[Chroniques de Titan] L'Ascension des Ténèbres
#1
Dans une région de Titan proche de l'ïle de Feu (l'ïle du Roi-Lézard), nous jouons un noble héros ayant l'habitue de protéger son peuple contre les invasions ennemies. Des drames familiaux, un complot, une trahison et un culte dévoué au mal vont nous obliger à voyager jusque à notre cité natale pour y débusquer et éliminer nos ennemis, le tout dans une atmosphère complètement assumée Grèce myhtologique.

J'ai terminé cette AVH en trichant, sans même plus jouer les derniers combats, ce qui n'est pas bon signe car je déteste faire ça. Pourtant, c'est une aventure intéressante qui me laissera un souvenir mitigé.

Le gros point fort est l'aspect ludique. Des variations très intéressantes aux règles classiques Défis Fantastiques, des caractéristiques initiales cohérentes, une foule d'objets boosters et des adversaires aux statistiques mûrement pesées offrent des combats tendus, un peu tactiques et une difficulté bien dosée dans les affrontements qui fait qu'on a souvent l'avantage mais de peu.
L'autre belle qualité concerne le thème : un mélange improbable entre un hommage à de vieux Défis Fantastiques (l'Empire des hommes-lézards, l'Ile du Roi-lézard...) et la tragédie grecque antique. Le scénario rappelle terriblement les aventures d'Ulysse même si les religions sont celles de Titan (Télak...). A ce niveau, les multiples références aux deux univers finissent par rendre le cadre convaincant. C'est une aventure assez dépaysante et exotique qui change des gobelins ou des sorciers des DF classiques.

Dommage que les choix à effectuer soient eux un peu plats, très conventionnels et moins originaux. Possibilité de partir dans trois régions géographiques différentes pour se déplacer, interactions souvent limitées à combatre, ignorer ou tenter la diplomatie, réactions face à des événements qui arrivent sans prévenir au cours de notre voyage, petites emplettes en ville... Tout ça rappelle beaucoup les choix des Défis Fantastiques classiques et manque donc de surprise.
Mais surtout, c'est la difficulté injuste de l'aventure qui m'a rebuté. C'est un OTP variant vers la fin selon l'un des trois points faibles que l'on a choisi au départ, un peu comme Rendez-vous avec la M.O.R.T. Quelle frustration de tomber sans arrêt dans un PFA parce qu'on a pas tel objet précis alors que l'on vient juste de sortir victorieux d'un combat super tendu! Quelle rage de se dire qu'il nous manque tel objet que l'on avait dans l'essai précédent et que l'on n'a pas ici car on a choisi pour changer un autre chemin!
Et à chaque fois ou presque, ne pas posséder l'objet ou le code demandé est fatal.

Quant il s'agit d'une oeuvre vraiment passionnante ou très originale comme La Créature ou le Manoir, une telle difficulté me donne envie de m'accrocher. Mais pas là.
Dommage car sinon, c'est du très plaisant, surtout pour les lecteurs à l'esprit joueur et les fans de Défis Fantastiques.
Répondre
#2
Une aventure dans la pure tradition « Old’s School » avec le héros courageux et viril par excellence, guerrier émérite et chef de guerre. Le scénario est aussi des plus habituels, servi par un style direct. Les paragraphes sont souvent concis et même si cela apporte une dynamique manifeste qui évite l’ennui née du classicisme, on aurait aimé parfois un peu plus de détails sans forcément basculer dans l’emphase.

Là où j’ai le plus de mal, c’est dans le mélange des genres. Quand il sert un but précis avec une intention explicite (jusqu’au pastiche) comme dans certaines uchronies où la digression met en exergue un concept ou une idée, ça peut être intéressant. Là, il s’agit essentiellement de références directes ou d’emprunts à la mythologie grecque (Ulysse, Troie, Achille, les 300 spartiates….), à l’univers de la Fantasy, à Tolkien sans réel fil conducteur ou intérêt déterminant pour le récit. Je me rends compte d’ailleurs que l’ile de feu et ses lézards esclavagistes ont marqué de nombreux auteurs ^^ Dommage, là-encore, que rien d’original n’a été apporté par rapport au bouquin de Livingstone. C’est juste un clin d’œil supplémentaire mais finalement sans rien de plus derrière. Du coup, l’analogie perd de son charme. Ça aurait pu être n’importe quelle ile !

