Rendez-vous au 1
[Escape game] Le Temple du Pixel - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-3.html)
+--- Forum : Critiques (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-5.html)
+---- Forum : Escape (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-72.html)
+---- Sujet : [Escape game] Le Temple du Pixel (/thread-3736.html)



[Escape game] Le Temple du Pixel - Salla - 24/04/2019

Le Temple du Pixel est un livre de la série Escape game écrit et illustré par Alexis Moroz, ma première tentative dans cette série de l'éditeur Mango.

Le livre propose de simuler un jeu vidéo d'aventure retro 16bits fictif, du nom d'Eloïne's Adventure, publié par Ludosoft en 1991. Nous y suivront son héroïne, Eloïne donc, dans sa quête d'artefacts de pouvoir dans un univers d'heroic-fantasy, pour combattre le sorcier du coin, un certain Vorlos. Un scénario classique donc, en accord avec la thématique retro-gaming du livre.

Graphiquement, la plupart des doubles pages de l'Escape book sont des tableaux de jeu en pixel-art, représentant en vue de côté (comme dans un jeu de plate-formes par exemple), le niveau qu'Eloïne devra passer, avec l'aide du joueur qui devra donc résoudre des énigmes. C'est cette charte graphique typique qui m'a attirée pour cette première acquisition dans la série. Les tableaux sont plutôt jolies, et les sprites des personnages et des monstres plutôt réussis, et même plutôt expressif. Je les imaginais sans problème bouger par eux même lorsque le scénario décrit les interactions entre eux.

Les énigmes quant à elles sont relativement simples. Comme les autres livres de la gamme, il faut sortir le chrono et réussir le livre en moins d'une heure. Il m'a fallut 26 minutes, sans m'aider des indices, ni avoir recours aux solutions bien entendus. Très visuelles, parfois calculatoires, elles sont très abordables, ce qui ne semblent pas être le cas de tous les livres de la gamme à lire les autres critiques. Je n'ai pas eu à déplorer de bugs ou d'énigmes trop tirées par les cheveux.

Un escape donc trop facile, sans véritable scénario, et aux énigmes trop peu nombreuses, dont la  thématique et le visuel sont les principaux atouts, pour peu qu'on soit réceptif aux jeux vidéo retros (ou néoretros, vu que les jeux en 'pixel art' connaissent un regain d’intérêt ces derniers temps).