[Super Héros Marvel] La Nuit du Fauve
#1
Voilà, je me suis réservé une plage dans le forum unique afin de faire profiter de mes chroniques de bouquins...

Autant dire que j'ai envie de me lâcher un peu... Tous les avis que je donnerai sont entièrement mon seul et unique point de vue et si vous déisrez y réagir, n'hésitez pas !!!

Vu que je suis une feignasse de première, je vous rebalance ma chronique de la Nuit du Fauve, livre sur Serval, édité chez hachette dans la série "Super Héros Marvel"...

Citation :Je viens de terminer la Nuit du Fauve, le fameux livre dont vous êtes le héros sur notre ami Serval (alias Wolverine, alias coiffure de nase...).

Autant dire que j'avais plutôt un bon souvenir de la série des trois livres "Marvel Super Héros" avec je le rappelle : Spiderman, Captain America et enfin le mutant griffu, c'est à dire les trois plus populaires de l'époque. En effet fan inconditionnel de super héros dans ma jeunesse, je me disais que refaire un ouvrage de cette collection allait me combler d'aise... Que Neniet Jar jar...

Franchement j'ai été plus que déçu par cette fournée... Malgré quelques guests plutôt bienvenus (Rocket, Vindicator, Magneto (à l'époque où il dirigeait l'école à la place de Xavier et oui, messieurs !!!... ) l'ambiance était assez convenue.

Le système de jeu plutôt intéressant avec notamment la possibilité (rare pour un livre-jeu, et comme dans le système du jeu de rôle de James Bond 007 avec les points d'Héroïsme) de disposer d'un capital de points de "Charisme" (sic) à utiliser avant de jeter les dés, ce qui augmente vos chances quand vous ne vous sentez pas en veine, combien de Ian Livinstone auraient été terminés beaucoup plus facilement comme ça et sans tricher, pour une fois...

Pour le reste, classique, un facteur de difficulté choisi par le livre, une caractéristique de base dans quelques compétences et en aditionnant votre carac à votre jet vous devez faire plus... Facile et efficace... Dommage que les combats ne soient pas gérés de la même façon. En effet aucun combat n'est fait de manière habituelle mais dépend des choix que vous faites, mais on peut imaginer que c'était pour atténuer le côté tueries et faire plus clean...

Ok voilà pour les règles. Côté histoire c'est pas révolutionnaire : le griffu à le mal du pays et retourne en Alaska pour revoir une dulcinée (encore une) pendant que les enfants d'un vieux nazi combattu par Captain America et Serval (Von Strucker de sinistre mémoire) sont payés par la Freedom Force (en échange d'armures de combat) pour vous capturer, c'est à dire Serval, alias Logan, alias James Hawlett, alias Wolverine, alias coiffure de nase, alias vous même..

Heureusement parce que si ils avaient décidé de capturer le Valet de Coeur il n'y aurait pas eu d'histoire !!!

C'est plutôt maigre...

L'auteur assure le minimum sydical et les illustrations sont correctes (sans plus) avec un gros bémol : l'illustrateur a confondu Mystério et Mystique, ce qui fait que la mutante bleue décrite dans le le texte se transforme en l'adversaire de Spiderman à la tête en aquarium quand on regarde les dessins et ça... C'est comme un plantage de logiciel durant une présentation officielle de Microsoft devant les journalistes, on a l'air con et ça fait pas sérieux.

Vous l'aurez compris un bouquin à se procurer (pour la collection), à faire (par curiosité) et à jeter aussi vite (pour faire de la place sur l'étagère)...
Niveau difficulté, si vous mourrez c'est vraiment que vous le voulez et les choix sont assez linéaires pour le terminer au maxiimum troisième coup (j'ai réussi du premier coup et je ne suis pas une lumière loin s'en faut).

Difficulté : 4 / 10
Système : 7/ 10
Intérêt : 3 / 10
Calage de meuble : 9 / 10.

Voilà... A suivre, le volume sur Captain America "Sous le feu des missiles" et, lorsque ma quête sera achevée, Spiderman "la Ville sans Lumière"...