En fait, ces clins d’œil et allusions en tout genre ne me dérangent pas, mais pour que l’effet soit intéressant, un peu plus de profondeur aurait été préférable. Ici, c’est un véritable patchwork plus ou moins digeste au gré des envies de l’auteur. Je trouve même que tous ces emprunts (des plus usités de surcroit) nuisent à l’immersion car les références utilisées sont trop ancrées dans notre imaginaire pour s’adapter tel quel à d’autres univers sans plus de subtilité.

Bref, l’idée est louable mais ça manque à mon gout un peu d’intention et de « rondeur ».

Autre point, les combats restent souvent très difficiles. On a beau être un héros accompli, le moindre archer dispose d’une habilité de 9 et tous les autres adversaires que l’on peut rencontrer ont 10, 11 ou 12 dans cette caractéristique (seuls les courtisans avinés sont à 8. Heureusement qu’ils ont bu)…

L’aventure n’en reste pas moins bien construite, avec des choix relativement variés mais encore une fois d’un classicisme usé jusqu’à la corde, qui trouvera surement un écho favorable chez un public nostalgique des années 80.

Bravo pour le travail du traducteur.
Répondre
#3
Merci de ton retour Gwalchmei. C'est intéressant ce que tu dis sur les références à la mythologie, ça m'a un peu dérangé aussi les nombreux emprunts à la mythologie terrestre, j'aurais préféré que l'auteur s'attarde uniquement sur celle de Titan quitte à inventer autour de ce qui existe déjà dans les ouvrages connus.

Pour les combats c'est un point qui revient souvent, l'auteur a essayé d'équilibrer sa variante des règles habituelles des DF mais la difficulté est un peu trop élevée surtout si on ne choisit pas les bonnes combinaisons de caractéristiques.

Le côté classicisme est volontaire, les Chroniques de Titan étant justement faites pour les nostalgiques des DF et le prochain tome sera encore plus conservateur (au passage j'en suis à 75% d'avancement environ, projet mis en pause pendant les Yaz)! Les AVH originales ne manquant pas avec les nombreux auteurs de talent dont on a encore de beaux exemples avec les Yaz 2014, une petite AVH old school à se mettre sous la dent de temps en temps ne nuit pas!
Répondre
#4
Déjà bravo pour la traduction et c'est une trés bonne idée d'avoir mis des liens cliquable.

Il n'y a que deux feedbacks et déjà après tous ce que je voulais dire a déjà été dit...

Je vais quand même faire quelques remarques et donner mon avis:

-Certains liens hypertexte ne marchent pas.

-Cette AVH est la fusion d'un OTP de type Livingstone et d'un mythe grec. Bizarrement, j'ai trouvé que le mélange fonctionnait bien et donnait un vrai plus à l'oeuvre.

-Pour le coté combat en feuilletant l'AVH, j'ai pensé qu'elle était clairement impossible, mais entre les coups héroïque les objets augmentant nos forces c'est presque possible.
Si, au milieu de l'Aventure, il n'avait pas un archer qui nous enlève 10 points d'endurance je dirais même que c'est possible, mais là ça reste beaucoup trop dur.

-Pour le coté OTP, il n'est pas trop dur et change selon notre faiblesse ce qui rajoute de la rejouabilité. Enfin, pas trop dur pour le standard des DF, je doute qu'il soit possible de gagner du 1er coup.

Pour conclure, ce n'est franchement pas l'AVH du siècle et dans moins d'un mois je l'aurais sans doute complètement oubliée. Mais je trouve qu'elle n'a pas rougir de la comparaison avec la plupart des DF de l'époque.
Répondre
#5
Merci de ton retour Zoki, pour les liens cliquables j'y tenais beaucoup car pour avoir lu pas mal d'AVH ces derniers temps je sais que c'est quand même très appréciable de pouvoir naviguer sans effort. Lire un livre au format papier restera toujours supérieur à lire une AVH sur PC mais les liens permettent de rendre cette lecture plus agréable. Effectivement il y a 2-3 liens qui ne fonctionnent pas, j'ai eu quelques soucis de mise en page car j'avais d'abord tapé l'AVH sur open office puis l'ai repassé sous Advelh pour enfin appliquer la méthode pour les liens cliquables. Maintenant je ne referai plus la même erreur et pour le tome 2 des Chroniques de Titan je traduis directement sous Advelh et ça limitera grandement les risques de bugs.

Comme tu dis l'AVH est difficile comme la plupart des DF, j'ai bien aimé la refaire pour explorer les 3 voies et pour comprendre comment contrer notre faiblesse. Les combats font peur au début mais l'auteur a quand même pas trop mal équilibré, je pense qu'il aurait pu encore un peu plus les mettre à l'avantage du lecteur car là c'est parfois très chaud.

