Rendez-vous au 1
[NDS] Disgaea - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Discussions générales (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-14.html)
+--- Forum : Divers (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-16.html)
+---- Forum : Jeux vidéo (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-20.html)
+---- Sujet : [NDS] Disgaea (/thread-995.html)



[NDS] Disgaea - Glutinus - 27/06/2009

Bonjour à tous bonjour à tous,

Bon déjà, fait étonnant, je viens poster après une longue absence sur RV1 un post sur les jeux videos... Bon faut dire que je ne lis pas beaucoup de LDVH en ce moment et je suis sur d'autres projets que des AVH, même si je continue à réfléchir sur celle qui était censé sortir il y a quelques mois...

Pour revenir sur le sujet, je vais vous faire part du T-RPG Disgaea, qui est sorti sur NDS il y a quelques mois. C'est un portage d'un jeu déjà sorti sur Playstation.

Vous incarnez Laharl, un Prince-Démon, qui se réveille après une petite sieste de deux cents ans. Entre temps, son père, le Roi des Démons a été tué. Comme Laharl demeura absent, quelques démons tentèrent de prendre le pouvoir. Il faut donc rétablir la juste valeur des choses !

Le jeu reste classique sur bien des domaines : chaque carte est une sorte d'échiquier sur laquelle chaque personnage peut se déplacer d'un certain nombre de cases et exécuter un action. D'abord vient le tour du joueur, puis celui des adversaires. Pas de secret : si on se sent faible, on peut recommencer des cartes pour gagner de l'expérience à ses personnages ou gagner des objets.

On débloque certaines classes en ayant dans son équipe des personnages d'un certain niveau, ou sous d'autres conditions (exemple, pour avoir un mage des étoiles, il faut avoir un mage du feu, un mage de l'air et un mage de la glace de niveau 5). Le mieux est donc de visualiser rapidement un guide du jeu pour orienter ses personnages de sorte de dégager les classes les plus puissantes.

Chaque classe de personnage peut monter plus ou moins rapidement selon les armes qu'il utilise. Par exemple, un guerrier ayant A en épée gagne plus rapidement des techniques d'épée que s'il manipulait une autre arme, comme un pistolet (niveau E).
Chaque classe prend aussi seulement un pourcentage des objets dont on l'équipe. Si une armure donne +10 points de magie, un magicien pourra avoir la totalité du bonus (100%) tandis qu'une classe de personnage n'ayant que 60% n'en gagnera qu'une partie. Il faut donc jauger de l'utilité de confier un objet donnant beaucoup de points à une classe spécialisée (afin qu'elle en profite un maximum) ou au contraire à une non spécialisée car cela lui apportera malgré tout de bons bonus.

Il existe de nombreuses fonctionnalités qui rendent le titre à la fois intéressant, charmant et fortement addictif :
- Sur les terrains se trouvent des géo-symboles. Ceux-ci affectent toutes les dalles sur laquelle est posé ce géo-symbole. Par exemple, un géo-symbole +20% d'expérience sur une dalle verte permet à un personnage, s'il tue un monstre, de gagner +20% d'expérience. Les géo-symboles peuvent être aussi négatifs. Un personnage peut alors soulever un géo-symbole pour le jeter sur une dalle d'une autre couleur (il peut aussi jeter un autre personnage pour le rapprocher d'un monstre, l'éloigner, ou jeter un monstre sur un monstre pour le combiner en un seul monstre plus puissant. Utile si l'on veut faire passer deux monstres niveau 2 en un monstre niveau 4 et gagner de l'XP plus rapidement).

Là où le jeu prend un effet incroyable, c'est que l'on peut aussi détruire un géo-symbole. Si le géo-symbole avait une couleur (exemple : rouge), toutes les dalles sur laquelle était posé ce géo-symbole (exemple : dalles vertes), prennent la couleur du géo-symboles (elles deviennent rouges). Lors de ce processus, tous les personnages ou monstres sur une dalle de cette couleur est blessé. Et si un autre géo-symbole coloré s'y trouvait déjà, le processus recommence... jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de couleur. Ainsi, il y a un aspect "jeu de logique" qui consiste à positionner les géo-symboles et les détruire afin de nettoyer la carte (ce qui monte une jauge de bonus pouvant permettre d'acquérir de l'XP, de l'argent ou des objets).

- Le monde des objets : il est possible de pénétrer dans un objet. Il faut alors terminer une dizaine de niveaux ; le but étant de trouver les "résidents" de ces objets. Ce sont ces résidents qui donnent des bonus (plus de force, de résistance au feu, plus d'argent quand on tue un monstre). Après avoir passé les dix niveaux, on peut revenir dans le monde normal... et l'objet aura alors beaucoup gagné en caractéristique !

- Il y a également une multitude d'aspects pour augmenter les grades lors de l'Assemblée des monstres, mais j'avoue ne pas m'être encore beaucoup penché sur la question...

- Question tactique de combat : si un personnage attaque un monstre, mais qu'un autre personnage est situé à une case adjacente, il y a des possibilités de combos, ce qui est d'autant plus utile que le personnage ayant aidé la combo n'a pas consommé son action de combat ! Ainsi il peut lui-même réattaquer un autre monstre... et déclencher une combo avec le personnage précédent ! Cela rajoute une touche de stratégie (les combos ne se déclenchent pas systématiquement, mais il y a des paramètres comme l'affinité, l'utilisation d'armes similaires ou le fait que les personnages soient maître/disciple). Déplacer un groupe de personnage en masse, tous adjacents les uns les autres, peuvent donc déclencher de grosses furies.



En bref, Disgaea est un T-RPG très complet, dans la digne lignée d'un Final Fantasty Tactics. Si le jeu devient trop dur, il est toujours possible de leveller et de s'entraîner aux combos et aux réactions en chaîne, améliorer ses armes ou découvrir de nouvelles classes de personnage... extrêmement addictif !

Note : 17/20.