Rendez-vous au 1

Version complète : La fin des éditeurs de littérature interactive (Walrus, etc...)
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5
Fighting Fantasy Legends, et sa suite Fighting Fantasy Legends Portal, ne sont pas vraiment des jeux de cartes.

Il s'agit d'une adaptation des DF sous leur forme originale de récits interactifs avec quelques ajouts et éléments d'habillages :
  • des ajouts narratifs :
    • le premier jeu adapte la Cité des Voleurs, la Citadelle du Chaos, et le Sorcier de la Montagne de Feu en les entremêlant dans une grosse campagne, où on peut visiter toutes les villes du nord ouest de l'Allansie, mais avec finalement peu de choses à faire en dehors des lieux propres aux trois livres.
    • le second jeu adapte la trilogie le Labyrinthe de la Mort, l’Épreuve des Champions et les Sombres Cohortes, ici jouables l'un après l'autre, avec des ajouts mineurs pour lier le tout (par exemple, juste après avoir gagner le premier laby, on va à Sable-Noir enquêter sur une meurtre avant de prendre la mer et raccrocher à l'intrigue de l'épreuve des champions).
  • des règles originales, basées sur les trois caractéristiques habituelles, et des dés à 6 faces, 1 face réussite, 5 faces échecs. Lors d'un combat, on lance autant de dés que de points d'Habileté, et on déduit le nombre de réussites obtenues du score d'Endurance de l'adversaire. Les tests de Chance et d'Habileté suivent la même logique avec un nombre minimum de réussites à obtenir. A ça s'ajoute un système d'expérience et de niveaux, qui permet de remplacer une face échec par une face réussite sur un de nos dés à chaque montée de niveaux.
  • une esthétique 'cartographie de jeu de rôles' pour les déplacement de notre personnage (voir les screenshots et video).
  • des rencontres aléatoires remplacent la plupart des rencontres des livres, ce système étant habillés d'un jeu de cartes : on pioche l'événement ou l’ennemi auquel on va être confronté dans un deck sur lequel on a aucun contrôle. Pareil pour les loots. On ne peut pas vraiment parler de jeu de cartes donc, sinon, n'importe quel jeu de plateau avec des cartes dedans est un jeu de cartes ...


Bref, ils ont plus ou moins fait quelque chose similaire à Tin Man Games, sauf que ces derniers ont choisi des ajouts différents (habillage jeu de figurines, combat à la tactical ...). D'ailleurs, la concurrence de Nomad Games (créateurs de Fighting Fantasy Legends donc) est avancée comme un des arguments par Tin Man Games lorsqu'ils expliquent qu'ils ne referont probablement pas de jeu comme leur version du Warlock of the Firetop Mountain. https://steamcommunity.com/app/324740/di...502974322/

