Quand souffle la tempête
#16
Excellente cette AVH! Bon, je viens d'échouer à ma 4ème tentative, après avoir loupé d'un poil la victoire à la 3ème (je venais de tuer le vampire pour la 2ème fois, et j'avais le pieu en main, mais mon total d'infection a eu raison de moi... ARGGHHH!). Il faut dire que je change de code couleur à chaque tentative pour corser les choses. Allez, j'y retourne, je vais bien finir par l'avoir ce saligaud!

EDIT: ça y est, j'ai fini par le trucider, à ma 5ème tentative... Finalement je n'étais pas si près que ça de la victoire à ma 3ème.

J'ai lu ce qui a été dit dans les précédents posts, et je trouve que les points positifs relevés, ainsi que les quelques critiques qui ont été émises, sont justes. Comme le suggérait Skarn, inscrire le déroulement de l'aventure sur deux jours (la vampirisation n'intervenant que le 2ème) aurait été vraiment parfait. Je pense aussi qu'il aurait fallu procéder à une ou deux relectures supplémentaires, car il me semble qu'il subsiste quelques incohérences dans le texte (sauf erreur de ma part). Malgré cela, j'ai pris énormément de plaisir à parcourir cette AVH qui est sans conteste, pour l'instant, l'une de mes favorites de l'année. Bravo!
Répondre
#17
Une tres plaisante aventure: l'ambiance m'a un peu fait pense au bal des vampires. Jai vraiment tout aime dans ton avh : l'aspect genial de rejouabilite par le code couleur, la narration immersive, le scenario, bref pour moi une histoire sans defaut.

Bravo et merci.
Répondre
#18
Merci beaucoup pour vos feedbacks et content que l'aventure vous ait plu !

Pour les incohérences subsistantes dans le texte, je plaide coupable, j'ai changé beaucoup de choses dans les derniers jours avant le Yaz et il reste en effet des erreurs.

Etaler l'histoire sur 2 jours était possible mais ça ne collait pas avec ma vision d'une aventure courte. Du reste, je ne sentais sincèrement pas capable de faire vivre un huis clos autant de temps.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#19
personnellement je ne vois pas ce qu'étaler l'action sur 2 jours aurait apporté; ça aurait eu de l'intérêt si on avait eu des raisons d'interagir avec nos compagnons d'auberge avant d'être mordu mais ça n'est en rien le cas, notre personnage ne s'intéresse absolument pas à eux, au contraire il tient à ne pas attirer l'attention et à veiller sur son trésor…
de plus, que la vampirisation se produise au plus tôt est logique du point de vue de l'intrigue.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#20
A propos de l'erreur sur le code bleu, je suis en train de jouer sur le PDF hébergé sur Littéraction : ça à l'air de foirer quand je suis au
Show ContentSpoiler:
Répondre
#21
J’arrive un peu après la bataille et je n’ai rien de nouveau à dire. Comme les autres, j’ai aimé l’ambiance, le sentiment d’urgence, j’ai trouvé le système des couleurs brillant.

Comme Outremer, j’aurais un gros bémol, on découvre le plus souvent le coupable avec les connaissances du joueur et pas du personnage.

Par exemple, dans ma première tentative on m’a fourni un objet anti vampire et ont a tenté de m’exorciser. Pour mon second essai, pas d’exorcisme, le coupable était donc évident. Pourtant, sans cet élément, je n’avais rien qui me permettait d’identifier le vampire. Ce n’est pas toujours le cas, le comportement du coupable du code noir est vraiment suspect, mais celui du code bleu et vert sont normal.

C’est un petit détail mais souvent on ne nous propose pas d’utiliser le miroir, sans vrai raison.

Comme autre point positif le retournement de situation finale est très bon (le choix du paragraphe aussi) et il améliore grandement la vraisemblance de l’histoire.

Voila en conclusion s’était un AVH vraiment très agréable à lire.
Répondre
#22
(03/01/2013, 13:24)linflas a écrit : A propos de l'erreur sur le code bleu, je suis en train de jouer sur le PDF hébergé sur Littéraction : ça à l'air de foirer quand je suis au
Show ContentSpoiler:

A quel niveau ?

Show ContentSpoiler:

Zoki : merci de ton feedback et heureux que tu aies passé un bon moment.

