Les Templiers du Vide 1 ~ Le Fléau du Cosmos
#1
Sujet de discussion pour la nouvelle aventure de Ronron, que je viens d'ajouter sur Xhoromag (certains le savent déjà, il y avait des téléchargements en cours pendant que je faisais encore les mises à jour)… ^_^

Mettez votre casque de pilote spatial et affrontez Le Fléau du Cosmos.
Répondre
#2
Merci M. Oiseau,
Bonsoir à tous !
Bon ben... Comme on est là pour parler de ça, et que c'est moi l'auteur (sourire d'auto satisfaction) j'ouvre le bal...
Tout d'abord, ceux qui l'ont lu, qu'en pensez-vous ?
Étant grand débutant dans l'écriture d'AVH (dans l'écriture tout court, d'ailleurs) j'ai grand besoins de vos critiques et de vos remarques...
Si vous repérez des erreurs de constructions, de choix, de scénario ou autres, surtout dites le moi. On est pas à l'abri d'une connerie...
Idem, il y a surement des choses qui ne vous plaisent pas...
Tout cela m'aidera grandement pour la suite de l'histoire. Le second volume se déroulera en grande partie sur Terre, et est en cours d'élaboration.
Je vous passe le bonsoir de ma petite famille.
@+
Répondre
#3
Bon j'ai la flemme de le lire maintenant mais j'ai fait le graphe (avec un programme automatisé) :

   

Assez étrange soit dit en passant ^^

EDIT: bien entendu, le graphe est inexact, soit à cause d'un passage secret, soit d'une erreur de syntaxe du genre "allez 23" plutôt que "allez au 23".
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#4
C'est une chouette aventure. Au début ça semble banal, et le coup des combinaisons bleu ciel, avec des ceinturons qui lancent des ondes létales, ça faisait très kitsch. Mais en poursuivant l'aventure tu déploies des trésors d'imagination, c'est surprenant. Surtout de manière aussi condensée !
Les paragraphes sont tous bien fournis, c'est appréciable. Quelques fois ça en devient un peu indigeste, comme la phase de description du vaisseau qui est assez laborieuse... mais elle fournit de nombreux détails et sûrement ceux qui n'auront pas été exploités ici le seront par la suite.
Les jets de dés aussi sont parfois un peu trop nombreux ; les règles ont cependant le mérite d'être simples.

En définitive, un seul point noir : l'orthographe.

Le scénario est très plaisant : vivement la suite !
Répondre
#5
Bonjour à tous,
Merci beaucoup Lucius pour ces encouragements.
En lisant ton message, je downloade donc l'aventure et m'aperçoit qu'elle est bourrée de fautes !!! Dans ma hâte et ma précipitation, j'ai quelque peu négligé la finition.
Voilà une nouvelle version, revue et corrigée, il devrait y avoir beaucoup moins de fautes.
Mr Oiseau, pouvez-vous s'il vous plaît remplacer les ancienne version de cette AVH par celle-ci ?
Merci d'avance !
@+


Pièces jointes
.pdf   Lefléauducosmos.pdf (Taille : 422 Ko / Téléchargements : 10)
Répondre
#6
Voilà, le remplacement est effectué. C'est la version 1.1 la plus rapide jamais reçue. ^_^
Répondre
#7
Ce ronron a l'air décidément très rapide, entre hier, à son arrivée, une nouvelle AVH terminée, et aujourd'hui une version corrigée... Ça donne envie de s'y remettre Wink
"Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs." Marcel Proust
Répondre
#8
Très rapide, oui, j'espère qu'Oiseau a conservé de bons réflexes sinon il va se faire attraper et dévorer tout cru Twisted

...

Désolé Mrgreen
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#9
Bon j’ai commencé la lecture du « Le fléau du Cosmos », je me permets donner mes premières impressions et critiques.

Tous d’abord je vais chipoter sur la forme :

- Le texte n’est pas justifié (j’avais dit que j’allais chipoter et encore le meilleur est à venir)
- Les paragraphes où on est renvoyé ne sont pas en gras, personnellement je trouve qu’on voit les beaucoup mieux quand ils sont en gras. Sinon, il m’arrive de lire vite et de rater une option au milieu d’un paragraphe assez long (du genre si vous avez cet objet arrêtez la lecture et rendez-vous immédiatement au XX).
- Cette remarque j’ai hésité à l’écrire de peur de provoquer une émeute, et surtout d’ennuyer l’auteur de cet AVH. Mais en ce qui concerne style (non ne me lancés pas des pierres, je ne le referais plus Redface ) certaines expressions familières me gêné un peu (je pense surtout à la floopé de véhicules dans l’intro). Enfin, je parle uniquement des descriptions dans les dialogues, ça ne m’a pas posé de problème.

