Rendez-vous au 1
Le premier paragraphe - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Le coin des écrivains (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-10.html)
+--- Forum : L'Atelier (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-62.html)
+--- Sujet : Le premier paragraphe (/thread-1630.html)

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17


RE: Le premier paragraphe - tholdur - 24/01/2013

La nuit est tombée depuis quelques heures déjà sur Jhalinor, un petit village fortifié situé à l'ouest de Ghistéria, lorsque vous déambulez prestement dans ses rues désertes en cette heure si tardive. Un épais brouillard givrant emprisonne de toutes parts les ruelles et vous avez bien du mal à vous orienter dans ces circonstances. En effet, voilà à peine une demi-journée que vous êtes arrivé et vous éprouvez toutes les peines du monde à vous repérer. Maudissant le vent glacial que cette nuit sans lune a insidieusement fait naître, vous poursuivez malgré tout votre chemin.
D'après la missive qui vous a été remise lorsque vous avez été mandé au Temple de la Panthère, vous devez vous rendre à l'auberge du « Chat Violoniste » et entrer en contact_ avec un dénommé Darius.
Après avoir suivi une large rue pavée et emprunté une artère secondaire, vous remarquez qu'elle devient soudain plus étroite et s'élève au fur et à mesure de votre progression. Vous passez bientôt devant une échoppe à la façade crasseuse dont il émane une forte odeur de moisissure. Une petite pancarte sur la devanture vous indique qu'elle est ouverte. Au dessus de la porte, vous remarquez un petit écriteau de bois sur lequel est écrit « Au Loup Solitaire ». Si vous voulez entrer dans l'échoppe pour demander votre chemin, rendez-vous au 364. Si vous préférez pousser plus avant votre marche nocturne dans l'espoir de trouver rapidement l'auberge, rendez-vous au 23.

En vert des suggestions, en rouge des corrections Wink
Edit: a noter qu'il y a deux fois "heure" dans la première phrase. A modifier de préférence...

C'est un premier paragraphe très classique, il est donc difficile de savoir comment va évoluer l'intrigue. Je suppose qu'il y a une introduction prévue avant ce paragraphe qui situe le contexte?

Pour le nom " Loup Solitaire", c'est à double tranchant. Pour ma part je ne trouve pas qu'il y a vraiment un intérêt à mettre cette référence ici. Mais c'est juste mon avis perso et je trouve que cela ne gêne en rien la lecture et l'immersion.


RE: Le premier paragraphe - Rakdos - 24/01/2013

Merci pour les corrections tholdur.

Il y a effectivement quelques gros pépins dans ce premier paragraphe...

Sinon, tu as raison, ce 1 reste assez classique. L'aventure débutera réellement une fois que l'on aura rencontré ce fameux Darius. L'introduction en dit effectivement un peu plus, mais elle était H.S avec le titre du topic. Pour le coup, j'hésite à la poster ici, ou créer un topic dédié à l'AVH si ça intéresse du monde.

Concernant le nom "Au Loup Solitaire", ce n'était pas mon premier choix, mais j'ai pensée par la suite, a incorporer quelques références à l'univers LS, comme par exemple notre chute mortel dans la boutique de la Pantoufle Verte (LS 1.) Ta remarque vient donc confirmer mon idée d'origine : éviter peut-être les clins d'oeil.


RE: Le premier paragraphe - tholdur - 24/01/2013

Je ne pense pas qu'il faille enlever les clins d’œil, au contraire, mais juste les rendre plus discrets, quitte à ce que certains lecteurs passent totalement à côté.

C'est plus un signe de connivence avec le lecteur, un lien de complicité qui va se créer avec celui qui connait également la référence citée alors que d'autres non.

Si tu mets "Loup Solitaire", je trouve que c'est trop général et que c'est en quelque sorte "trop facile", en rapport aux lecteurs qui seront dans l'immense majorité des gens qui connaissent déjà la série (même s'ils n'ont pas joué, il en ont entendu parler)...
Après quelque chose de plus confidentiel comme le nom de la boutique me semble une bonne idée. C'est un bon compromis pour ne pas gêner ceux qui sont allergiques aux références multiples, car elles sont (bien) cachées, et en même temps un signe de connivence comme je le dis plus haut pour ceux qui saisissent la référence dont il est question.

Plutôt que l'intro en entier, un résumé de présentation sur Littéraction ce serait sympa je pense!


RE: Le premier paragraphe - Rakdos - 25/01/2013

Je vais suivre tes bons conseils. D'ailleurs, j'avais déjà renommer cette boutique "La Pantoufle Verte".