Pour le fait que les connaissances du joueur dépassent celles du personnage, c'est quand même un défaut inhérent à la majorité des LDVELH. On se sert des tentatives infructueuses pour les essais suivants. Cela manque de réalisme mais c'est difficilement évitable. (il faudrait effacer la mémoire du joueur^^)
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#23
@aragorn :
Show ContentSpoiler:
Répondre
#24
(03/01/2013, 19:54)linflas a écrit : @aragorn :
Show ContentSpoiler:

C'est ce que je disais il n'y a pas de bug. Tongue
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#25
Compris ! et je l'ai trouvé ce salopard ! Smile c'est l'expression "lattes du plafond" qui m'a induit en erreur.

EDIT : et chuis mort...
Répondre
#26
Voilà une bien bonne AVH que j'ai réussie du premier coup (Olé !).
Toutes ces années d'expériences n'ont pas été vaines. J'ai pensé au Manoir de Mortevielle (vieux jeu PC), à Cluedo et Polanski également. Un peu à Jonathan Green aussi, et le hasard a voulu que je porte sa couleur.

Je n'ai pas fini de me jeter des fleurs (Olé !) : dès que j'ai vu le code couleur, j'ai compris que les relectures en seraient totalement modifiées :
il faut dire que j'avais imaginé un système dans ce genre (toujours pour une AVH que je n'écrirai jamais). À vrai dire, je m'étais très inspiré pour mon système des indices de RDV avec la Mort de Steve Jackson : je pensais souvent qu'il y avait un potentiel inexploité, une possibilité de multiples OTP différents à chaque relecture en fonction d'un petit détail aléatoire au départ.

Heureusement, Aragorn a su exploiter un tel système bien mieux que je ne l'aurais fait. Et ce d'autant plus que ce système est complètement légitime pour une AVH à coupable. Tout cela est fort bien pensé. La réalisation n'a pas du être facile et j'imagine le casse-tête.

SPOILER sur mon parcours :
Je pense que j'ai eu la chance d'interroger une bonne personne qui m'a livré une information sur une autre : du coup j'étais presque sûr que ces deux-là étaient innocents. J'ai écouté mon instinct pour chercher des alliés au plus vite. J'ai galéré pour trouver un miroir par contre. J'ai encore suivi mon instinct (peut-être pour de mauvaises raisons d'ailleurs, les relectures le diront) pour aller tout droit confronter mon principal suspect.


En attendant quelques bémols :

- L'addition à calculer pour l'objet à utiliser, c'est soûlant avec tant de lettres.

- La limitation du nombre d'objet à transporter. Je peux être d'accord à la rigueur si on propose une longue liste avec plusieurs objets à récolter, mais pas UN seul à choisir, quand tu sais qu'au moins deux vont être utiles.
C'est une question de vie ou de mort là, donc si je vois deux objets qui ont toutes les chances de me servir, c'est clair que je n'ai pas envie de me passer de l'un d'eux.

- un truc que je n'ai pas compris : SPOILER on me parle de lattes au plafond ... mais je n'ai pas trouvé mon adversaire au grenier. Bug ?

quelques fautes :
§ 105 évaluer => évoluer
§ 72 : je vois => dois
§ 42 ";fruits des bois;" est un peu curieux avec ces deux ";"

Il faudra évidemment que je refasse d'autres tentatives pour découvrir toutes les richesses de l'avh.
Pour une fois que je gagne du premier coup, il va falloir que je recommence pour perdre sans doute. C'est trop inzuste.

Félicitations Aragorn, cette AVH apporte encore une pierre à l'édifice de la littéraction avec ce concept de code couleur.
Répondre
#27
(06/01/2013, 01:28)VIC a écrit : - L'addition à calculer pour l'objet à utiliser, c'est soûlant avec tant de lettres.

Je dois dire que je suis pas un grand fan de ce système mais vu que l'objet en question peut être utilisé deux fois, je n'ai pas trouvé comment faire autrement. Peut-être en donnant un numéro de paragraphe où se rendre et en ôtant tant à ce numéro pour le deuxième combat. Je corrigerais éventuellement ça dans la version finale.

(06/01/2013, 01:28)VIC a écrit : - La limitation du nombre d'objet à transporter. Je peux être d'accord à la rigueur si on propose une longue liste avec plusieurs objets à récolter, mais pas UN seul à choisir, quand tu sais qu'au moins deux vont être utiles.
C'est une question de vie ou de mort là, donc si je vois deux objets qui ont toutes les chances de me servir, c'est clair que je n'ai pas envie de me passer de l'un d'eux.

En fait j'en ai fait un choix tactique, vu que l'un des objets est utile au combat et l'autre pour debusquer notre ennemi, selon le degré d'avancement du joueur dans ses recherches il peut choisir l'un ou l'autre.