Sinon, FF Legends est sorti été 2017, FF Legends Portal été 2018. Nomad Games avait auparavant développé la version numérique du jeu de plateau Talisman. Leurs jeux sont distribués par Asmodée Digital depuis février 2018, et disponibles en anglais, français, japonais et chinois. Dans les jeux, il n'y a aucun générique, aucun crédits. Les illustrations sont toutes originales, mais impossible d'en connaitre les illustrateurs.
Je viens de lire le mot de Tin Man Games, et oui ils disent que les ventes de l'adapation du Sorcier de la Montagne de feu ne "payent pas les factures" et qu'ils ne sont pas prêts d'en faire d'autres parce que c'est "un marché de niche".
C'est super démoralisant tout ça...
Des news plutôt rassurante de Megara :
"Normalement je vais réussir à continuer, je vous confirme ça en début semaine prochaine, j’attends de recevoir de l’aide là".
Bon, on croise les doigts. J'espère juste que ça ne va pas se reproduire tous les deux ou trois mois...
Je ne sais pas à quel stade de développement en est Champions of Megara, mais le mieux serait soit de le commercialiser, soit de le vendre à un éditeur pour effacer au moins une partie de l'ardoise. Je sais bien qu'il y a déjà des poids-lourds en la matière, mais les cartes illustrées par l'équipe Megara constituent un bel argument (voir les images sur le site Kickstarter).
J'ai eu la confirmation par Megara que la situation de crise était passée grâce à de nouveaux actionnaires. La maison d'édition va pouvoir continuer d'exister et de produire de beaux LDVELH, ce qui n'est pas un mince soulagement pour moi : nous étions en train de préparer le volume 2 du "Chevalier Errant", je venais de recevoir la maquette wraparound du volume 2 juste avant la crise. Ouf !
Megara connait de nouveau des difficultés financières qui peuvent s'avérer fatales. Si quelqu'un a des idées ou des contacts pour aider, c'est maintenant ou jamais.
sans être fataliste, ça fait plusieurs années qu'on souffle des idées à Mikael (comme les formats poches)... je ne vois pas comment il peut espérer attirer des "investisseurs" si il reste sur sa ligne. Il faut qu'il donne des perspectives crédibles. Sinon c'est un don, mais il faut clairement que ce soit présenté comme tel. Et puis on ne va pas faire un don tous les mois...
Hé bien, à mon grand étonnement, il semblerait que Megara commence à faire des versions poches...
Vous vous souvenez de "Destiny Quest : La Légion des ténèbres" ?
La suite vient d'être publiée chez Megara (en VO). Le prix n'est pas du tout "poche" par contre, et il se peut que ce livre à couverture souple a vu le jour juste pour coller à la ligne éditoirale de la série, soit : 15,3 x 23,8 cm. Coup unique ou pas ? difficile à dire.
C'est malheureusement un peu tard. personnellement j'achète les Nils Jacket en couverture souple. Si Megara les avait édités ça permettrait de se financer davantage... idem pour la malédiction des Baskerville ou Neige d'Automne. Le problème c'est qu'il y a deux trois ans Megara avait un boulevard pour se lancer sur ces versions et encore une fois ce n'est pas faute de l'avoir demandé à Mikael. Aujourd'hui il y a Posidonia et Alkonost qui ont rempli le vide.
Il reste Neige d'Automne et la Voie du Tigre qui feraient je pense un gros succès en couverture souple.
Oui, il y a aussi tous les licences en anglais qui ont un gros potentiel de ventes, mais que Megara n'a pas eu le temps de traduire chez nous.
Pour que ce soit viable, je pense qu'il faudrait mettre en place un système fixe : X ventes d'un nouveau collector débloque la version poche (ou alors, un délai d'un an après la publication collector). Sinon, le risque est que les collectors ne se vendent plus du tout.

Après, tout n'est peut-être pas perdu, Megara est arrivé à trouver des actionnaires in extremis les mois précédents, il y a donc toujours un espoir de voir 2019 et de prendre une décision en ce sens.
Dommage, il faudrait un partenaire sérieux à Megara pour l'aider a redresser la barre et repartir pour de nouvelles aventures.
à noter que sur la taverne, Mikaël a fait clore le sujet ayant trait à Megara... même si je comprends qu'il en ait marre, un peu dommage de ne plus avoir d'espace d'expression sur la crise actuelle !
Triste que ça finisse comme ça Sad
C'est loin d'être fini car ce n'est pas parce qu'il ferme un sujet sur la taverne que ces ennuis vont s'évanouir comme par magie. C'est à mon avis contre-productif car cela pourrait donner du grain à moudre à ses détracteurs... (même si je comprend sa lassitude de se voir attaquer de toute part)

Mikael va avoir du boulot pour redresser la barre et ensuite et c'est là que ça va être plus dur, redonner confiance aux éventuels mécènes et auteurs.
C'est vrai que le sujet au départ était destiné à la communication de Megara. Il a dévié sur les problèmes de Megara (et j'y ai contribué, mea culpa) et je comprends que ça le gave. La logique aurait voulu à mon avis d'ouvrir un nouveau sujet sur les problèmes de Megara, parce que c'est difficile d'empêcher les passionnés d'échanger dessus.
Après c'est vrai que l'essentiel a été dit, j'espère que Mikaël s'en sortira d'abord à titre personnel, quel que soit le devenir de Megara.
Pages : 1 2 3 4 5