Ensuite aux niveaux des règles :

- Elles sont très simples, les combats sont réglés en un lancer de dé, je trouve que pour une aventure de science fiction c’est un bon point. Parce que pour Avh futuriste des combats avec des armes surpuissante qui traîne en longueur, je trouve ça bizarre.
- Le fait qu’on donne notre compétence pour chaque test est une bonne idée. Ca évite les écarts de tirage au début ; de plus, elle varie selon chaque types d’actions ça évite le syndrome de l’habilité fourre tous des DF qui incluse notre force, notre agilité, notre sens du marchandage, notre faculté à manger des tourtes, j’en passe et j’en oubli.
- Détail amusant c’est très gentil de nous dire qu’on peut ignorer tes règles, mais bon tu nous l’aurais interdit ça n’aurait pas changé grand chose…

L’histoire (enfin le début) :

-L’histoire a un coté très série B de science fiction des années 70. Avec ces aliens très très méchant tous droit sortie d’un « pulp », son appareil de téléportation qui coupe par l’enfer, les aliens primitifs qui me prennent pour un dieu… Manque plus que la fille qui tombe amoureuse du héros à chaque planètes (encore que ça va peut-être m’arriver). Ce n'est absolument pas une critique, je trouve au contraire que ça lui donne une style particulier assez amusant.
-Le coté organisation totalitaire du gouvernement qui règne sur la terre est assez bien retranscrite. J’ai surtout apprécié que le héros ne soit pas un gentil rebelle voulant rétablir la démocratie mais qu’il soit soumis à son gouvernement.
-Petite critique, tout le début de l’aventure est une longue intro faussement non linéaire avec des paragraphes ayant de nombreux choix du genre « voulez parler à » et la liste des membres de l’équipage et à la fin du paragraphe un « quand vous aurez parlé avec tous le monde aller au XX ».
-Petit détaille amusant (oui je chipote encore) la mission est tellement top secret que les membres de l’équipage sont appeler par leurs fonctions, mais ça ne les gênent pas de nous donner leurs biographies et de nous faire admirer leurs médaille Lool . Comme ça, le capitaine, il n’aura qu’à se renseigner pour trouver le nom de la personne… Bon moi ça ma fait sourire enfin je trouve que ça renforce le coté très série B de l’AVH.