(06/01/2013, 01:28)VIC a écrit : - un truc que je n'ai pas compris : SPOILER on me parle de lattes au plafond ... mais je n'ai pas trouvé mon adversaire au grenier. Bug ?

Oui plus ou moins, disons que ça vient d'un changement de dernière minute que j'ai fait dans la structure.
Show ContentSpoiler:

(06/01/2013, 01:28)VIC a écrit : quelques fautes :
§ 105 évaluer => évoluer
§ 72 : je vois => dois
§ 42 ";fruits des bois;" est un peu curieux avec ces deux ";"

Merci de me les signaler, j'avais repéré les deux premières mais pas la troisième. A corriger également.

Merci beaucoup de ton compte-rendu et content que tu aies passé un bon moment ! Big Grin
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#28
(06/01/2013, 09:58)Aragorn a écrit :
(06/01/2013, 01:28)VIC a écrit : - un truc que je n'ai pas compris : SPOILER on me parle de lattes au plafond ... mais je n'ai pas trouvé mon adversaire au grenier. Bug ?

Oui plus ou moins, disons que ça vient d'un changement de dernière minute que j'ai fait dans la structure.
Show ContentSpoiler:

Donc bug quand même ?
Show ContentSpoiler:
Répondre
#29
(06/01/2013, 17:35)VIC a écrit :
(06/01/2013, 09:58)Aragorn a écrit :
(06/01/2013, 01:28)VIC a écrit : - un truc que je n'ai pas compris : SPOILER on me parle de lattes au plafond ... mais je n'ai pas trouvé mon adversaire au grenier. Bug ?

Oui plus ou moins, disons que ça vient d'un changement de dernière minute que j'ai fait dans la structure.
Show ContentSpoiler:

Donc bug quand même ?
Show ContentSpoiler:

Oui il faudra enlever le lieu de destination de la fumée. Flèche
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#30
Aragorn, vile créature ! C'est horriblement difficile !

Après cinq essais à me mordre les doigts et m'arracher les cheveux, je parviens au combat final qui me retire exactement ce qui me restait de vie. Mais si j'avais pris la peine de remonter chercher le chandelier* aurais-je tenu suffisamment longtemps ? C'est diabolique. Tout est diabolique, je n'ose pas aller au grenier parce que fouiller prend beaucoup de temps, mais aller chercher de la lavande en bas est à peu près inutile, souvent même un piège. Traverser la salle commune est particulièrement éreintant ! Et à un autre essai, l'amulette qui tombe en panne, diantre... Je doute que l'on puisse atteindre les 30 points de vie, hein ?

Sinon, j'aime bien. Le code couleur est ingénieux, ça c'est vrai ! Et tiens, je n'ai même pas encore essayé le massacre général.

Alors, voilà, j'ai recommencé, fort de mes essais d'hier. Code : jaune. Je suis ma voie vaille que vaille et finalement, victoire. Mais quelque chose me chiffonne, dis-moi que c'est bon car je crois qu'il y a une petite erreur (peut-être de ma part cela dit) : si on a attaqué le vampire aubergiste dans le cellier, qu'on a le code combat, puis que l'on retourne dans le cellier, on se trouve pris dans une boucle (§§ 19-38-22-87-85-etc.). Quoi qu'il en soit je me suis arrangé pour récupérer un peu de vie et poursuivre mon chemin à coups répétés de candélabre et de croc de boucher. Pauv' colonel Moutarde ! Mais je ne sais pas si l'affaire aurait été viable selon cette tactique avec un autre vampire ? Peut-être à condition qu'il se rencontre dans le cellier, autrement ce n'est pas tenable, tant d'aller-retour ? En tout cas je salue ce bijou d'architecture.
L'écriture est bonne, peu de fautes. En revanche, l'ambiance m'a laissé un peu... froid. Je trouve qu'il y a discordance entre le fait que le bruit de la tempête puisse couvrir celui des combats et l'ambiance de la première partie où l'on discute tranquillement au rez de chaussée, ou même avec Radek dans l'escalier. Aussi les descriptions du bois pourri d'humidité, tout à fait plausibles, semblent indiquer que l'auberge est terriblement inconfortable, comme les meubles défoncés. La cuisine est sordide... LA BIÈRE EST FADE ! Pourtant ça ne transparaît pas chez le héros (qui a un peu de fièvre, j'avoue) ni chez les autres personnages. J'aurais eu volontiers le sentiment que le toit était prêt à s'effondrer et qu'un vent de folie aurait balayé ce huis-clos, mais non. Alors c'est dommage, mais ça reste personnel au vu des autres critiques.

--------------

*À ce propos, je ne crois pas que l'argent "rouille".
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)