Voyage dans les limbes
#1
Je viens de finir cette mini-avh ce soir et voici le feed que je pourrais y faire.

A première vue, l'idée de base est originale. Le concept est intéressant. Les règles sont simples et pas trop prises de tête étant donné qu'il n'y a pas de lancer de dé et que seule un score est établi.
Le plus gros point fort vient de la liberté de notre personnage. On peut choisir une voie où il reste fidèle à lui-même ou bien une autre où il décide de changer.

Il y a quand même trois points négatifs pour ma part:
-L'introduction: j'ai eu l'impression que le héros souhaitait surtout en finir avec lui-même. partir défier le sorcier sans aucune précaution alors qu'il en a pris tellement pour en arriver là me parait saugrenu. D'ailleurs il ne laisse aucun ennemi s'approcher de lui alors pourquoi ne pas avoir attendu qu'il vienne se frotter au pièges pour le grand plaisir du héros? Non, il va se jeter dans la gueule du loup en terrain ennemi. Alors que tout le monde redoutait sa puissance, il ne faisait aucun doute que le sorcier qui le défiait était loin d'être faible. A ta place, j'aurais parlé d'un sorcier encore plus fort que lui qui est parvenu à pénétrer dans sa forteresse et déjoué tous les dangers.
-Le manque d'immersion: les passages sont originaux mais il manque quelque chose à cette histoire. les évènements s'enchainent trop rapidement alors qu'il aurait été intéressant que les héros prenne le temps de réfléchir à ses actions. C'était justement l'objectif recherché par le juge. De plus, si le style n'est pas mauvais, il peut être je pense amélioré. C'est peut être ce point qui pénalise l'immersion. Exemple de phrase trop lourde avec repetition :
Show ContentSpoiler:
-La bonne fin. la déchéance n'est pas présente. Au contraire, il aurait fallu que le héros
Show ContentSpoiler:
. De ce fait, je n'ai pas trop vu la déchéance dans cette avh à part le début.
Répondre
#2
Voici mon ressenti sur l'oeuvre d'Yggdrasil, Voyage dans les limbes.

J'ai fini l'aventure du premier coup, ne l'ayant pas trouvé difficile, et l'issue des choix repose beaucoup sur la compréhension des enjeux du personnage (qui se trouve coincé dans ce qui se trouve être un purgatoire). J'ai bien aimé la psychologie des autres personnages, le choix des péripéties (le fonctionnement de ce purgatoire par exemple). L'aventure est assez courte et pourtant il y a de quoi lire.

Contrairement à Titipolo, je trouve le thème bien abordé car il peut se faire valoir sur plusieurs strates du récit : le background (l'ambiance générale), les enjeux des personnages, leur psycho ou leur condition de vie, faire de chaque choix un vrai dilemme, et enfin l'obligation d'avoir des fins/PFA tragiques. Ici la déchéance n'était pas à tous les niveaux, mais j'y trouve un sentiment mélancolique additionné à cet état d'échec et de soumission qui me rappelle constamment que le "héros" n'en est pas un, qu'il mérite à peine de vivre et qu'il mérite ce qu'il lui arrive de toute façon.

Dans Voyage dans les limbes, on incarne Ragnar un vilain sorcier de la pire espèce, aussi peu scrupuleux qu'il est puissant. Désormais prisonnier d'un purgatoire magique, il doit prendre conscience de sa déshumanité (c'est français, ça?) et au choix, ne rien regretter ou bien demander pénitence. Plusieurs fins sont proposées en fonction de ce qu'on fait et la replay-value est assez bonne. Le thème se ressent dans cette voie sans retour qu'est l'AVH. On incarne un salaud qui s'est fait trahir et qui de toute façon ne retrouvera plus jamais le confort de son ancienne vie. C'est à nous de décider si oui ou non il mérite un peu de répit avant sa mort imminente.

