Comment aimez-vous vos AVH ?
#2
Toutes ces questions, individuellement, ont un peu chacune fait l'objet d'un fil de discussion sur ce forum je crois. Il te manquerait juste la question de linéarité...

1)Les règles
J'ai toujours eu un faible pour les règles DF, simples et efficaces. Sauf que justement, non, elles sont très peu efficaces d'un point de vue statistiques et gestion de la difficulté (comme le démontre l'excellent article de Oiseau sur Xhoromag).
Après, je l'ai déjà dit, mais les règles doivent surtout être adaptées à l'histoire. Pour KGB, qui est un jeu d'enquête basé sur un point & click, un système sans règle me paraissait très bien fonctionner. Quand je ferai des aventures plus méd-fan, avec de nombreux combats, je reviendrai à un système avec des dés.
Quant aux règles complexes, je pense que ça ne sert à rien. C'est barber le lecteur pour pas grand chose. Dans un jdr sur table, tu as besoin de règles complexes parce qu'il faut parer à toute éventualité, à toute idée des joueurs. (M&M a un système vraiment très bien foutu, les gens se rendent pas compte à quel point c'est difficile de créer un système de jdr, et celui là est simple, élégant, fonctionnel, cohérent, avec un bon vieux feeling aventurier et old school... Mais du coup, comme il est simple, on se retrouve avec plein de situations où on n'a pas de règles pour gérer ce que les joueurs voudraient faire). Mais avec une AVH, tu maîtrises parfaitement ce que peut choisir de faire le joueur, donc pas besoin d'écrire un système qui pourrait être utile à d'autres situations que tu en rencontres dans le jeu.
Après, "complexe" est relatif. L'Épée de Légende a un système vraiment très basique de mon point de vue, moi qui connaît beaucoup de systèmes de règles de jdr et de jeux de société. Si on l'utilisait comme jdr, on serait très vite dépassé pour gérer la moindre situation qui sorte du porte-monstre-trésor (à moins de la jouer pur RP et narratif). Mais j'ai vu sur ce forum des amateurs d'AVH qui disaient que le système de l'Épée de Légende est trop complexe pour eux ! Et d'un autre côté, moi, à 10 ans, dès que c'était un peu complexe, ça m'embêtait aussi...
Et puis tous les jdr ne sont pas aussi complexes que D&D3 ou même Vampire la Mascarade 3 (qui est pourtant très narratif). Une AVH basée sur le système de Feng Shui, à mon avis, fonctionnerait très bien. (Yaurait juste pas tellement d'intérêt, c'est très oral, Feng Shui... Mmm quoique, c'est une idée à tester, tiens... encore un projet...).

2)
À mon avis, ça dépend de l'humeur.
Pour l'instant, je suis plutôt parti dans l'écriture de saga ou de one-shot très longs. Et j'ai surtout lu des AVH one-shot (1930, Night City).

3)
Ya pas mal débat là-dessus.
Comme je l'ai déjà dit, moi, j'ai jamais cru au coup du "on fait un perso minimaliste, comme ça, le joueur se reconnaîtra forcément. Si on lui impose une personnalité, il n'accrochera pas.". Ça ne fonctionne pas. On se retrouve "imposé" une personnalité... d'un mec insipide, qui ne dit jamais rien et ne croit en rien. Voilà l'effet que ça a pour moi.
Mais visiblement, je suis très minoritaire, la plupart des gens ici préfère un perso vierge, je crois.
Moi, ça me gêne pas d'entrer dans la peau d'un personnage. Après, soit tu colles au perso, soit tu n'y colles pas, et c'est chacun ses goùts. Mais c'est bien comme ça...

6) Honnêtement, la question entre l'univers manichéen (Bien contre Mal) et l'univers de relativisme moral, là encore, ça dépend de mon humeur.
Souvent, on préfère le relativisme moral dans une histoire, parce qu'on est adulte et qu'on veut quelque chose d'assez intelligent, pas un dessin animé pour enfant. Quelque chose qui va nous rappeler des côtés de la réalité.
Mais bon, des fois, on en a marre que tout soit en teintes de gris, on a envie de se détendre, d'être un héros pur et sans reproche et de vaincre vaillamment le Mal sans se poser de question. Et puis, au bout d'un moment, le sempiternel chevalier blanc va nous saouler, donc on s'intéressera de nouveau à un anti-héros impitoyable genre Punisher, qu'on considérerait comme un criminel dans la vraie vie.
C'est vraiment une question d'être dans le mood.
Par contre, l'univers manichéen, faut que ce soit bien fait. Sinon ça pose problème.
Si c'est un univers un peu de conte de fée ou de dessin animé pour enfant, ou en gros, les Gentils combattent à la loyale, font la guerre proprement, ne mentent jamais, sauvent les femmes et les enfants, se battent plus pour un idéal de justice plutôt que par nationalisme ou appât du gain, et que les Méchants sont vils, tuent les innocents, mentent, trahissent, attaquent dans le dos, mais qu'à la fin, le Bien triomphe toujours, parce qu'il a raison... Ça peut passer.
Par contre si on te fait un univers manichéen Bien contre Mal, mais que la seule différence entre les deux c'est que les Gentils tuent les Méchants et les Méchants tuent les Gentils... (Euh donc ya pas moyen de les reconnaître, en fait), tu vas te retrouver très vite avec une dissonnance morale. Et c'est pas agréable.

Bonus)
Ça dépend tout simplement de la possibilité du joueur à faire de la magie ou non.
Si le joueur peut être un mage (comme dans D&D) et que les magiciens apparaissent couramment dans l'univers, alors la magie doit être un truc ordinaire mais très pyrotechnique, qui revient à être une artillerie sur pattes.
Si le joueur est un simple chevalier, et n'a pas accès à la magie, il vaut mieux alors que la magie conserve tout son mystère, son côté merveilleux mais à la fois dangereux, incompréhensible, à double tranchant, qu'on lui trouve dans les contes et légendes. Et elle doit prendre le second plan - au final, le héros réussit parce qu'il a fait quelque chose de malin ou d'héroïque, pas parce qu'un magicien a lancé le bon sort. C'est en tout cas les conseils que j'ai lu dans Pendragon (un jdr dans l'univers arthurien).
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre


Messages dans ce sujet
Comment aimez-vous vos AVH ? - par Akka - 27/07/2011, 19:24
RE: Comment aimez-vous vos AVH ? - par Lyzi Shadow - 27/07/2011, 20:11
RE: Comment aimez-vous vos AVH ? - par tholdur - 27/07/2011, 20:21
RE: Comment aimez-vous vos AVH ? - par Alendir - 27/07/2011, 21:24
RE: Comment aimez-vous vos AVH ? - par Fitz - 27/07/2011, 21:47
RE: Comment aimez-vous vos AVH ? - par Vakoran - 28/07/2011, 08:31



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)