Le résumé présentant l'AVH du Chevalier Panthère sur Littéraction sera faite dés que possible, surement au cours du week-end avec une puissance de feu évalué à 2% LOL


RE: Le premier paragraphe - VIK - 29/01/2013

Je rejoins Tholdur : l'emploi de clin d'oeil nuit souvent à l'immersion dans une AVH.
Si tu avais maintenu le nom de Loup solitaire, j'aurais "exigé" par contre une petite modification :

vous remarquez un petit écriteau de bois sur lequel est écrit « Au Loup Solitaire ». Si vous voulez entrer dans l'échoppe pour demander votre chemin, rendez-vous au 29 ...


RE: Le premier paragraphe - Voyageur Solitaire - 19/03/2013

Ayant opéré une profonde refonte de mon avh "De sable et de roc", j'en livre ici la nouvelle introduction, puis le 1er paragraphe :

Olaf le Rouge, surnommé ainsi en raison de son épaisse crinière rousse et de sa barbe assortie, est certainement un marchand atypique. Le teint aussi clair que son poil est roux, bâti comme un taureau, grand et solide, il ressemble plus à un guerrier farouche qu'à un marchand potelé aux manières onctueuses. Quoiqu'il en soit, il vous a sauvé la vie il y a peu : dernier survivant d'une bande de mercenaires après une sanglante défaite, vous avez fui vers le sud, toujours plus au sud, à la limite du monde civilisé, jusqu'à ce que votre monture s'effondre d'épuisement. Vous avez alors marché, marché, jusqu'à tomber également à votre tour. A votre réveil, vous êtiez sauf : Olaf et sa caravane avaient croisé votre chemin. Débiteur du marchand désormais, vous vous êtes mis à son service et avez accepté de l'accompagner. Et vous êtes allé de surprise en surprise…
Olaf est un homme fort, décidé et audacieux. Pour l'emporter sur ses concurrents, il n'hésite pas à utiliser tous les moyens, à s'aventurer loin des trajets habituels pour découvrir de nouvelles routes, de nouveaux produits. C'est pourquoi vous l'avez rencontré si loin au sud, loin des derniers avant-postes d'Allansia. Actuellement, il a décidé de remonter un fleuve inconnu serpentant à travers un dédale de gorges et de ravines écrasées de soleil, dans l'espoir de trouver une nouvelle route qui lui ferait gagner de nombreux jours sur ses rivaux. Montant à bord de sa grande barge à fond plat et deux bancs de rameurs, vous avez fait connaissance avec deux autres personnages : Tessa, une jolie brune au teint clair, douce et féminine, un peu craintive, qui semble être la maîtresse d'Olaf, mais sans grand enthousiasme… Il y a également Altar, un robuste gaillard brun et trapu, assez silencieux et taciturne, qui fait apparemment office de second à bord. Au fil des jours, l'atmosphère s'est tendue… Vous avez découvert en Olaf un homme généreux et direct, mais également brutal et arriviste. Tessa semble le craindre, comme une biche effrayée. Quand à Altar, bien que toujours respectueux et dévoué, il contemple parfois son patron d'un air sombre à la dérobée, spécialement quand ce dernier taquine sa ravissante compagne… Mais le marchand vous a sauvé la vie et vous êtes désormais à son service, peu importent les états d'âme...



1

Assis à l'avant de la barge, vous laissez dériver vos pensées au fil de l'eau tout en admirant le paysage. Ce dernier est d'une écrasante majesté, masse imposante de pierre orangée aux bords déchiquetés, aux contours capricieux et brisés. Le fleuve sinue majestueusement comme un large serpent de jade scintillant entre les parois abruptes, sous un étroit ruban de ciel d'un bleu dur. Un silence presque tangible imprègne la succession de gorges et de ravines, renforçant encore l'atmosphère écrasante et solennelle de l'endroit. Votre regard parcourt, méfiant, le sommet des parois, tout là-haut : un fort parti d'archers suffirait à vous cribler de traits en cas d'embuscade… Mais Olaf semble sûr de lui et il est trop tard pour revenir en arrière de toutes façons. Un léger parfum de femme vous fait tourner la tête et vous souriez à la jeune Tessa qui se tient timidement à vos côtés, prête à fuir tel un animal craintif. Vous vous êtes pris de sympathie pour elle au fil des jours : elle est douce et féminine, discrète et timide. Vous vous êtes interrogé longuement sur sa relation avec Olaf. Compagne, maîtresse, esclave ? En tous cas, elle a peur de lui, c'est évident. Et l'on murmure volontiers qu'Olaf ne serait guère tendre dans ses relations avec les femmes… Comme elle reste silencieuse, vous vous décidez à entamer la conversation :
- Tu me sembles bien nerveuse petite ?
- Cet endroit m'impressionne et me met mal à l'aise… Tout ici est si… démesuré et écrasant, si silencieux… Et cette chaleur…
Une voix sourde et puissante retentit alors dans votre dos :
- Si tu as chaud ma beauté, on va t'apporter un éventail. Je tiens à ce que ma favorite ne manque de rien.
Vous vous retournez vers la masse imposante d'Olaf qui couve la jeune femme d'un regard où brille le désir et aussi une certaine cruauté possessive, comme un chat jouant avec une souris.
- Non, non, cela ira… Je suis un peu lasse, c'est tout.
- Pas de ma compagnie, n'est-ce pas ? Demande le marchand d'une voix insidieuse, saisissant le menton délicat entre le pouce et l'index, tandis que Tessa cherche à éviter son regard.
La scène vous dérange, vous semblant presque malsaine. Vous êtes vous-même aussi amateur de femmes que n'importe quel aventurier, mais vous n'en avez jamais forcé aucune. Pour Olaf, vous en êtes moins sûr… L'exclamation d'un de vos hommes vient briser cette sourde tension et vous vous relevez prestement : devant vous, le fleuve s'élargit et se divise en deux de chaque côté d'un immense piton rocheux, fantastique figure de proue dressée vers le ciel, comme une sentinelle muette.
- Ton avis ? Demande Olaf, semblant s'en remettre à votre jugement.
Sur la paroi de la voie de gauche, il vous semble bien discerner l'entrée d'une grotte. Mais sinon, aucune des deux voies ne semble préférable à l'autre, la décision repose sur les genoux de la déesse du hasard…
Allez-vous choisir de prendre la voie de droite (rendez-vous au 26) ?
Préférez-vous prendre sur votre gauche (rendez-vous au 52) ?
Si vous êtes «intuitif», rendez-vous au 12.