J'ai bien aimé que ce soit la personnalité du joueur qui influe sur les choix du sorcier. Pour ma part ma première fin était "positive", je ne dis rien pour ne pas spoiler mais si on en arrive là, c'est parce qu'il y a justice et qu'on l'a "mérité" en quelque sorte. D'autres fins sont également disponibles en fonction de nos choix.

Niveau écriture c'est agréable à lire, légèrement redondant parfois. J'ai trouvé certaines narrations résolues de façon trop rapide là où ça aurait mérité qu'on s'y attarde un peu plus (ex: lorsqu'on parle à sa défunte famille). Mais dans l'ensemble ça va, c'est très correct.

La simplicité du système de jeu sert bien l'aventure (merci Gynogege) : on se concentre sur la narration sans avoir à penser à ceci ou cela. Et mieux vaut faire simple et efficace, que compliqué et boîteux !

Pour conclure, Voyage dans les limbes m'a plu et j'ai été agréablement surpris que ce soit dans le déroulement de l'intrigue ou la conclusion.
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
Répondre
#3
Citation :La simplicité du système de jeu dessert bien l'aventure

"sert bien" je suppose ? Confus
Répondre
#4
Sur le fond, l'AVH n'est pas mal. Le scénario, même s'il me rappelle déjà une autre lointaine AVH, est assez intéressant. Ce concept de pérégrinations pour tester notre capacité de rédemption dans un purgatoire, s'il a donc déjà été traité, reste efficace. Surtout si la difficulté est bien dosée et l'aspect-ludique un minimum intéressant comme c'est le cas ici.
Par contre, il y a un certain manque de cohérence dans pas mal de situations. Ou même simplement dans les formulations. Le premier exemple qui me vient en tête est que dans l'intro on est présenté comme le plus puissant sorcier (démoniste en particulier) du monde. Mais un simple "jeune homme" nous terrasse. Il aurait mérité au moins un nom et surtout, un motif quelconque pour expliquer cette défaite. Ensuite, dans l'aventure, on lit un parchemin et il est précisé "vous avez fait des études de mage par le passé, ce qui vous permet de comprendre...". C'est vraiment bizarre cette formule car le lecteur n'en a pas besoin si on était un puissant sorcier dans l'intro!
Bon, ce n'est qu'un exemple.

Sur la forme par contre, cette mini-AVH est très perfectible. Pas spécialement le style. C'est vrai que pour une aventure où les confrontations pacifiques avec d'autres personnages sont nombreuses, j'aurais préféré des dialogues plus vivants et naturels et moins de narration. Mais globalement, le style est correct, pas simpliste du tout.
De plus, malgré les relecteurs, ils y a pas mal de coquilles et de fautes assez évidentes à repérer. Rien que le paragraphe de victoire est édifiant à ce sujet. C'est gênant quand c'est le tout dernier! Il n'y en a pas des tonnes non plus mais une relecture de l'auteur lui-même à tête reposée aurait évité les plus voyantes erreurs (des noms qui sont doublés, une rectification sans effacer le mot précédemment utilisé...).
Mais surtout, la lecture est fastidieuse en raison des pavés formés par les paragraphes. Ceux-ci sont plutôt longs (une bonne chose) et pas du tout aérés. Il aurait suffi de revenir à la ligne à intervalles réguliers pour dissiper ce sentiment indigeste qui donne envie d'arriver rapidement aux lignes de choix. J'en reviens aux dialogues. S'ils avaient été plus détaillés, cela aurait aussi permis d'atténuer ce symptome.

Quant au jeu, j'ai terminé à ma troisième tentative donc c'est bien pour une mini-AVH. Une fois qu'on devine l'attitude à adopter ça devient plus facile, mais ce n'est pas forcément évident d'anticiper ce comportement ; cela va à l'encontre de nos réflexes de lecteurs-joueurs. Par contre, je suis par deux fois retourné à une séquence déjà visitée dans la même lecture. Je ne suis pas sûr que ces "boucles" soient volontaires, là aussi ça pose un problème de cohérence.

