YAZ 2018 Les Plumes du Phoenix (Kieran Coghlan)
#4
Niveau traduction, c'est pas mal du tout. Je n'ai pas relevé de maladresse, c'est fluide. Juste une erreur au 47 où l'on a Vertogen puis Vortigen mais à part ça, c'est fluide. On a même un effort au niveau vocabulaire qui ne doit pas toujours être dans la version d'origine je pense. Par deux fois je suis allé voir un mot au dico que je ne connaissais pas et c'était bien amené.

Pour les aspects faiblards, le scénario, s'il se veut riche en rebondissements et en rencontres (eu égard à la petite taille de l'aventure), est trop rapide dans sa mise en scène. Au début les trajets sont émaillés de quelques rencontres puis après ça s'accélère. Les ellipses temporelles apparaissent et on saute d'un endroit à un autre d'une manière presque étourdissante, surtout pour la séquence finale.
Les scènes en elles-mêmes sont aussi trop brèves. Après, pas facile de tout loger en 50 sections, c'est sûr.
Autre regret du scénario, l'impossibilité de visiter l'un des navires pirates mentionnés alors qu'une info nous indique qu'un trésor intéressant s'y trouve.

Enfin, beaucoup de combats dont la plupart contre des adversaires multiples. Le système de combat DF n'est pas exaltant mais celui contre plusieurs adversaires simultanés est encore plus fastidieux.

Cette critique est contrebalancée par le fait qu'ils sont bien équilibrés, avec quelques possibilités tactiques telles que la potion du départ ou la botte secrète. Au niveau ludique, c'est l'aspect le plus intéressant de l'aventure. Les caractéristiques initiales sont prédéterminées et il faut savoir bien gérer notre équipement, bien doser les risques encourus même quand on s'est déjà cassé les dents une première fois.
Car il s'agit d'une mini-AVH difficile! Je l'ai réussie au 4ème essai. Je crois bien être mort au combat lors des trois tentatives précédentes.

Autre point intéressant : l'ambiance Sable Noir est bien rendue. Pas par les descriptions mais par les réactions des personnages. Tous sont impitoyables, le héros de l'aventure y compris!
On torture sans hésitation par exemple. Mais les habitants du coin ne sont pas en reste. Mention spéciale au moine arnaqueur. Sinon, ce n'est que mafieux au coeur de pierre, argousins vénaux, gardes corruptibles, faux frères et escrocs de tout poil.

Loin d'être la meilleure des mini-AVH mais avec des qualités qui distrairont à la fois le joueur et le lecteur.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Les Plumes du Phoenix (Kieran Coghlan) - par Fitz - 16/11/2018, 11:59



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)