La quête du pin's d'or 1
#1
J’ai lu l’AVH de Tholdur et bon, bin, malgré quelques points forts, j’ai moyennement aimé…


1). LA FORME :

Là-dessus rien à redire : il n’y a pas de fautes, le style est clair, le tout se lit bien, bref ma lecture commence bien.


2). LE FOND :

Ça commence bien, l’intro est amusante, j’aime beaucoup ton univers très kitch, Tholdur. Le concept des pin’s « produit star » me replonge loin en arrière, je m’imagine déambulant dans Pinstown avec une coupe de cheveux démodée. La situation de départ (le héros, quelqu’un d’ordinaire, est téléporté depuis sa vie paisible parce que lui seul peut résoudre une situation de crise) me fait un peu penser à un conte de fée, ou pour faire référence aux LVH je citerais les « Quêtes du Graal ». Le style est du coup assez enfantin, ce qui m’a plongé dans une ambiance particulière (et plutôt agréable) : me voilà parti dans l’univers merveilleux de Pinstown, avec mon gros sac de pin’s (que je ne prends même pas la peine d’ouvrir), je croise un pêcheur gentil comme tout (mais pas franchement intrigué plus que ça par ma besace imposante, pourtant se balader avec un sac de 20kgs, ça doit quand même étonner un peu), etc. Une fois ces premiers pas effectués, j’oublie les petites incohérences entre parenthèses car le caractère bucolique de Pinstown m’a happé et ça y est, je me sens bien ici, j’ai même envie d’en voir plus, bref je commence à me sentir dans la peau de mon personnage… jusqu’à la place principale de la ville. Là je déchante. Il faut dire que traiter mentalement d’abrutis tous les badauds que je croise n’est pas vraiment de mon goût. Je ne sais pas si c’était à prendre au 12° degré, en tout cas moi ça m’a déplu et j’ai vécu la suite en étant déconnecté de ce que je lisais, je n’étais plus dedans. Dommage car ça démarrait agréablement.

Autre sujet de déception : une fois l’intro lue, les gags sont moins présents alors que j’en attendais plus à la lecture du départ. J’aurais trouvé bien, aussi, d’insister davantage sur les personnages, qui gagneraient à être développés.

Enfin, un mot sur le commentaire de l’auteur au début : Tholdur je pense que ce n’est pas la peine de te justifier autant, laisse le lecteur se faire son idée. En agissant ainsi, tu peux donner l’impression d’être sur la défensive, ce qui dévalorise ton écrit. Après tout, le forum te permettra éventuellement de discuter directement avec tes lecteurs pour éclairer sur tes motivations.


3). LE JEU :

C’est dingue parce que, là aussi, ça démarrait bien avant de me décevoir ! Déjà les règles sont inventées par l’auteur, ce qui excite ma curiosité. Le fait de les découvrir pas à pas (les combats viendront dans le tome suivant) m’a aussi beaucoup plu. Le concept de critères décomposés en « paliers » est sympa… jusqu’à ce que je lise la règle sur l’expérience. En effet, si toutefois j’ai bien compris, l’expérience ne sert qu’à se régénérer sans dépasser nos points de départ. Dans ce cas, pourquoi ne pas définir un total de points global comme habituellement (en d’autres termes, à quoi servent les paliers)? De plus, ça me choque un peu d’imaginer un héros qui soignerait ses blessures grâce à l’expérience qu’il glane en réalisant des actions audacieuses. En revanche, si l’expérience servait à améliorer nos critères de départ, je trouverais ça excellent : les paliers permettraient de favoriser les joueurs malchanceux et inversement.

Voilà pour les règles, passons au jeu.

L’utilisation progressive des règles donne envie de connaître la suite, c’est bien. Ce premier volume est facile, ce qui est logique. Bref, j’ai aimé jouer cette AVH. Là où je suis moins enthousiaste, c’est au sujet de la structure. Il y a quelques changements de paragraphes non justifiés, sauf erreur de ma part (pour solutionner, il suffit de les regrouper !). Il y a aussi plusieurs choix de type « gauche-droite », apparemment sans indices pour nous aiguiller (en tout cas je n’en ai pas trouvé), ce qui est assez agaçant. Enfin, je suis tombé sur un « non-choix » (on a le choix entre 2 paragraphes, puis on retombe par la suite sur un paragraphe « réunificateur » sans aucune conséquence ludique).