En conclusion, une AVH qui donne l'impression d'un coup d'essai, mais plutôt intéressante pour une première.
Répondre
#5
Bonjour,
Je suis coincée dans l'aventure : je suis au paragraphe 3 et je dispose du code "Souvenirs"; du coup, on me dirige vers le paragraphe 20, ce qui ne colle pas.
Pourrais-je avoir le bon renvoi ?
Merci d'avance.
Répondre
#6
Si tu as l'impression que c'est une erreur car tu reviens a un endroit déjà connu, j'ai eu la même. J'ai continué comme si et ca n'a pas posé problème enduite. Mais en effet, je n'ai pas su si c'était un bug ou voulu.
Répondre
#7
Merci beaucoup à tous pour vos retours Wink
(21/07/2015, 20:26)titipolo a écrit : Il y a quand même trois points négatifs pour ma part:
-L'introduction: j'ai eu l'impression que le héros souhaitait surtout en finir avec lui-même. <...> A ta place, j'aurais parlé d'un sorcier encore plus fort que lui qui est parvenu à pénétrer dans sa forteresse et déjoué tous les dangers.
Que tu n'y ai trouvé que 3 défauts me flatte Big Grin mais sinon, effectivelent, ta remarque est sensée, mea culpa.
Pour ce qui est du manque d'immersion, je pense que c'est quelque chose d'améliorable qui est dû là au fait que je n'ai pas pris bien mon temps pour écrire et relire en mettant des pauses entre les 2 étapes. Ayant vraiment commencé l'écriture un peu tard, ça n'a pas favorisé ce côté là.
titipolo a écrit :De ce fait, je n'ai pas trop vu la déchéance dans cette avh à part le début.
Elle n'était effectivement quasiment pas présente par la suite :/

Namron a écrit :Niveau écriture c'est agréable à lire, légèrement redondant parfois. J'ai trouvé certaines narrations résolues de façon trop rapide là où ça aurait mérité qu'on s'y attarde un peu plus (ex: lorsqu'on parle à sa défunte famille). Mais dans l'ensemble ça va, c'est très correct.
Même réponse que tout à l'heure pour titipolo. J'aurais dû plus m'attarder là dessus.
Merci pour ton retour globalement positif en tout cas Wink
Fitz a écrit :Le scénario, même s'il me rappelle déjà une autre lointaine AVH, est assez intéressant.
Quelle avh si je peux me permettre ?
Fitz a écrit :De plus, malgré les relecteurs, ils y a pas mal de coquilles et de fautes assez évidentes à repérer. Rien que le paragraphe de victoire est édifiant à ce sujet. C'est gênant quand c'est le tout dernier! Il n'y en a pas des tonnes non plus mais une relecture de l'auteur lui-même à tête reposée aurait évité les plus voyantes erreurs (des noms qui sont doublés, une rectification sans effacer le mot précédemment utilisé...).
Es-tu sûr d'avoir lu la version 1.2 ? Sinon, j'en suis désolé
Fitz a écrit :Mais surtout, la lecture est fastidieuse en raison des pavés formés par les paragraphes. Ceux-ci sont plutôt longs (une bonne chose) et pas du tout aérés. Il aurait suffi de revenir à la ligne à intervalles réguliers pour dissiper ce sentiment indigeste qui donne envie d'arriver rapidement aux lignes de choix. J'en reviens aux dialogues. S'ils avaient été plus détaillés, cela aurait aussi permis d'atténuer ce symptome.
Désolé, je n'y avais pas pensé, j'essayerai d'y penser la prochaine fois Wink
Fitz a écrit :Par contre, je suis par deux fois retourné à une séquence déjà visitée dans la même lecture. Je ne suis pas sûr que ces "boucles" soient volontaires, là aussi ça pose un problème de cohérence.
Non ce n'est pas fait exprès, quelque chose qui est passé entre les mailles du filet.
Fitz a écrit :En conclusion, une AVH qui donne l'impression d'un coup d'essai, mais plutôt intéressante pour une première.
Effectivement c'est l'effet que ça donne mais c'est ma seconde ^^

Ethereld@ : Désolé ce n'est pas fait exprès, nous n'avions pas remarqué cette brèche. Continue d'une manière ou d'une autre, ce n'est pas bien grave. Mais théoriquement tu ne peux pas revenir au même endroit.

