Rendez-vous au 1
[Old School]Divine Divinity - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Discussions générales (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-14.html)
+--- Forum : Divers (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-16.html)
+---- Forum : Jeux vidéo (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-20.html)
+---- Sujet : [Old School]Divine Divinity (/thread-176.html)



[Old School]Divine Divinity - Glutinus - 16/10/2006

2002, par Larian Studios.

Divinie Divinity "Divinité Divine", quel nom stupide ! De quoi faire passer le badaud quand il voit ce jeu dans sa surface de loisirs préférée. Un badaud un peu plus curieux aurait également attrapé la boîte et l'aurait retourné... résumé pas fameux... et il aurait certainement lâché à la vue des graphismes vieillot... Quoi, un jeu en 2D ? Beeeeurk !

Hé bien manque de pot pour le chaland X, il est passé à côté d'un très bon jeu ! Car c'est un vieux jeu fait comme au bon vieux temps, avec trois classes principales, mais rien n'empêche le joueur de choisir un guerrier et de monter des compétences de voleur ou de mage (ce que je fais d'ailleurs), le seul hic est que le moment où l'on peut acquérir ces compétences un peu plus tardivement.

Mais avant de nous plonger dans les règles, voici le résumé : héros amnésique, assassiné mais sauvé à côté d'un village de guérisseur. Il apprend alors que la Destinée lui demande des services en retour. Mouerf, pas horripilant, mais pas exaltant non plus.

Niveau de jeu : les monstres et les quêtes rapportent de l'XP. Plus le niveau du personnage monte, plus les monstres ont une XP qui baisse à chaque tuerie et plus les quêtes donnent d'XP. Donc il faut tuer les monstres les plus forts possibles au début, et finir les quêtes à la fin (règle spéciale : une bombe d'XP apparaissant aléatoirement permet de gagner 10 fois plus d'XP, super quand on achève un boss, bof quand on écrabouille un rat)

A chaque niveau, le personnage distribue cinq points dans les caracs de son choix : force, endurance, agilité, intelligence. Et gagne une compétence dans un large panel. Chaque compétence a cinq niveaux, déblocable en dépens du niveau du héros. Tout est songé : les archers auront un arbre rien que pour eux ; ceux qui veulent la castagne peuvent mettre des points dans des armes pour frapper plus vite ; d'autres pourront infliger des points élémentaires. Ne sont pas oubliées l'alchimie, le pickpocket, le crochetage, la discrétion, le marchandage, l'enchantement d'objets, l'analyse des monstres, l'identification des objets magiques, et une large gamme de sorts allant du soin jusqu'à la boule de feu en passant par l'invocation et la domination de monstres.

Alors le jeu est-il bien au niveau graphique ? Que nenni, c'est vieillot, c'est old school. D'ailleurs le jeu plante souvent, si vous l'acquérez, je vous conseille de sauvegarder régulièrement et en particulier à chaque fois que vous rentrez (ou sortez) de la maison de Georges.

Mais alors, où est l'intérêt du jeu ? Et bien vous êtes catapulté sur une map géante, allant du village des guérisseurs jusqu'à un campement d'orcs, avec un château, une grande ville, une caserne, des champs de bataille, des auberges, etc. Si vous vous amusez donc à foncer du point de départ jusqu'à l'abbaye maudite, vous pourrez dire au revoir à votre perso. Mais finalement, vous arriverez sans doute à parcourir toute la carte et avoir le niveau nécessaire pour y parvenir.

D'autre part, vous trouverez sans doute des objets magiques que vous ne pourrez pas porter dès le début, si ça se trouve le premier objet que vous trouverez est une arme ultime. Malheureusement, vous êtes à 40 points de Force et 30 d'agilité de pouvoir la porter, il faudra donc attendre... quoi ? 14 niveaux ! Et en supposant que vous ne mettez rien en Vigueur et en intelligence.

Au final, quand vous aurez un bon niveau (entre 15 et 20 et avec un bon équipement) vous vous retrouverez à vous balader dans toute la carte, avec quatre destinations possibles et vous dire "où est-ce que je vais maintenant ?". Sinon, le soft répond très bien aux intuitions : il est possible de déplacer des caisses pour voir qu'elles couvraient une trappe ou une porte secrète. Et la plupart des éléments sont intuitifs. Il suffit par exemple de songer à prendre une lettre accusant une personne et d'aller lui parler, et le voilà à débattre ou à proposer de nouvelles quêtes ! En parlant des quêtes, beaucoup de quêtes annexes, souvent drôles ou tristes, et qui apportent beaucoup d'expérience !

