Partie de jeu de rôle Diesel Punk
@Caïthness
Pour donner plus de détails sur le personnage de Primerose telle que je le voyais :
Show Content


@tous
Petit topo sur ce que j'appelle "le patriotisme", vu que ça n'a pas l'air forcément évident pour tout le monde.

Patriote vs nationaliste
Show Content


le héros de pulp patriote
Show Content


Le héros de diesel punk et les nouvelles technologies (de véhicules et d'armement)
Show Content


En espérant que ce petit topo nous aura tous mis sur la même longueur d'ondes, y compris pour ceux qui ne seraient pas familiers avec le genre diesel punk (ou même steampunk... Encore une fois, les deux genres ont beaucoup de thèmes et d'éléments en commun).

@Caïthness
Caïthness a écrit :pas bien le spoil
Dans ce cas précis, c'est bien, parce que ça vous permet d'être pas pris en traître. Un bon MJ prévient toujours un joueur s'il s'apprête à faire une énorme erreur. Ça lui permet de pas se foutre complètement en l'air, alors qu'il n'avait aucun moyen de savoir qu'il faisait une erreur. (Sinon ça revient à un choix Livingstonien...) Là pour le coup, je considérais que le moyen de le savoir, c'est une connaissance des principes du genre, mais vu que visiblement, vous connaissez mal...
Et bien sûr qu'il y a des "méchants". Vous vous attendez à ce que je fasse vraiment un scénario où juste vous prenez le thé et mangez des petits fours ^^ ? En quoi c'est un spoil, ça ?

@groupe Sochette
Show Content


@groupe visite
Show Content


@tous
Au moment où Sochette revient face à l'engin, le groupe qui en visitait l'intérieur commence à en sortir. Vous voilà de nouveau tous réunis.

"Ah ! Alors, qu'est ce que vous en dites mon cher Cartier ? Quinte Flush Royale, non ? Où en est on des préparatifs ?"
Les ouvriers font signe qu'ils ont amené l'appareil photo et la caméra. Ils les ont installés sur leur trépied, en direction de l'engin. Cependant, ils ne savent pas comment faire fonctionner la caméra.

"De Rivière, mon ami, est-ce que vous me feriez l'honneur ? Je vais vous montrer comment opérer cette machine..."
(Alors apparemment, dès 1932, la moitié des salles de cinéma françaises étaient déjà équipées pour le cinéma sonore. Cependant, je pense que pour avoir un son synchronisé, il fallait enregistrer en studio. Je crois pas qu'on pouvait enregistrer du son "en extérieur", comme ça. De plus, les films "sonores" n'étaient pas forcément des films "parlants", la bande son étant essentiellement musicale.)

@De Rivière
Show Content


"Ah mais où avais-je la tête ? J'ai oublié de demander à Cartier s'il était prêt pour le vol d'essai."
Puis, enchaînant toujours sans demander à Alex s'il est prêt...
"Venez avec moi dans la cabine, je vais vous montrer tout ce qu'il faut pour le décollage. Pour l'atterrissage, ne vous inquiétez pas, vous aurez tout le champ de la propriété comme piste."
Sans même s'assurer qu'Alex le suit, il entre dans l'appareil.

@VIC
En partant du principe que tu le suis...
Show Content


@tous
Le Professeur Sochette ressort de l'appareil une douzaine de minutes plus tard, sans Alex. Il passe devant le cockpit de l'appareil, de façon à être visible depuis la vitre avant. Il sursaute quand ses yeux tombe sur le reste des invités.

"Ah ! Oui ! Placez-vous plutôt par là, vous aurez une meilleure vue."
Les ouvriers vous conduisent par un petit escalier métallique jusqu'à la rambarde qui occupe tout un flanc du hangar. Ils s'en servent sans doute habituellement pour se rendre sur le toit de l'engin.
Le professeur Sochette s'enfonce dans le hangar et va jusqu'à une petite table couverte de jauges et de niveaux. Il ouvre un tiroir, et sort un microphone qu'il branche électriquement.
Sa voix crépite dans des hauts-parleurs placés à plusieurs endroits du hangar.


"Un, deux, un, deux. Vous m'entendez Cartier ? Bien ! Et maintenant, j'ai une autre petite surprise..."

Le Professeur Sochette abaisse un levier. Des bruits de craquements métalliques et de vérins à hydrauliques résonnent dans tout le hangar. Les poutrelles semblent subitement animées de mouvement. Soudain, le toit s'ouvre par le milieu, telle une énorme fleur géométrique. Les deux pans s'écartent lentement, laissant apparaître le ciel bleu de ce bel après-midi de printemps. Vos yeux s'ajustent à l'intensité lumineuse. Le hangar est à présent une espèce de gigantesque boîte ouverte.
De leur côté, les ouvriers dégagent les dernières échelles et les derniers câbles qui reliaient encore l'appareil au hangar, tels chacun un cordon ombilical.


"C'est bon pour nous, prof !", crie Fernand.
"Merci Firmin !"
Il tire un autre levier. Avec un nouveau bruit de métal et de vérins, une sorte d'estrade métallique sort du sol, et élève l'engin d'une dizaine de mètres vers l'ouverture, dégageant les ailes, mais pas le corps de l'appareil.
(Non effectivement, je pense que ça ne sert à rien. C'est juste pour le style.)
"C'est quand vous voulez, Cartier !"
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Partie de jeu de rôle Diesel Punk - par Lyzi Shadow - 18/06/2014, 12:43



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 5 visiteur(s)