[08] La Légion des Morts
#1
La série s'achève sur un épisode pas aussi fantaisiste et déjanté que la moyenne mais pourtant agréable, varié, équilibré et, point important, pas agaçant à cause d'un point de règle ou d'un passage lourdingue.
Le scénario n'a que peu d'importance mais est prétexte à la visite d'une nouvelle contrée : l'Ecosse (ainsi que d'une autre bien plus surprenante au début de l'histoire). Les déambulations rappellent celles déjà connues puisque l'on peut visiter un village, un château, des souterrains, une région campagnarde, tout ça grâce à des plans numérotés. Ce sentiment de déjà-vu est un point faible certain, ce manque d'originalité trahissant peut-être l'essoufflement définitif de la série. L'objectif dans cette ballade près des Highlands est de suivre la piste laissée par une armée de morts-vivants dirigée par Merlin himself : la légion des morts. Une mission pas très compliquée car le chemin est facile à deviner grâce aux indices abandonnés par leur premier centurion (la plupart des cadavres ambulants proviennent de l'antique armée romaine). Les rencontres ne sont pas aussi comiques ni bizarres que dans les épisodes 3,4,5 mais l'ensemble se laisse lire avec plaisir, entre les promenades en forêt, la navigation en barque, la découverte d'un château et de ses méandres bureaucratiques, l'exploration de souterrains à flanc de colline et la visite d'un village d'ivrognes, l'aventure baigne dans une ambiance presque bucolique, encore rehaussée par la très faible difficulté générale. Je ne suis allé qu'une fois au 14 parce que j'avais la flemme de faire du découpage de papier typique Brennan. Sinon, les combats sont très équilibrés, une fois de plus rendus faciles par les sortilèges, les potions curatives et par les objets/alliés (vive le dragonnet!) disponibles le long du chemin. Quant aux morts injustes auxquelles on était habituées, elles sont quasiment inexistantes ce qui rappelle un peu le challenge léger du Château des Ténèbres. Cette faible difficulté m'a bien plus d'autant plus qu'on a la possibilité tout de même de découvrir la majeure partie du bouquin en seulement deux lectures, le peu de linéarité étant compensé par la possibilité permanente de revenir sur nos pas, ce qui est parfois nécessaire pour trouver un ou deux objets quasi-cruciaux.
Même si les passages marquants sont rares, j'ai bien aimé le village caricatural d'Ecossais alcooliques. Pas mal d'autres moments m'ont fait sourire en fait. Au final, j'ai trouvé cette aventure agréable, pas prise de tête pour un sou, non buggée pour un Quête du Graal même s'il semblait temps que la série se termine au risque de répétition des schémas connus, comme l'a malheureusement fait Dever avec le 4ème cycle LS.
Répondre
#2
C'est le tout premier livre de la série auquel j'ai joué. Il m'avait amusé à l'époque, mais, rétrospectivement, il est tout de même parmi les moins bons de la QdG. Il y a des passages rigolos, mais pas grand-chose de mémorable et le tout paraît assez décousu (plus que d'habitude).

A noter le bug tout à fait mystifiant du Phoenix et de l'aventurine.
Répondre
#3
La scène du monstre du Loch Ness demandant un beignet me fait toujours mourir de rire personnellement. LOL C'est d'ailleurs tout ce que j'ai retenu de ce livre.^^
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#4
L'est grave raté… ça se sent que Brennan avait besoin de fric et qu'il l'a fait sur un coin de table en un week-end. Le seul truc qui le sauve c'est la couv' de l'édition française, le chevalier aux mains nues audessus du puits et les crânes-corbeaux…
On peut garder la couv' et enlever le livre en fait.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#5
Ben ça va, dans mes souvenirs, le livre était loin d'être aussi mauvais que certains le disent. J'avais passé un bon moment d'après ce que je me rappelle, bon, faudrait que je le relise à présent.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#6
C'est celui que j'aime le moins de la série. Et il y a un bug très pénible à cause duquel j'ai mis au moins dix ans à savoir qu'en fait je l'avais déjà fini : le bug de traduction de l'aventurine.

Aaaaaaargh !
Répondre
#7
Ah oui, c'est juste, ce fameux bug. Il m'a bien fichu dans le pétrin. A la fin de l'aventure, j'ai cru que j'avais loupé quelque chose!
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#8
http://files.abandonia.com/extras/Gamebo...20Dead.zip
Répondre
#9
De rien Wink
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)