En somme, si vous aimez les bons vieux jeux et n'êtes pas regardant sur le graphisme (c'est pas non plus la mort, mais à l'époque où on ne jure que par Morrowind...), et que vous voulez un bon petit jeu passionnant que vous pourrez parcourir en long en large et en travers, je vous conseille Divine Divinity !

Note : 17/20


RE: [Old School]Divine Divinity - WhiteRaven - 16/10/2006

Je suis du même avis que Glutinus : Divine divinity est un petit bijou terni par les nombreux bugs qui vous font sortir intempestivement sur windows.
J'en ai passé des heures à parcourir de haut en bas les nombreux niveaux et endroits secrets. L'avantage est aussi cette "pseudo" liberté qui vous permette d'aller où l'on veut. Pourquoi "pseudo" ? Parceque votre niveau risque de vous bloquer rapidement (je me souvient d'une mission d'infiltration dans un camp orque...) et vous oblige de fuire souvent pour éviter la mort. Même si les graphismes sont vieillots, ils sont plus travaillés que Diablo par exemple.
Par contre un Divine Divinity 2 est sorti et je ne l'ai pas testé. Peut être que Glutinus sera nous aiguilloner sur cette suite qui n'en est pas une apparament.


RE: [Old School]Divine Divinity - Glutinus - 16/10/2006

WhiteRaven a écrit :Parceque votre niveau risque de vous bloquer rapidement (je me souvient d'une mission d'infiltration dans un camp orque...) et vous oblige de fuire souvent pour éviter la mort.

Au risque de spoiler un peu...

Citation :Le jeu est notamment facilité quand l'on trouve une arme ayant comme affinité le gel. Comme beaucoup de jeux (Diablo...) les armes peuvent avoir des des dégâts supplémentaires de poison, de feu, de foudre, de mental, ou de gel. Or le gel immobilise réellement la victime... et une fois qu'il se libère, un nouveau coup permet de l'immobiliser encore. Donc le jeu est grandemement facilité, et le campement orque est plus facile.

Malgré cette aide, et surtout avant que l'on réussise à mettre la main dessus, il est vrai que certaines créatures sont intuables. C'est notamment le cas de certains grands squelettes au début du jeu, où avec un niveau 2 ou 3 il est impossible de se défaire. Donc retrait stratégique, où l'on court vers la prochaine sortie. Mais avec un peu d'entretien du personnage, on y revient. En ce qui concerne le campement orque, il y a effectivement des orques géants. Mais j'ai remarqué quelque chose : ces orques donnent beaucoup plus d'XP que d'autres orques géants (portant un nom différent), qui ont des caractéristiques bien plus pourries. Je me demande si les développeurs ne se sont pas gourés et ont intervertis leurs caractéristiques...

WhiteRaven a écrit :Par contre un Divine Divinity 2 est sorti et je ne l'ai pas testé. Peut être que Glutinus sera nous aiguilloner sur cette suite qui n'en est pas une apparament.

D'après jeuxvideo.com, un Divine Divinity 2 devrait voir le jour en 2006. Ne pas se tromper avec "Beyond Divinity", que je n'ai joué que quelques heures. Ce jeu ne m'a pas trop plus. Ils ont évolué le système (dommage à mon goût) et l'on est rattaché à un chevalier noir qui nous suit parti (en gros on joue deux persos au lieu d'un). Le jeu est assez difficile et le début se fait dans une forteresse, où je n'y suis jamais encore sorti, donc je me demande si un jour on verra les villages (j'adore les villages dans les jeux de rôle sur PC). Par contre, petite particularité... des champs de bataille sont présents, avec des monstres et des quêtes qui changent. Pour moi c'est prétexte au loot (fouille des cadavres) et à la chasse à l'XP. Notez que "Beyond Divinity" a ses dialogues faits par la Rhianna Pratchett, la fille de Terry Pratchett donc.


RE: [Old School]Divine Divinity - Glutinus - 26/08/2010

En reflouant les méandres du forum Jeux vidéo de RV1, je retombe sur ce vieux topic, quasiment le premier. Je le déterre un peu pour dire qu'il est effectivement sorti un "Divinity 2 : Ego Draconis". Manquant de temps pour jouer à tous les jeux XBOX que j'ai acquis (Red Dead Redemption, Borderlands, Alpha Protocol, Fallout 3 toujours pas terminé, puis Dragon Age Origins et Risen commandés, bientôt Fable 3, Deus Ex 3, Guitar Hero 6, Fallout New Vegas...), je n'ai pas préféré le prendre, surtout que visiblement, la version xbox est moins agréable que la version PC.