son partenaire en est responsable). Et il veut filmer en plus, porte ouverte à toutes sortes de crapuleries a posteriori, à commencer par le chantage.

En fait, j'ai juste pas envie d'aider ce petit fumier à arriver à ses fins minables. Je l'ai fait tout de même pour avoir une vue d'ensemble de l'histoire, mais presque à contrecœur. D'autant que le traitement par la narration est finalement très complaisant avec ses actes, ce qui contribue à mon malaise.

Bref, des bonnes choses dans le fond et la forme, mais juste non pour l'idée de base.
Répondre
#13
Woah! Encore une fois je comprends assez mal cette virulence pour le côté moralisateur. Dans plein d´avh on incarne un sale type (le chateau du sorcier par exemple) et on trouve l´histoire jubilatoire (à juste titre). C´est quoi le problème alors? Une "couverture" heroïc fantasy qui permettrait de lâcher la bride à toute moralité alors que ce ne serait pas possible dans une fiction contemporaine?
Dans 1930 de Sunk j´avais été gêné de la non-explication du comportement plus que violent de notre personnage car il se met à tuer sans remords. Mais bon quoi là c´est juste une aventure d´un soir et il peut toujours y avoir du remord après coup (autant du côté de la nana que du mec d´ailleurs). Evoquer le "presque viol" pour cette histoire est pour moi très exagéré... Ce qui serait sympa c´est d´avoir une avh côté nana qui parvient à faire tourner son mec en bourrique, lui faisant dépenser toute sa thune et le larguant alors que c´est un amoureux transi. Je ne pense pas que le mec me ferait pitié comme ce serait le cas dans la réalité. Ca me ferait plutôt bien marrer je crois...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#14
(05/08/2015, 15:00)tholdur a écrit : Ce qui serait sympa c´est d´avoir une avh côté nana qui parvient à faire tourner son mec en bourrique, lui faisant dépenser toute sa thune et le larguant alors que c´est un amoureux transi. Je ne pense pas que le mec me ferait pitié comme ce serait le cas dans la réalité. Ca me ferait plutôt bien marrer je crois...

lol, moi j'ai été moins loin et dans la version Megara du métro le héros peux avoir une déconvenue en suivant les conseils d'une bombasse qui finalement prend le métro avec un autre. Mrgreen
Répondre
#15
Oh Tholdur tu viens de trouver un sujet d'AVH vraiment original... l'histoire d'une petite vilaine qui tente de tirer profit de la gente masculine... je jubile rien que d'y penser ! En tout cas moi je trouve ça totallement legit.

(05/08/2015, 15:49)Albatur a écrit : lol, moi j'ai été moins loin et dans la version Megara du métro le héros peux avoir une déconvenue en suivant les conseils d'une bombasse qui finalement prend le métro avec un autre. Mrgreen

Comme quoi... chacun sa façon de profiter des autres Tongue
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)