RE: Le premier paragraphe - Outremer - 20/03/2013

J'aime bien, mais est-ce qu'il ne serait pas mieux de diluer un peu plus l'évolution de notre point de vue sur Olaf ? La manière dont il se révèle être un personnage peu sympathique me paraît un peu abrupte.

Il serait peut-être également mieux de montrer sa personnalité par le biais de petites scènes (comme la discussion avec Tessa au premier paragraphe) que d'utiliser des phrases purement descriptives comme "Vous avez découvert en Olaf un homme généreux et direct, mais également brutal et arriviste. Tessa semble le craindre".

Enfin bon, je dis ça, mais je ne sais bien entendu pas comment tu comptes faire ensuite évoluer l'histoire.


RE: Le premier paragraphe - Voyageur Solitaire - 20/03/2013

Merci pour ta remarque, fort judicieuse. Sans trop en dire, il y aura par la suite un ou deux passages où Olaf révèlera sa vraie nature. Mais celà n'empêche pas, effectivement, de progresser autrement dans cette découverte de sa personnalité, un peu abrupte il est vrai.
Comme il s'agit d'une trilogie, une bonne partie des personnages évoluera au fil des trois tomes et de l'aventure.


RE: Le premier paragraphe - Lyzi Shadow - 20/03/2013

(19/03/2013, 21:24)Voyageur Solitaire a écrit : Quand à Altar
Quant à

Note que je n'ai pas lu, juste survolé (je passais rapidement), mais la faute m'a sauté aux yeux, donc voilà ma contribution. ^^

Quand on peut remplacer par "à propos de", "en ce qui concerne", on écrit "quant à". Même si "Quand il" (notion de temps) se prononce avec le son T, ce qui prête à confusion.


RE: Le premier paragraphe - Jin - 20/03/2013

Voyageur Solitaire: très joli texte, mais au fait, tu en es où à Jusqu'au bord des cieux?


RE: Le premier paragraphe - Voyageur Solitaire - 20/03/2013

@ Lyzi Shadow : merci, c'est une faute récurrente chez moi.
@ Jin : pour "Jusqu'au bord des cieux", PC grillé au moment de la sauvegarde sur la clef = clef grillée aussi et donc avh perdue... D'où ma démotivation et mon long silence... J'ai tenté de reporter certaines idées de cette avh défunte dans "Les fils du soleil".


RE: Le premier paragraphe - Jin - 20/03/2013

Mouarf, dommage, je me réjouissais de la lire...


RE: Le premier paragraphe - tholdur - 20/03/2013

C'est vraiment pas de bol là... Pale

Du coup il faut sans doute retirer l'AVH de la liste des projets sur Littéraction Confus


RE: Le premier paragraphe - Maléfisse - 20/03/2013

(20/03/2013, 12:06)Voyageur Solitaire a écrit : PC grillé au moment de la sauvegarde sur la clef = clef grillée aussi et donc avh perdue...

Je crois qu'il n'y a pas plus démotivant que ça...
Sinon, ce premier paragraphe est très sympa. Comme d'habitude, quoi. Wink


RE: Le premier paragraphe - Zyx - 20/03/2013

Si l'ordi détecte quand même la clef (et te propose donc de la formater), tu peux récupérer les données avec des logiciels. Ca marche plutôt bien pour les fichiers de texte. (idem pour ton disque dur d'ailleurs).