4). CONCLUSION :

Malgré des atouts engageants (style agréable, ambiance « conte de fées kitch », règles originales et progressives), je suis assez déçu. Ceci dit, tous les points qui m’ont déplu sont renseignés dans ce feedback et sont facilement solutionnables, par conséquent mon avis pourrait très bien évoluer en même temps que l’AVH !


5). COMPLÉMENT : LES FAUTES QUE J’AI RELEVÉES :

p3 : « pas plus compliqué que ça »
p5 : « quel que soit »
« ça ne vous enchante pas »
« prévue pour ça »
Si ma bourse contient 10 pin’s, l’encombrement est-il de 1 ou 2 ?
§1 : « toi qui exècres »
§85 : « Une fois sorti de Pinstown »
Répondre
#2
Bonjour!

C'est mon premier message ici, et je me devais de répondre après être passé hier et avoir vu ce post!
Merci pour ta lecture attentive de mon AVH et surtout pour cette critique détaillée Thierry Dicule. J'avoue que de mon côté j'aurai bien eu du mal à en faire autant. Confus Redface

Alors pour reprendre les différents points:

Le fond: C'est vrai que les mots peuvent choquer. Ce n'est pourtant pas mon intention. Après je ne voulais pas non plus qu'il y ait une sorte de condescendence dans le ton (du genre "les pauvres bougres"). Il va falloir que je réfléchisse à quels autres termes plus "soft" employer. Ou plutôt modifier mon intro et dire quelque chose du style: "Ces personnes vous importunent tant que vous ne pouvez vous empêcher en votre for intérieur de les appeler par certains noms d'oiseaux qui feraient faire frémir votre mère de honte si elle le savait (abruti, idiot, pingouin...). Mais, après tout, personne n'est parfait!"

Pour les "gags" j'en ai un réserve pour la deuxième partie, même si côté aventure çà deviendra plus sérieux avec les combats.

Le jeu:
Je crois que j'ai modifié mon texte original de la mauvaise manière: "on peu (re)gagner...". Il est donc bien prévu de dépasser son total de départ grâce aux PE. Smile A ce propos on peut en gagner à deux occasions dans la première partie, en plus de ceux octroyés à la fin...

Les palliers servent pour les tests de réussite, le système de dégats intermédiaires permet de baisser ou monter plus ou moins vite de niveau. C'est ainsi de plus en plus dur de gagner le niveau suivant, donc de se construire un personnage trop fort. Par contre on peut rapidement augmenter des stats de départ basses.
Pour les combats, c'est l'effet inverse, plsu on se prend de coups, plus on est mal en point, et si on survit il sera difficile de réussir un prochain test de réussite.


Pour les pins dans la bourse, peu importe l'encombrement. Ce sont uniquement les pin's hors de la bourse qui "encombrent". Si je me souviens bien des règles, c'est 1à9 pins=enc1, 10 à 19=enc2, etc. Il faudra que je retourne voir ce passage pour préciser si besoin.

En ce qui concerne la structure des paragraphes, j'avoue ne pas trop saisir la nature des griefs...
Pour ce qui est des choix de direction, il n'y a pas besoin d'incides car il est tout simplement impossible de faire de "mauvais" choix. Les rencontres seront juste différentes. Mais pour la seconde partie il n'en sera pas de même Wink
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#3
Bonjour Tholdur, tout d’abord bienvenue à toi !

Concernant les règles, merci de tes précisions, dans ce cas j’aime beaucoup le système de paliers, qui est bien vu.

À propos du fond, je t’invite à attendre d’autres retours avant de modifier quoi que ce soit, en effet ce que tu as lu là n’est que mon humble avis ! D’autres lecteurs ne partageront pas forcément ce que j’ai ressenti !

