Rendez-vous au 1
Notes de travail : Ce que je déniche. - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Le coin des écrivains (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-10.html)
+--- Forum : L'Atelier (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-62.html)
+--- Sujet : Notes de travail : Ce que je déniche. (/thread-255.html)



Notes de travail : Ce que je déniche. - Mad_Dog - 12/12/2006

Pour ceux qui ne le sauraient pas, je ne suis pas ici parce que je planche sur un AVH, mais parce que je planche sur un mémoire consacré aux romans dont vous êtes le héros, et qui sera certainement basé sur les théories au sujet de ce qu'on appelle "la littérature hypertextuelle".

Du coup, je vais profiter d'ouvrir un topic sur des articles que je pourrais dénicher sur le net et qui intéresseraient les créateurs d'AVH ou les simples passionnés de livres dont vous êtes le héros.

Là, je viens d'en trouver un, qui à l'air très complexe, mais qui explique tout les ressorts de l'écriture dites "hypertextuelle" : Boucles, arboressences convergentes ou divergentes, contrepoint, répétition, impasse... etc...
Néanmoins, l'article est totalement en anglais, pour les courageux :
http://www.eastgate.com/patterns/Patterns.html

]Work in Progress, résumé de l'article de Mark Bernstein:

Le matériel hypertextuel se doit d'avoir un discours commun et ne pas partir sur des définitions individuelles de modèles. Les exemples décrits valent pour une poignée de noeuds et de liens comme pour cents.

Ces modèles sont ressencées par l'auteur comme une étape vers le dévelloppement d'un vocabulaire plus riche de la structure hypertextuelle. Les exemples sont tirés de livres autonomes comme de récits sur le web.

Plusieurs modèles sont tirés de la fiction littéraire, mais leur utilité peu se valoir pour d'autres. Ces modèles nécessites d'être décrits quelque soit le point de vue théorique.

(Bon, c'est une longue intro, utile seulement pour les chercheurs!)

Le Cycle:
[Image: Cycle.gif]
Dans le cycle, le lecteur revient à un noeud précédent-visité et part par la suite le long d'un nouveau chemin.


(Exemple pratique :
1 - Nord : Rendez vous au 3 Est : Rendez vous au 2
2- Vous vous retrouvez dans un cul de sac, rendez-vous au 1
3 - Vous arrivez devant vos yeux ébahis face à ...


(Quoique en relisant, je me demande si cela ne correspond pas AUSSI à cet exemple :
Exemple pratique :
1 - Nord : Rendez vous au 3
A l'Est vous entendez des cris affreux à l'est si vous voulez aller voir ce qu'il se passe : Rendez vous au 2
2- Un loup garou torture une petite fille. Vous la sauvez, elle vous donne une fiole régénératrice. Vous repartez dans le couloir, direction le nord Rendez vous au 3
3 - Vous arrivez devant vos yeux ébahis face à ...
)

Cycle Joycien:(Michaël Joyce)
[Image: JoyceCycle.gif]
Le lecteur rejoint une partie précédemment visitée de l'hypertexte et continue le long d'une trajectoire précédemment traversée par un ou plusieurs espaces avant la rupture du cycle.
Revisiter une scène précédemment visitée, d'ailleurs, peut elle-même fournir une nouvelle expérience parce que le nouveau contexte peut changer la signification d'un passage quoique les mots demeurent les mêmes.

(Exemple pratique :
1 - Le couloir bifurque nerveusement à l'Est : Rendez vous au 2
2- Vous vous retrouvez devant un vieillard, il vous dit "Encore toi? As-tu la clef d'or?" Oui Rendez-vous au 6 Non, rendez-vous au 3
3 - Il vous pousse et vous amène dans un couloir sombre. Vous n'y voyez rien. Il part en ricanant. Rendez-vous au 4
4 - Vous tombez face à face avec un ours grottus. Vous sortez votre épée et afin de le tuer. Rendez-vous au 5
5 - En fouillant le cadavre de l'ours, vous trouvez une clef d'or. Mais vous vous perdez en chemin. Vous prenez un couloir orienté nord rendez vous au 1
6 - "Bien tu apprends vite" dit le vieillard en prenant la clérendez vous au...


Exemple de Bernstein:
Les lignes d'ouverture de Afternoon, a story, au premier abord, établissent un climat frais et poétique :
By five the sun sets and the afternoon melt freezes again across the blacktop into crystal octopi and palms of ice-- rivers and continents beset by fear, and we wal

Plus tard, cette même scène est en lien lorsque le narrateur retrouve l'épave de la voiture de son ex-petite amie, et que le "continent of fear" prends sens. On retrouve chez Joyce cet aspect récurrent qui rappelle le refrain d'une chanson.
Bernstein fait aussi une analogie sur les "web ring"

Un contour:
[Image: Contour.gif]
Est formé de cercles qui empiettent les uns sur les autres, permettant la libre circulation des liens entre les cycles.

(Pas vraiment d'exemple en tête)


Le Monde-mirroir:
[Image: Mirrorworld.gif]
Pour maintenir la concordance, les auteurs de la plupart des textes et des hypertexte ne montrent fréquemment qu'une voix et un point de vue. Le monde-mirroir fournit un parallèle ou un récit intertextuel qui adopte une voix différente ou une perspective contrastante.

(Pas vraiment d'exemple en tête)


Le désordre:
[Image: Tangle.gif]
Le désordreconfronte le lecteur avec une variété de liens sans fournir des indices suffisants pour guider le choix du lecteur. Le désordre peut être employé en tant qu'amusement intellectuel, mais peut avoir un rôle plus sérieux. Il peut aider intentionnellement à désorienter le lecteurs afin de le rendre plus réceptifs à un nouvel argument ou à une conclusion inattendue.

(Exemple: Toutes les descriptions de labyrinthe, de ville tordues, de chateaux divers dans les LDVEH.)

La bifurcation en rateau:
[Image: Sieve.gif]
Le lecteur passe par une sortes de filtre qui le guide vers ce qu'il doit lire, et qui bifurque selon les différents choix.

(Exemple: Tout les exemples de choix cruciaux au début d'une aventure.)


RE: Notes de travail : Ce que je déniche. - Glutinus - 14/12/2006

Amusant... je pense que la plupart des AVH (AVH j'entends bien) contiennent le format dernier. C'est d'ailleurs le cas notamment de S6P0 durant lequel j'avais fait un plan et quelques paragraphes s'occupant de chacun (qui eux-mêmes font des boucles).

En ce qui concerne CHO, ça ressemble davantage à un format où il y a trois chemins qui partent chacun dans leur direction, puis converge sur un chemin unique. ou bien à plusieurs boucles qui ramènent à un point initial, dont un seul chemin permet de continuer l'histoire.