La gagner du premier coup? Ca paraît compliqué en effet, remarque je n'ai jamais réussi à gagner un seul DF du premier coup... Si quelqu'un a réussi celle-ci en one-shot sans tricher je le félicite!

Si ça tient la comparaison avec quelques DF de l'époque et bien c'est tout à fait le type d'AVH que je recherchais pour mes traductions et donc je ne me suis pas trompé dans mon choix.

A propos de la fin de cette AVH, j'ai pu me rendre compte de quelque chose qui m'avait échappé à mes premières lectures en lisant Titan de Scriptarium récemment :
Show ContentSpoiler:
Répondre
#6
J'avais lu cette aventure en VO à sa première parution dans la Fighting Fantazine.

Je n'en avais gardé aucun souvenir en-dehors des règles, avec ce choix d'un atout, associé à un dieu, et d'une faiblesse qui m'avait intrigué et intéressé, et cet idée d'un univers très librement inspiré des mythes grecs. Mais à part cela, vraiment rien, que dalle, nada.

Et après l'avoir relu en VF, je comprends mieux pourquoi, et ne peux qu'approuver cette remarque de zoki :
(28/02/2015, 20:48)zoki a écrit : Pour conclure, c'est franchement pas l'AVH du siècle et dans moins d'un mois je l'aurais sans doute complètement oublié.

L'aventure est juste médiocre. Elle n'a rien de marquant, en bien ou en mal, que ce soit en terme d'histoire, de jeu, de style. Il y a eu beaucoup mieux. Il y a eu largement pire. On se laisse porter par l'enchaînement décousu et creux d'actions sans jamais rencontrer aucun élément mémorable. Certaines idées sont intéressantes, mais bien trop peu développées, et l'originalité en terme de construction, narrative ou ludique, inexistante.

Ce n'est pas une mauvaise aventure dans l'absolu. Elle est supérieure à bien des horreurs officielles qui existent parmi les DF.

Mais elle est sans saveur.
Répondre
#7
Merci de ton retour Skarn

Je m'attendais un peu à ça au vu de tes quelques impressions que tu avais laissées sur les AVH des Fitghting Fantazine dans le topic dédié

effectivement AVH pas originale mais bon ce n'est pas du tout ce que je cherchais. Du coup je ne pense pas que le tome 2 des Chroniques de Titan te plaira beaucoup plus!
Répondre
#8
Bonjour,
Une AVH de bonne facture.
Le décor fortement inspiré de la Grèce antique est une excellente idée, très originale. J’ai aussi beaucoup aimé les multiples références à la mythologique grecque. Globalement, je trouve que l’Antiquité gréco-romaine est peu exploitée dans les AVH, ce qui me semble dommage compte-tenu du potentiel de cette époque. Donc bravo pour ce cadre « antique-fantastique » qui change de l’habituel médiéval-fantastique.
Pour ce qui est de l’écriture, c’est bien écrit, avec peu de fautes. Cela manque peut-être un peu de descriptions pour favoriser l’immersion.
Concernant les péripéties, les 3 chemins différents selon le profil du perso, au début, permettent de rejouer l’aventure en découvrant de nouvelles choses. Un bémol, j’avais le défaut « hubris » et j’ai cru que le chemin de la forêt me permettrait, au terme d’une épreuve très difficile, de me débarrasser de ce défaut afin de me faciliter la suite de l’aventure. C’est ce que m’avait laissé penser la description de ce chemin (« les forces de la nature apportent l'humilité à ceux qui la traverse »). Même principe pour les deux autres chemins, chacun permettant de se débarrasser du défaut lié. Ça n’a pas été le cas. Dommage. A part ça, j’ai aimé mon petit voyage dans la forêt. Les rencontres et évènements y sont originaux et bien écrits. Une fois en ville, j’aurais aimé que ce passage soit un peu plus touffu, avec plus de personnages à rencontrer, d’enquête pour acquérir les objets, etc. Mais, ça reste bon.
Pour résumer, je dirais que, sans être transcendante, cette AVH offre un bon moment au lecteur.
Répondre
#9
Content que tu aie passé un bon moment à lire cette AVH. Ca me rassure que tu trouves qu'il y a peu de fautes car j'avais un peu peur que mes yeux se croisent à force de traduire!

J'avais choisi comme toi la forêt avec le défaut hubris à ma première tentative.

Merci pour ton retour et en espérant que les prochains Chroniques de Titan te plaisent également!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)