Enfin, au sujet de la structure, je vais m’y replonger ce soir pour te citer des exemples précis.
Répondre
#4
J'ai bien adhéré à l'humour de cette AVH. Jouer un haïsseur de pin's au pays des collectionneurs est franchement amusant et le côté mi-blasé mi-excédé du héros est subtilement mis en avant. Par contre, l'aventure est moins burlesque, moins déjantée que ne le laisse entendre l'introduction. En fait, elle respecte pas mal de codes des LDVELH "sérieux" et l'aspect mission du scénario n'est jamais oublié avec l'importance du sac de pin's.
Tout se passe dans Pinstown qui m'a fait penser à Kharé ou à Sable-Noir. Comme dans la Cité des Pièges ou la Cité des Voleurs, on doit partir d'une extrémité de la ville, traverser ses divers quartiers, parler avec de nombreux habitants, visiter les échoppes avant de finalement parvenir à la sortie de la ville.
Cependant, l'analogie s'arrête là car nous ne risquons pas de mourir et il paraît difficile de ne pas réussir à terminer l'aventure (bon... à mon premier essai, j'ai perdu en très très peu de temps...).
Les rencontres en elles-mêmes sont plutôt classiques. C'est plus le ton ironique et légèrement désabusé avec lequel elles sont relatées qui rend la lecture plaisante, surtout que c'est très bien écrit. Par contre, il s'agit d'une introduction, donc d'une AVH vraiment très (trop) courte. Enfin, j'ai bien aimé le final auquel je ne m'attendais pas.
Répondre
#5
Je complète mon feedback avec quelques précisions sur la structure de l’AVH (attention spoilers):

- changements de paragraphes inutiles : je pensais aux §43 et §58, dont je ne comprends pas le passage de l’un à l’autre => pourquoi ne pas les fusionner ?

- choix de type « gauche/droite » : je pensais aux §58, §55 et §80. Bon, après relecture, ces choix sont moins aléatoires qu’il n’y parait… Le §58 nous propose de choisir entre une « voie principale » et un « sentier ». Les §55 et §80 semblent complètement hasardeux à première vue mais, avec la carte, on peut décider par exemple d’aller au plus court, ce qui constitue une stratégie. Quoiqu’il en soit on a rien à gagner (ni à perdre) en faisant ce détour, ce qui peut sembler vain ludiquement parlant, mais j’imagine que tu as mis ça en place pour prolonger la description de Pinstown tout en conservant l’aspect « facile » de ce premier tome ? Dans ce cas j’adhère à ton choix.

- paragraphe de « non-choix » : je pensais aux §26 et §54, qui nous mènent chacun aux §79 et §9, ces deux derniers ne changeant rien du tout à notre petit bonhomme de chemin puisqu’ils mènent au §33 sans rien nous apporter (pour moi ce choix proposé au lecteur aurait du sens si le fait d’avoir rencontré Joe procurait un avantage ; là ça ne change rien => pourquoi ne pas supprimer le §9 ?).

Attention, ces petites remarques sont pour moi des détails, ce qui m’a le plus gêné c’est bien les commentaires un peu agressifs du héros sur la place principale. Ceci dit, le retour de Fitz n’allant pas dans le même sens sur ce point, je t’invite de nouveau à attendre davantage d’échos avant de changer quoi que ce soit.
Répondre
#6
Pour le changement de paragraphe inutile, la (mauvaise^^) raison est qu'au départ mon paragraphe 1 commençait par ce qui est écrit au 58! Je pense le garder comme çà car le départ du château marque en quelque sorte le vrai début de l'aventure, et c'est aussi le moment où on on a le véritable premier choix à faire.

Pour le gauche/droite, la seule "raison" est bien de découvrir un aspect ou un autre de la ville, sans que celà ait une incidence significative sur la suite. Pas de quoi dire qu'il existe une voie plus favorable qu'une autre. Même si effectivement il y a des petits riens qui peuvent avoir une influence minime sur la suite, comme par exemple pour la bourse de pin's. C'est pareil après la place du pin's. J'ai eu envie que le lecteur , d'autant plus que l'aventure est courte, ait envie de choisir un autre parcours tout en sachant que çà ne va pas réellement lui porter préjudice.

En ce qui concerne Joe, le fait est que si on l'a rencontré on connait l'idée du sac de cailloux, et on la propose à Gori; sinon c'est lui (Gori) qui nous propose l'idée. Après je voulais faire un paragraphe spécial pour ceux qui ont formulé comme souhait un nouveau sac de pin's, et le clin d'oeil sur le fait que Gori affirme que c'est un tour impossible, qu'a pourtant réussi le grand pinseurRolleyes

Au fait merci pour l'orthographe, il va falloir queje regarde la règle des homophones çà et ça!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#7
Et voilà, ma troisième AVH lue en une journée (je suis bien motivé aujourd'hui).

Après avoir lu your story, j'ai poursuis ma lancé d'AVH comique. Et je dois dire que la pilule est mieux passée que dans l'oeuvre du Sukumvit.

Cette histoire de pin's m'a bien fait marrer et ça m'a remémoré ce que j'avais vécu à l'époque avec ce genre de trucs. C'était de la folie, comme dans la ville de Pinsville.