Pour ma part je suis étonné que vos retours soit en partie positif (ou presque totalement positif) car je n'étais pas du tout satisfait de mon travail que je trouvait mal écrit et dont je trouvais le scénario assez nul : ça fait la deuxième fois mais j'ai du mal à donner un but qui génère le scénario et construit plutôt des scènes qui me donnent envie. Bref un problème dans la construction du scénario. Content que ça vous ai tout de même plu, au moins au peu voir même plus.
Un jour je reviendrai ! Avec une vrai bonne création, de qualité ! Un jour...

site pour mes sagas mp3 : http://totypice.fr/
Facebook en tant que créateur : https://www.facebook.com/yggdrasilvanaheimproduction/
Répondre
#8
Je pense qu'il faudrait bâtir la trame de vie de ton personnage. Là les méfaits qu'il a commis ne semblent pas avoir de lien entre eux. Ce sont des juxtapositions de forfaits. Avec une vision nette du pourquoi il en est arrivé là, et pas simplement "c'est juste un sadique", tu aurais donné la force qui manque à son parcours de rédemption.

Je te conseilles la lecture de mini-AVH de Skarn pour illustrer ce que j'essaye de te montrer ici. La trame du roi est écrite, et Skarn propose au lecteur de la démêler petit à petit jusqu'à ce qu'on comprenne le tout. C'est bien plus puissant ainsi qu'avec des éléments isolés, qui sont hors de tout contexte global les reliant entre eux.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#9
(12/08/2015, 11:59)tholdur a écrit : Je te conseilles la lecture de mini-AVH de Skarn pour illustrer ce que j'essaye de te montrer ici. La trame du roi est écrite, et Skarn propose au lecteur de la démêler petit à petit jusqu'à ce qu'on comprenne le tout. C'est bien plus puissant ainsi qu'avec des éléments isolés, qui sont hors de tout contexte global les reliant entre eux.
je prend en compte ta remarque et j'essayerai d'aller voir la mini avh de skarn concernée Wink
Un jour je reviendrai ! Avec une vrai bonne création, de qualité ! Un jour...

site pour mes sagas mp3 : http://totypice.fr/
Facebook en tant que créateur : https://www.facebook.com/yggdrasilvanaheimproduction/
Répondre
#10
J'aime sincèrement bien le concept, même si c'est un classique. Toutefois, c'est effectivement le contraire même du sujet de concours. Non pas un conte de déchéance, mais au contraire un conte de rédemption.

Comme cela a déjà été dit, y'a des renvois super bizarres, avec la possibilité de revivre plusieurs fois les mêmes scènes, parfois d'affilé. Mais pour moi, c'est du détail, et le vrai problème serait plutôt que l'aventure ne parvient pas à se distinguer des innombrables autres histoires de rédemption déjà existantes, à imposer sa marque, à apporter quelque chose de nouveau.

C'est en effet un sujet très fort, mais aussi très commun, et ce depuis bien longtemps, avec des récits en portant la trace vieux de près de vingt mille ans. En particulier, des histoires de mourants, voire des morts (fantômes), cherchant à libérer leur conscience, ou qu'une instance supérieure essaye de guider vers le bon chemin, il y en a à la pelle, et, malgré leur puissance évocatrice naturelle, c'est un domaine où la concurrence est telle qu'il faut vraiment un truc en plus, que ce soit dans la narration, l'histoire des personnages ou l'implication du lecteur (par le jeu dans une AVH) pour se démarquer.

Ce dont manque cette aventure, la conduisant malheureusement à se fondre la masse de cette innombrable littérature.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)