YAZ 2018 Chasseur de Primes 0 - Dans l'Enfer du Jeu (Vador59)
#14
Avis mitigé et difficile à formuler. Cette grosse AVH est foncièrement de qualité, cohérente, bien écrite, proposant des règles innovantes et un univers original. Pourtant, elle m'a beaucoup laissé sur ma faim.
Je n'ai fait que deux lectures et ai terminé au terme de l'AVH à chaque fois, mourant lors du combat spatial final obligatoire dans les deux cas. Ceci explique en grande partie ma relative déception mais pas que.

La lecture des règles et de l'introduction est agréable. De bonne longueur. Le style est clair.
Le jeu est emballant avec ces nombreuses disciplines et plein de règles sympa à première vue : les propositions de relance en cas de mauvais tirage, les pré-tirés, la distance, l'expérience et le passage de niveaux, les tests simples...
Le début de l'aventure propose une ambiance SF urbaine un peu dark à la Blade Runner (ou Trafiquants de Kelter, ahah) avec des descriptions bienvenues des intempéries, de la vie au quotidien (scaphandres, sas de renouvellement d'atmosphère...), de l'architecture, des fanatiques religieux... Vraiment j'étais excité par ce lancement, d'autant plus que les compétences semblaient bien mises à contribution.

J'ai cru pouvoir m'infiltrer dans le Jeu mais me suis fait capturer et déposséder de mon équipement. Première déception : les pilules nutritives de départ ne vont pas servir.
Ensuite, une succession d'épreuves de chance, de perspicacité, de force, de combats aussi qui à la pratique ne me semblent plus très clairs. Surtout cette règle de distance. Je me bats au contact vu qu'on m'a privé d'arme, mes adversaires n'ont pour la plupart pas d'armes à feu et on joue quand même la distance? Et cette règle finalement, la même pour chaque protagoniste, ne sert-elle qu'à annuler régulièrement des coups qui auraient dû porter et donc, n'ayant pour effet concret que d'allonger la durée des combats? J'ai rapidement fini par jouer sans.
Aucun moyen de regagner de la Vitalité, j'ai bien cru que j'allais trépasser à petit feu.

La rencontre avec le personnage-virus dans la matrice, celle avec le chasseur de primes avec qui on peut brièvement s'allier, sont intéressantes. Mais pour le reste, les péripéties ne sont guère enthousiasmantes. On est trop souvent tributaire du hasard et les successions pièges / énigmes me lassent un peu à force. Je comprends que la très grosse partie de l'AVH consiste en ce Jeu, en ce Labyrinthe de la Mort sans beaucoup d'interactivité avec les autres participants où l'on est sans arrêt téléporté toutes les cinq minutes. Dommage, j'aurais largement préféré plus d'enquêtes ou de péripéties en ville ou ailleurs sur la planète qu'enfermé dans ce "donjon".

Je tombe à 6 malheureux points de Vitalité, passe au niveau 2 et réussis in extremis à remporter le défi. Et là, bonheur, l'aventure continue!
Je ramasse le pactole, dois en découdre avec un chasseur de primes resté en orbite. Mon vaisseau explose dans ce duel aérien clairement en ma défaveur.

Pas grave, je recrée un perso, fort de mes expériences. Cette nouvelle lecture me confirme alors une forte et désagréable linéarité. J'ai beau changer toutes mes décisions, je repasse par les mêmes épreuves, les mêmes téléportations. Juste le début où je suis entré comme volontaire cette fois dans le jeu mais là aussi on me déleste de mes pilules. Sinon, j'ai droit aux mêmes situations une fois plongé dans l'épreuve sadique. Je ne parviens d'ailleurs pas à comprendre la structure. Avec autant de sections, autant de mots-clés à côté desquels je suis passé, comment l'aventure me donne-t-elle l'impression d'être aussi dirigiste?
J'ai cette fois pris le Tir de Précision afin de faire tourner cette règle de distance à mon avantage. J'évite pas mal de combats, atteins cette fois la fin sans gros problème. Malheureusement, le duel final contre le vaisseau du chasseur est obligatoire, horriblement long à résoudre. Même avec le Tir de Précision, j'échoue encore (de peu, certes). En le passant sans scrupule, je tombe avec surprise dans ce qui semble bien être le PFA de victoire, laissant augurer clairement d'un second tome.

Au final, je suis donc pas mal déçu. En feuilletant je vois une autre idée originale avec ces sections de fin si l'on meurt. Tout ça me fait penser à du Quête du Graal (d'ailleurs Vador, c'est bien toi l'auteur de QdG 1,5?). Avec beaucoup de bonnes idées dans les règles mais qui ont du mal à s'appliquer pendant le jeu.
Ma déception vient du fait que c'est bien écrit, agréable à lire, conçu par un auteur qui maîtrise sans problème les subtilités et les caractéristiques inhérentes à la forme d'un livre-jeu, avec une chouette mise en page, un univers intéressant, un thème SF motivant. Mais le scénario trop axé sur ce grand Jeu + la jouabilité approximative + la structure étrange ne favorisant pas les relectures plombent l'intérêt initial.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Dans l'Enfer du Jeu (Chasseur de Primes ~0) - par Fitz - 13/03/2018, 17:03



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)