Tu as très bien écrit ton histoire, j'aime ta façon de décrire les choses, c'est fluide et ça se lit bien. L'histoire en elle-même est originale et se suit avec intérêt. De plus, on ressent très bien le blasement du héros vis-à-vis des habitants de la ville, qu'il qualifie d'ailleurs et ce, à de nombreuses reprises, d'abrutis ^^. Les rencontres sont sympathiques, bien qu'il n'y ait rien de vraiment mémorables (si ce n'est le passage dans le centre-ville, c'est vraiment l'émeute à cet endroit-là! Twisted )

J'ai également bien aimé le paragraphe final où, même si je m'y attendais un peu, j'ai été surpris SPOIL
je parle de la révélation quant on contenu du fameux sac FIN SPOIL.

Concernant les règles, j'ai bien aimé le système d'expérience mais un peu moins le reste, je ne sais pas trop pourquoi. Peut-être que ça vient du fait que je n'aime pas trop les règles nouvelles.

En résumé, j'ai bien apprécié ton AVH qui est bien écrite, mais je ne te cache pas que je préfère quand même plus les histoires plus sérieuses, plus longues et plus "matûre".

Si je devais mettre une note, je mettrais un bon 13 (voire un petit 14 si je lis ton AVH alors que je suis d'humeur rigolote).
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#8
Merci pour le retour...

Cette aventure est courte et les règles sont encore très peu exploitées car ce n'est en fait qu'une partie de l'aventure totale. Une sorte de mise en bouche.

Je n'aurai peut-être pas dû la poster en tant qu'aventure complète, mais je voulais des retours avant de me lancer dans la suite. D'abord, il est vrai, parce que j'étais un peu à cours d'idée pour rédiger la suite (mais bon j'en ai quelques-unes en réserve maintenant) et puis surtout parce que je n'étais pas sûr que cet univers parodique soit du goût de tout le monde (alors autant éviter du travail inutile si personne n'est intéressé).
A présent je pense que je vais quand même pouvoir me lancer dans la suite du projet avant celui de S3, mais uniquement quand j'en aurai fini avec l'actuel de Flash Gordon (qui est bien plus sérieux).
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#9
Lu aussi. (Comment ? « Jouer » ? « Règles » ? ¡ No comprendo, señor !) Je rejoins essentiellement mes prédécesseurs : style truculent (j'apprécie notamment les renvois qui se contentent rarement d'un simple « rendez-vous au X »), héros blasé qu'il est amusant d'incarner, thème original et bien maîtrisé. La lecture se révèle agréable, et c'est après tout l'essentiel.

Par contre, la traversée de la Place du Pin's est très pénible, étant donné qu'il s'agit essentiellement d'une suite de rencontres avec des fans qu'on dirait issus d'une usine à clones, et face auxquels il suffit de répéter systématiquement le même stratagème pour s'en débarrasser. Un peu d'inattendu aurait fait plaisir ici.

L'aventure est aussi très courte, mais elle remplit bien son rôle de « mise en bouche ». Je n'attendrai peut-être pas la suite avec une impatience débridée, mais je lirai probablement avec plaisir les prochaines AVH de tholdur si elles sont aussi plaisantes que celle-ci.
Répondre
#10
Fini et j'avoue que je n'ai pas accroché. Avec un scénario pareil on ne peut pas avoir une histoire sérieuse, mais le ressort comique que constitue la mode des pin's me paraît nettement insuffisant pour nourrir une aventure entière (même relativement courte comme celle-ci) et à plus forte raison une série.

C'est bien écrit, les règles sont simples et sympas, la non-linéarité est correcte, mais, en-dehors du rebondissement final, je n'ai au fond rien trouvé qui m'intéresse ou qui m'amuse vraiment. Ce point de vue est certainement subjectif, le sens de l'humour étant quelque chose de personnel à chacun.
Répondre
#11
Merci pour le feedback.
J'avoue que de mon côté j'ai un peu laissé tombé les lectures d'AVH en ce moment, cela risque d'être juste pour le vote Sad

Pour ce qui concerne l'omniprésence des pin's, j'ai prévu une suite avec plus de variété, mais bon avec toujours un peu de pin's quand même^^.

Ma seconde AVH sera elle très classique. Comme ça j'aurai des retours sur deux sytles différents et verrai bien ce qui fonctionne le mieux, pour savoir à quelle AVH je vais m'atteler en 3ème (la suite de la quête du pin's d'or ou S^3).
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#12
Suite des feedbacks ...