Bon j’espère ne pas avoir été méchant ou incompréhensible. Quand j’aurais fini l’aventure je reposterais sans doute quelques remarques supplémentaires.
Répondre
#10
Une AVH de science-fiction avec des aliens? Voilà qui pourrait bien m'intéresser.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#11
Bonjour à tous, bonjour Zoki,
Merci tout d'abord de toutes tes remarques.
- Le texte n'est pas justifié, bon ben ça... Je l'ai même pas vu.
- Le coup des paragraphes en gras : alors là, entièrement d'accord avec toi ! Je me suis rendu compte de cette erreur (car s'en est une, assez grave en plus) en lisant l'excellent Transomnie. Je me suis dit : bon sang mais c'est bien sûr ! Damned ! Mettre les paragraphes en gras adoucirait considérablement la lecture. Je m'en suis voulu de ne pas y avoir pensé.
- OK aussi pour les expressions familières dans les descriptions, bien que cela soit dû plus à mon style d'écriture qu'autre chose, mais j'ai pas fait assez gaffe sur ce truc, putain ! (ok j'arrête, lol).
- Pour le coup de l'unique lancer de dé, c'est tout à fait cela. Il me fallait une règle simpliste. Je ne sais pas si vous êtes d'accord avec moi, mais je trouve que les lancers de dés à répétitions pour un combat cassent un peu l'ambiance, gênent l'immersion, et au final desservent leur objectif.
- Le fait que le score de capacité soit donné par le texte empêche en effet le score d'habileté 'fourre-tout'. Si on tire un mauvais score lors de la construction des persos des DF, au début, on rame pendant tout le livre. A l'inverse, si on tire un très bon score, c'est l'inverse. Ce truc m'a tellement gavé qu'au bout d'un moment, quand je lisais certains DF, je ne jouais plus avec l'habileté, je me mettais le score max, et je ne tirai même plus les dés. C'était n'importe quoi. De plus, ce système me permet d'affiner beaucoup plus facilement la difficulté du jeu. C'est pour ça que j'ai mis une petite phrase sur le fait d'ignorer les règles. En fait, je crois qu'inconsciemment je demande au lecteur d'ignorer les règles. Je suis partisan du fait que l'on peut tricher autant qu'on veut dans une AVH. Une fois qu'elle tombe entre nos main, on fait ce qu'on veut avec, non ?
Je vais même vous confier un petit secret : au départ, je ne voulais pas mettre de règles. Elles ont été rajoutées à la fin. Encore une fois, je trouve qu'elles tuent un peu l'ambiance. Le support pdf en ligne, sur un écran n'est pas très pratique pour les multiples lancers de dés. Ce serait un support papier, j'aurais poussé les règles à fond, vers l'aspect jeu de rôle, un peu à la loup ardent, même si c'est difficile de les exploiter à fond.
Maintenant, on passe à l'histoire. Accrochez-vous, j'ai plein de choses à dire. Si je ne suis pas assez clair, n'hésitez pas à me le dire.
- Concernant l'aspect 'pulp', il n'est pas voulu. Je pense qu'il est dû à ma culture de base de la SF.
- La fille amoureuse sur une planète inconnue, vous n'en aurez jamais chez moi. Je sais, ca va faire mal à quelques-uns d'entre vous, mais c'est comme ça. C'est difficilement compatible avec l'esprit de la série, que j'ai voulu glauque, froide, brutale. Si une fille est là, ce sera uniquement pour se faire tuer, torturer, ou que sais-je encore.
Ces gens sont quand même sous une dictature mondiale, parti unique, religion unique, armement démesuré, et j'en passe. L'aspect fleur bleue est occulté sciemment.
- Le début de l'aventure, une fausse intro ou on doit parler à tout le monde, est franchement mauvaise. Ratée. Je suis entièrement d'accord.
- Quelque mot sur l'univers en lui-même, à ce propos. Comme vous pouvez vous en douter, je suis nourri, pétri même, de théories conspirationnistes (puce RFID, retour de l'antéchrist, gouvernement mondial, j'en passe et des meilleures). Je ne vous citerai qu'une seule de mes sources : l'excellent site conspiration.cc.
- Quelques mots sur la longue partie du début, la description des différentes partie du vaisseau. C'est vrai qu'elle est longue, fastidieuse. Mais il y a une bonne raison à cela. Et là, vous allez vraiment me prendre pour un dingue. Ce vaisseau est cohérent. Il vole. Il utilise la MHD, la fission par compression magnétique, l'anti-matière, etc....
Toutes choses qui, si l'on s'y penche un peu, existent plus ou moins déjà. Hé oui, même les voyages dans l'espace gémellaire. L'épisode ou on va en enfer est une petite référence au film 'le vaisseau de l'angoisse', et lui est purement fictif.
Je sais, ca parait vraiment fou, et pourtant...
Je vais vous donner toutes mes sources. A partir de là, ceux qui sont intéressés feront quelques recherches, et on pourra discuter. Voici mes sources :
- JP Petit, ovnis et armes secrètes américaines, ovnis le message
- Hawkins, l'univers dans une coquille de noix, brève histoire du temps,
- Les lettres ummites
- Baxter, temps
Et d'autres dont je ne me souviens plus.
Les Dows sont évidemment des petits gris. Pour l'instant, leur rôle n'est pas exploité à fond, mais ça viendra dans la série.
En gros, si on réunissait tous ces éléments, et si tout cela fonctionnait réellement (ca fait beaucoup de si), le vaisseau vole, pour de vrai. J'ai quand même utilisé une petite astuce. Le graser pariétal en principe, comme le système MHD, est intégré à la coque. Mais comme il rendait les choses encore plus complexes, je l'ai viré et intégré à la machine de Zlapotek, qui dispose du même coup d'un "effet de champ", petite invention de ma part mais fort pratique.
A partir de là, de ce mélange de fiction, de faits et d'invention plus ou moins réelles, mais qui le sont dans la sphère conspirationniste, j'ai inventé cet univers, avec toutes ces merveilleuses machines.
Je me suis surtout attaché à rendre ce mic-mac plus ou moins cohérent, et à garder cet aspect super glauque à l'ensemble.
Toutes les données astronomiques sont plus ou moins vraies, sauf en ce qui concerne les distances, pour des raisons diverses.
L'une d'entre elle est de laisser volontairement des erreurs grossières, et ce afin de ne pas me laisser enfermer par les aspects techniques purs, et aussi pour ne pas avoir à batailler avec des astronomes en herbes sur tel ou tel détail.
Voilà, voilà, c'est tout ce que trouve à vous dire pour le moment.
Ah si, encore un truc : le tome 2 est en cours d'écriture (60/120), et s'intitule 'terreur sur Io', titre non définitif.
J'ai déjà les grandes lignes du scénario du tome 3, mais là, on a le temps.
Merci de m'avoir lu, et bonne journée à tous.
Répondre
#12
Alors toi pour être passionné, t'es passionné! Bravo, tu viens de me donner envie de lire ton AVH, que je place au sommet de la liste.
Répondre
#13
Je viens de finir l’aventure et de lire le poste de RONRON.
Quelques remarques générales:

-l’aventure est assez brève et s’enchaîne sans réel temps mort.
- Concernant la difficulté j’ai assez vite suivi ton conseil en trichant comme un petit fou:twisted :, j’aurais donc du mal à l’évaluer. Cependant, vers la fin y’a un lancé de dés sur un passage obligé avec une chance sur trois de mourir. C’est horrible pour ceux qui respectent les règles, non? On se serait cru dans les Quêtes du Graal et même si c’est ma série préférée là ce n'est vraiment pas un compliment.
-Un gros point noir, enfin moi ca m’a vraiment gonflé, à la toute fin de l’aventure on a un choix moral et selon notre réaction le narrateur nous félicite où nous insulte. Même si je comprends le principe cela m’a fait bizarre. En plus, aider notre nouvel ami à jouer à « dieu » c’est d’un point de vu éthique très douteux, comme ce choix est à la toutes à la fin ça m’a laissé un bien mauvais souvenir.

Globalement j’ai trouvé l’aventure dynamique et intéressante. L’histoire sans être extraordinaire est largement supérieure à un DF moyen. Sans être la meilleur la AVH que j’ai lu j’espère voir arriver la suite bientôt.

Quelques autres remarques n’étant pas directement liées à l’œuvre :

-Ronron tu es un vrai passionné, c’est très impressionnant. J’étais fier d’avoir remarqué plusieurs références mais en faite il m’en manquait plein.
-Pour la petite amie sur chaque planète ça ne me gêne pas qu’elle manque appel, vraiment pas… Je l’ai juste cité car elle fait partie des multiples clichés du genre.
-Les « Grey » c’était dans les années 60, 70 qu’ils avaient leurs soucoupes volantes et des cigares volant ? maintenant ils ont pas des vaisseaux triangulaires?
Je pose cette question car ça a contribué a me donner une impression de lire « le pulp dont vous êtes le héros » ce qui n’était pas voulu à première vu.
-Pour l’absence de règle ça dépend je trouve que pour les univers heroic fantasy elle sont indispensable, par exemple, j’imagine mal la Paix au Anges sans règles. Même si j’ai une tendance à tricher dans (presque) tous les LVDH. Comportement sans doute inspiré d’un traumatisme d’enfance lié à avoir essayé de finir le retour à la montagne de feu et l’épreuve des champions à la régulière.
Répondre
#14
Essayeras-tu de faire ta prochaine aventure sans règles ?
Répondre
#15
Entrée en matière légèrement maladroite, mais sympathique, qui prend un air satirique (« Une seule et unique sentence : la décapitation sur place »).

Règles simples et claires. On ne va pas avoir des combats longs, c’est réaliste et moins lassant pour le lecteur. Gestion de l’équipage intéressante.
Ecriture dynamique, peut-être un peu trop familière.

On a un univers détaillé, high-tech. Le point de vue du narrateur (un ambitieux du côté de l’ordre établi) est bien choisi. L’enthousiasme de l’auteur communicatif (si on en croit Sukumvit, ça te vaudra un Yaz d’Argent xD ).

La première phase de l’histoire est très descriptive, ce qui peut lasser. Peu d’interaction, linéarité élevée ou choix sans importance… C’est osé, il aurait fallu mieux diluer les infos.
Toute relecture est inutile : on lit 90% des paragraphes dès la première lecture, si on est curieux.

Au final, une impression mitigée : le côté interactif est d’une certaine manière très peu présent : soit l’aventure est linéaire, soit on peut faire tous les choix disponibles quand il s’agit d’explorer. N’étant pas un grand joueur de livres-jeux, ça ne me gêne pas de ne faire qu’une seule lecture, mais d’autres n’apprécieront pas. Il est évident que ce manque de variété rend les règles inutiles (du moins, quand on a compris que ça ne servait à rien de recommencer ; on ne fait alors que tricher). Au niveau de l’histoire, ça démarre plutôt bien, mais on a à certains moments pas mal de clichés de SF. Le style n’est pas vraiment d’un registre hautement soutenu, ce qui n’est pas gênant pour certains personnages, mais pas toujours bienvenu. Bon concernant les fautes d'orthographe, je n'ai pas tout relevé (je suis assez tolérant de ce point de vue là) mais il y en a pas mal. On retiendra certaines originalités et les descriptions ultra-détaillées des technologies.

Erratum :
Page 13, « récuperent cette machine, prennent en otage ce scientifique où que sais-je encore… » -> récupèrent, ou
« Le mécano, toujours très courageux, marche derrière vous sans mot dire. Vous vous dites que finalement c'est vraiment un couard. » -> hum…
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)