Pièces jointes
.jpg   Il y a moins de 1 minute">msh_serval.jpg (Taille : 96,94 Ko / Téléchargements : 15)
Répondre
#2
En fait de Marvel Comics, car DC comics est la boîte créatrice de Superman, Batman et autres Flash et Wonder Woman ; alors que Marvel est à l'origine de Spiderman, des 4 fentes astiquent et autres X-men.

Mais tu sais les guests sont suffisamment connues et s'adressaient à l'époque aux connaisseurs pour être relevées simplement par le quidam (il y avait aussi une grosse allusion au procés de Magnéto à Paris, quand il est kidnappé par le Freedom Force de Mystique)... Le livre se veut d'ailleurs plus ou moins une suite...

Cela dit, dans la Nuit du Fauve, Magneto parle avec Logan et lui demande comment va sa vie c'est un peu gnan gnan. Dans la BD ils ne s'apprécient guère, même quand Xavier donne la charge de l'éxole à Manus...

Wink

Pour revenir à la série "Super Héros Marvel", un seul regret, qu'il n'y ait pas eu d'autres tentatives car c'était une bonne idée. Une petite série sur les FF, Vengeurs et les autres X men auraient été les bienvenus.... Même une suite à la ville sans lumière.Sad Qui était vraiment trés bon.
Répondre
#3
La série des Superhéros en 3 volumes présente une qualité inégale car chacun de ses tomes est écrit par un ou des auteurs différents. Autant Superman était très plaisant à lire car vraiment bien écrit avec pas mal d'humour, autant Cap'tain America décevait par sa simplicité. Je m'attendais au pire avec ce 3ème livre à la couverture hideuse mais il se révèle au final plutôt sympathique.
Je ne suis pas un grand amateur des Marvel (même si j'aime bien) mais les passionnés du genre y trouveront ici leur compte. En effet, les personnages tournant traditionnellement autour de Serval (les X-Men, Magneto pour les alliés, Mystique parmi d'autres pour les ennemis) se trouvent là et on reconnaît bien le caractère de chacun. En particulier celui du héros que l'on incarne qui dénote par sa rage à peine contrôlée, son impulsivité, son côté "bourrin", sa susceptibilité et sa sensibilité à fleur de peau. Si l'on ajoute son effrayante pilosité en particulier sur les bras (qui rivalise avec celle des dockers, manque plus que le tatouage d'une ancre marine), on joue un vrai mec bourré de testostérone. Original!
Au début on a quelques relations intéressantes avec nos alliés mais c'est assez linéaire. Survient ensuite une longue scène de combat contre des robots qui fait un peu infantile. Mais la troisième partie est bien plus intéressante car elle permet d'interagir avec plusieurs ennemis assez charismatiques. C'est l'occasion de lire quelques dialogues bien dans l'esprit des Comics avec provocations, railleries, alliances éphémères et contre-nature ou trahisons en tout genre. De plus, la liberté d'action est très grande vers la fin et chaque situation est très développée. On a même droit à plusieurs fins victorieuses. C'est évidemment et malheureusement au détriment de la longueur de l'aventure.
J'ai regretté que le scénario soit un peu confus sans être complexe. Je pense qu'un vrai connaisseur de cet univers s'y retrouverait plus facilement car les alliés, ennemis ou organisations rencontrés ne sont pas du tout présentés. J'ai eu du mal à comprendre tous les enjeux de l'histoire et les intérêts de chacun. Un mauvais point, sauf pour les fans.
Concernant les règles de jeu, elles sont simples mais tiennent la route. Tout se joue avec les points de charisme que l'on doit dépenser au bon moment pour améliorer les chances de réussir nos tests, un côté réflexion bienvenu. Ceci dit, si on n'a pas de bol aux dés au moment crucial, points de charisme ou pas, c'est l'échec quand même. La difficulté n'est pas très élevée, plutôt bien équilibrée. Il faut savoir garder son charisme pour un certain passage obligatoire particulièrement chaud.
Globalement, ça se laisse bien lire avec des personnages crédibles. Je me répète mais pour vraiment l'apprécier, il vaut mieux aimer et connaître les superhéros Marvel. Sinon, ça reste divertissant.


Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)