J'ai passé un bon moment avec L'Épreuve du Grand Pinseur. Dans la vraie vie, je n'ai pas connu la mode des épinglettes, mais dans cette aventure, j'ai pu m'imaginer parfaitement bien à quoi ça a dû ressembler.

Il est difficile de faire un long retour sur une aventure courte, mais celle-ci m'a bien amusé. L'entrée en matière directe vaut un sourire immédiat ("Hé, t'as pas un pin's?") et la suite ne lâche jamais la patate, ou le pin's en l'occurrence. Certains ont trouvé l'attitude du héros (donc de l'auteur) méchante envers les collectionneurs tarés qui le harcèlent ; je n'ai personnellement pas ressenti ça. Les péripéties dans Pinstown sont variées, les répliques que l'on peut choisir de faire sont comiques, j'ai gagné 36 pin's au casino, et je suis arrivé à la fin du premier coup (est-il possible de perdre, au fait ?...). Et là, je dois avouer que la révélation finale m'a bien fait rire.

Donc, une bonne petite AVH humoristique. S'il y avait un Yaz pour les AVH drôles, celle-ci ferait rudement compétition à Your Story pour mon vote. En l'occurrence, l'une des deux se glissera peut-être dans mon Top 3...
Répondre
#13
Merci pour ce nouveau commentaire. C'est promis je vais m'atteler à la tâche pour les AVH que j'ai lu, même si je ne les ai pas entièrement complétées.

Pour répondre à la question entre parenthèses on ne peut pas perdre, sauf au début et un peu avant la fin (et encore seulement si on n'est plus du tout motivé!). On peut donc considérer qu'il est bien impossible de perdre. Mais pour la deuxième partie ce ne sera pas le cas!

Pour différencier quand même un petit peu les parcours de chacun dans cette courte première partie il reste le gain des points d'expérience. Par défaut tout le monde gagne 5 PE, mais on peut en gagner 5 de plus à deux autres occasions dans l'aventure, et donc terminer avec 10 ou 15 PE. Il y a aussi l'équipement qui peut varier et le nombre de pin's. Mais bon rien de vraiment déterminant.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#14
Citation : Certains ont trouvé l'attitude du héros (donc de l'auteur) méchante envers les collectionneurs tarés qui le harcèlent ; je n'ai personnellement pas ressenti ça.

Ce qui m'a le plus dérangé, c'est le décalage entre le ton global de l'AVH et celui de la scène de la place centrale. Maintenant, j'imagine que si toute l'AVH avait été dans la veine de ce passage, j'aurais sans doute eu, aussi, du mal à m'identifier au héros: je ne juge pas les gens sur leurs seules passions (les pin's en l'occurence).
Répondre
#15
Les termes que j'emploie ne sont pas très reluisants effectivement.
Ce que je voulais faire ressortir pour les pnj, c'est leur passion unique qui vire à l'obsession (que ce soit des pin's ou autre chose peu importe) Cette passion les rend "abruti", c'est à dire incapables de penser à autre chose que des pin's, et à faire autre chose de de vouloir s'échanger des pin's. C'est bien évidemment une exagération, personne ne peut être "atteint" à ce point par la "collectionite". Ce n'est même pas une caricature des collectionneurs: j'avais juste envie de créer des personnages vraiment barges. Mais d'un autre côté je voulais aussi faire ressortir le fait que le personnage que l'on joue est (au départ en tout cas) complètement exaspéré, qu'il en a plus qu'assez d'être harcelé. Mais bon je les aime bien moi mes personnages fanatiques des pin's, je les trouve "loufoquement drôles". Alors si à la lecture on peut avoir l'impression que je les déteste, ça me chagrine.

Après la vision du joueur peut changer (cf. le passage du casino), le personnage incarné est/sera libre de rester dans la vision initiale ou de se laisser lui aussi insidieusement gagner par ce qu'il exècre au départ, jusqu'à peut-être dépasser les autres dans leur folie!

Il faudrait sans doute que je supprime les termes "imbéciles, pingouins..." et ne garder que ceux qui sont accès sur la folie "timbrés, cinglés..." Mais cela reste quand même "violent" vis à vis des pnj concernés. Je sais pas trop comment faire (j'avais déjà parlé de modifier l'intro du jeu pour bien établir l'exaspération du personnage et conserver les noms quand même...).
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)